Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

MUSIQUE, SPORT ET CULTURE


Publié le 27/02/2016 à 00:11:32
MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ REFORMES : Gianni Infantino devient le neuvième président de la FIFA





0.1 – « Gianni Infantino élu président de la FIFA : Gianni Infantino (45 ans) est le nouveau président de la FIFA. L'Italo-Suisse a été élu au deuxième tour ce vendredi à Zurich, devançant avec 115 voix le Cheikh Salman (88 voix). Avec 115 voix recueillies (sur 207) au deuxième tour, Gianni Infantino (45 ans) a été élu ce vendredi président de la FIFA pour un mandat de quatre ans. L'Italo-Suisse succède à Sepp Blatter, en place depuis 17 ans.  Le secrétaire général de l'UEFA a devancé le Cheikh Salman (88 voix), le Prince Ali (4 voix) et Jérôme Champagne (0 voix). Ces deux derniers ont donc très majoritairement reporté leurs voix du premier tour sur Infantino, lui permettant d'être élu grâce à la majorité des suffrages exprimés dans ce second tour. »

 

Gianni Infantino a été élu président de la FIFA après un feuilleton de plusieurs mois. (Arnd Wiegmann/Reuters) 

 

0.2 – « FIFA/ Le processus de réforme : En tant qu’instance dirigeante du football mondial, la FIFA se doit de garantir à la discipline des fondations solides et durables. Elle applique une politique de tolérance zéro vis-à-vis de tout acte répréhensible. La FIFA est tenue de suivre les dernières évolutions du monde du football afin de s’assurer que ses activités et ses valeurs répondent au mieux aux exigences en matière de bonne gouvernance. Elle a ainsi adopté au cours des 15 dernières années un large éventail de réformes destinées à répondre aux attentes de la communauté du football et aux besoins fluctuants du football moderne. Un nouveau pas a été fait dans cette direction le 26 février 2016, lorsque le Comité Exécutif de la FIFA a approuvé une série de réformes présentées par la Commission des Réformes de la FIFA 2016, dirigée par le Dr François Carrard. Ces principes et ces recommandations ouvrent la voie à de nouveaux changements, aussi importants que nécessaires, au niveau de la structure de gouvernance de la FIFA. »

 



----------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

  

1 - Gianni Infantino devient le neuvième président de la FIFA

 

Gianni Infantino, jusque-là secrétaire général de l’Union des associations européennes de football (UEFA), a été élu président de la Fédération internationale de football (FIFA), avec 115 voix au second tour de l’élection, devant le cheikh bahreïni Salman Ben Ibrahim Al-Khalifa, président de la Confédération asiatique (88 voix), le prince jordanien Ali Ben Al-Hussein (4) et le Français Jérôme Champagne (0), vendredi 26 février à Zurich. C’est la « semaine la plus importante des cent douze ans d’histoire de la FIFA », avait déclaré le natif de Brigue (Suisse). Il y a six mois, personne ne s’attendait à voir le zélé secrétaire général de l’UEFA briguer la fonction suprême.

 

 

_ « Restaurer l’image de la FIFA »

Mais depuis aujourd’hui, ce facétieux juriste au crâne glabre est officiellement le nouveau président de la FIFA. Agé de 45 ans, il succède à Joseph Blatter, en place depuis dix-sept ans, et est élu pour un mandat de quatre ans. Il aura pour mission de restaurer l’image et la crédibilité de la FIFA, engluée dans la pire crise de son histoire, sur fond de corruption à grande échelle. « Nous allons restaurer l’image de la FIFA », a assuré Gianni Infantino juste après son élection. « Tout le monde doit être fier de la FIFA », a insisté le dirigeant, qui s’est félicité de ce « grand signe de démocratie ».

« J’ai fait un voyage exceptionnel, qui m’a fait rencontrer beaucoup de gens fantastiques, beaucoup de gens qui aiment le foot, respirent le foot chaque jour, et beaucoup de gens qui méritent que la FIFA soit hautement respectée. »

 

Dans un second temps, Gianni Infantino par ailleurs indiqué vendredi avoir une « très forte pensée » pour Michel Platini, dont il a été le n°2 à l’UEFA et qui est actuellement suspendu pour le paiement controversé de 1,8 million d’euros reçu en 2011 de Joseph Blatter, sans contrat écrit, pour un travail de conseiller achevé en 2002. « Je n’ai pas mentionné son nom [dans sa première réaction après l’élection], car je n’ai mentionné personne en particulier, mais je le remercie, pour ce qu’il m’a donné, ce qu’il m’a appris, j’ai une très forte pensée pour lui, vous pouvez me croire. »

Le nouveau président a été félicité « sincèrement et du fond du cœur » par son prédécesseur, Sepp Blatter. « Avec son expérience, ses capacités, son sens de la stratégie et de la diplomatie, il apporte toutes les qualités avec lui, pour poursuivre mon travail et ramener la FIFA vers la stabilité », a ajouté Blatter qui a souhaité à Gianni Infantino, Valaisan comme lui, « beaucoup de chance et de succès ».


 

_ Améliorer la gouvernance et les finances de la FIFA

Le Cheikh Salman a, lui, été peut-être victime des critiques récurrentes des ONG de défense des droits de l’Homme sur son rôle présumé dans la répression du soulèvement démocratique dans son pays en 2011. Une poignée de manifestants anti-Salman s’était même postée devant le Hallenstadion, centre des congrès de Zurich où la FIFA était réunie. Une telle carte de visite aurait fait désordre au moment où l’instance mondiale tente de se refaire une virginité.

 

Sur le plan économique, Infantino va également devoir affronter un « environnement économique difficile », selon les termes employés par le secrétaire général intérimaire Markus Kattner. Malgré des réserves de 1,5 milliard de dollars, la FIFA est « en retard de 550 millions de dollars » (500 millions d’euros) sur ses objectifs financiers d’ici à 2018, a-t-il confié, maintenant tout de même « l’objectif de chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars pour la période 2015-2018 ». Durant la matinée, le Congrès a également validé le train de réformes censé la remettre sur le droit chemin. Elles visent essentiellement à améliorer la gouvernance avec une limitation à 12 ans du cumul des mandats du président, à contrôler de l’intégrité des élus et à augmenter la transparence des rémunérations.

 

Le Monde.fr/ 26.02.2016/ Mis à jour le

 

http://www.lemonde.fr/football/article/2016/02/26/gianni-infantino-est-le-nouveau-president-de-la-fifa_4872531_1616938.html


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

   

2 - Gianni Infantino élu président de la FIFA

 

Gianni Infantino (45 ans) est le nouveau président de la FIFA. L'Italo-Suisse a été élu au deuxième tour ce vendredi à Zurich, devançant avec 115 voix le Cheikh Salman (88 voix). Avec 115 voix recueillies (sur 207) au deuxième tour, Gianni Infantino (45 ans) a été élu ce vendredi président de la FIFA pour un mandat de quatre ans. L'Italo-Suisse succède à Sepp Blatter, en place depuis 17 ans. 

 

Le secrétaire général de l'UEFA a devancé le Cheikh Salman (88 voix), le Prince Ali (4 voix) et Jérôme Champagne (0 voix). Ces deux derniers ont donc très majoritairement reporté leurs voix du premier tour sur Infantino, lui permettant d'être élu grâce à la majorité des suffrages exprimés dans ce second tour. Longtemps confiné dans l'ombre de Michel Platini à l'UEFA, ce juriste a su tirer profit de la chute de son patron pour accéder aux plus hautes responsabilités du football mondial. «Le foot a traversé des moments durs, des moments de crises, mais c’est fini. On doit appliquer la bonne gouvernance, la transparence», a-t-il assuré dans un discours après l'annonce de son élection.

 

Le 26/02/2016/ Mis à jour le 26/02/2016/

 

http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Gianni-infantino-elu-president-de-la-fifa/637896


Afficher l'image d'origine


---------------------------------------

   

Afficher l'image d'origine

 

3 – FIFA : Le processus de réforme

 

En tant qu’instance dirigeante du football mondial, la FIFA se doit de garantir à la discipline des fondations solides et durables. Elle applique une politique de tolérance zéro vis-à-vis de tout acte répréhensible et s’engage à respecter les principes de bonne gouvernance et de transparence dans l’ensemble de ses opérations. Elle requiert à cet égard un comportement exemplaire de la part de ses associations membres, de ses représentants et de ses employés. La FIFA est tenue de suivre les dernières évolutions du monde du football afin de s’assurer que ses activités et ses valeurs répondent au mieux aux exigences en matière de bonne gouvernance. Elle a ainsi adopté au cours des 15 dernières années un large éventail de réformes destinées à répondre aux attentes de la communauté du football et aux besoins fluctuants du football moderne.

 

Un nouveau pas a été fait dans cette direction le 26 février 2016, lorsque le Comité Exécutif de la FIFA a approuvé une série de réformes présentées par la Commission des Réformes de la FIFA 2016, dirigée par le Dr François Carrard. Ces principes et ces recommandations ouvrent la voie à de nouveaux changements, aussi importants que nécessaires, au niveau de la structure de gouvernance de la FIFA.

 

 

En voici les principaux points :

• Séparation claire entre les fonctions "politiques" et de management : Le Conseil de la FIFA (remplaçant l’actuel Comité Exécutif de la FIFA) sera chargé d’établir l’orientation stratégique générale de l’organisation, tandis que le Secrétariat Général supervisera les activités opérationnelles et commerciales requises afin de mener cette stratégie à bien.

 

Mandats limités pour le Président de la FIFA, les membres du Conseil de la FIFA, les membres de la Commission d’Audit et de Conformité et les organes juridictionnels (12 ans maximum).

 

• L’élection des membres du Conseil sera supervisée par la FIFA, conformément au règlement électoral de la FIFA ; tous les candidats seront soumis à des contrôles poussés d’éligibilité et d’intégrité, conduits par une Commission de Contrôle indépendante de la FIFA.

 

Une plus grande reconnaissance et promotion des femmes dans le football, avec au moins une femme élue comme membre du Conseil au sein de chaque confédération ; promotion des femmes en réponse à un objectif statutaire explicite de la FIFA visant à diversifier l’environnement et la culture des prises de décision.

 

• Divulgation individuelle des rémunérations annuelles du Président de la FIFA, de tous les membres du Conseil de la FIFA, du Secrétaire Général et des responsables des organes indépendants et des commissions juridiques appropriés.     

 

Contrôle renforcé des mouvements financiers.

 

Principes universels de bonne gouvernance pour les confédérations et les associations membres.

 

• L’engagement de la FIFA envers les droits de l’Homme serainscrit dans les Statuts de la FIFA.

 

• Création d’une Commission des Acteurs du Football afin d’assurer une plus grande transparence et une meilleure intégration grâce à une représentation plus large de toutes les parties prenantes (dont les joueurs, les clubs et les ligues).

 

En savoir plus sur la chronologie du processus de réforme // Voici les réponses à certaines questions sur les réformes statutaires.

 

http://fr.fifa.com/governance/how-fifa-works/the-reform-process.html


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


----------------------------------------

 


Afficher l'image d'origine

 

4 - Corruption à la FIFA: chronologie d'un scandale en 19 dates

 

Alors que Michel Platini et Sepp Blatter ont vu leurs sanctions être réduites, retour sur les grandes étapes du scandale en cours au coeur de l'instance dirigeante du football.

  

_ 23 juillet 2011 - Bin Hammam radié

Rival annoncé de Sepp Blatter pour la présidence, le Qatarien Mohammed Bin Hammam, ex-président de la Confédération asiatique et membre du comité exécutif, doit se retirer. Reconnu coupable d’achat de voix, il est radié à vie de toute activité liée au football. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) annulera sa suspension, faute de «charges suffisantes» l’année suivante. Blatter, lui, est réélu sans problème.

 

 

_ 30 mars 2012 - Le comité d'éthique renforcé

Après la promesse de campagne de Blatter de «remettre le bateau de la FIFA sur les eaux claires et transparentes», le comité exécutif de la FIFA adopte la scission de la commission d'éthique en deux chambres, une pour l'instruction et une pour le jugement. Trois mois plus tard, l’ex-procureur américain Michael J. Garcia prend les commandes de la chambre d’investigation. 

 

 

_ 26 septembre 2014 - Le rapport Garcia non publié

Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la commission d’éthique, minimise les conclusions du rapport Garcia sur les soupçons de corruption qui pèsent sur l’attribution des deux prochaines Coupes du Monde (2018 en Russie, et 2022 au Qatar). La FIFA annonce qu’elle ne publiera pas le rapport parce que ses codes éthiques l’y empêchent.

 

 

_ 17 décembre 2014 - Michael Garcia démissionne

Michael Garcia, démissionne de son poste de président de la chambre d’instruction du comité d’éthique le 17 décembre 2014. Entré en fonction en juillet 2012, l’ex-procureur du district sud de l’État de New York justifie sa décision par un sentiment d’impuissance. « Aucun comité de gouvernance, enquêteur ou panel d’arbitrages indépendants ne peuvent changer la culture d’une organisation », regrette-t-il.


Afficher l'image d'origine

 

_ 4 mai 2015 - Issa Hayatou accusé

Dans un documentaire sur la chaîne allemande ARD, une ex-employée de la candidature qatarienne, répète ses accusations, publiées dans France Football en décembre 2014, nommant, cette fois, les trois dirigeants africains auxquels, selon elle, la délégation de l’Emirat avait offert des «encouragements» de 1,5 million de dollars: le Nigérian Amos Adamu (suspendu, depuis), l’Ivoirien Jacques Anouma et le Camerounais Issa Hayatou, alors membres du Comex de la FIFA. 

 

 

_ 27 mai 2015 - Le coup de filet

Sept responsables de la FIFA accusés de corruption sont arrêtés à Zurich et incarcérés, deux jours avant l'élection du président de la Fédération internationale. Michel Platini se dit «écœuré» par la crise qui touche la FIFA. Il demande à Sepp Blatter de démissionner et annonce son soutien au prince Ali de Jordanie en vue de l’élection du lendemain.

 

 

_ 3 juin 2015 - Blatter annonce son départ

Cinq jours après sa réélection, Blatter annonce son départ sans pour autant prononcer ce mot, déclarant qu'il «remettra son mandat à disposition lors d’un Congrès électif extraordinaire» et appelant à ce que ce congrès soit organisé «le plus tôt possible». La date sera fixée au 26 février 2016.

 

 

_ 29 juillet 2015 - Platini candidat

Michel Platini annonce qu’il est candidat à la présidence de la FIFA dans une lettre envoyée aux 209 présidents et secrétaires généraux des associations membres. 

 

 

_ 25 septembre 2015 - Enquête pénale contre Sepp Blatter

Le Procureur général de Suisse ouvre une procédure pénale pour «gestion déloyale» et «abus de confiance» contre Sepp Blatter. Le dirigeant est soupçonné d'avoir effectué «un paiement déloyal» de 1,83 millions d'euros en faveur de Michel Platini. Le Français assure avoir été entendu comme témoin dans l’affaire du virement suspect qu’il a reçu, ce que contredit en partie Michael Lauber, le procureur général suisse.

 

 

_ 8 octobre 2015 - Blatter et Platini suspendus

Michel Platini, Sepp Blatter et Jérôme Valcke (déjà relevé de ses fonctions de secrétaire général de la FIFA depuis mi-septembre) sont suspendus 90 jours par le comité d'éthique de la FIFA mais une suspension additionnelle de 45 jours maximum pourrait être prononcée ultérieurement. L'ancien vice-président de la FIFA Chung Mong-joon (candidat à la prochaine élection présidentielle) écope de six ans de suspension et 100 000 francs suisses d'amende.

 

 

_ 24 novembre 2015 - Michel Platini radié à vie ?

Une radiation à vie est requise par la commission d'éthique de la FIFA à l'encontre de Michel Platini. Son avocat, Maître Thibaud d'Alès, qualifie la peine demandée de «pur scandale». «Ce bannissement requis est conditionné à la preuve d'une corruption. Mais il y a clairement une démesure de la peine requise. Elle ne repose sur rien dans le dossier.»

 

 

_ 3 décembre 2015 - Nouvelle vague d'arrestations

Six mois après un premier coup de filet pour des soupçons de corruption, deux cadres haut placés de la FIFA sont interpellés en Suisse à la demande des Etats-Unis en vue de leur extradition. Il s’agit de Juan Angel Napout, président de la Conmebol et vice-président de la FIFA, et Alfredo Hawit, président intérimaire de la CONCACAF.

 

 

_ 11 décembre 2015 - Le TAS dit non à Platini

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) maintient la suspension de 90 jours de Michel Platini estimant qu'elle n’était pas susceptible de causer un dommage irréparable à Michel Platini pour le moment. L'instance a toutefois ordonné ce vendredi à la FIFA «de ne pas prolonger la suspension».

 

Afficher l'image d'origine


_ 21 décembre 2015 - Platini et Blatter en prennent pour huit ans

Quelques jours après avoir entendu Sepp Blatter et l'avocat de Michel Platini, ce dernier ayant boycotté l'audition, la chambre de jugement de la commission d'éthique de la FIFA suspend les deux dirigeants de toute activité dans le football pour huit ans. Ils sont jugés coupables de «gestion déloyale», de «conflit d'intérêt» et d'«abus de position» dans l'affaire du paiement de 1,8 millions d'euros au profit de Platini, réalisé par la FIFA, sur ordre de Blatter, en 2011.

 

 

_ 7 janvier 2016 - Platini retire sa candidature à la présidence

Lassé de la situation et parce qu'il manque désormais de temps, Michel Platini renonce à se porter candidat à la présidence de la FIFA. «Je ne peux plus, je n’ai plus le temps ni les moyens d’aller voir les électeurs, de rencontrer les gens, de me battre avec les autres, affirme notamment le dirigeant. En me retirant, je fais le choix de me consacrer à ma défense par rapport à un dossier où on ne parle plus de corruption, de falsification, où il n’y a plus rien.»

 

 

_ 13 janvier 2016 : Valcke licencié

Jérôme Valcke est licencié de son poste de secrétaire général de la FIFA. Le 6 janvier dernier, le Français, suspendu 90 jours depuis le mois d'octobre, avait vu sa sanction prolongée de 45 jours par la chambre de jugement de la Commission d'Éthique de la FIFA.

 

 

_ 12 février 2016 : Valcke prend 12 ans

Ancien secrétaire général de la FIFA, le Français Jérôme Valcke a été suspendu douze ans de toute activité liée au football par le comité d'éthique. Il est suspendu pour avoir «abusé des frais de déplacement, profité de sa position pour la vente des droits télévisés, et destruction de preuves

 

 

_ 24 février 2016 : Sanctions allégées pour Platini et Blatter

Les suspensions de Sepp Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans en appel par la commission des recours de l'instance. Le Suisse, président démissionnaire, et le Français, président de l'UEFA et qui a renoncé à briguer la succession de Blatter, avaient été suspendus pour une durée de huit ans de toute activité liée au football le 21 décembre par la commission d'éthique.

 

 

_ 26 février 2016 : Election du nouveau président de la FIFA

La FIFA procède à l'élection de son nouveau président à Zürich, lors d'un congrès extraordinaire. Cinq candidats briguent le poste : le Cheikh Salman, le Prince Ali, Gianni Infantino, Jérôme Champagne et Tokyo Sexwale.

 

Le

 

http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Corruption-a-la-fifa-chronologie-d-un-scandale-en-10-dates/597209


Afficher l'image d'origine


------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine  

 





Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ GABON/ FOOTBALL/ CAN 2017 : Coupe d'Afrique des nations de football 2017 au Gabon

» AFRIQUE/ SPORT/ Ballon d'Or africain 2016 : Riyad Mahrez sacré pour sa brillante saison avec Leicester

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES DE RIO DE JANEIRO (RIO 2016) : Fin des jeux olympiques de Rio de Janeiro (vive Tokyo 2020)

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES/ RIO 2016 : Les Jeux olympiques de Rio sont officiellement ouverts

» MONDE/ SPORT/ FOOTBALL/ EURO 2016 : victoire du Portugal 1-0 face à la France

» MONDE/ SPORT/ LEADERSHIP SPORTIF : Equipes championnes (Leicester City FC, football anglais) et Cleveland Cavaliers (National Basketball Association - NBA)

» MONDE/ SPORT/ TENIS/ CHAMPIONS : ces champions et championnes qui confortent leur leadership

» MONDE/ SPORT/ BASKET-BALL/ NBA : Stephen Curry désigné meilleur joueur de la saison régulière pour la deuxième année consécutive (Curry est le premier joueur de l'histoire de la NBA élu MVP à l'unanimité)

» MONDE/ CULTURE/ MUSIQUE : Prince, artiste-musicien de génie, l’un des dieux contemporains de la musique moderne (poursuite des décès bizarres et suspects des grands artistes américains)

» MONDE/ CULTURE/ CINEMA/ OSCARS 2016 : Leonardo DiCaprio décroche l’Oscar du meilleur acteur

» MUSIQUE/ REGGAE/ ROCK : nouveaux espoirs, nouvelles sonorités, nouveaux combats

» MONDE/ BASKETBALL/ KOBE BRYANT : Kobe, joueur et basketteur brillant de légende

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ BALLON D’OR 2015 : Lionel Messi remporte un cinquième Ballon d'Or

» AFRIQUE/ FOOTBALL/ GLO CAF AWARDS 2015/ NOMINES : Les lauréats du Glo CAF Awards 2015 (Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur joueur africain de 2015)

» MONDE/ SPORT/ COUPE DU MONDE DU RUGBY : La Nouvelle-Zélande remporte la Coupe du monde de rugby

» MUSIQUE/ REGGAE/ PETER TOSH : “Roots, Rock, Reggae” with “ Word, Sound and Power ” (Peter Tosh, copié et inégalé, toujours la meilleure section rythmique du Reggae)

» AFRIQUE/ATHLETISME/ 11es JEUX AFRICAINS : ouverture des 11es Jeux africains à Brazzaville

» MONDE/ RUSSIE/ MONDIAUX DE NATATION : L’heure du bilan pour les Mondiaux de natation

» MONDIAUX D’ATHLETISME/ PEKIN 2015 : les meilleurs athlètes et le bilan sommaire

» MONDE/ AZERBAIDJAN/ JEUX EUROPEENS/ BAKU 2015 : les premiers jeux européens sont ouverts

» COTE D’IVOIRE/ ART ET CULTURE : Mlle N’guessan Kakou Andréa, miss Côte d’Ivoire 2015

» MONDE/ FEDERATION INTERNATIONALE DE FOOTBALL ASSOCIATION (FIFA)/ ELECTION : : M. Joseph Sepp Blatter démissionne de la présidence de la FIFA

» MONDE/ JAPON/ CULTURE : Ariana Miyamoto a été élue Miss Japon 2015

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» SPORT/ HANDBALL/ MONDIAL 2015 : La France sacrée championne du monde après sa victoire sur le Qatar (22-25)

» AFRIQUE/ SPORT/ FOOTBALL : Yaya Touré, élu meilleur joueur africain 2014, entre dans l’histoire

» MONDE/ FRANCOPHONIE/ OIF/ GOUVERNANCE : Nouveau secrétaire général et nouvelle gouvernance ( ?)

» PETER TOSH : redécouvrir le bon reggae avec Peter Tosh, mort le 11 septembre 1987

» SPORT/ POLITIQUE/ POLITISATION DU SPORT MONDIAL : l’immixtion sournoise de la politique dans le sport

» AFRIQUE/ CULTURE ET SOCIETE : la légalisation de la polygamie dans les pays africains

» MONDE/ CULTURE ET ECONOMIE/ CINEMA : les grands moments du cinéma…

» MUSIQUE/ REFERENCES MONDIALES : meilleurs guitaristes et meilleures chansons

» SPORT/ JO SOTCHI 2014 : des olympiades ouvertes à tous et l’Afrique y sera

» MUSIQUE/ REGGAE : Grammy Award du meilleur album de reggae

» FOOTBALL/ AFRIQUE : Yaya Touré sacré meilleur joueur africain 2013


Haut de page