Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VIVRE SANS FAIRE DU MAL EST POSSIBLE (Religion et autres)


Publié le 05/02/2014 à 04:12:09
RELIGION CATHOLIQUE/ PAPE FRANCOIS : renouveau et revitalisation de l'Eglise catholique



« Le pape François a rendu public mardi matin le premier grand document de son pontificat. Dans cette exhortation apostolique appelée La joie de l'Évangile, le pape appelle à une réforme de l'Eglise à tous les niveaux, préconisant "une conversion de la papauté" et se disant "ouvert aux suggestions" pour un exercice de son ministère plus conforme à l'Evangile.

 

Spéculation financière, ordination des femmes, rôle de l'Eglise... Le pape François a appelé mardi à une réforme tous azimuts et à une revitalisation de l'Eglise. Il a en effet rendu public un texte intitulé "Evangelii Gaudium" ("La joie de l'Evangile"), qui rassemble ses principales propositions pour faire des changements dans l'institution. »

 

------------------------------------

1 - Pape François : " La paix est un engagement de tous les jours "

 

Dans sa première bénédiction Urbi et orbi très attendue, le Pape appelle chacun à "faire humblement son devoir" pour bâtir la paix.

 

 

« La paix véritable n’est pas un équilibre entre des forces contraires. Ce n’est pas une belle ‘façade’, derrière laquelle il y a des oppositions et des divisions. La paix est un engagement de tous les jours, qu’on fait avancer à partir du don de Dieu, de sa grâce qui nous a été donnée en Jésus Christ » a affirmé le pape François, avec force.

Pour son premier Noël en tant que successeur de saint Pierre, ce dernier a consacré son message Urbi et orbiaux peuples accablés par la guerre, la Syrie en particulier : « Le conflit en Syrie en a trop brisé ces derniers temps, fomentant haine et vengeance. Continuons à prier le Seigneur, pour qu’il épargne au bien-aimé peuple syrien de nouvelles souffrances et que les parties en conflit mettent fin à toute violence et garantissent l’accès aux aides humanitaires ».

Mais depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre, face à 70 000 fidèles, le Souverain pontife a également formulé des prières pour tous les peuples détruits par les conflits. Pour la République Centrafricaine, « souvent oubliée des hommes », pour le Sud-Soudan, « où les tensions actuelles ont déjà provoqué des victimes et menacent la cohabitation pacifique dans ce jeune État », pour le Nigéria « lacéré par de continuelles attaques », sans oublier l’Irak, la Corne de l’Afrique, et la République Démocratique du Congo.

Sur le conflit israélo-palestinien, le Pape a prié le Seigneur afin qu’Il bénisse la Terre qu’Il a choisie pour venir au monde, et qu’Il fasse aboutir les négociations de paix entre les deux peuples à une heureuse issue.

 

François a notamment dénoncé avec ferveur la traite des être humains, qu’il qualifie de « grave délit contre l’humanité », dans une supplication pour les enfants soldats : « Tourne ton regard, Seigneur, vers les nombreux enfants qui sont enlevés, blessés et tués dans les conflits armés, et vers tous ceux qui sont transformés en soldats, volés de leur enfance». 

Il a eu un mot également à l’attention des victimes de la « tragédie » de Lampedusa, et a de nouveau exprimé sa proximité avec les sinistrés du monde entier, le « cher peuple philippin » surtout, récemment frappé par le typhon, avant d’appeler le Seigneur « du ciel et de la terre » à regarder notre planète « que la convoitise et l’avidité des hommes exploitent souvent sans faire preuve de discernement.

Le Pontife a invité les chrétiens du monde entier à s'unir au "chant des anges" qui, selon lui, "est pour chaque homme et pour chaque femme qui veille dans la nuit, qui espère un monde meilleur, qui prend soin des autres en cherchant à faire humblement son devoir".

Le mot de la fin fut un « Joyeux Noël ! » adressé aux fidèles du monde entier, en italien uniquement (Benoît XVI l’an dernier l’avait fait en 65 langues).

Parmi les dizaines de milliers de pèlerins du monde entier rassemblés mercredi sur la place Saint-Pierre, certains ont expliqué avoir fait le voyage parce qu'ils avaient l'impression que le pape François apportait un nouveau souffle au catholicisme. Lors de la Messe du 24 décembre, la veille, il avait déjà attiré les foules. Beaucoup espèrent que son discours d’amour et d’espoir parviendra à dénouer, au niveau mondial, des situations à première vue désespérées.

Vous pouvez retrouver l'intégralité de son discours sur le site du Vatican

 

http://www.aleteia.org/fr/religion/actualites/pape-francois-la-paix-est-un-engagement-de-tous-les-jours-5312642348482560

---------------------------------------

2 - Le pape François présente ses réformes pour changer l'Eglise

 

Le pape François a rendu public mardi matin le premier grand document de son pontificat. Dans cette exhortation apostolique appelée La joie de l'Évangile, le pape appelle à une réforme de l'Eglise à tous les niveaux, préconisant "une conversion de la papauté" et se disant "ouvert aux suggestions" pour un exercice de son ministère plus conforme à l'Evangile.

 

Spéculation financière, ordination des femmes, rôle de l'Eglise... Le pape François a appelé mardi à une réforme tous azimuts et à une revitalisation de l'Eglise. Il a en effet rendu public un texte intitulé "Evangelii Gaudium" ("La joie de l'Evangile"), qui rassemble ses principales propositions pour faire des changements dans l'institution.

 

Le texte fait plus de 160 pages, et il est rédigé à la première personne. C'est donc Jorge Bergoglio, du vrai nom du pape François, qui s'adresse à ses fidèles, pour le premier document d'importance entièrement écrit de sa main. 

 

Un vrai programme

Et l'esprit du jésuite Jorge Bergoglio y est. "Ce que je veux exprimer ici a une signification programmatique et des conséquences importantes. J'espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d'une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont", martèle le pape.

 

Le texte, qui ne contient pas d'infléchissements doctrinaux, est concentré sur l'évangélisation, rôle, insiste-t-il, de tous les catholiques. Il donne des orientations à la suite de l'assemblée synodale d'octobre 2012 sur la Nouvelle évangélisation, mais, plus largement, livre le programme et les idées personnelles du pape.

La place des femmes évolue peu

Attendu au tournant sur l'évolution de la place à donner aux femmes dans l'Eglise, il a affirmé qu'il fallait une présence féminine plus incisive dans l'Eglise, dans les lieux de décisions importantes. En revanche, mais cela n'est pas étonnant, il n'y a pas d'ouverture sur l'ordination des femmes : "le sacerdoce réservé aux hommes est une question qui ne se discute pas", a-t-il tranché.

 

Pour Jean-Louis de la Vaissière, auteur du livre "De Benoît à François, une révolution tranquille", "il y a un appel assez concret à donner plus de responsabilité aux femmes. Ceci dit, il refuse assez nettement et sèchement l'ordination des femmes".

"Il refuse assez nettement et sèchement l'ordination des femmes" (Jean-Louis de la Vaissière)  

 

"Sur le plan dogmatique, il y a des règles, et il est assez conservateur. Ce qu'il y en plus, c'est qu'il pardonne. Il ne va quand même pas être le porte-drapeau de l'avortement. Il est pape", explique quant à elle Caroline Pigozzi, journaliste spécialiste du Vatican. 

Plus de collégialité

Le pape François a également donné ses consignes pour une réforme du fonctionnement de l'Eglise. "Et s'il veut faire des réformes, il les fera", assure Caroline Pigozzi. Reprenant une idée du Concile Vatican II, il a plaidé pour plus de collégialité, en donnant plus d'autorité aux conférences des évêques.

"Je ne crois pas qu'on doive attendre du magistère papal une parole définitive ou complète sur toutes les questions", remarque-t-il, répétant qu'il préfère le risque d'une "Eglise accidentée" à une Eglise "enfermée".

Le dialogue avec l'islam

Il a aussi réaffirmé l'importance du dialogue avec les autres religions en consacrant plusieurs points à l'islam. Deux idées ressortent tout particulièrement. Dans un premier temps, le pape a demandé aux pays musulmans d'assurer la liberté religieuse aux chrétiens; mais il a ajouté : "Nous, chrétiens devons accueillir avec affection et respect les musulmans qui arrivent dans nos pays". 

"Il veut clôre encore un peu plus la polémique de Ratisbonne en disant que le croyant musulman est absolument pacifique et son Dieu est un Dieu pacifique", explique Jean-Louis de la Vaissière, faisant référence au tollé provoqué par les propos de son prédécesseur Benoît XVI à Ratisbonne, en Allemagne, où il avait semblé lier islam et violence.

"Cependant, il demande très fermement aux Etats musulmans de reconnaître des droits aux chrétiens, de leur laisser construire des Eglises, d'avoir les mêmes droits que les musulmans ont dans les pays occidentaux. Ca c'est un message très clairement imposé et qui peut ne pas être du goût de tout le monde, par exemple dans les monarchies du Golfe", poursuit le journaliste de l'AFP. 

Une réelle évolution ? 

Les consignes du récent pape marquent-elles un réel changement dans la position de l'Eglise ? S'il cite Benoît XVI, Jean Paul II et Paul VI, le pape François prend tout de même certaines libertés par rapport aux magistères du passé.

Pour preuve, la conclusion de son document, tournée vers lui-même et sa propre remise en cause : "Je dois penser à une conversion de la papauté. Il me revient de rester ouvert aux suggestions orientées vers un exercice de mon ministère". 

 

Par Lucas Roxo / 26 Novembre 2013

 

http://www.franceinfo.fr/monde/le-pape-francois-presente-ses-reformes-pour-changer-l-eglise-1227607-2013-11-26

--------------------------------




Avis des internautes

Articles recommandés

» EGLISE CATHOLIQUE/ JESUS CHRIST : qui est Jésus Christ ? (dieu, homme, populaire et méconnu)

» MONDE/ EGLISE CATHOLIQUE : le pape François en Colombie

» RELIGION CATHOLIQUE/ RELIGIONS CHRETIENNES : sectes chrétiennes et islamiques, argent et perversions religieuses, terrorisme et pouvoir du mal (entre le bien et le mal...)

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS : visite du pape François dans le Caucase

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS/ JMJ Cracovie 2016 : les messages des jeunes au pape François

» AMERIQUE LATINE/ RELIGION CHRETIENNE/ PAPE FRANCOIS : les chefs de file des deux Églises, le pape François et le Patriarche Kirill, se sont rencontrés pour la première fois à Cuba

» MONDE/ RELIGION CATHOLIQUE : Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme

» MONDE/ EGLISE CATHOLIQUE/ VATICAN : Le pape François ouvre la porte sainte et lance le Jubilé de la miséricorde

» AFRIQUE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS : Voyage pastoral du pape François en Afrique sur fond de montée en puissance des violences et du terrorisme islamique

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS/ VOYAGE PASTORAL : le pape François en Amérique (Cuba, Etats-Unis d’Amérique)

» MONDE/ VATICAN/ EGLISE CATHOLIQUE : le pape François en Amérique latine pour revisiter le passé et dénoncer les pauvretés et les violences

» MONDE/ BOSNIE-HERZEGOVINE/ RELIGION CATHOLIQUE : Le Pape François à Sarajevo, une visite pastorale et historique

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ CRIMINALITE ET GRAND BANDITISME : Au-delà de l’horreur

» VATICAN/ EGLISE CATHOLIQUE/ SYNODE SUR LA FAMILLE : vers quelles réformes ?

» VATICAN/ CANONISATION : de nouveaux saints de l’église catholique consacrés par le Pape François

» Viandes interdites dans les religions indiennes

» JESUS CHRIST/ SERMON SUR LA MONTAGNE/ PAROLES DE VIE : Jésus Christ 2014 ans après…

» RELIGION CATHOLIQUE/ RENOUVEAU CHARISMATIQUE : quelles attentes ?


Haut de page