Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

ECONOMIE ET FINANCES


Publié le 19/04/2015 à 21:30:33
MONDE/ ECONOMIE ET COMMERCE/ MATIERES PREMIERES : les producteurs à la recherche d’un prix rémunérateur




1 – « Selon un rapport d'une commission sénatoriale rendu public mercredi, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley profiteraient de leurs activités dans le marché des matières premières physiques pour exercer une concurrence déloyale vis-à-vis d'autres acteurs, voire pour influencer les prix. Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley sur la sellette. Le Congrès américain a accusé ces trois banques, dans un rapport rendu public mercredi 19 novembre, d'avoir "potentiellement" manipulé les prix des matières premières, au détriment des industriels et des consommateurs. »


 


2 - « Selon les dernières prévisions du Groupe de la Banque mondiale sur l'Afrique, publiées lundi 13 avril 2015, la croissance de l'Afrique sera inférieure à la moyenne de 4,4% réalisée dans la région au cours des 20 dernières années, un chiffre qui est  bien loin du pic de croissance de 6,4% enregistré au cours des années 2002 à 2008. Cette information qui sort de l'Africa s’ Pulse, une publication de l'institution multilatérale qui analyse les perspectives économique de l'Afrique, intervient à la veille des Réunions de printemps qui auront lieu cette semaine à Washington DC et rassembleront les ministres des Finances et du Développement du monde entier qui discuteront de l’état de l’économie mondiale et du développement international. Pour les Africains, hors Afrique du Sud et Maghreb, le message est déjà connu, il leur sera demandé d'accélérer les réformes structurelles nécessaires à la diversification de leur économie, qui reposent à près de 90% sur la vente des matières premières. « La fin du super-cycle des matières premières donne en effet au continent l’occasion d’accélérer ses réformes structurelles en faveur d’une croissance susceptible de réduire la pauvreté de manière plus efficace» a fait savoir Maktar Diop, le vice-président de la Banque Mondiale en charge de la région Afrique. »

 



---------------------------------------------------

 

 

1 - Matières premières : le Congrès américain accuse trois banques de manipulation des prix

 

Selon un rapport d'une commission sénatoriale rendu public mercredi, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley profiteraient de leurs activités dans le marché des matières premières physiques pour exercer une concurrence déloyale vis-à-vis d'autres acteurs, voire pour influencer les prix. Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley sur la sellette. Le Congrès américain a accusé ces trois banques, dans un rapport rendu public mercredi 19 novembre, d'avoir "potentiellement" manipulé les prix des matières premières, au détriment des industriels et des consommateurs.

 

Mélange de genres

"Depuis 2008, Goldman Sachs, JPMorgan Chase et Morgan Stanley sont engagées dans plusieurs milliards de dollars d'activités concernant les matières premières physiques, en contrôlant ou en étant propriétaires de vastes stocks" de brut, de gaz naturel, d'aluminium, d'uranium entre autres, lit-on dans la synthèse du document. Ces banques sont notamment, selon l'enquête d'une commission sénatoriale, propriétaires d'entrepôts de stockage, de centrales électriques, de mines de charbon et de sites de gaz naturel et d'oléoducs.

 

Concurrence déloyale et manipulation des prix

Or ce mélange de genres entre leur métier de banquier et le commerce engendre une concurrence déloyale face aux industriels et autres acteurs non bancaires :

Il "leur permet de bénéficier de coûts d'emprunts bas contrairement aux autres intervenants", fustigent les sénateurs.

Ils accusent d'ailleurs les trois fleurons de Wall Street de s'être servis de leur position pour "manipuler ou influencer les prix des matières premières".

"L"implication massive de Wall Street dans les matières premières physiques met notre économie (...) et l'intégrité de nos marchés à risque", regrette le sénateur Carl Levin, cité dans le document.


En conclusion, les sénateurs plaident pour un désengagement des banques du courtage des matières premières.

"Il est temps de restaurer la séparation entre la banque et le commerce et d'empêcher Wall Street d'utiliser des informations confidentielles à son avantage et au détriment de l'industrie et des consommateurs", insiste Carl Levin. Les responsables des trois banques seront entendus par le Sénat jeudi et vendredi.



Un désengagement déjà entamé

Les premières réactions des trois grands établissements de Wall Street n'ont toutefois pas tardé.

Goldman Sachs, qui a des actifs dans l'uranium, l'aluminium et le charbon, faisait valoir dans un argumentaire transmis à l'AFP mercredi les bienfaits du rôle "d'intermédiaire" sur le marché physique des matières premières: "producteurs et consommateurs comptent sur les marchés financiers pour se protéger contre des mouvements imprévus de ces prix", affirmait la banque, tout en niant nie toute influence sur les prix et les stocks dans ses activités d'aluminium.

JPMorgan rappelait mercredi que la banque a déjà cédé une grande partie de ses activités dans ce marché: notamment, en mars dernier, son unité de commerce de matières premières (pétrole, gaz naturel, métaux) a été acquise par le groupe de négoce suisse Mercuria Energy pour 3,5 milliards de dollars. Morgan Stanley a pour sa part vendu il y a un an sa division de courtage pétrolier au géant russe du pétrole Rosneft.

 

Une class action en cours

Il y a plus d'un an, un fabricant américain de poutres en aluminium, Superior Extrusion, a lancé une action en nom collectif (class action) visant Goldman Sachs et le London Metal Exchange (LME), les accusant de "comportements anticoncurrentiels et monopolistiques dans le marché du stockage d'aluminium".

Le régulateur des matières premières et produits dérivés, la CFTC, a ouvert une enquête élargie à JPMorgan, Morgan Stanley et le courtier en matières premières Glencore Xstrata.

 

latribune.fr (avec AFP)  | 

 

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/20141120trib3fbd2662d/matieres-premieres-le-congres-americain-accuse-trois-banques-de-manipulation-des-prix.html

 


-------------------------------------------------------------------------

 

 

2 - Pourquoi le cours du fer ne devrait pas se rétablir en 2015

 

Alors que le prix du minerai de fer au comptant a chuté de 60% sur les 12 derniers mois, passant ce mois-ci sous les 50 dollars la tonne, Citigroup estime que le prix se maintiendra sous les 40 dollars. Les géants miniers augmentent en effet leur production, malgré la baisse de la demande. Le cours du minerai de fer va chuter à 36 dollars la tonne au troisième trimestre et se maintenir sous les 40 dollars pour le reste de l'année en raison d'une augmentation de la production des grands groupes miniers sur fond de déclin de la demande chinoise, prédit Citigroup. Le cours du minerai de fer devrait s'établir autour de 44 dollars la tonne au deuxième trimestre, baisser à 36 dollars au trimestre suivant et remonter à 38 dollars au dernier trimestre, selon Citigroup.


 


Production en hausse chez les géants miniers

Le prix du minerai de fer au comptant a chuté de 60% sur les 12 derniers mois, passant ce mois-ci sous les 50 dollars la tonne. Malgré la baisse de la demande en provenance de Chine, marché capital pour les ressources de base, les gros producteurs comme Vale, Rio Tinto ou BHP Billiton ont augmenté leur production et devraient continuer à le faire. "Nous prévoyons une croissance progressive de la production pour l'exportation supérieure à 110 millions de tonnes en 2015, dont 68 millions de tonnes provenant du seul Rio Tinto", écrit Citigroup dans ses prévisions pour les ressources de base au deuxième trimestre.

 

latribune.fr  |  |

 

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/pourquoi-le-cours-du-fer-ne-devrait-pas-se-retablir-en-2015-468376.html





--------------------------------------------------

 


3 - La chute généralisée des cours de l'énergie et des matières premières

 

La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, la chute généralisée des cours de l'énergie et des matières premières.




Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ ECONOMIE : croissance et performance économique, difficultés et résilience, commerce intra-africain, libre échange…

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ ENTREPRISES : financements, gestion, profits…

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ FINANCES/ ECONOMIE NUMERIQUE : difficultés, solutions, perspective révolutionnaire

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : leadership, morosité économique, crises monétaires, incertitudes…, à l’assaut d’un continent meurtri

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ AFFAIRES/ GOUVERNANCE : avancées, perspectives et crises multiformes

» MONDE/ ROYAUME-UNI- UNION EUROPEENNE/ CONSEQUENCES DU BREXIT : le Brexit, une bien mauvaise idée (incertitudes et instabilité économique à l’assaut de la City de Londres)

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ INDUSTRIES/ INFRASTRUCTURES/ TECHNOLOGIES : nouvelles données, nouvelles approches et nouvelles réalités sur le développement du continent

» MONDE/ RUSSIE/ XXe Forum économique international de Saint-Pétersbourg : l'économie mondiale influencée par des facteurs politiques et sociaux

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ FINANCES PUBLIQUES/ PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT (PND) : des attentes importantes en matière de financement de l’économie nationale

» AFRIQUE/ CROISSANCE/ GRANDS PROJETS/ NOUVELLES TECHNOLOGIES : nouvelles perspectives de développement

» MONDE/ CHINE/ AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : coopération, échanges commerciaux et aide au développement

» AFRIQUE/ BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS : réformes, développement et perspectives

» AFRIQUE/ FINANCES PUBLIQUES/ CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT/ REFORMES MONETAIRES : questions de fond

» MONDE/ RUSSIE/ GRECE/ CRISE FINANCIERE GRECQUE : consolidation des échanges économiques sur fond de crise d’endettement public

» MONDE/ CHINE/ FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT : les efforts de la Chine pour l’émergence de la nouvelle Banque de développement des infrastructures en Asie (AIIB)

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ SOCIO-ECONOMIE/ REFORMES ET AVANCEES : vers quels nouveaux horizons ?

» MONDE/ ECONOMIE/ DEVELOPPEMENT SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE : stratégies, nouvelle économie, avancées technologiques et incertitudes

» AFRIQUE/ RELATIONS MAROC-COTE D’IVOIRE/ COOPERATION ET ECHANGES : consolidation des échanges ivoiro-marocains

» MONDE/ JAPON/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Triomphe de la politique économique Abenomics de M. SHINZO ABE

» MONDE/ ECONOMIE/ AFFAIRES/ SPORT ET VIE PUBLIQUE : la corruption et le grand banditisme forts et omniprésents partout

» La croissance de l’Afrique devrait atteindre 5,2% en 2014 grâce à une forte hausse des investissements et de la consommation des ménages

» ECONOMIE MONDIALE/ NOUVEAUX HORIZONS/ NOUVELLES PERSPECTIVES : le futur commence aujourd'hui

» ECONOMIE MONDIALE/ CRISE/ CROISSANCE : Ces secteurs d’activités en croissance

» COTE D’IVOIRE / ECONOMIE/ CACAO/ CHOCOLAT ET SANTE : le cacao ivoirien au mieux de sa forme

» UNION EUROPEENNE/ CROISSANCE ECONOMIQUE : perspectives économiques globalement décevantes

» MONDE/ ONU/ SANCTIONS ECONOMIQUES : la Russie répond aux sanctions économiques occidentales

» MONDE/ ECONOMIE ET FINANCES PUBLIQUES : Perspectives économiques pour le premier trimestre 2014

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET REFORMES : actions et mesures visant à consolider les Finances publiques

» AFRIQUE/ FMI/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : de nouveaux engagements pour consolider les économies en croissance

» AFRIQUE/MOYEN-ORIENT : Les Pays Arabes en Transition/ Renforcer le pilier central de l’économie

» Syrie : les pertes économiques estimées à plus de 100 milliards de dollars

» ECONOMIE/ USA : L’impérialisme du dollar ou comment les USA s’enrichissent aux dépens du reste du monde

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET ENERGIE/ FMI : l’Afrique peut faire mieux en matière de croissance

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Conférence de presse du Premier ministre ivoirien

» IRAK/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE/ PETROLE : des efforts pour une émergence de l’économie irakienne

» UNION EUROPEENNE/ EUROPE DE L'EST/ CRISE ET ECONOMIE : approches et visions différentes sur l’Europe économique

» ECONOMIE GLOBALE : 2014, probable année à risques pour l’économie mondiale

» AFRIQUE : Top 10 des pays africains les plus gangrenés par la fuite des capitaux.

» AFRIQUE : Fuite des capitaux, évasion fiscale et corruption


Haut de page