Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VIVRE SANS FAIRE DU MAL EST POSSIBLE (Religion et autres)


Publié le 29/04/2014 à 02:15:58
VATICAN/ CANONISATION : de nouveaux saints de l’église catholique consacrés par le Pape François




1 – « Qu'est-ce qu'une canonisation ?

La canonisation est un acte par lequel le pape décrète qu’un serviteur de Dieu, ayant déjà été béatifié, doit être inscrit au catalogue des saints, et vénéré par l’ensemble de l'Église à travers la planète. La différence entre béatification et canonisation : La béatification est une étape nécessaire avant la canonisation. Il s'agit d'une première étape au cours de laquelle le pape déclare qu’un culte public peut être accordé à homme ou une femme ayant eu une vie exemplaire, selon les modalités prévues et dans des lieux déterminés. Il faut que la personne concernée ait accompli au moins un miracle, reconnu par l'Église. »


  


2 – « Le pape François a fait saints dimanche sur la place Saint Pierre Jean Paul II et Jean XXIII, devant une foule de plus de 800.000 fidèles selon une estimation de la police romaine communiquée par le Vatican. La foule a applaudi après que le pape, très grave, a récité la formule en latin pour la sanctification du pape polonais Karol Wojtyla (1978-2005) et du pape italien du Concile Vatican II, Angelo Giuseppe Roncalli (1958-1963). Auparavant le cardinal Angelo Amato, préfet de la cause des saints, avait adressé trois demandes successives au pape, pour marquer la solennité de la démarche: «Très saint-père, la Sainte Eglise, confiante dans la promesse du Seigneur d'envoyer sur elle l'Esprit de vérité, qui à toute époque a préservé de l'erreur le magistère suprême, supplie avec force Votre Sainteté de vouloir inscrire ces fils élus dans le catalogue des saints». »


  

 

------------------------------------


 

  

1 - Jean XXIII et Jean-Paul II proclamés saints

 

La circulation à pied était presque impossible tant la foule était dense sur la place Saint-Pierre de Rome, lorsque le pape François a proclamé saints Jean XXIII et Jean-Paul II, dimanche 27 avril. Un million de pèlerins venus du monde entier étaient massés sur la place Saint-Pierre, sur la via della Conziliazione et les alentours. Sous un ciel gris et capricieux, d’où pleuvaient quelques gouttes par moments, c’est une forêt de drapeaux qui a d’abord accueilli Benoît XVI, arrivé sur la place Saint-Pierre une demi-heure avant le début de la messe. Le pape émérite a déclenché applaudissements et cris de joie dans la foule, qui a scandé son nom. La messe a ensuite débuté par la procession des cardinaux, pendant laquelle le chœur et la foule ont chanté une longue litanie des saints.

 

Conformément au rite de canonisations, le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints, s’est ensuite avancé devant le Saint-Père en compagnie des postulateurs des deux nouveaux saints, pour lui demander de procéder à la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II. Floribeth Mora, la miraculée costaricaine de Jean-Paul II, a présenté, en compagnie de son mari, une relique de Jean-Paul II au pape François, que celui-ci a embrassée. C’est un prêtre qui lui a présenté la relique de Jean XXIII. Le pape François a prononcé son homélie après la lecture de l’Évangile de Saint Jean : le Christ ressuscité montrant ses plaies aux apôtres (20, 19-31), qui a été chanté en italien, puis en grec.

  

« Des papes du XXe siècle » 

 Dans son homélie, le pape François a rendu hommage à « deux hommes courageux, remplis de la liberté et du courage du Saint-Esprit », et qui ont « rendu témoignage à l’Église et au monde de la bonté de Dieu, de sa miséricorde ». « Ils ont été des prêtres, des évêques, des papes du XXe siècle », a encore dit le pape. « Ils en ont connu les tragédies, mais n’en ont pas été écrasés. En eux, Dieu était plus fort. »  Jean XXIII, « le Pape de la docilité à l’Esprit.»  « Dans la convocation du Concile, Jean XXIII a montré une délicate docilité à l’Esprit Saint », a dit le pape François. « Il s’est laissé conduire et a été pour l’Église un pasteur, un guide-guidé. Cela a été le grand service qu’il a rendu à l’Église ; il a été le Pape de la docilité à l’Esprit. »


  


Jean-Paul II, « le Pape de la famille » 

Pour le pape François, « Jean-Paul II a été le pape de la famille. Lui-même a dit un jour qu’il aurait voulu qu’on se souvienne de lui comme du pape de la famille. Cela me plaît de le souligner alors que nous vivons un chemin synodal sur la famille et avec les familles, un chemin que, du Ciel, certainement, il accompagne et soutient.» Saint Jean XXIII sera fêté le 3 juin, date anniversaire de sa mort en 1963, et Saint Jean-Paul II sera fêté le 22 octobre, jour anniversaire de l’inauguration de son pontificat, en 1978.

 

Gauthier Vaillant (à Rome)/ 27/4/14  

 

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Jean-XXIII-et-Jean-Paul-II-proclames-saints-2014-04-27-1141989

 

 

 

--------------------------------

 

  


2 - Vatican : Le pape François fait saints Jean XXIII et Jean Paul II

 

Le pape François a fait saints dimanche sur la place Saint Pierre Jean Paul II et Jean XXIII, devant une foule de plus de 800.000 fidèles selon une estimation de la police romaine communiquée par le Vatican. La foule a applaudi après que le pape, très grave, a récité la formule en latin pour la sanctification du pape polonais Karol Wojtyla (1978-2005) et du pape italien du Concile Vatican II, Angelo Giuseppe Roncalli (1958-1963).

Auparavant le cardinal Angelo Amato, préfet de la cause des saints, avait adressé trois demandes successives au pape, pour marquer la solennité de la démarche: «Très saint-père, la Sainte Eglise, confiante dans la promesse du Seigneur d'envoyer sur elle l'Esprit de vérité, qui à toute époque a préservé de l'erreur le magistère suprême, supplie avec force Votre Sainteté de vouloir inscrire ces fils élus dans le catalogue des saints».

 

L'accolade à Benoît XVI

Le pape a répondu alors par la longue formule consacrée en latin, langue de l'Eglise: «En l'honneur de la Sainte Trinité, par l'exaltation de la foi catholique et l'accroissement de la vie chrétienne, avec l'autorité de Notre Seigneur Jésus Christ, des saints apôtres Pierre et Paul, après avoir longuement réfléchi, invoqué plusieurs fois l'aide de Dieu et écouté l'avis de beaucoup de nos frères dans l'épiscopat, nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l'Eglise ils soient dévotement honorés parmi les saints», a dit solennellement le pape argentin. La foule a aussitôt acclamé les deux saints pendant que les cloches résonnaient dans les églises de la Ville éternelle. Auparavant le pape François était allé donner chaleureusement l'accolade au pape Benoît XVI au premier rang, parmi les cardinaux.

 

20 Minutes avec AFP

 

http://www.20minutes.fr/monde/1361601-20140427-pape-francois-ouvre-canonisation-jean-paul-ii-jean-xxiii

 

 

 

----------------------------------

 

  


3 - Vatican : le pape François a fait saints Jean XXIII et Jean-Paul II

 

RELIGION - Ne dites plus Jean-Paul II. Dîtes Saint Jean-Paul II. Devant une foule de centaines de milliers de fidèles du monde entier, le pape François a fait saints dimanche 27 avril le pape polonais décédé en 2005 et son prédécesseur Jean XXIII. Huit cent mille fidèles ont assisté à la cérémonie. La foule a applaudi après que le pape, très grave, a récité la formule en latin pour la sanctification de Karol Wojtyla et du pape italien Angelo Giuseppe Roncalli (1958-1963). Auparavant le cardinal Angelo Amato, préfet de la cause des saints, avait adressé trois demandes successives au pape, pour marquer la solennité de la démarche : "Très saint-père, la Sainte Église, confiante dans la promesse du Seigneur d'envoyer sur elle l'Esprit de vérité, qui à toute époque a préservé de l'erreur le magistère suprême, supplie avec force Votre Sainteté de vouloir inscrire ces fils élus dans le catalogue des saints".

 

Le pape a répondu alors par la longue formule consacrée en latin, langue de l’Église :

"En l'honneur de la Sainte Trinité, par l'exaltation de la foi catholique et l'accroissement de la vie chrétienne, avec l'autorité de Notre Seigneur Jésus Christ, des saints apôtres Pierre et Paul, après avoir longuement réfléchi, invoqué plusieurs fois l'aide de Dieu et écouté l'avis de beaucoup de nos frères dans l'épiscopat, nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean-Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l’Église ils soient dévotement honorés parmi les saints".

La foule a aussitôt acclamé les deux saints pendant que les cloches résonnaient dans les églises de la Ville éternelle. Auparavant le pape François était allé donner chaleureusement l'accolade au pape Benoît XVI au premier rang, parmi les cardinaux.

 

Dans son homélie, François a rendu hommage à "deux hommes courageux", porteurs d'une "espérance vivante", qui "ont connu des tragédies mais n'en ont pas été écrasés". Pour le pape argentin, les deux nouveaux saints ont aidé à "restaurer et actualiser l'Église selon sa physionomie d'origine", avec le Concile Vatican II qui s'est tenu de 1962 à 1965 et avait été convoqué par le pape italien. Plus tard, il a affirmé que les deux papes avaient "contribué de manière indélébile au développement des hommes et à la paix". Il a aussi défini Karol Wojtyla comme le "pape de la famille" qui doit accompagner l'Eglise dans la défense de cette institution pour lui prioritaire.

 

Regardez les temps forts de la cérémonie :

98 délégations d'Etats ou d'organisations internationales, dont 24 chefs d'Etat et têtes couronnées - du roi d'Espagne au président zimbabwéen Robert Mugabe - assistent à l'événement.

  

Le Premier ministre Manuel Valls représentait la France :

La via della Conciliazione (en photo ci-dessus) qui mène à la basilique et peut contenir quelque 300.000 personnes étaient déjà archi pleine bien avant le début de la cérémonie. Des fidèles ont dû se replier sur les endroits mythiques de Rome (Colisée, Forum romain, place Farnese) où la messe était retransmise sur écrans géants. Cinq cent mille personnes se trouvaient sur la place Saint-Pierre au Vatican, sur la grande via della Conciliazione qui y mène et aux alentours. Trois cent mille autres étaient dispersées dans Rome autour de 17 écrans géants, a indiqué un porte-parole du Saint-Siège à la presse.

 

http://www.huffingtonpost.fr/2014/04/27/pape-saints-jean-xxiii-jean-paul-ii_n_5220957.html?utm_hp_ref=france

 

 

 

----------------------------------

 

 

 

4 - Le pape François a fait saints Jean XXIII et Jean Paul II

 

Le pape François a fait saints dimanche 27 avril sur la place Saint Pierre Jean Paul II et Jean XXIII, devant une foule de centaines de milliers de fidèles du monde entier. La foule a applaudi après que le pape, très grave, a récité la formule en latin pour la sanctification du pape polonais Karol Wojtyla (1978-2005) et du pape italien du Concile Vatican II, Angelo Giuseppe Roncalli (1958-1963).

Auparavant le cardinal Angelo Amato, préfet de la cause des saints, avait adressé trois demandes successives au pape, pour marquer la solennité de la démarche : "Très saint-père, la Sainte Eglise, confiante dans la promesse du Seigneur d'envoyer sur elle l'Esprit de vérité, qui à toute époque a préservé de l'erreur le magistère suprême, supplie avec force Votre Sainteté de vouloir inscrire ces fils élus dans le catalogue des saints".

  

Le pape a répondu alors par la longue formule consacrée en latin, langue de l'Eglise:  "En l'honneur de la Sainte Trinité, par l'exaltation de la foi catholique et l'accroissement de la vie chrétienne, avec l'autorité de Notre Seigneur Jésus Christ, des saints apôtres Pierre et Paul, après avoir longuement réfléchi, invoqué plusieurs fois l'aide de Dieu et écouté l'avis de beaucoup de nos frères dans l'épiscopat, nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l'Eglise ils soient dévotement honorés parmi les saints", a dit solennellement le pape argentin. La foule a aussitôt acclamé les deux saints pendant que les cloches résonnaient dans les églises de la Ville éternelle. Auparavant le pape François était allé donner chaleureusement l'accolade au pape Benoît XVI au premier rang, parmi les cardinaux.


 


"Deux hommes courageux"

Le pape François a salué dans les deux nouveaux saints Jean Paul II et Jean XXIII "deux hommes courageux", qui "ont connu des tragédies mais n'en ont pas été écrasés". Jean XXIII et Jean Paul II ont été "deux hommes courageux", "en toute personne souffrante ils voyaient Jésus", a poursuivi Jorge Bergoglio dans son homélie assez brève, prononcée après avoir entendu l'Evangile psalmodié en latin puis en grec. François a rendu hommage aux deux nouveaux saints pour leur proximité avec la condition des hommes : "Prêtres, évêques, papes du XXe siècle, ils en ont connu les tragédies, mais n'en ont pas été écrasés. En eux, Dieu était plus fort. Plus forte était en eux la miséricorde de Dieu".

 

"En ces deux hommes, contemplatifs des plaies du Christ et témoins de sa miséricorde, demeurait une vivante espérance, avec une joie indicible et glorieuse". Le pape argentin a également insisté sur le fait que "Jean Paul II a été le pape de la famille. Lui-même a dit un jour qu'il aurait voulu qu'on se souvienne de lui comme du pape de la famille". Evoquant "la première communauté des croyants de Jérusalem" dans laquelle "se vivait l'essentiel de l'Évangile, c'est-à-dire l'amour, la miséricorde, dans la simplicité et la fraternité", le pape a estimé que Jean XXIII et Jean Paul II ont aidé à "restaurer et actualiser l'Église selon sa physionomie d'origine", avec le Concile Vatican II qui s'est tenu de 1962 à 1965 et que le pape italien avait convoqué. "Dans la convocation du Concile, Jean XXIII a montré une délicate docilité à l'Esprit Saint, il s'est laissé conduire et a été pour l'Église un pasteur, un guide-guidé. Cela a été le grand service qu'il a rendu à l'Église" catholique, a-t-il résumé.


 


Deux papes pour célébrer deux papes

Une demi-heure avant le début de la cérémonie, l'ancien pape allemand, s'appuyant sur une canne, tout de blanc vêtu et coiffé d'une mitre, a salué les cardinaux et évêques présents, en levant les deux mains en signe de contentement et de communion. Le pape émérite s'est ensuite assis sur les premiers rangs à gauche de l'autel. Il concélébrera la messe, mais ne sera pas à l'autel aux côtés du pape François, afin qu'il n'y ait pas de confusion. Benoît XVI n'est plus pape et n'exerce plus aucun rôle officiel. Sa présence à ce moment historique de l'Eglise, alors qu'il vit retiré au Vatican depuis sa démission historique l'an dernier, ajoute à la valeur exceptionnelle de l'évènement, qui a drainé 800.000 fidèles sur la place Saint-Pierre.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140427.OBS5311/canonisation-des-papes-pres-d-un-million-de-personnes-attendues.html

 

 


---------------------------------

 

   

 

5 - Canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII : 5 choses à savoir sur la cérémonie de dimanche

  

Les catholiques s'apprêtent à fêter une cérémonie aussi rare qu'importante dimanche 27 avril, puisque à l'issue de celle-ci, les fidèles compteront deux nouveaux saints : Jean XXIII et Jean-Paul II. À la veille d'un jour historique pour l'Église, le point sur ce qu'il faut savoir de cet événement religieux durant lequel près d'un million de personnes sont attendues.

 

Qu'est-ce qu'une canonisation ?

La canonisation est un acte par lequel le pape décrète qu’un serviteur de Dieu, ayant déjà été béatifié, doit être inscrit au catalogue des saints, et vénéré par l’ensemble de l'Église à travers la planète.

 

La différence entre béatification et canonisation

La béatification est une étape nécessaire avant la canonisation. Il s'agit d'une première étape au cours de laquelle le pape déclare qu’un culte public peut être accordé à homme ou une femme ayant eu une vie exemplaire, selon les modalités prévues et dans des lieux déterminés. Il faut que la personne concernée ait accompli au moins un miracle, reconnu par l'Église. Depuis le pontificat de Paul V (1605–1621), la béatification est considérée comme une anticipation d’une canonisation. C'est une étape indispensable vers la sainteté. "D’abord simple décret, la déclaration de béatification s’est entourée d’une cérémonie qui a pris de plus en plus d’ampleur", notent les évêques de France.

  

 


Le processus de la canonisation

Les règles actuelles du Vatican sont régies par la constitution apostolique Divinus perfectionis magister, révisée pour la dernière fois en 1983 par Jean-Paul II. Selon ce document, il faut attendre 5 ans après le décès de l'éventuel futur saint, pour ouvrir "un procès en canonisation", afin d'évaluer "la candidature" de celui-ci. Une règle qui n'a pas été respectée par Benoît XVI pour Jean-Paul II, puisque celui qui a démissionné de la fonction papale n'avait attendu qu'un seul mois pour déclencher le processus, habituellement très long. 

Les différents cardinaux et évêques participant à la congrégation doivent ensuite juger de la vie exemplaire du postulant, et lui attribuer au moins un miracle en plus de celui nécessaire à sa béatification. Jean XIII, qui n'a pour sa part qu'un acte "miraculeux" à son actif, a bénéficié d'une procédure simplifiée.

 

Ce qu'ont fait Jean-Paul II et Jean XXIII pour être des saints

Jean XXIII a été béatifié en septembre 2000 par Jean-Paul II. L'Église lui a reconnu la guérison d'un cancer de l'estomac d'une religieuse. Mais celui qui fut pape de 1958 à 1963 va accéder à la canonisation sans que ne lui soit attribué un deuxième miracle. "Nous connaissons tous les vertus et la personnalité du pape Roncalli, il n'y a pas besoin d'expliquer les motifs de la décision sur sa sainteté", expliquait le père Lombardi en juillet 2013. Il s'agit selon lui d'un "cas bien spécifique", qui a aussi le mérite de "coïncider avec le 50e anniversaire du Concile Vatican II".

Jean-Paul II a quant à lui bel et bien été authentifié comme étant à l'origine de deux miracles. Le premier est la guérison en juin 2011 de la Sœur Marie Simon Pierre, atteinte de la maladie de Parkinson, et entièrement guérie après avoir senti la présence du défunt pape lors d’une prière. Le second est le rétablissement inexplicable d’une femme, le soir même de sa béatification.

 

Pourquoi Benoit XVI sera au côté de François

Le pape émérite Benoît XVI concélébrera la messe de canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII au côté du Pape François. La présence de Joseph Ratzinger, qui vit retiré au Vatican depuis sa démission historique l'an dernier, ajoutera à la valeur exceptionnelle de l'événement. Ce dernier était un proche de Jean-Paul II, et ce jusqu'à la fin de la vie de Karol Wojtyla, décédé en 2005.

 

Par Raphaël Bosse-Platière | Publié le 26/04/2014 à 18h38

 

http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/canonisation-de-jean-paul-ii-et-jean-xxiii-5-choses-a-savoir-sur-la-ceremonie-du-dimanche-27-avril-2014-7771479219

 

 


---------------------------------

 

 

 

 

 



Avis des internautes

Articles recommandés

» EGLISE CATHOLIQUE/ JESUS CHRIST : qui est Jésus Christ ? (dieu, homme, populaire et méconnu)

» MONDE/ EGLISE CATHOLIQUE : le pape François en Colombie

» RELIGION CATHOLIQUE/ RELIGIONS CHRETIENNES : sectes chrétiennes et islamiques, argent et perversions religieuses, terrorisme et pouvoir du mal (entre le bien et le mal...)

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS : visite du pape François dans le Caucase

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS/ JMJ Cracovie 2016 : les messages des jeunes au pape François

» AMERIQUE LATINE/ RELIGION CHRETIENNE/ PAPE FRANCOIS : les chefs de file des deux Églises, le pape François et le Patriarche Kirill, se sont rencontrés pour la première fois à Cuba

» MONDE/ RELIGION CATHOLIQUE : Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme

» MONDE/ EGLISE CATHOLIQUE/ VATICAN : Le pape François ouvre la porte sainte et lance le Jubilé de la miséricorde

» AFRIQUE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS : Voyage pastoral du pape François en Afrique sur fond de montée en puissance des violences et du terrorisme islamique

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS/ VOYAGE PASTORAL : le pape François en Amérique (Cuba, Etats-Unis d’Amérique)

» MONDE/ VATICAN/ EGLISE CATHOLIQUE : le pape François en Amérique latine pour revisiter le passé et dénoncer les pauvretés et les violences

» MONDE/ BOSNIE-HERZEGOVINE/ RELIGION CATHOLIQUE : Le Pape François à Sarajevo, une visite pastorale et historique

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ CRIMINALITE ET GRAND BANDITISME : Au-delà de l’horreur

» VATICAN/ EGLISE CATHOLIQUE/ SYNODE SUR LA FAMILLE : vers quelles réformes ?

» Viandes interdites dans les religions indiennes

» JESUS CHRIST/ SERMON SUR LA MONTAGNE/ PAROLES DE VIE : Jésus Christ 2014 ans après…

» RELIGION CATHOLIQUE/ PAPE FRANCOIS : renouveau et revitalisation de l'Eglise catholique

» RELIGION CATHOLIQUE/ RENOUVEAU CHARISMATIQUE : quelles attentes ?


Haut de page