Publié le : 13-01-2020 à 17:32:48 Synthèse, compilation et textes réunis (David N'DJA Boka)

L’Afrique a plus besoin de bons programmes de développement et de leaders intelligents, intègres et de bonne moralité…



Les démocraties ont toujours pensé aux critères électoraux à établir pour réduire les candidatures et départager les candidats : argent, réussite sociale, programme, soutiens signés des populations, moralité et intégrité, etc. Au vu de l’histoire des peuples et des pouvoirs établis, tout ceci a été fait parce que c’est nécessaire. L’objectif est d’éloigner des fonctions prestigieuses de l’Etat, des candidats farfelus et de moralité douteuse. Et ce débat continue, en Afrique comme ailleurs…

 

Résultat de recherche d'images pour


Pour choisir les meilleurs leaders (ou Présidents de république) en Afrique, il faut connaître très précisément les problèmes de l’Afrique en matière de gouvernance et de développement. Le bon choix du leader étant alors une bonne solution pour aider le continent à s’en sortir. Un haut responsable africain considère que s’il est établi qu’un leader ne peut aider au développement du continent, alors il doit abandonner le pouvoir, dans l’intérêt des populations pauvres et manquant de tout.

 

Résultat de recherche d'images pour


1 – Les problèmes de l’Afrique à résoudre :

 

Les problèmes et les difficultés de l’Afrique à résoudre urgemment sont ci-après énumérés de façon non exhaustive, par grande catégorie.

 

_ Sous-développement : c’est de loin le continent le plus pauvre, avec les populations les plus pauvres et les plus miséreuses, avec des infrastructures socio-économiques de piètre qualité au vu des standards mondiaux ; les salaires sont faibles et augmentent difficilement, le chômage est endémique ; ici tout est à construire : centres de santé, hôpitaux généraux et spécialisés, centres de formation, écoles, universités et écoles techniques, routes et autoroutes, voies ferrées, médias et diffusions des technologies essentielles, infrastructures sociales et économiques, infrastructures et équipements publics, etc.

 

Image associée


_ Mauvaise gouvernance : l’Afrique est le continent le plus mal dirigé avec des leaders et hauts responsables voleurs et irresponsables, qui pillent l’Etat et appauvrissent chaque jour des populations pauvres, souffrant quotidiennement de divers manques et de fléaux et de violences criminelles. Le Président Sani Abacha est connu pour être l’un des dirigeants les plus corrompus du monde, avec des milliards de dollars volés à son pays en moins de quatre années de mauvaise gouvernance au Nigeria.

 

Concernant une partie importante des pays du continent, la gouvernance des leaders au pouvoir est sombre, inefficace et mauvaise : diverses mesures prises contre une partie des populations jugées comme hostiles (nomination, casse du prix des productions, gels des avoirs) ; tribalisme et clientélisme sans honte ; expérimentation hasardeuse de mesures controversées rejetées ailleurs ; absence d’idées originales pour régler les divers problèmes locaux ; projets de société controversés avec des sous-programmes occultes basés sur la corruption ; pouvoir basé sur la corruption à grande échelle avec la légitimation des faits corrompus des partisans et suiveurs ; rareté des leaders intègres, vertueux et responsables et résolument au service des populations, etc.

 

_ Quelques pays africains bien dirigés, avec de bons leaders toutefois : d’hier à aujourd’hui, l’Afrique a connu de bons dirigeants qui ont relativement aidé au développement de leurs pays et du continent tout entier, en déployant des gouvernances globalement bonnes, intègres et des programmes de développement harmonieux et au profit des populations africaines. Ces leaders occupent positivement les pensées des Africains en matière de leadership.

 

Résultat de recherche d'images pour

(Casablanca Finance City (CFC))/


Ce sont : le Burkina Faso avec Thomas Sankara, le Rwanda avec Paul Kagamé, le Maroc avec le Roi Mohammed VI, la Tunisie avec Ben Ali, la Libye avec le Guide Mouamar Kadafi, le Congo avec Denis Sassou N’guesso, le Nigeria avec Goodluck Jonathan et Muhammadu Buhari, le Ghana avec Jerry Rawlings, etc.

 

Ces leaders, responsables de premier ordre au service de l’Afrique, intègres et vertueux, ont effectivement aidé au développement du continent, avec des gouvernances relativement crédibles. Les pays se sont transformés favorablement sous leur pouvoir ou après leur passage et les populations ont gagné en confiance et en respectabilité. Ils sont peu nombreux. Tout n’est donc pas si sombre ici en matière de bonne gouvernance…

 

Résultat de recherche d'images pour


2 – Le profil des leaders attendus par les populations et les critères d’élimination :

 

Dans ce continent sous-développé avec des populations pauvres et appauvries, les leaders et dirigeants espérés doivent donc être intègres, vertueux, avec de bons programmes de développement. Ces futurs dirigeants doivent être au service des populations. Les critères liés au passé de corruption doivent être surveillés, en chassant les candidats avec des faits établis de corruption et de moralité douteuse. Les cautionnements demandés doivent être réduits au maximum, pour tenir compte du pouvoir d’achat de la grande majorité des populations et de la misère ambiante sur ce continent.

 

Résultat de recherche d'images pour


Dans le choix des bons candidats aux hautes fonctions de l’Etat en Afrique et eu égard à la pauvreté des populations, au sous-développement caractérisé des pays et aux mauvaises gouvernances établies, les meilleurs critères pour choisir de bons dirigeants et leaders restent les programmes de développement et les projets de société (porteurs, justes et équilibrés), la lutte contre la corruption et le tribalisme, l’intégrité et la bonne moralité des prétendants.

 

Image associée


L’Afrique n’a nullement besoin de dirigeants riches, corrompus, de moralité douteuse, même s’il existe des présidents riches (planteurs), vertueux et justes. C’est le cas de la Côte d’Ivoire avec Félix Houphouët-Boigny.

  

Point de vue et contribution/ La rédaction, www.paixetdeveloppment/, N’DJA Boka/ Abidjan/ 04/12/2019.

 

Résultat de recherche d'images pour