Publié le : 07-06-2015 à 22:18:13 Synthèse, compilation et textes réunis (David N'DJA Boka)

MONDE/ BOSNIE-HERZEGOVINE/ RELIGION CATHOLIQUE : Le Pape François à Sarajevo, une visite pastorale et historique


0.1 – « Sarajevo/ le pape François inquiet du «climat de guerre» dans le monde : En déplacement à Sarajevo, ville meurtrie mais aussi symbole d'une coexistence entre cultures et religions, le pape François a exprimé son inquiétude sur le  «climat de guerre» qui règne dans le monde, devant 65 000 fidèles rassemblés dans l'immense stade olympique de la ville. »



0.2 – « La Bosnie-Herzégovine peut être un modèle de cohabitation pacifique, alors que Sarajevo, détaille le Saint-Père, ancien « symbole de la guerre et de ses destructions », peut, « avec sa variété de peuples, de cultures et de religions », « devenir à nouveau signe d’unité, un lieu où la diversité ne représente pas une menace mais une richesse et une opportunité pour grandir ensemble ».


 


0.3 - Massacre de Srebrenica, siège de Sarajevo : Le "boucher des Balkans" serbe répond notamment du massacre de Srebrenica en juillet 1995. Près de 8.000 hommes et garçons musulmans avaient été tués par les forces serbes de Bosnie, le pire massacre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Mladic est également poursuivi pour son rôle dans le siège de Sarajevo, au cours duquel 10.000 civils avaient été tués. Et enfin pour la prise en otage de 200 soldats et observateurs de l'ONU en 1995. Plus globalement, Karadzic et Mladic avaient entrepris, selon l'accusation, de chasser à jamais les musulmans et Croates de Bosnie du territoire revendiqué par les Serbes en Bosnie-Herzégovine.»



----------------------------------------------

 

  

1 - Sarajevo : le pape François inquiet du «climat de guerre» dans le monde

 

En déplacement à Sarajevo, ville meurtrie mais aussi symbole d'une coexistence entre cultures et religions, le pape François a exprimé son inquiétude sur le  «climat de guerre» qui règne dans le monde, devant 65 000 fidèles rassemblés dans l'immense stade olympique de la ville.



Sarajevo : le pape François inquiet du «climat de guerre» dans le monde

En déplacement à Sarajevo, ville meurtrie mais aussi symbole d'une coexistence entre cultures et religions, le pape François a exprimé son inquiétude sur le  «climat de guerre» qui règne dans le monde, devant 65 000 fidèles rassemblés dans l'immense stade olympique de la ville. C'est à Sarejevo ( Bosnie-Herzégovine), ville meurtrie mais aussi symbole d'une coexistence entre cultures et religions, que le pape François, a exprimé samedi son inquiétude sur le «climat de guerre» qui règne dans le monde. Le pape argentin,  qui a prêché la paix et la réconciliation devant 65 000 fidèles rassemblés dans l'immense stade olympique de la ville, a dit ressentir «un climat de guerre attisé délibérément par ceux qui cherchent l'affrontement entre cultures et civilisations».