Publié le : 11-12-2017 à 14:05:17 By: David N’DJA Boka

L'ancien Président du Burkina Faso était honnête, intègre et très conscient de la pauvreté de son pays et de son continent. La gestion catastrophique des deniers publics était pour lui un souci quotidien. Dans un continent ignorant encore les vertus de la bonne gouvernance et où la gestion intègre des ressources publiques est mal vue, Thomas Sankara, par son intégrité et sa lutte acharnée contre la corruption, a signé -sans le savoir- son arrêt de mort. En réalité, ses initiatives révolutionnaires, quoique gênantes, n'ont pu motiver une exécution sommaire. Ses premiers ennemis étaient donc au Burkina Faso...)/

La rédaction/ www.paixetdeveloppement.com/