Publié le : 28-10-2015 à 09:34:50 Synthèse, compilation et textes réunis (David N'DJA Boka)

MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne


0.1 – « Pologne/ Législatives : Les conservateurs catholiques du parti eurosceptique Droit et Justice ont obtenu la majorité absolue aux élections législatives, selon des projections de trois chaînes de télévision publiées dimanche soir. Les conservateurs catholiques du parti eurosceptique obtiennent 39,1% des voix. Ils gagnent ainsi 242 sièges de députés sur 460. Les libéraux centristes de la Plateforme civique, de la Première ministre sortante Ewa Kopacz, ont obtenu 23,4%, soit 133 sièges. »  

 

Afficher l'image d'origine Where in Europe is Poland?


0.2 – « Pologne/ conjoncture économique : Membre de l'Union européenne depuis 2004, la Pologne fut le seul pays de l'UE à maintenir une croissance positive durant la crise économique mondiale débutée en 2008. La croissance polonaise a néanmoins connu un net ralentissement (1,5% en 2013) à cause de la conjoncture européenne. Cependant, la croissance est repartie pour atteindre 3,2% en 2014. Elle a été alimentée par le dynamisme des zones économiques spéciales et les investissements étrangers. Selon les prévisions, la croissance devrait conserver ce rythme en 2015. L'économie polonaise présente de nombreux atouts : des fonds structurels européens efficacement utilisés, un système bancaire résilient, une forte demande intérieure et une politique fiscale adaptée. Le gouvernement cherche un équilibre entre les réformes des finances publiques et la promotion de la croissance économique. Ainsi, le budget 2014 a limité les dépenses tout en stimulant la croissance économique. Le déficit public demeure important, mais il devrait baisser en 2015, notamment grâce à la réforme des retraites. »

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


-------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

 

1 - En Pologne, les conservateurs remportent les élections législatives

 

Les conservateurs catholiques du parti eurosceptique Droit et Justice ont obtenu la majorité absolue aux élections législatives, selon des projections de trois chaînes de télévision publiées dimanche soir. Mauvaise nouvelle pour le gouvernement de Pologne ? Les conservateurs du parti Droit et Justice de Jaroslaw Kaczynski ont remporté les élections législatives, à en croire les projections de trois chaînes de télévision. Les conservateurs catholiques du parti eurosceptique obtiennent 39,1% des voix. Ils gagnent ainsi 242 sièges de députés sur 460. Les libéraux centristes de la Plateforme civique, de la Première ministre sortante Ewa Kopacz, ont obtenu 23,4%, soit 133 sièges.  


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


La gauche éliminée pour la première fois depuis 1989

Dans ses premiers commentaires, Jaroslaw Kaczynski a souligné que c'était la première fois dans l'histoire de la Pologne, depuis la chute du communisme, qu'un parti allait gouverner seul ce pays. De son côté, la Première ministre sortante Ewa Kopacz, a reconnu sa défaite, tout en déclarant que son parti "n'avait pas perdu ces huit dernières années". Quant à la gauche, représentée par deux formations concurrentes, elle est éliminée, pour la première fois depuis la chute du régime communiste en 1989, du futur parlement, pour n'avoir pas atteint les seuils d'éligibilité. 

 

Par LEXPRESS.fr avec AFP/ Publié le 25/10/2015/ Mis à jour le 25/10/2015 à 21:27

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/en-pologne-les-conservateurs-remportent-les-elections-legislatives_1729286.html


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


-----------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

  

2 - Législatives en Pologne : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques

 

Le parti Droit et Justice a recueilli 38 % des voix selon les dernières projections de la nuit. Le pays sera dirigé par un seul parti pour la première fois depuis la chute du communisme. Les conservateurs catholiques du parti eurosceptique Droit et Justice (PiS, opposition) de Jaroslaw Kaczynski ont obtenu la majorité absolue aux élections législatives polonaises, selon des projections de trois chaînes de télévision rendues publiques dimanche soir et actualisées dans la nuit..

 

D'après ces projections communes fondées sur un sondage réalisé à la sortie des bureaux de vote, Droit et Justice a recueilli 38% des voix, ce qui lui donne 238 des 460 sièges de députés. Les libéraux centristes de la Plateforme civique (PO) de la Première ministre sortante Ewa Kopacz ont obtenu 23,4%, soit 135 sièges. Le parti Droit et Justice a recueilli 38 % des voix selon les dernières projections de la nuit. Le pays sera dirigé par un seul parti pour la première fois depuis la chute du communisme. Les conservateurs catholiques du parti eurosceptique Droit et Justice (PiS, opposition) de Jaroslaw Kaczynski ont obtenu la majorité absolue aux élections législatives polonaises, selon des projections de trois chaînes de télévision rendues publiques dimanche soir et actualisées dans la nuit..

 

D'après ces projections communes fondées sur un sondage réalisé à la sortie des bureaux de vote, Droit et Justice a recueilli 38% des voix, ce qui lui donne 238 des 460 sièges de députés. Les libéraux centristes de la Plateforme civique (PO) de la Première ministre sortante Ewa Kopacz ont obtenu 23,4%, soit 135 sièges. Le mouvement antisystème du rockeur Pawel Kukiz arrive troisième avec 44 mandats, le parti Nowoczesna (Moderne) du néo-libéral Ryszard Petru en a 24 et le parti paysan PSL, allié des libéraux sortants, 18.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

La gauche écrasée

Dans ses premiers commentaires, Jaroslaw Kaczynski a souligné que c'était la première fois dans l'histoire de la Pologne depuis la chute du communisme qu'un parti allait gouverner seul ce pays et a dit qu'il voulait « tendre la main » aux partis qui voudraient collaborer avec le PiS. De son côté, la Première ministre sortante Ewa Kopacz, a reconnu sa défaite, tout en déclarant que son parti « n'avait pas perdu ces huit dernières années ». « La Pologne est un pays qui progresse du point de vue économique, où le chômage est à un chiffre. C'est dans cet état que nous laissons la Pologne à ceux qui ont remporté les élections aujourd'hui ». Quant à la gauche, représentée par deux formations concurrentes, elle est éliminée, pour la première fois depuis la chute du régime communiste en 1989, du futur parlement, pour n'avoir pas atteint les seuils d'éligibilité.

 

Le 25/10/ 2015/ Mis à jour le 26/10 à 06:41

 

http://www.lesechos.fr/monde/europe/021430582056-legislatives-en-pologne-majorite-absolue-pour-les-conservateurs-eurosceptiques-1169037.php


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine   

 

3 - Pologne : les eurosceptiques gagnent les législatives

 

Grands favoris de l'élection, les conservateurs catholiques obtiennent la majorité absolue au Parlement avec environ 242 sièges. Grands favoris de l'élection, les conservateurs catholiques du parti eurosceptique Droit et Justice (PiS, opposition) de Jaroslaw Kaczynski ont obtenu la majorité absolue aux élections législatives polonaises, selon des projections de trois chaînes de télévision publiées le soir du dimanche 25 octobre.

 

Selon ces projections communes basées sur un sondage de sortie des urnes, Droit et Justice obtient 39,1 % des voix, ce qui lui donne 242 sièges de député sur 460. Les libéraux centristes de la Plateforme civique (PO) de la Premier ministre sortante Ewa Kopacz ont obtenu 23,4 %, soit 133 sièges. Le mouvement antisystème du rockeur Pawel Kukiz arrive troisième avec 44 mandats, le parti Nowoczesna (Moderne) du néo-libéral Ryszard Petru en a 22 et le parti paysan PSL, allié des libéraux sortants, 18.

 

Afficher l'image d'origine


La gauche éliminée

Dans ses premiers commentaires, Jaroslaw Kaczynski a souligné que c'était la première fois dans l'histoire de la Pologne depuis la chute du communisme qu'un parti allait gouverner seul ce pays et a dit qu'il voulait « tendre la main » aux partis qui voudraient collaborer avec le PiS. De son côté, la Première ministre sortante Ewa Kopacz a reconnu sa défaite, tout en déclarant que son parti « n'avait pas perdu ces huit dernières années ». « La Pologne est un pays qui progresse du point de vue économique, où le chômage est à un chiffre. C'est dans cet état que nous laissons la Pologne à ceux qui ont remporté les élections aujourd'hui. » Quant à la gauche, représentée par deux formations concurrentes, elle est éliminée, pour la première fois depuis la chute du régime communiste en 1989, du futur Parlement pour n'avoir pas atteint les seuils d'éligibilité.

 

Source AFP / Publié le

 

http://www.lepoint.fr/monde/pologne-les-conservateurs-eurosceptiques-remportent-les-legislatives-25-10-2015-1976694_24.php


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------------

  

FB Warszawa panorama.jpg

 

4 - Pologne : Le contexte économique

 

La conjoncture économique

Membre de l'Union européenne depuis 2004, la Pologne fut le seul pays de l'UE à maintenir une croissance positive durant la crise économique mondiale débutée en 2008. La croissance polonaise a néanmoins connu un net ralentissement (1,5% en 2013) à cause de la conjoncture européenne. Cependant, la croissance est repartie pour atteindre 3,2% en 2014. Elle a été alimentée par le dynamisme des zones économiques spéciales et les investissements étrangers. Selon les prévisions, la croissance devrait conserver ce rythme en 2015.

L'économie polonaise présente de nombreux atouts : des fonds structurels européens efficacement utilisés, un système bancaire résilient, une forte demande intérieure et une politique fiscale adaptée. Le gouvernement cherche un équilibre entre les réformes des finances publiques et la promotion de la croissance économique. Ainsi, le budget 2014 a limité les dépenses tout en stimulant la croissance économique. Le déficit public demeure important, mais il devrait baisser en 2015, notamment grâce à la réforme des retraites.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


Le pays doit en outre faire face au vieillissement de la population, mener des réformes structurelles et surveiller sa dette publique. L'année 2014 a été marquée par la situation géopolitique tendue en Ukraine. La Pologne a milité pour que des sanctions économiques soient décrétées à l'encontre de la Russie. Les exportations agricoles ont pâti de l'embargo décidé par la Russie à l'été 2014. En outre, la Pologne, qui dépend étroitement de la situation économique européenne, a plaidé pour que le plan de d'investissement décidé par l'UE fin 2014 soit ambitieux. A l'avenir, le gouvernement polonais entend attirer des investissements dans le secteur des nouvelles technologies et augmenter les dépenses de recherche et développement. Depuis décembre 2014, Donald Tusk, jusque là Premier ministre, assure la présidence du Conseil européen. Enfin, l'année 2015 s'annonce décisive politiquement puisque des élections présidentielles et législatives se tiendront.

Le taux de chômage, qui avait augmenté depuis la crise économique mondiale et la crise de la zone euro, est en baisse continue depuis 2013. Il est descendu à 8,5% en 2014. Par ailleurs, les disparités est-ouest sont importantes.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


Indicateurs de croissance

2011

2012

2013

2014

2015 (e)

PIB (milliards USD)

515,52

490,69

517,71

552,23e

593,76

PIB (croissance annuelle en %, prix constant)

4,5

2,0

1,6

3,2e

3,3

PIB par habitant (USD)

13.380

12.732

13

14.330e

15.407

Solde des finances publiques (en % du PIB)

-5,4

-3,8

-3,3

-2,6e

-2,3

Endettement de l'Etat (en % du PIB)

56,2

55,6

57,1

49,4e

49,0

Taux d'inflation (%)

4,3

3,7

0,9

0,1e

0,8

Taux de chômage (% de la population active)

9,6

10,1

10,3

9,5

9,5

Balance des transactions courantes (milliards USD)

-25,77

-18,26

-7,11

-8,51e

-12,55

Balance des transactions courantes (en % du PIB)

-5,0

-3,7

-1,4

-1,5e

-2,1

Source : FMI - World Economic Outlook Database - 2014.

Note : (e) Donnée estimée

 

Afficher l'image d'origine


Les principaux secteurs économiques

En Pologne, l'agriculture emploie moins de 13% de la population active et contribue à 3,3% du PIB. Le pays est généralement autosuffisant sur le plan alimentaire. Les principales productions sont le seigle, les pommes de terre, les betteraves, le blé et les produits laitiers. Le pays pratique également l'élevage des porcs et des moutons. La Pologne est relativement riche en ressources naturelles et les principaux minerais produits sont le charbon, le soufre, le cuivre, le plomb et le zinc.

L'industrie manufacturière contribue à près du tiers du PIB, tandis que le secteur tertiaire représente environ 65% du PIB. Les secteurs industriels traditionnels que sont la sidérurgie et la construction navale sont en déclin. Les principaux secteurs industriels du pays sont la fabrication des machines, les télécommunications, l'environnement, le transport, la construction, la préparation industrielle des aliments et les technologies de l'information. L'industrie automobile a bien résisté aux effets de la crise économique car ce secteur était positionné sur le bon créneau au bon moment - à savoir les petits véhicules économiques, précisément ceux que la Pologne produisait.

Le secteur des services, en pleine expansion, comprend les services financiers, la logistique, l'hôtellerie, les services aux collectivités, l'informatique.


Afficher l'image d'origine


Répartition de l'activité économique par secteur

Agriculture

Industrie

Services

Emploi par secteur (en % de l'emploi total)

12,6

30,4

57,0

Valeur ajoutée (en % du PIB)

3,3

33,2

63,5

Valeur ajoutée (croissance annuelle en %)

4,7

4,1

0,3

Source : Banque Mondiale - 2014.

 

https://www.tradesolutions.bnpparibas.com/fr/explorer/pologne/apprehender-le-contexte-economique


Afficher l'image d'origine


------------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine