Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

MUSIQUE, SPORT ET CULTURE


Publié le 09/02/2015 à 13:26:07
SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana




1 - « Les Éléphants tiennent leur revanche ! Au terme d'une finale à suspense, la Côte d'Ivoire est sacrée championne d'Afrique face au Ghana. Il a fallu les tirs au but pour départager les deux nations. Après deux finales perdues aux tirs au but en 2006 et 2012, la Côte d'Ivoire a remporté dimanche sa deuxième Coupe d'Afrique des nations en battant le Ghana dans ce cruel exercice (0-0 a.p., 9-8 t.a.b.) en finale de l'édition 2015, dimanche à Bata. Ironie du sort, c'est sans leur légende Drogba, absente d'une CAN pour la première fois depuis des lustres, que les Eléphants ont enfin décroché le titre continental, leur second seulement après celui de 1992 glané déjà aux tirs au but face au Ghana. »


2 – « Tableau d’honneur de la Coupe d’Afrique des nations 2015 en Guinée équatoriale, remportée par la Côte d’Ivoire en finale face au Ghana (0-0 a.p., 9-8 t.a.b.), dimanche à Bata :

_ Vainqueur : Côte d’Ivoire
_ Deuxième : Ghana
_ Troisième : RD Congo

_ Meilleurs buteurs ex-aequo (3 buts) : Akaichi (TUN), A. Ayew (GHA), Balboa (GEQ), Bifouma (COD), Mbokani (COD). Andre Ayew est désigné meilleur buteur par la CAF en raisons de son nombre supérieur de passes décisives

_ Meilleur joueur : Christian Atsu (GHA)

_ Prix du plus beau but : Chrsitian Atsu (contre la Guinée en quart de finale)

_ Prix de l’équipe la plus fair-play : RD Congo

_ Prix du joueur le plus fair-play : Kwesi Appiah (GHA) ».





--------------------------------------------------------

   

Ivory Coast winners 2015


1 - La Côte d'Ivoire remporte la Coupe d'Afrique des nations 2015

 

Les Éléphants tiennent leur revanche ! Au terme d'une finale à suspense, la Côte d'Ivoire est sacrée championne d'Afrique face au Ghana. Il a fallu les tirs au but pour départager les deux nations. Après deux finales perdues aux tirs au but en 2006 et 2012, la Côte d'Ivoire a remporté dimanche sa deuxième Coupe d'Afrique des nations en battant le Ghana dans ce cruel exercice (0-0 a.p., 9-8 t.a.b.) en finale de l'édition 2015, dimanche à Bata.

  
Ironie du sort, c'est sans leur légende Drogba, absente d'une CAN pour la première fois depuis des lustres, que les Eléphants ont enfin décroché le titre continental, leur second seulement après celui de 1992 glané déjà aux tirs au but face au Ghana.

 

Foot par Rédaction de France Info / lundi 9 février 2015

  

http://www.franceinfo.fr/sports/sports/article/finale-cote-d-ivoire-ghana-0-0-9-8-tab-642075


Boubacar Barry Herve Renard


----------------------------------------------------------

 

 

2 - CAN 2015 : La Côte d'Ivoire bat le Ghana en finale aux tirs au but (0-0, 9-8)

 

La Côte d'Ivoire a remporté la CAN 2015 en battant en finale Ghana, 9-8 aux tirs au but. Rien n'avait été marqué lors des 120 minutes du temps réglementaire et de la prolongation mais les Ivoiriens ont fini par s'imposer après une séance finale absolument invraisemblable, rappelant celle de 1992, déjà entre les deux équipes, déjà en finale de la CAN.

Vingt-trois ans après la finale de 1992, remportée au bout du suspense par la Côte-d’Ivoire face au Ghana, après une séance de tirs au but interminable (11-10), l’histoire s’est répétée. Sous la chaleur étouffante de Bata, les Eléphants sont venus à bout des Black Stars au terme d’une séance de tirs au but au scenario incroyable. Copa Barry, qui remplaçait au pied levé Gbohouo (blessé samedi à l’entraînement) dans le but ivoirien, a offert la victoire à son équipe en frappant le tir au but décisif.

 

 


_ Le film de la finale

Didier Drogba, figure de proue de la génération dorée ivoirienne, aura donc vécu cela devant sa télé, chez lui, à Londres. Ses anciens coéquipiers, avec lesquels il s'était incliné deux fois en finale, en 2006 contre l’Egypte et en 2012 face à la Zambie, ont enfin remporté la Coupe d’Afrique des nations, au terme d’une finale laborieuse mais au dénouement inoubliable.

Avant cela, l’enjeu avait rapidement pris le pas sur le jeu, sur la pelouse de Bata, entre deux formations qui se craignaient énormément. Après un bon début, les Ivoiriens ont vite laissé leurs adversaires produire l’essentiel du jeu, sous l’impulsion d’un Christian Atsu très incisif. C’est d’ailleurs le numéro 7 ghanéen qui s'est procuré la meilleure occasion du match, en envoyant une frappe foudroyante du pied gauche sur la barre de Copa Barry peu avant la demi-heure de jeu (26e).

 

 

_ Andre et Jordan ne "vengeront" pas Abedi

André Ayew, dix minutes plus tard, centrait en bout de course et trouvait le montant droit du portier ivoirien (36e). C’était déjà à peu près tout pour cette finale, qui n’a plus produit ensuite de véritables occasions franches. Profondément entamés physiquement, épuisés, les 22 acteurs n’ont plus rien proposé en seconde période, mis à part quelques frappes lointaines, jamais cadrées. La prolongation s'est poursuivie dans la continuité, le rythme en moins et les approximations tactiques en plus.

Lors de ses trois précédentes finales de la CAN, en 1992, 2006 et 2012, le sort de la Côte-d’Ivoire s’était à chaque fois décidé lors d’une séance de tirs au but au terme d’un match vierge de but. Cette édition 2015 n’a pas dérogé à la règle. Les frère Ayew, André et Jordan, se sont pourtant réveillés en fin de prolongation pour tenter de conjurer le sort leur papa. Abedi Ayew Pelé avait manqué la finale 1992, déjà perdue face à la Côte-d’Ivoire, pour cause de suspension. Mais les frangins, qui ont tous les deux transformé leur tir au but avec sang froid, n’offriront pas cette victoire au paternel. Du moins pas cette année.

 

 

_ Renard dans l'histoire

Le plus jeune, Jordan, les yeux dans le vide, a reçu l’accolade d’Hervé Renard, l’entraîneur qui a su le relancer, l’an dernier, à Sochaux, après le tir au but décisif réussi par Copa Barry. Le sorcier blanc n’a jamais aussi bien mérité son surnom. Il a rendu à la Côte-d’Ivoire cette victoire qu’il lui avait pris, 3 ans plus tôt, lors d’une finale 2012 remportée, contre toute attente, par la Zambie face à l’armada des Eléphants. Le sélectionneur français vient de remporter deux Coupes d’Afrique sur les 3 dernières éditions. Il sera, sans nul doute, élevé au rang de gloire en Côte d’Ivoire. Peut-être même autant que Copa Barry, gardien malheureux lors de la séance de tirs aux buts face à la Zambie lors de la finale 2012. Mais lunaire, et décisif, ce dimanche soir face au Ghana.

 

Par Hugo Guillemet/ Publié le 08/02/2015

 

http://www.eurosport.fr/football/coupe-d-afrique-des-nations/2015/can-2015-la-cote-d-ivoire-bat-le-ghana-en-finale-aux-tirs-au-but-0-0-9-8_sto4595708/story.shtml


 


----------------------------------------------------------

 


3 - CAN-2015 : la Côte d'Ivoire championne d'Afrique après sa victoire sur le Ghana

 

La Côte d'Ivoire a été sacrée championne d'Afrique après sa victoire sur le Ghana en finale de la CAN-2015, au terme d'une interminable séance de tirs au but (0-0, 9 t.a.b. à 8). Barry, le gardien des Éléphants, a été décisif. Les Éléphants sont allés tout au bout du suspense dans cette CAN-2015 ! La Côte d’Ivoire a été sacrée championne d’Afrique, dimanche 8 février à Bata, en Guinée équatoriale, après sa victoire sur le Ghana au terme d’une séance de tirs au but irrespirable (0-0, 9 t.a.b. à 8). Ce nouveau sacre arrive 23 ans après le premier, en 1992… déjà contre le Ghana et déjà aux tirs au but !

 

Après deux finales perdues aux tirs au but en 2006 et 2012, la génération dorée des Éléphants, sans Didier Drogba, a mis fin à la malédiction. Le sélectionneur français Hervé Renard entre également dans l’histoire, en gagnant sa deuxième Coupe d'Afrique avec deux pays différents, après son succès en 2012 avec la Zambie, déjà aux tirs au but. C'est cruel toutefois pour les Black Stars, présents dans le dernier carré des cinq dernières éditions, qui repartent encore une fois sans leur cinquième trophée, après les succès de 1963, 1965, 1978 et 1982. Andre Ayew était d’ailleurs inconsolable à la fin du match, malgré les tentatives d’Hervé Renard pour lui remonter le moral.

 

Serge Aurier et André Ayew à la lutte pendant la finale de la CAN entre Côte d'Ivoire et Ghana - PHOTO AFP


Écrasés par l’enjeu

Si le match a été plutôt terne et très fermé, heureusement, le final a été d’une incroyable intensité ! Mais il a fallu attendre 120 minutes, la peur de se livrer ayant paralysé les joueurs tout au long de la rencontre. Sous une pluie fine, les défenseurs ont pris le pas sur les attaquants, taclant sans relâche, plutôt proprement et ne laissant rien passer, d’un côté comme de l’autre. Les Éléphants ont tout donné durant les 20 premières minutes, avant de s’éteindre petit à petit, mais les Black Stars n’ont pas su en profiter. Atsu (26e) et Andre Ayew (36e) n’ont pu faire mieux que toucher les poteaux.

Côté ivoirien, Gradel, auteur d’un très bon tournoi, n’a pas été à la hauteur dans cette finale et Gervinho a été très vite fatigué après quelques chevauchées solitaires. Bony ne s’est jamais vraiment montré dangereux, quant à Yaya Touré, il a été transparent et maladroit, comme en début de tournoi.

 

Chez les Black Stars, ce n’était guère mieux : l’équipe était certes bien en place avec une défense infranchissable, mais les Ghanéens ont cruellement manqué d’imagination en attaque, à l’image d’Andre Ayew et de Gyan. Seul Atsu, sacré par ailleurs meilleur joueur de la compétition, est sorti du lot, mais n'a pas marqué. Et malgré quelques rares occasions de chaque côté en deuxième période, le tableau d’affichage est resté désespérément vierge. La prolongation, totalement insipide, n’y a rien changé.


 

Barry, le héros des Éléphants

La cruelle séance des tirs au but a alors commencé, très mal pour les Ivoiriens : Bony et Tallo ont tous les deux raté leur tir, tandis que Wakaso et Jordan Ayew permettaient aux Black Stars d’entrevoir la victoire. Puis Aurier et Doumbia ont réussi, tandis qu’en face, Acquah et Acheampong échouaient. Les deux équipes étaient alors à égalité et après les transformations d’Andre Ayew et de Yaya Touré. À égalité 3-3 après cinq tireurs, ce fut la mort subite.

 

Le gardien ivoirien Copa Barry, qui disputait là son premier match de la CAN, en remplacement du titulaire Sylvain Gbohouo, blessé, a alors commencé son show. Pris de crampes  - ou très bon comédien - il s’est fait soigner à deux reprises, avant d’intimider les tireurs face à lui. Une stratégie payante face au dernier tireur, son homologue Razak Braimah, alors que lui avait remporté son duel de gardien juste avant. Barry est ainsi passé avec cet arrêt du statut de remplaçant à celui de héros national en Côte d’Ivoire !

 

Avec AFP/  Dernière modification : 09/02/2015/ Texte par Cassandre TOUSSAINT

 

http://www.france24.com/fr/20150208-cote-ivoire-ghana-direct-live-foot-can-2015-coupe-afrique-nations-finale/


 


----------------------------------------------------------

  

 

4 - Sport/ CAN-2015 : nuit de folie en Côte d’Ivoire après la victoire des Eléphants

 

Abidjan - Klaxons, cris, danses... la Côte d’Ivoire a vécu une nuit de folie après la victoire dimanche de ses Eléphants en finale de la Coupe d’Afrique des Nations, 23 ans après leur dernier sacre continental. A Abidjan, des grappes de supporteurs, ivres de joie hurlaient à chaque coin de rue au passage des voitures, dont beaucoup étaient ornées du drapeau national.





"La malédiction est enfin terminée ! Les rois de l’Afrique, ce soir, ce sont les Ivoiriens", s’enthousiasmait Alexandre, un étudiant venu comme plus d’un millier d’Abidjanais suivre le match sur les écrans géants du campus de l’université de Cocody (nord). "L’histoire s’est répétée. Comme en 1992, nous avons battu le Ghana aux tirs au but. Maintenant nous avons une deuxième étoile sur le maillot. C’est l’un des plus beaux jours de ma vie", se réjouissait Moussa, aux joues peintes en orange, vert et blanc, les couleurs ivoiriennes. 
Embrassades, courses furieuses, danses frénétiques : l’ambiance a viré à l’hystérie quand Coppa Barry, le gardien des Eléphants, a marqué au terme d’une séance de tirs au but interminable, offrant le sacre à la Côte d’Ivoire (0-0, 9 à 8 aux tirs au but).

 

"Coppa ! Coppa !", scandait la foule quelques minutes plus tard, pendant que le gardien soulevait le trophée, rendant hommage à son héros.
"On a gagné la Coupe du monde", observait mystérieusement la petite Adi, 11 ans, sourires jusqu’aux oreilles et pieds nus devant un maquis (bar extérieur) de la capitale économique ivoirienne.
"On a pleuré pendant des années mais on mérite cette Coupe. Aujourd’hui on est tous derrière cette équipe : c’est l’union nationale", souriait Ahmed.

 


- Côte d’Ivoire ’réconciliée’ -

La Côte d’Ivoire en a cruellement manqué, après une décennie de crise politico-militaire, dont les violences postélectorales de 2010-2011, qui ont fait plus de 3.000 morts, ont constitué l’épilogue. Les Eléphants, bombardés instrument d’unité nationale alors que leur pays était coupé en deux de 2002 à 2011, ont longtemps failli à remplir leur mission. Jusqu’à ce dimanche de rêve. "La Côte d’Ivoire est réconciliée ce soir. On n’a pas besoin des politiciens pour nous réconcilier. Les Eléphants l’ont fait !", commentait Mamadou Soro, un inspecteur d’éducation, depuis Bouaké (centre), deuxième ville du pays, où les motos en parade croisaient des habitants extatiques, souvent torses nus.

Le régime ivoirien, le président Alassane Ouattara en tête, cherchera à surfer sur cette vague d’euphorie, à neuf mois de la présidentielle d’octobre 2015. Son parti, le Rassemblement des républicains (RDR) a mis quelques minutes à peine pour saluer dans un communiqué dithyrambique le "brio" de ses champions. Trop vite peut-être, puisqu’il s’est trompé sur le lieu de leurs exploits, confondant la "Guinée Bissau" avec la Guinée équatoriale, où le tournoi a effectivement eu lieu. "On a une équipe formidable et un entraîneur hors pair. Cette équipe a été cohérente et solidaire. Bravo à eux!", a félicité le président Ouattara sur les antennes de la télévision nationale, avant d’appeler les Ivoiriens à accueillir lundi matin leurs idoles au stade Félix Houphouët-Boigny, l’enceinte nationale.



D’ici là, la Côte d’Ivoire devrait avoir du mal à trouver le sommeil. "La fête va durer toute la nuit ! C’est un moment historique", affirmait une étudiante, qui ajoute : "Je n’étais même pas née en 1992", jusqu’alors l’année de l’unique victoire des Eléphants à la CAN.

pid-str-jf/mpd

Publié le dimanche 8 fevrier 2015/ AFP

 

http://news.abidjan.net/h/525630.html



----------------------------------------------------------

 


 

5 - CAN-2015 : le tableau d’honneur

 

Bata (Guinée équatoriale), - Tableau d’honneur de la Coupe d’Afrique des nations 2015 en Guinée équatoriale, remportée par la Côte d’Ivoire en finale face au Ghana (0-0 a.p., 9-8 t.a.b.), dimanche à Bata :

Vainqueur: Côte d’Ivoire
Deuxième: Ghana
Troisième: RD Congo



Meilleurs buteurs ex-aequo (3 buts): Akaichi (TUN), A. Ayew (GHA), Balboa (GEQ), Bifouma (COD), Mbokani (COD). Andre Ayew est désigné meilleur buteur par la CAF en raisons de son nombre supérieur de passes décisives

Meilleur joueur: Christian Atsu (GHA)

Prix du plus beau but: Chrsitian Atsu (contre la Guinée en quart de finale)

Prix de l’équipe la plus fair-play: RD Congo

Prix du joueur le plus fair-play: Kwesi Appiah (GHA)


ybl/jr / Publié le dimanche 8 fevrier 2015  |  AFP

  

http://news.abidjan.net/h/525621.html

 

 

----------------------------------------------------------

 

 CAN-2015_Elephants_Abidjan.jpg

 

6 - SPORT / CAN-2015 : le retour triomphal des Éléphants en Côte d’Ivoire

 

Un million d’Ivoiriens se sont rassemblés lundi à Abidjan pour accueillir en héros les joueurs de l’équipe nationale de football, vainqueurs de la CAN-2015. Accompagnés du président Ouattara, les Éléphants ont été fêtés au stade Houphouët-Boigny. Avec un peu de retard, les Éléphants sont arrivés à Abidjan, lundi 9 février en début d’après-midi, attendus par une foule compacte de supporters. Un million de personnes, selon les autorités ivoiriennes, ont répondu à l'appel du football, dans un pays fou de ballon rond, qui n'avait pas gagné la CAN depuis 23 ans. La veille en Guinée équatoriale, le capitaine Yaya Touré est ses coéquipiers avaient brandi le trophée tant convoité, au terme d’une finale remportée face au Ghana au terme d’une intense séance de tirs au but (0-0, 9 t.a.b. à 8).

 

"Quand on a survolé la ville, on a vu cette foule impressionnante. C'est très émouvant", s'est réjoui l'attaquant Wilfried Bony. "On voit que la Côte d'Ivoire est un pays qui aime le football", a souri l'attaquant Salomon Kalou, visiblement ravi. Alassane Ouattara, le président ivoirien, très souriant pour l'occasion, a accueilli au pied de leur avion les champions, qui se sont brièvement adonnés à un premier bain de foule. Le héros de la finale, le gardien Copa Barry, auteur d'une prestation exceptionnelle durant la séance de tirs aux buts a reçu une ovation toute particulière : "Copa, tu es un Dieu !", ont crié de nombreux supporters.

 


"Il n'y a que le foot capable de réaliser ça"

Les joueurs ont ensuite pris place dans un bus pour parcourir la quinzaine de km séparant l'aéroport du stade Félix Houphouët-Boigny, où ils devaient saluer leur public. Au bout de 45 minutes, le convoi n'avait pas fait plus du quart du chemin. La journée de lundi avait été déclaré "fériée, chômée et payée sur l'ensemble du territoire" ivoirien par Alassane Ouattara.

 

"C'est indescriptible, cette nation fière de ses couleurs. On oublie tout, les conflits, les différends. Il n'y a que le foot capable de réaliser ça", a déclaré Hervé Renard, le sélectionneur français de la Côte d'Ivoire, vainqueur de son deuxième trophée continental après celui glané en 2012 avec la Zambie.

Le stade, d'une capacité de 35 000 places, était plein à craquer et les rues adjacentes noires de monde. Le capitaine Yaya Touré s'est offert un tour d'honneur sur le toit d'une voiture aux côtés du président Ouattara pour montrer le trophée à un stade en ébullition. Derrière eux, les nouveaux champions d'Afrique savouraient l'ambiance, juchés sur un char. La Côte d'Ivoire sort d'une décennie de crise politico-militaire, dont les violences post-électorales de 2010-2011, qui ont fait plus de 3 000 morts, ont constitué l'épilogue. Les Éléphants, bombardés instrument d'unité nationale alors que leur pays était coupé en deux de 2002 à 2011, ont longtemps failli à remplir leur mission. Jusqu'à ce dimanche de rêve.

 

Avec AFP/ Première publication : 10/02/2015/ Texte par FRANCE 24 / Dernière modification : 10/02/2015

 

http://www.france24.com/fr/20150210-can-2015-foot-retour-triomphal-elephants-cote-ivoire-abidjan-tour-ouattara/

 



----------------------------------------------------------









 





Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ GABON/ FOOTBALL/ CAN 2017 : Coupe d'Afrique des nations de football 2017 au Gabon

» AFRIQUE/ SPORT/ Ballon d'Or africain 2016 : Riyad Mahrez sacré pour sa brillante saison avec Leicester

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES DE RIO DE JANEIRO (RIO 2016) : Fin des jeux olympiques de Rio de Janeiro (vive Tokyo 2020)

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES/ RIO 2016 : Les Jeux olympiques de Rio sont officiellement ouverts

» MONDE/ SPORT/ FOOTBALL/ EURO 2016 : victoire du Portugal 1-0 face à la France

» MONDE/ SPORT/ LEADERSHIP SPORTIF : Equipes championnes (Leicester City FC, football anglais) et Cleveland Cavaliers (National Basketball Association - NBA)

» MONDE/ SPORT/ TENIS/ CHAMPIONS : ces champions et championnes qui confortent leur leadership

» MONDE/ SPORT/ BASKET-BALL/ NBA : Stephen Curry désigné meilleur joueur de la saison régulière pour la deuxième année consécutive (Curry est le premier joueur de l'histoire de la NBA élu MVP à l'unanimité)

» MONDE/ CULTURE/ MUSIQUE : Prince, artiste-musicien de génie, l’un des dieux contemporains de la musique moderne (poursuite des décès bizarres et suspects des grands artistes américains)

» MONDE/ CULTURE/ CINEMA/ OSCARS 2016 : Leonardo DiCaprio décroche l’Oscar du meilleur acteur

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ REFORMES : Gianni Infantino devient le neuvième président de la FIFA

» MUSIQUE/ REGGAE/ ROCK : nouveaux espoirs, nouvelles sonorités, nouveaux combats

» MONDE/ BASKETBALL/ KOBE BRYANT : Kobe, joueur et basketteur brillant de légende

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ BALLON D’OR 2015 : Lionel Messi remporte un cinquième Ballon d'Or

» AFRIQUE/ FOOTBALL/ GLO CAF AWARDS 2015/ NOMINES : Les lauréats du Glo CAF Awards 2015 (Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur joueur africain de 2015)

» MONDE/ SPORT/ COUPE DU MONDE DU RUGBY : La Nouvelle-Zélande remporte la Coupe du monde de rugby

» MUSIQUE/ REGGAE/ PETER TOSH : “Roots, Rock, Reggae” with “ Word, Sound and Power ” (Peter Tosh, copié et inégalé, toujours la meilleure section rythmique du Reggae)

» AFRIQUE/ATHLETISME/ 11es JEUX AFRICAINS : ouverture des 11es Jeux africains à Brazzaville

» MONDE/ RUSSIE/ MONDIAUX DE NATATION : L’heure du bilan pour les Mondiaux de natation

» MONDIAUX D’ATHLETISME/ PEKIN 2015 : les meilleurs athlètes et le bilan sommaire

» MONDE/ AZERBAIDJAN/ JEUX EUROPEENS/ BAKU 2015 : les premiers jeux européens sont ouverts

» COTE D’IVOIRE/ ART ET CULTURE : Mlle N’guessan Kakou Andréa, miss Côte d’Ivoire 2015

» MONDE/ FEDERATION INTERNATIONALE DE FOOTBALL ASSOCIATION (FIFA)/ ELECTION : : M. Joseph Sepp Blatter démissionne de la présidence de la FIFA

» MONDE/ JAPON/ CULTURE : Ariana Miyamoto a été élue Miss Japon 2015

» SPORT/ HANDBALL/ MONDIAL 2015 : La France sacrée championne du monde après sa victoire sur le Qatar (22-25)

» AFRIQUE/ SPORT/ FOOTBALL : Yaya Touré, élu meilleur joueur africain 2014, entre dans l’histoire

» MONDE/ FRANCOPHONIE/ OIF/ GOUVERNANCE : Nouveau secrétaire général et nouvelle gouvernance ( ?)

» PETER TOSH : redécouvrir le bon reggae avec Peter Tosh, mort le 11 septembre 1987

» SPORT/ POLITIQUE/ POLITISATION DU SPORT MONDIAL : l’immixtion sournoise de la politique dans le sport

» AFRIQUE/ CULTURE ET SOCIETE : la légalisation de la polygamie dans les pays africains

» MONDE/ CULTURE ET ECONOMIE/ CINEMA : les grands moments du cinéma…

» MUSIQUE/ REFERENCES MONDIALES : meilleurs guitaristes et meilleures chansons

» SPORT/ JO SOTCHI 2014 : des olympiades ouvertes à tous et l’Afrique y sera

» MUSIQUE/ REGGAE : Grammy Award du meilleur album de reggae

» FOOTBALL/ AFRIQUE : Yaya Touré sacré meilleur joueur africain 2013


Haut de page