Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

LEADERSHIP ET BUSINESS


Publié le 15/04/2016 à 00:56:31
MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : annonces et conclusions de la « ligne directe » du Président Vladimir Poutine



 

0.1 - « Président Poutine/ Ligne directe/ Economie : L'exercice annuel de dialogue avec les Russes consiste surtout, pour le président, à essayer de rassurer ses concitoyens en ce qui concerne la crise économique, explique notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne. La fumée est-elle noire ou blanche ? Grise, répond-il, pouvant laisser l'impression que le cœur n’y est pas. En fait, le numéro un russe est confronté à la plus longue récession de son règne. Et le produit intérieur brut (PIB) sera encore en berne cette année : -0,3 %. Une « petite baisse », commente Vladimir Poutine, qui se veut « optimiste » et précise que cela ira encore mieux en 2017. « La situation ne s'est pas encore rétablie, mais la tendance est positive », assure-t-il, prévoyant 1,4 % de croissance l'an prochain, contre 3,7 % de récession en 2015. De son côté, le Fonds monétaire international s'est montré plus raide mardi, prévoyant une baisse de 1,8 % du PIB en 2016, et une croissance de seulement 0,8 % l'année suivante. La faute à l'effondrement du marché pétrolier et aux sanctions des Occidentaux, notamment. Mais Vladimir Poutine vante la croissance du secteur agricole, la construction de logements, le faible niveau du chômage dans le pays, l'excédent commercial ou encore la reconstitution des réserves de changes. »

  

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


0.2 – « Président Poutine/ UE/ Sanctions et embargo : La Russie maintiendra son embargo sur les produits agricoles de l'UE, des Etats-Unis, du Canada, de la Norvège et de l'Australie si les sanctions internationales ne sont pas levées. Le président russe ne croit pas que les pays occidentaux y mettront un terme bientôt. En outre, un agriculteur russe a même demandé au président en direct de ne pas lever l'embargo qui touche les produits de ses homologues européens afin de favoriser les agriculteurs russes. »

 

Ligne directe avec le président russe Vladimir Poutine Afficher l'image d'origine


---------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

   

1 - Les moments les plus marquants de la Ligne directe avec Poutine

 

Le président russe a tenu sa 14e séance de questions-réponses avec les Russes cet après-midi, et ses propos hantent désormais tout média tant en Russie qu'à l'étranger. Sputnik se rappelle des moments les plus mémorables de la session. La Ligne directe du dirigeant russe avec la population a duré 3 heures 40 minutes et n'a pas été la plus longue de l'histoire mais s'est révélée toutefois la plus productive quant à la réaction des fonctionnaires aux réponses du chef d'Etat russe. Au total, M. Poutine a répondu à 80 questions alors qu'il a reçu ni plus ni moins que 2,5 millions de questions.

 

 

_ Sur ce qu'il faut économiser

Sur fond de crise générale, une Moscovite a demandé qu'est-ce que le président était obligé d'économiser lui-même. "Le temps", a-t-il répondu, sans la moindre réflexion. "C'est la chose la plus chère que nous avons".

 

 

_ Sur le sauvetage des noyés

Une fille de 12 ans a posé crûment la question: "Si le président ukrainien Porochenko et le président turc Erdogan se noyaient, qui sauveriez-vous en premier?". "Si quelqu'un a décidé de se noyer, il est impossible de le sauver", a répondu le numéro un russe en souriant. En fait, M. Poutine avait déjà reçu une question similaire, mais à l'envers. Une fillette de six ans lui avait demandé si, d'après lui, le président américain Obama le sauverait si M. Poutine était en train de se noyer. "Je voudrais vraiment que cela ne m'arrive pas. Mais sinon, le président américain est un homme honnête et courageux et je pense qu'il me sauverait", a estimé le numéro un russe.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Sur le cercle d'hostilité

Il y a quelques mois Moscou et Ankara étaient à peu près les meilleurs amis du monde, la Turquie étant un partenaire stratégique dans la région. Et soudain — querelle, relations glaciales… La même chose avec l'Ukraine. Après que les rapports se soient détériorés entre la Russie et l'Ukraine, la Russie et la Turquie, Moscou ne se retrouvera-t-il pas dans un cercle d'hostilité ? "Nous ne nous trouvons pas et ne nous trouverons pas dans un cercle d'hostilité. C'est absolument exclu", a martelé le président.

 

 

_ Sur les relations avec la Turquie

Moscou reste toujours l'ami d'Ankara malgré les divergences avec des hommes politiques concrets. En cela, il faut réagir aux actions non amicales à l'encontre de la Russie, autrement "ils vont profiter de nous", a commenté M. Poutine.

 

 

_ Sur sa vie privée

"J'ai entendu dire que Lioudmila Poutina (ex-femme de Poutine) était mariée. Quand connaîtrons-nous la première dame de notre pays?", a demandé une femme.

"Nous nous voyons de temps en temps avec Lioudmila, elle est contente de sa vie. Moi aussi (…). Les présidents sont élus pour que nous travaillions. Je ne sais pas si je dois parler de ma vie privée, ça pourrait influer le cours des devises ou le prix du pétrole (rires dans la salle). Ces choses sont certes intéressantes mais elles ne sont pas cruciales. Peut-être qu'un jour je pourrai satisfaire votre curiosité. Merci beaucoup.", a répondu modestement le président russe.


Direct Line with Vladimir Putin  


_ Sur les enfants surdoués

Un garçon surdoué de huit ans qui fait ses études avec des enfants plus âgés que lui, étudie la chimie, parle anglais et construit des robots, s'est plaint à Vladimir Poutine de l'injustice qui sévit dans le monde de l'enfance. Il a demandé pourquoi on refusait de l'accueillir dans la plus célèbre colonie de vacances en Crimée, Artek, car il serait soi-disant trop petit. "Plus tard, ce ne sera pas intéressant!", a déploré le garçon, et a proposé alors de réviser le programme pour les enfants surdoués. "C'est une décision incorrecte. De toute évidence, cette décision a été prise par des gens qui n'étaient pas surdoués…", a fait remarquer le président.

A l'issue de la séance, le garçon a été invité au Centre de recherche et développement Skolkovo pour qu'il observe comment travaillent les spécialistes et en sache plus sur le fonctionnement du centre. Le rêve du garçon est plus qu'inattendu pour son âge: il veut élaborer du carburant pour les fusées. Et il semble que grâce à sa question il soit plus près de son rêve.

 

 

_ Sur les accords de Minsk

Y aura-t-il de nouveau la guerre en Ukraine ?, a-t-on demandé au président. "Il faut que les gens qui vivent dans le sud-est du pays aient des droits. Pour cela il faut des modifications dans la constitution, une loi sur le statut spécial du Donbass et sur l'amnistie. Mais on n'y parvient pas. Ils disent qu'il y a des tirs sur la ligne de front, mais c'est une excuse pour ceux qui ne veulent pas appliquer les accords", a souligné M. Poutine.

"Si nos partenaires américains veulent que nous suivions cette voie, il faut travailler avec les autorités de Kiev, faire pression sur elles, et appliquer ce que nous pouvons. Mais je pars du principe qu'il n'y aura plus d'activités militaires intenses. M. Porochenko (le président ukrainien, ndlr) a proposé de renforcer la présence de l'OSCE et d'armer ses membres. Nous le soutenons, mais il faut que l'OSCE prenne cette décision".

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Sur la principale erreur d'Obama

On a demandé au président de commenter la déclaration d'Obama qui a reconnu que sa principale erreur était la Libye. "Tout d'abord, cela confirme que le président US est un homme honnête. Avouer une telle chose n'est pas simple. Barack, quand il était sénateur, critiquait l'administration de l'époque en Irak. Et malheureusement, en tant que président, il a réalisé ces mêmes erreurs qu'il dénonçait. Il est bien qu'il ait le courage de faire de telles déclarations. Il est déplorable que cette série d'erreurs se poursuive. Une même erreur a failli être commise en Syrie. Mais dernièrement nous avons organisé ce travail de façon positive. Il y a un intense travail commun (…) sur le règlement syrien. J'espère qu'il aura des résultats positifs", a résumé Vladimir Poutine.

 

 

_ Sur son péché le plus grave

Le péché de Vladimir Poutine, c'est de dire des gros mots. Pourtant, seulement contre lui-même.


 

_ Sur la prochaine cible des forces aériennes russes

Oui, la Russie a ses monstres auxquels elle doit s'attaquer, ce sont les problèmes de routes et de nonchalance, voilà les prochaines cibles de Moscou, a expliqué le président. Il s'agissait de la 14e séance de questions-réponses avec la population où le président russe a répondu aux questions des Russes concernant la vie politique, économique et sociale du pays, ainsi que sur la situation internationale. Au total, on a envoyé à Vladimir Poutine environ 2,5 millions de questions, ce qui fait un total de 2.500 questions par minute. Des interventions en direct ont été diffusées depuis la Crimée, l'île de Sakhaline, la région de Voronej, Tomsk (Sibérie) et Toula.

 

14.04.2016

 

https://fr.sputniknews.com/russie/201604141024252427-poutine-ligne-directe-moments/


Afficher l'image d'origine


---------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

  

2 - Ce qu’il faut savoir sur la ligne directe annuelle avec Vladimir Poutine

 

Evénement de grande ampleur, la 14e ligne directe du président attire l’attention de plusieurs millions de téléspectateurs. Les citoyens de toute la Russie se réunissent devant les écrans pour l'échange annuel avec leur président.

 

. Tous les citoyens russes peuvent poser des questions au président de la Fédération de Russie. Depuis 2014, les citoyens de la Crimée peuvent aussi communiquer en direct avec le président russe.

 

. Le dialogue avec Vladimir Poutine dure toujours plusieurs heures. La ligne directe la plus longue a été celle de 2013, qui a duré 4h47.

 

. Pour le moment, plus de 1,7 million de questions ont déjà été envoyées au président. D’après les estimations, lors du direct, ce nombre pourrait doubler. Les citoyens disposent de plusieurs moyens pour poser leurs questions au président : par téléphone, par vidéo, par sms et via le réseau social VKontakte. D’habitude, les questions touchent les politiques intérieures et extérieures, ainsi que la vie en société des citoyens.  Selon les sondages, beaucoup, cette année, veulent poser des questions sur la qualité des routes et la hausse des prix.  

 

. Même les enfants peuvent poser des questions ou écrire une lettre au  président. Et il arrive que le président se transforme en Père-Noël. L’année dernière, une écolière kirghize, Dacha Iaïtskaïa, a reçu un chiot Terre-Neuve qu’elle avait demandé à Vladimir Poutine par courrier électronique lors de la session annuelle des questions-réponses du 16 avril.  Il n’y a pas, au Kirghiztan, de Terre-Neuve et il était impossible, pour la famille de Dasha, d’aller en chercher un à l’étranger.

 

 . Lors de la ligne directe, l’humour est souvent au rendez-vous. En 2014, une  petite fille, Albina, âgée de 6 ans, a demandé au président si Barack Obama le sauverait s’il se noyait. «Je ne peux pas dire que nous ayons de bonnes relations personnelles, le président des Etats-Unis et moi. Mais je pense que c’est un homme honnête et assez courageux. Bien sûr, il le ferait», a répondu le président.

 

14 avril 2016/ Source : Sputnik

 

https://francais.rt.com/international/19046-ce-qu-il-faut-savoir-sur-ligne-directe-poutine


Afficher l'image d'origine


----------------------------------

  

Ligne directe avec le président russe Vladimir Poutine

 

3 - La séance de questions-réponses de Vladimir Poutine

La 14e ligne directe avec le président russe est officiellement ouverte. La 14e ligne directe sera diffusée en direct par plusieurs chaînes de télévision et stations de radio en russe, et sur RT France en français. Lors de la session précédente, en 2015, le président a répondu à 74 de ses citoyens durant quatre heures, plus de deux millions de questions lui avaient été envoyées. Pour le moment, plus de deux millions de questions ont déjà été reçues. D’après les estimations, lors du direct, ce nombre pourrait doubler. Les questions touchent, d’habitude, les politiques intérieures et extérieures, ainsi que la vie en société des citoyens. Selon les sondages, beaucoup, cette année, veulent poser des questions sur la qualité des routes et la hausse des prix.

Le président russe Vladimir Poutine ouvrira la 14e ligne directe avec ses citoyens à 11 heures (heure de Paris). Il répondra à leurs questions sur tous les sujets, des problèmes de tous les jours à ceux de politique étrangère.

 





Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE : Réforme institutionnelle, sécurité, zone de libre échange…, ces principaux enjeux du 29e sommet de l'Union africaine

» RUSSIE/ POLITIQUE NATIONALE ET INTERNATIONALE/ LIGNE DIRECTE : Ce qu’il faut retenir de la ligne directe 2017 du Président Vladimir Poutine

» ASIE/ INDONESIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : les ressorts de l’expansion d’une puissance mondiale émergente

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT/ SOCIO-ECONOMIE/ MONNAIE : ces pays africains vraiment émergents (RSA, Nigeria, Egypte, Maroc, Algérie, Botswana, Ile Maurice, Ethiopie…)

» MONDE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : les nouvelles réalités d’un monde qui change…

» AFRIQUE / MALI/ SOMMET FRANCE-AFRIQUE : attentes, mesures et perspectives

» AFRIQUE/ CROISSANCE/ DEMOGRAPHIE/ MARCHE INTERIEUR : la croissance démographique peut accélérer le développement économique et social

» AFRIQUE/ INFRASTRUCTURES/ GRANDS TRAVAUX/ AFFAIRES : quelques nouvelles avancées importantes

» AFRIQUE/ CRISES/ ECONOMIE/ DEVELOPPEMENT/ PAUVRETE : calculs stratégiques, crises multiformes, incertitudes et nouveaux défis à l’assaut d’un continent meurtri

» MONDE/ RUSSIE/ DEFENSE ET SECURITE : commémoration de la victoire de l’Armée Rouge sur les troupes nazies et rappel de la défaite militaire de Hitler par des armes conventionnelles

» MONDE/ LEADERSHIP ET COMPETITION/ TECHNOLOGIES AVANCEES/ COMMUNAUTE INTERNATIONALE : ces technologies avancées décisives qui irritent les adversaires…

» MONDE/ COREE DU NORD/ TECHNOLOGIES AVANCEES/ NUCLEAIRE MILITAIRE/ BOMBE H : Pyongyang annonce le succès de son premier test de bombe à hydrogène

» MONDE/ CROISSANCE ECONOMIQUE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT/ TERRORISME : entre les acteurs de la prospérité et de la paix et les forces de destruction

» MONDE/ TERRORISME/ 11 SEPTEMBRE 2001/ VIOLENCES ET IMPUNITE : le terrorisme plus fort, avec Etat, moyens financiers conséquents (pétrole, drogue), migrants et totale impunité (interdiction d’attaque au sol des terroristes)

» MONDE/ RELATIONS USA-AFRIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ SECURITE : le Président des USA en Afrique (Kenya, Ethiopie)

» MONDE/ IRAN/ NUCLEAIRE CIVIL/ ENERGIE ET RECHERCHES AVANCEES : le nucléaire civil au profit de tous, l’atome au profit de tous

» MONDE/ ASIE/ ECONOMIE ET COOPERATION/ LEADERSHIP : développement agricole, financier, industriel et technologique sans précédent

» AFRIQUE/ INSTITUTIONS DE DEVELOPPEMENT/ BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BAD) : M. Akinwumi Adesina, candidat du Nigeria, élu à la présidence de la BAD

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine éclaire sur la politique nationale et internationale de la Russie

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE : Mort du roi Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud d’Arabie saoudite

» MONDE/ NUMERIQUE ET AFFAIRES/ ENTREPRISES EMERGENTES : le numérique et ses nouveaux acteurs émergents

» RUSSIE/ TURQUIE/ LEADERSHIP : Echanges et relations commerciales en hausse et grands projets économiques en perspective

» MONDE/ CANADA/ RELATIONS STRATEGIQUES FRANCO-CANADIENNES/ ECONOMIE : redécouvrir l'Etat fédéral du Canada, grande puissance francophone, avec le Président Hollande

» AFRIQUE/ EMERGENCE ET DEVELOPPEMENT/ JEUNESSE : forces et entraves au développement

» AFRIQUE/ CROISSANCE ECONOMIQUE ET RESILIENCE/ EMERGENCE : les atouts de l’Afrique à consolider

» USA- AFRIQUE/ PARTENARIAT STRATEGIQUE : Washington veut combler son retard commercial

» FRANCE - AFRIQUE/ GOUVERNANCE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : le Président François Hollande recadre et consolide la coopération française en Afrique

» AFRIQUE : Panorama des fonds souverains sur le continent

» UNION EUROPEENNE/ PERSPECTIVE : L'Europe entre associations, alliances et partenariats...

» AFRIQUE/ NIGERIA : Economie, paix et sécurité

» FRANCE/ CHINE/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : emplois, transfert de technologie, nouveaux horizons d’échanges et de coopération…

» AFRIQUE/ COOPERATION ET INVESTISSEMENTS : le Maroc met son savoir-faire et son expérience au service de l’Afrique

» AFRIQUE : Les leaders africains honorés par “African Business” à New York .

» AFRIQUE : le grand retour de l’Afrique centrale dans l’économie pétrolière

» AFRIQUE : Les défis de l’économie privée en Afrique subsaharienne


Haut de page