Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

MUSIQUE, SPORT ET CULTURE


Publié le 01/06/2015 à 17:18:37
MONDE/ FEDERATION INTERNATIONALE DE FOOTBALL ASSOCIATION (FIFA)/ ELECTION : : M. Joseph Sepp Blatter démissionne de la présidence de la FIFA




« Blatter ne se sent "pas soutenu par tous : "Même si un nouveau mandat m'a été confié, il semble que je ne sois pas soutenu par tous dans le monde du football, c'est pourquoi je vais convoquer un congrès extraordinaire et remettre mon mandat à disposition", a déclaré Sepp Blatter. "Je vais continuer à exercer mes fonctions d'ici là, et je suis désormais libre des contraintes d'une élection. Je vais me concentrer pour engager des réformes ambitieuses". La FIFA fait "face à des défis qui ne s'arrêtent pas et a besoin d'une profonde restructuration", a-t-il estimé. »

 

 


-------------------------------------------------------------

  

Sepp Blatter le 2 juin 2015 au siège de la FIFA à Zurich


1 - Sepp Blatter démissionne de la présidence de la FIFA

 

Coup de théâtre à Zurich. Le président de la Fédération internationale de football, contesté de toutes parts en plein scandale de corruption, jette l'éponge quatre jours après sa réélection. Cette annonce fait l'effet d'une bombe dans le monde du ballon rond. À peine réélu, mais fragilisé, Sepp Blatter a annoncé sa démission de la tête de la FIFA ce mardi 2 juin. 

Empêtré en plein scandale de corruption présumée au sein de son institution, le patron du football mondial avait convoqué la presse au siège de l'institution, à Zurich, en Suisse. Joseph Blatter, 79 ans, en poste depuis 1998, convoqua un congrès extraordinaire où il remettra en jeu son mandat et au cours duquel son successeur sera élu. Ce congrès devrait avoir lieu entre décembre 2015 et mars 2016, a précisé mardi Domenico Scala, président de la commission d'audit de la FIFA. 

  

Blatter ne se sent "pas soutenu par tous"

"Même si un nouveau mandat m'a été confié, il semble que je ne sois pas soutenu par tous dans le monde du football, c'est pourquoi je vais convoquer un congrès extraordinaire et remettre mon mandat à disposition", a déclaré Sepp Blatter. "Je vais continuer à exercer mes fonctions d'ici là, et je suis désormais libre des contraintes d'une élection. Je vais me concentrer pour engager des réformes ambitieuses". La FIFA fait "face à des défis qui ne s'arrêtent pas et a besoin d'une profonde restructuration", a-t-il estimé. 

 


Nouvelles accusations

Cette démission intervient quelques heures à peine après de nouvelles accusations du New York Timesvisant cette fois le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA. Le quotidien américain accuse le bras droit de Sepp Blatter d'avoir effectué un virement de 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ancien vice-président de l'organisation, Jack Warner, mis en cause par la justice américaine dans un scandale de corruption.  Dans un communiqué mardi matin, la FIFA a tenté de dégonfler ces accusations, en affirmant que Jérôme Valcke n'était en rien en cause dans ce virement et qu'il s'agissait d'un projet d'aide à la diaspora africaine dans les Caraïbes, au nom de l'Afrique du Sud.

 

Par La rédaction numérique de RTL , Avec AFP publié le 02/06/2015 à 18:50 mis à jour le 02/06/2015 à 19:26

 

http://www.rtl.fr/sport/football/sepp-blatter-demissionne-de-la-presidence-de-la-fifa-7778570407

 

 


-----------------------------------




2 - La Fifa reconnaît un virement de 10 millions de dollars, dédouane Valcke

 

En plein scandale de corruption à la Fifa, les accusations visent désormais le Français Jérôme Valcke, bras droit du président réélu Sepp Blatter, mis en cause pour un transfert de 10 millions de dollars, mais l’instance assure que son secrétaire général «n’est en aucun cas concerné». En réponse aux accusations du New York Times, la Fifa a reconnu mardi avoir procédé à un virement de 10 millions de dollars «dans le cadre du développement du football dans les Caraïbes», mais elle a assuré que «ni Jérôme Valcke ni aucun haut responsable de la Fifa n’était concerné».

 

La Fifa précise que ce paiement avait été autorisé par l’ancien président de la Commission des finances, l’Argentin Julio Grondona, décédé l’an passé. Selon le journal américain lundi, M. Valcke aurait transféré 10 M USD (9,1 M EUR) sur des comptes gérés par l’ancien vice-président de l’organisation Jack Warner, mis en cause par la justice américaine dans un scandale de corruption.

 

«En 2007, dans le cadre de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le gouvernement sud-africain a approuvé un projet de 10 M USD pour aider la diaspora africaine dans les Caraïbes», a indiqué la Fifa dans un communiqué, précisant que cette somme avait été prélevée sur le budget de fonctionnement du comité d’organisation du Mondial sud-africain. «Le paiement des 10 M USD a été autorisé par le président de la commission des finances (ndlr: M. Grondona) et exécuté en conformité avec les règlements de la Fifa», explique la Fédération internationale.

  

- 'Elément central du scandale' -

Mais «ni le secrétaire général, Jérôme Valcke, ni aucun autre haut responsable de la Fifa n’ont été concernés par l’initiation, l’approbation ou la mise en place de ce projet», ajoute l’instance mondiale du football. Agé de 54 ans, Jérôme Valcke a rejoint la Fifa en 2003 en tant que directeur marketing, après avoir notamment travaillé à Canal+. Et il en est le secrétaire général depuis juin 2007. Impliqué dans l’affaire judiciaire ayant opposé la Fifa à Mastercard, dossier qui avait coûté quelque 90 millions d’euros à la fédération internationale, il avait été renvoyé par Blatter. Mais le patron de la Fifa l’avait réembauché quelques mois plus tard à peine, en 2007, pour en faire son N.2.

 

Selon le New York Times, ce transfert de 10 millions de dollars -effectué en trois fois entre janvier et mars 2008 d’après l’acte d’accusation américain- a été émis depuis un compte de la Fifa et serait «un élément central du scandale de corruption qui engloutit le football mondial» et ses dirigeants. A ce stade, M. Valcke n’a pas été directement mis en cause par la justice américaine et il n’est pas cité dans l’acte d’accusation. Mais selon le New York Times, le Français serait «le haut responsable» non identifié qui serait à l’origine du transfert de fonds à Warner.

 

 


- Jack Warner, homme clé -

Mardi, l’office fédéral suisse de la justice a indiqué n’avoir «reçu jusqu’à maintenant aucune demande d’assistance» de la part de la justice américaine, concernant M. Valcke. La Fifa a dans le même temps annoncé que M. Valcke n’assisterait pas samedi, «contrairement à ce qui était prévu, à l’ouverture de la Coupe du monde féminine de la Fifa 2015 au Canada».

 

Depuis mercredi dernier et l’interpellation à Zurich, à la veille de l’ouverture du congrès, de sept de ses membres, la très prospère et puissante Fifa fait face à l’une des plus grandes tempêtes judiciaire et médiatique de son histoire, avec l’inculpation par la justice américaine de 14 personnes, dont neuf membres ou anciens membres de la Fédération internationale de football, dans un vaste scandale de corruption.

 

Au centre de ce scandale, Jack Warner, ancien président de la Concacaf (Confédération d’Amérique du nord, centrale et Caraïbes) qui selon la justice américaine, «a entre autres sollicité et obtenu des pots-de-vin dans le cadre des processus d’attribution des Coupes du monde 1998 et 2010». Malgré la déferlante judiciaire et les appels à sa démission, M. Blatter, 79 ans, a été réélu vendredi pour quatre ans à la tête de la Fifa, après le retrait de son unique challenger, le Prince jordanien Ali. M. Blatter qui a traversé de nombreuses turbulences au cours de ses 40 ans au sein de l’institution, a promis après sa réélection, sans annoncer aucune réforme structurelle, de «ramener la Fifa où elle doit être» et de donner à son successeur «une Fifa plus forte».

 

Quatre jours plus tard, la Fédération internationale nage toujours en eaux troubles. «La Fifa continue à figurer en Une des journaux, mais pour les pires raisons. Jusqu’à quand, M. Blatter ?», s’est interrogé sur son compte twitter l’ancien Ballon d’or Luis Figo, un temps candidat à la présidence de la Fifa avant de se retirer au profit du Prince jordanien Ali.

 

AFP / 02 juin 2015 / Mis à jour : 02 juin 2015

 

http://www.liberation.fr/sports/2015/06/02/fifa-le-secretaire-general-a-transfere-10-millions-de-dollars_1321174



------------------------------------------

  

 

1 - FIFA : Sepp Blatter réélu malgré le scandale de corruption qui agite l'instance du football mondial

 

FIFA - La journée était décisive pour la Fifa. Alors que l'instance qui dirige le football mondial est plongée dans un scandale de corruption sans précédent, le congrès devait élire ce vendredi 29 mai son nouveau président. C'est Sepp Blatter qui a, comme attendu, remporté les suffrages grâce notamment au soutien de la zone Afrique. Après dépouillement du 1er tour, Sepp Blatter a obtenu 133 voix contre 73 voix pour le Prince Ali. Sepp Blatter n'ayant pas obtenu le 2/3 des voix, soit 140 voix, un deuxième tour a été organisé dans la foulée. Mais le Prince Ali a préféré se retirer, la bataille étant perdue d'avance.

 

Blatter, ému et soulagé

Sepp Blatter est le huitième président de la Fifa. Il a pris la tête de l'organisation le 8 juin 1998 et, à 79 ans, il rempile pour un cinquième mandat et quatre années supplémentaires malgré le scandale autour de l'attribution des coupes du monde au Qatar et en Russie. Attaqué de toutes parts, Sepp Blatter a été sommé de démissioner par le président de l'UEFA Michel Platini. "Nous allons ramener le bateau (de la Fifa) là où on joue au football. Je promets de donner une Fifa plus forte à mon successeur", a-t-il déclaré une fois élu, visiblement ému et soulagé. Dans son discours de candidat avant le vote en fin d'après-midi, il avait fait valoir son profil de "leader expérimenté, un leader fort qui connaît les implications, nous devons travailler avec nos partenaires politiques et économiques", tout en jouant sur la fibre émotionnelle: "Je veux rester avec vous !"

Le Prince Ali, demi-frère du roi Abdallah II de Jordanie, était le seul candidat en lice face à Sepp Blatter.

 



Un soutien européen insuffisant pour le prince Ali

Avant le vote, le prince jordanien a axé son discours de candidat sur l'image de la Fifa, fortement abîmée: "Les yeux du monde sont sur nous, nous devons envoyer un message à ceux qui nous regardent: 'Nous comprenons la fragilité de votre confiance'. L'avenir passe par la transparence. Nous devons montrer que nous voulons regagner le respect du monde". Cela n'a pas suffi, tout comme le soutien affiché de Michel Platini, qui déclarait jeudi croire à un changement de président "avec ce qui s'est passé" mercredi.

 

Avant le scrutin, la CAF (Afrique), 54 voix, avait annoncé vouloir rester fidèle à Blatter, considéré comme l'artisan de la première Coupe du monde organisée sur le continent en 2010. L'Asie (AFC), 46 voix, avait envoyé un signe de défiance au Prince Ali en refusant de le reconduire à son poste de vice-président asiatique de la Fifa pour le prochain mandat qui s'ouvrira samedi. Il ne siègera donc plus au gouvernement du foot mondial.

 

La Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes), 35 voix, a été frappée de plein fouet par les affaires, puisque son président (désormais ex-président) Jeffrey Webb fait partie des personnes arrêtées à Zurich. L'Océanie (11 voix) et l'Amérique du Sud (10) pèsent moins. L'UEFA, c'est-à-dire l'Europe (53 voix), s'était opposée à Sepp Blatter à quelques exceptions près, comme la Russie, supporteur du Suisse et qui considère que l'action judiciaire pilotée depuis les Etats-Unis est une manœuvre pour empêcher la tenue du Mondial-2018 en Russie. Les USA, eux, avaient choisi Ali.

 

Rédaction du HuffPost avec AFP / Publication: 29/05/2015 19h19 CEST Mis à jour: 30/05/2015 08h44 CEST

 

http://www.huffingtonpost.fr/2015/05/29/en-direct-fifa-sepp-blatter-reelu-president-football-scandale_n_7469140.html



-----------------------------------------

 

 

2 - Président de la FIFA/ Joseph S. Blatter : "Je suis le président de tous"

 

Une conférence de presse a eu lieu samedi au Siège de la FIFA à Zurich au lendemain du Congrès de la FIFA qui a décidé de la réélection de Joseph S. Blatter pour un cinquième mandat en tant que Président de la FIFA. L'événement a eu lieu quelques minutes après la réunion extraordinaire du Comité Exécutif dans sa nouvelle composition.  

 

Les décisions concernant les prochaines Coupe du Monde de la FIFA
"Nous avons décidé de ne pas toucher au nombre de places par confédération pour les éditions 2018 et 2022. Nous restons à 32 équipes : le même nombre et la même répartition que lors des précédentes Coupes du Monde. De plus, en ce qui concerne la Coupe du Monde 2026, nous confirmons que, conformément aux Statuts de la FIFA (l'art. 80, par. 4 stipule : "Le droit d’organiser la compétition ne sera pas attribué à des membres de la même confédération pour deux éditions consécutives de la Coupe du Monde de la FIFA™"), les associations membres de la Confédération Asiatique de Football ne seront pas en mesure de présenter leur candidature. Toutes les autres pourront le faire."

  

L'unité du Comité Exécutif
"Je l'ai dit hier dans ma déclaration : je prendrai mes responsabilités dans la tempête, mais je les partagerai avec le Comité Exécutif qui s'est réuni aujourd'hui. En effet, c'est le gouvernement qui doit être responsable. Ce gouvernement est élu par les confédérations. Néanmoins, j'entends assumer cette responsabilité. Je l'ai dit au Congrès et je le répète ici aujourd'hui."

"Le Comité Exécutif a réaffirmé son unité et sa solidarité. Nous allons travailler avec nos institutions, nos organes : la Commission d'Éthique, mais aussi la Commission de Discipline, la Commission des Associations et la Commission d'Audit et de Conformité. Ainsi, nous pourrons éviter que de telles situations se répètent à l'avenir. Nous ne serons plus pris par surprise."  

"Bien entendu, je suis soulagé : par ma réélection, mais aussi par la bonne ambiance qui régnait ce matin au sein du Comité Exécutif et qui m'a confirmé que je n'étais pas seul. Nous sommes dans le football : ceux qui perdent aujourd'hui pourront gagner demain. Je suis le président de tous, même de ceux qui n'ont pas voté pour moi."

  

La situation entre Israël et la Palestine
"Pour la troisième fois consécutive, la situation entre les fédérations israélienne et palestinienne a été évoquée au Congrès de la FIFA. Hier, nous avons tous été témoins de la générosité palestinienne. Ses représentants étaient convaincus qu'ils pourraient obtenir un vote pour faire suspendre la fédération israélienne, mais ils y ont renoncé. Ils ont amendé leur propre proposition et l'ont retirée. C'est un geste exceptionnel, qui mérite d'être salué. J'espère que ce geste est un signal de bon augure pour l'avenir des deux fédérations, mais aussi des deux pays. Peut-être le football parviendra-t-il à initier une solution que tout le monde recherche. Les deux fédérations sont indépendantes, mais elles ont prouvé qu'elles pouvaient travailler ensemble."  

  

L'idée d'un bureau du football professionnel
"J'ai également dit hier qu'à l'avenir, la FIFA devrait mettre en place un département, un bureau pour le football professionnel. Nous avons signé un mémorandum de compréhension avec la FIFPro et les clubs. Je crois que nous pouvons aussi inclure les championnats. C'est une initiative qui me semble avoir été bien accueillie par toutes les parties concernées car le football professionnel joue un rôle important. Bien entendu, il y a des représentants dans les différentes commissions de la FIFA, mais il me paraît préférable d'avoir une entité qui s'adresse directement à lui."   

  

Les événements durant les jours qui ont précédé le 65ème Congrès de la FIFA et leurs conséquences
"Chacun est responsable de son éthique personnelle et de son attitude sur le plan moral. En tant que Président de la FIFA, je ne peux pas m'exprimer à la place des autres. Laissez-moi vous répéter ce que j'ai dit auparavant : les membres du Comité Exécutif ne sont pas élus par le même organe que moi. Je suis élu par un Congrès ; ils sont élus par les confédérations. Nous avons voulu introduire un meilleur contrôle moral des membres mais, lors de ce processus de réforme, les critères ont été revus à la baisse à la demande de l'UEFA. Cela signifie que chaque confédération est désormais responsable de la morale et de l'éthique de ses membres."

"Nous avons contacté les partenaires la semaine dernière. Nous avons échangé des courriers et nous allons nous atteler dès maintenant à rebâtir la réputation de la FIFA. Nous contacterons à nouveau nos partenaires et nous les ramènerons tous dans la bonne situation. Nous avons déjà prévu une visite personnelle."

 

(FIFA.com) 30 mai 2015

 

http://fr.fifa.com/about-fifa/news/y=2015/m=5/news=joseph-s-blatter-je-suis-le-president-de-tous-2610661.html


 Résultat de recherche d'images pour


----------------------------------------------

   

 





Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ GABON/ FOOTBALL/ CAN 2017 : Coupe d'Afrique des nations de football 2017 au Gabon

» AFRIQUE/ SPORT/ Ballon d'Or africain 2016 : Riyad Mahrez sacré pour sa brillante saison avec Leicester

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES DE RIO DE JANEIRO (RIO 2016) : Fin des jeux olympiques de Rio de Janeiro (vive Tokyo 2020)

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES/ RIO 2016 : Les Jeux olympiques de Rio sont officiellement ouverts

» MONDE/ SPORT/ FOOTBALL/ EURO 2016 : victoire du Portugal 1-0 face à la France

» MONDE/ SPORT/ LEADERSHIP SPORTIF : Equipes championnes (Leicester City FC, football anglais) et Cleveland Cavaliers (National Basketball Association - NBA)

» MONDE/ SPORT/ TENIS/ CHAMPIONS : ces champions et championnes qui confortent leur leadership

» MONDE/ SPORT/ BASKET-BALL/ NBA : Stephen Curry désigné meilleur joueur de la saison régulière pour la deuxième année consécutive (Curry est le premier joueur de l'histoire de la NBA élu MVP à l'unanimité)

» MONDE/ CULTURE/ MUSIQUE : Prince, artiste-musicien de génie, l’un des dieux contemporains de la musique moderne (poursuite des décès bizarres et suspects des grands artistes américains)

» MONDE/ CULTURE/ CINEMA/ OSCARS 2016 : Leonardo DiCaprio décroche l’Oscar du meilleur acteur

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ REFORMES : Gianni Infantino devient le neuvième président de la FIFA

» MUSIQUE/ REGGAE/ ROCK : nouveaux espoirs, nouvelles sonorités, nouveaux combats

» MONDE/ BASKETBALL/ KOBE BRYANT : Kobe, joueur et basketteur brillant de légende

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ BALLON D’OR 2015 : Lionel Messi remporte un cinquième Ballon d'Or

» AFRIQUE/ FOOTBALL/ GLO CAF AWARDS 2015/ NOMINES : Les lauréats du Glo CAF Awards 2015 (Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur joueur africain de 2015)

» MONDE/ SPORT/ COUPE DU MONDE DU RUGBY : La Nouvelle-Zélande remporte la Coupe du monde de rugby

» MUSIQUE/ REGGAE/ PETER TOSH : “Roots, Rock, Reggae” with “ Word, Sound and Power ” (Peter Tosh, copié et inégalé, toujours la meilleure section rythmique du Reggae)

» AFRIQUE/ATHLETISME/ 11es JEUX AFRICAINS : ouverture des 11es Jeux africains à Brazzaville

» MONDE/ RUSSIE/ MONDIAUX DE NATATION : L’heure du bilan pour les Mondiaux de natation

» MONDIAUX D’ATHLETISME/ PEKIN 2015 : les meilleurs athlètes et le bilan sommaire

» MONDE/ AZERBAIDJAN/ JEUX EUROPEENS/ BAKU 2015 : les premiers jeux européens sont ouverts

» COTE D’IVOIRE/ ART ET CULTURE : Mlle N’guessan Kakou Andréa, miss Côte d’Ivoire 2015

» MONDE/ JAPON/ CULTURE : Ariana Miyamoto a été élue Miss Japon 2015

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» SPORT/ HANDBALL/ MONDIAL 2015 : La France sacrée championne du monde après sa victoire sur le Qatar (22-25)

» AFRIQUE/ SPORT/ FOOTBALL : Yaya Touré, élu meilleur joueur africain 2014, entre dans l’histoire

» MONDE/ FRANCOPHONIE/ OIF/ GOUVERNANCE : Nouveau secrétaire général et nouvelle gouvernance ( ?)

» PETER TOSH : redécouvrir le bon reggae avec Peter Tosh, mort le 11 septembre 1987

» SPORT/ POLITIQUE/ POLITISATION DU SPORT MONDIAL : l’immixtion sournoise de la politique dans le sport

» AFRIQUE/ CULTURE ET SOCIETE : la légalisation de la polygamie dans les pays africains

» MONDE/ CULTURE ET ECONOMIE/ CINEMA : les grands moments du cinéma…

» MUSIQUE/ REFERENCES MONDIALES : meilleurs guitaristes et meilleures chansons

» SPORT/ JO SOTCHI 2014 : des olympiades ouvertes à tous et l’Afrique y sera

» MUSIQUE/ REGGAE : Grammy Award du meilleur album de reggae

» FOOTBALL/ AFRIQUE : Yaya Touré sacré meilleur joueur africain 2013


Haut de page