Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

MUSIQUE, SPORT ET CULTURE


Publié le 22/06/2016 à 01:41:58
MONDE/ SPORT/ LEADERSHIP SPORTIF : Equipes championnes (Leicester City FC, football anglais) et Cleveland Cavaliers (National Basketball Association - NBA)



 

0.1 – « Football/ Leicester City FC, incroyable champion d'Angleterre 2016 : En début de saison, les « Foxes » étaient cotés à 5 000 contre 1 par les bookmakers. D'abord parce que les plus grosses écuries anglaises n'ont pas l'habitude de laisser la moindre chance à une concurrence plus modeste, et ensuite parce que ce « Petit Poucet » de la région des Midlands, promu en 2014 en Premier League, avait eu le plus grand mal à se maintenir l'an passé dans l'élite. Mais Leicester, battu seulement trois fois en 36 matches cette saison, rafle bel et bien son premier titre de champion d'Angleterre en 132 ans d'existence. Un authentique exploit sportif. »

 

Afficher l'image d'origine


0.2 – « Basket/ les Cleveland Cavaliers remportent leur premier titre de NBA : Cleveland a remporté dimanche 19 juin, pour la première fois de son histoire, le titre NBA en battant en finale le champion en titre, Golden State. Les coéquipiers de LeBron James se sont imposés face aux Warriors au terme du septième match des finales du championnat nord-américain de basket (93-89). Remportant ces finales quatre victoires à trois, les Cavaliers sont devenus la première équipe de l’histoire à être sacrée après avoir été menée trois victoires à une.»

 

Afficher l'image d'origine Kyrie Irvingface à  Klay Thompson lors du septième match des finales NBA le 19 juin.


--------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

  

1 - L’incroyable aventure du Leicester City Football Club

 

Leicester est champion d’Angleterre pour la première fois de son histoire. Un sacre qui relevait de l’utopie il y a encore plusieurs mois vu le niveau relevé de la Premier League. Le modeste club des Midlands a réussi un exploit unique face aux clubs les plus puissants du monde.

 

 

_ La progression la plus rapide de l’histoire du football

Il était une fois, la plus belle histoire du football anglais. Une histoire impensable il y a encore 9 mois. Oui, le "petit poucet" Leicester est bien champion d’Angleterre depuis ce lundi soir suite au match nul de Tottenham contre Chelsea. Titré dans un championnat dont les cadors sont les clubs les plus riches du monde, les "Foxes" ("les renards" surnom du club des Midlands) ont réalisé l’exploit dans un football moderne dominé par l’argent.

 

Ce club, qui, l’année dernière luttait pour le maintien s’est retrouvé en tête du championnat le plus réputé du monde avant de résister au retour de ses poursuivants. Il faut remonter à la saison 1994-95 pour retrouver un champion d’Angleterre ne faisant pas parti des grandes puissances de Premier League. A cette époque, c’est Blackburn Rovers -club, certes assez riche- qui avait décroché le titre suprême. Depuis, seuls quatre clubs se sont partagés la première place (Arsenal, Manchester United, Chelsea et Manchester City). Alors le football est-il vraiment dominé par l’argent ? Il y est pour beaucoup certes, mais cette année c’est bien le football qui a gagné, et Leicester en est la preuve vivante.

 

Afficher l'image d'origine


_ Une ville entière qui brille

Sur un nuage depuis plusieurs mois grâce à leurs performances en Premier League, les partenaires de Jamie Vardy font profiter toute une ville de ce premier sacre en championnat. Une ville qui est pourtant plus habituée à supporter les Tigers (les Rugbymans de Leicester Tigers sont deux fois champions d’Europe, et dix fois champions d’Angleterre). Mais cette année c’est le football qui prend le dessus sur le rugby.

La Premier League, avec ses plus de 100 millions de téléspectateurs dans le monde, répartis dans près de 180 pays, a offert une résonance extraordinaire pour la ville de 330 000 habitants. D’ordinaire calme, la cité située dans la région des Midlands est aujourd’hui sollicitée par des journalistes du monde entier. Tout le monde veut comprendre. Comment cela a-t-il pu arriver ?

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Les tournants de la saison

Claudio Ranieri et ses hommes ont profité cette saison des mauvaises performances du "Big Four", mais leur titre ne tient pas qu’à ça. Sur le podium depuis le mois de novembre, ils ont accroché la première place à plusieurs reprises durant l’exercice. Le 24 janvier, après une victoire 3-0 face Stoke City, les Foxes prennent la tête pour la dernière fois. Ils ne quitteront plus leur fauteuil de leader jusqu’à la fin de la saison. Le LCFC a réussi à être constant durant toute la durée du championnat.

 

Mais là où l’équipe a le plus surpris, c’est dans ses confrontations directes avec les gros du championnat : seulement trois défaites, pour quatre nuls et autant de victoires (Arsenal, City, Liverpool, Manchester United, Chelsea, et Tottenham). C’est simple, depuis la douche reçue en septembre contre Arsenal (5-2) Ryad Mahrez et ses coéquipiers n’ont perdu que deux matchs. Négligé pendant de long mois, Leicester va assumer son statut de leader lors du tournant du championnat : au mois de février, l’équipe du technicien italien affronte Liverpool, Manchester City et Arsenal en 15 jours. Ils vont réaliser l’exploit de ramener six points sur neuf possible en battant Liverpool puis City.

Et même lorsqu’ils sont moins performants, les partenaires de N’Golo Kanté parviennent à ramener des points : ils décrochent le nul dans les dernières minutes face à West Ham lors de la 34e journée, et s’imposent sur la plus petite des marges (1-0) à cinq reprises entre la 27e et la 32e journée.

 

Résultat de recherche d'images pour "Leicester City Football Club, Claudio Ranieri, 2016" Résultat de recherche d'images pour "Leicester City Football Club, Claudio Ranieri, 2016" Résultat de recherche d'images pour "Leicester City Football Club, Claudio Ranieri, 2016"


_ Un recrutement payant

Arrivé cette saison, Claudio Ranieri aura fait très fort. Il décroche ainsi le premier titre de champion de Leicester ! (au palmarès du club, seulement trois Coupes de la Ligue en 130 ans d’expérience). Considéré comme un exploit pour un club qui s’est maintenu in extremis l’année dernière, les Foxes sont parvenus à remporter le championnat le plus relevé d’Europe avec un des plus petits budgets de Premier League.

 

L’ancien entraîneur de Monaco a notamment permis à de nouveaux joueurs de se révéler : Jamie Vardy, meilleur buteur du championnat évoluait en huitième division anglaise il y a cinq ans. Son acolyte, Ryad Mahrez jouait à Sarcelles il y a trois ans, et N’Golo Kanté évoluait à Suresnes. Aujourd’hui, la valeur marchande de ces acteurs majeurs du titre a considérablement grimpé : celle du Franco-Algérien est passée de 3 à 20 millions d’Euros (soit 6 fois plus cher), et celle de l’attaquant anglais à 42 millions alors qu’il avait été acheté 1,2 million en 2012 (soit 40 fois plus). Enfin N’Golo Kanté (qui pourrait participer à l’Euro avec la France) serait estimé à 38 millions. Si rien n’est confirmé, il est fort probable qu’il y ait du mouvement dans le club cet été, avec en perspective des retombées économiques pour le club et la ville.

 

Afficher l'image d'origine


_ Des retombées financières et des « saucisses Ranieri »

La ville de Leicester attend plusieurs millions de livres de retombées grâce à ce titre. Habituée à des trophées en rugby, la ville située entre Londres et Manchester, d’ordinaire discrète, attire désormais les yeux du monde entier grâce à ses résultats extraordinaires. Personne n’y a cru, pas même Gary Lineker (ancien footballeur anglais qui anime l’émission "Match of the day" sur la BBC), qui avait parié en début de saison qu’il ferait son émission en slip si Leicester devenait champion…

Malgré tout, certains parieurs ont été assez fous pour miser dessus il y a 10 mois, alors que la saison démarrait à peine. Ils sont plusieurs dizaines à avoir misé de l’argent sur une victoire en championnat de leur équipe favorite. Coté à 5000 contre 1, certains d’entre eux vont gagner jusqu’à 97 000 euros. La commune vit actuellement un rêve éveillé, à tel point que le maire a envisagé de renommer certaines rues du nom des joueurs. La visibilité dont profite actuellement la ville se répercute également sur les réseaux sociaux : en deux ans, le nombre d’abonnés à la page Facebook du club a été multiplié par 3, et par 31 sur Twitter. Les revenus commerciaux devraient largement augmenter grâce aux droits TV et à la vente de maillots. L’année prochaine, le club sera en Champions League et devrait encore accroître sa notoriété. Une belle histoire dont les habitants de Leicester se souviendront toute leur vie.

 

Par Hugo Quesne/ Publié le 02/05/2016/ Mis à jour le 03/05/2016/

 

http://www.francetvsport.fr/football/angleterre/l-incroyable-aventure-du-leicester-city-football-club-331981


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


--------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine  

  

2 - Football : Leicester City FC, incroyable champion d'Angleterre 2016

 

En début de saison, les « Foxes » étaient cotés à 5 000 contre 1 par les bookmakers. D'abord parce que les plus grosses écuries anglaises n'ont pas l'habitude de laisser la moindre chance à une concurrence plus modeste, et ensuite parce que ce « Petit Poucet » de la région des Midlands, promu en 2014 en Premier League, avait eu le plus grand mal à se maintenir l'an passé dans l'élite. Mais Leicester, battu seulement trois fois en 36 matches cette saison, rafle bel et bien son premier titre de champion d'Angleterre en 132 ans d'existence. Un authentique exploit sportif.

 

Liesse populaire, lundi 2 mai 2016 dans les rues de Leceister, dans le centre de l'Angleterre. Des supporters euphoriques, drapés de bleu, la couleur des « Foxes », peuvent laisser éclater une joie rare, qu'ils n'avaient peut-être jamais imaginé connaître un jour dans leur vie d'amoureux du « ballon rond ». Le Leicester City FC est en effet l'un des plus petits budgets de Premier League.

 

Qu'à cela ne tienne : ce club, deux ans après son retour dans l'élite, et un an après avoir arraché son maintien in extremis en Premier League, signe cette saison le plus grand exploit du football anglais depuis le sacre de Blackburn, en 1995. Les joueurs de Claudio Ranieri n'ont pas seulement arraché le titre, ils ont dominé crânement un championnat pourtant réputé comme le plus relevé du monde.

 

Afficher l'image d'origine


_ Un sacre qui ne dépendait plus que d'un match

Avec angoisse, lundi soir, les fans du Leicester City FC ont suivi, dans leurs canapés et dans les pubs, le dernier match de la 36e journée de Premier League, un Chelsea-Tottenham dont on savait qu'il pouvait, en cas de match nul, faire de leurs protégés des champions d'Angleterre tout simplement improbables, compte tenu de la concurrence. Et au final, c'est ce qu'il s'est passé. Un authentique exploit obtenu sur le long cours pendant une année folle.

 

Pour la première fois dans l'histoire du club, Leicester est donc au sommet du football anglais en cette saison 2015-2016. Et ce, deux journées avant la fin du championnat. Après 45 minutes de jeu, lundi soir à Chelsea, l'affaire semblait pourtant mal embarquée : Harry Kane et le Sud-Coréen Son Heung-min avaient donné deux buts d'avance à Tottenham, grand rival de Leicester cette année, sur la pelouse des champions d'Angleterre 2015. Le sacre de Leicester semblait remis à plus tard. En deuxième mi-temps, pourtant, à l'image de cette année incroyable, où l'impensable a semblé un petit peu plus crédible après chacune des dernières sorties de Leicester, le miracle s'est dessiné lors de ce derby londonien. Dans un premier temps, Chelsea a réduit l'écart à la 58e minute sur un but de Gary Cahill. Mais à cet instant précis, Tottenham tenait encore les trois points de la victoire et n'avait plus virtuellement que cinq unités de retard sur Leicester. Le titre restait donc encore en jeu.

 

Afficher l'image d'origine


_ Eden Hazard offre le titre à Leicester

Finalement, à la 83e minute du match, le Belge Eden Hazard, meilleur joueur du championnat l'an passé, s'est offert un superbe coup de patte, une merveille de frappe enroulée venue se loger dans la lucarne du portier français Hugo Lloris, à sept minutes de la fin du match. Cette fois, les fans de Leicester pouvaient exulter. Le titre leur est promis et plus rien ne viendra leur enlever. Match nul 2-2, et neuf cartons jaunes contre trois pour les joueurs de Tottenham, trop nerveux pour pouvoir tenir un résultat. Leicester fêtera donc samedi, dans son antre du King Power Stadium, face à Everton, un titre qui ne peut plus lui échapper, le premier d'une très longue histoire débutée en 1884 et marquée jusque-là par trois petites Coupes de la Ligue et un titre de vice-champion d'Angleterre... en 1929 !

 

Les millions de fans des mastodontes de Manchester City, Manchester United, Arsenal, Liverpool, Tottenham, Chelsea ou encore West Ham, au Royaume-Uni et à travers le monde entier, n'ont plus qu'à regarder les Jamie Vardy, Kasper Schmeichel, N'Golo Kanté et bien sûr Riyad Mahrez, élu joueur de l'année, fêter leur titre improbable, derrière leur entraîneur italien magique, immortel, le désormais « ex-looser magnifique » Claudio Ranieri, 64 ans.

 

Par RFI / Publié le 03-05-2016/ Modifié le 03-05-2016 /

 

http://www.rfi.fr/sports/20160503-leicester-city-fc-incroyable-champion-angleterre-football-2016


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------



3 - Cleveland et Lebron James enfin Champions NBA !

 

_ Après un parcours long et difficile des Cavaliers jusqu'au titre !

La ville de Cleveland attendait son premier titre de champion NBA depuis 1970 et la création de la franchise. Lebron James, le natif de la région, en rêvait depuis 2003 et son arrivée dans la ligue de basket américaine. A 31 ans, il décroche enfin sa bague avec les Cavaliers de Cleveland, la deuxième année de son retour en ville après un passage par la Floride. Retour sur une série qui était tout sauf gagnée d'avance...


media

 

_ Deux des meilleures équipes cette saison !

Sur le papier les finales étaient plutôt équilibrées. D'un côté Lebron James meilleur joueur du monde actuellement, Kyrie Irving l'un des meilleurs meneurs NBA du moment, un JR Smith des grands soirs, un Kevin Love dominateur et un Tristan Thompson appliqué. De l'autre une équipe des Warriors de Golden State emmenés par un excellent Draymond Green, bien suppléé par les Splash Brothers Klay Thompson et Stephen Curry auxquels s'ajoutent Andre Iguodala et Harrison Barnes.

Chacun a fini premier de sa conférence en saison régulière, les Warriors avec seulement 9 défaites en 82 matchs tandis que les Cavaliers s'en sortaient avec 57 victoires pour 25 défaites. Un record de victoires en saison régulière cher aux yeux des hommes de Steve Kerr, qui leur aura finalement peut-être fait perdre le titre de champion par manque de jus dans les derniers matchs. A ne pas gérer leur saison, les Warriors ont sans doute gaspillé des bribes d'énergie nécessaires en Playoff pour faire la différence. Plus un Lebron James absolument monumental durant les 7 matchs de finale, les Warriors pouvaient commencer à douter...


Afficher l'image d'origine

 

_ Un Lebron James XXL !

Il n'en fallait clairement pas moins pour que les Cavs soient champions cette saison. Après la défaite l'année dernière face à un collectif des Warriors ultra huilé, James ne pouvait (et ne devait) pas laisser filer une nouvelle chance. C'est qu'il l'attend ce titre avec Cleveland, lui qui a grandi à quelques kilomètres de la ville à Akron dans l'Ohio. Et Cleveland l'attendait au moins autant si ce n'est plus : la ville n'a pas remporté de titre de champion dans un sport depuis 1964 !

 

Les coéquipiers de Lebron se sont faufilés jusqu'à la finale NBA sans trop de difficultés et malgré quelques légères blessures. Après deux premiers tours passés haut la main (deux victoires 4-0 face à Detroit et Atlanta ndlr.), Cleveland vient a bout de Toronto en finale de conférence et s'offre sa deuxième finale NBA en deux ans. James est étincelant et mène les siens vers la finale en patron. De leur côté les Warriors ont connu des Playoffs plus difficiles : après avoir disposé de Houston et Portland assez largement ils tombent face à une équipe d'Oklahoma City qui a mangé du loup, mais finissent par s'imposer 4 à 3 au terme d'une finale de Conférence Ouest serrée. Ils rejoignent des Cavaliers revanchards en finale pour une série historique...

 

Cleveland Cavaliers win NBA championship! June 19, 2016 Afficher l'image d'origine


_ Un retour historique !

Tout avait pourtant si bien débuté pour l'équipe de Curry... Un avantage du terrain sur la série (les Warriors recevaient quatre matchs à domicile) rapidement rejoint par un avantage au score : Golden State gagne les deux premières rencontres à domicile. Cleveland qui reçoit les deux matchs suivants à la maison s'impose dans le Game 3 avant de laisser s'échapper un Game 4 important, les Warriors mènent alors 3 victoires à 1 et reçoivent le match suivant ! Dans l'histoire de la NBA, sur 32 équipes qui ont perdu 3-1 leur série en finale NBA aucune n'a gagné le titre.

 

James et Irving sortent une partie de mammouth pour le match 5 à Oakland et récidivent à la maison durant le match 6 : 3 victoires partout et un Game 7 de folie à venir ! La fin on la connaît; un nouveau triple-double pour Lebron avec 27 points, 11 passes, 11 rebonds et 2 interceptions pour un troisième titre de MVP des finales NBA. Cleveland s'impose 93 à 89 et est sacré champion NBA 2015-2016. Prochain objectif pour Lebron les 6 titres de MVP d'un certain... Michael Jordan ?

 

Posté le 20 Juin 2016/ Par Guillaume Concarne

 

http://www.booska-p.com/sport/new-cleveland-et-lebron-james-enfin-champions-nba-n62164.html


NBA champion Cleveland Cavaliers Lebron James, center, holds up the NBA championship trophy alongside teammates Kyrie Irving, left, Kevin Love, rear right, J.R. Smith, right, and Tristan Thompson, front, as they arrive at the airport Monday, June 20, 2016, in Cleveland. (AP Photo/John Minchillo) Afficher l'image d'origine


-------------------------------------

  

  

 

4 - Basket : les Cleveland Cavaliers remportent leur premier titre de NBA

 

Cleveland a remporté dimanche 19 juin, pour la première fois de son histoire, le titre NBA en battant en finale le champion en titre, Golden State. Les coéquipiers de LeBron James se sont imposés face aux Warriors au terme du septième match des finales du championnat nord-américain de basket (93-89). Remportant ces finales quatre victoires à trois, les Cavaliers sont devenus la première équipe de l’histoire à être sacrée après avoir été menée trois victoires à une.

 

 

_ « King James » sur son trône

Ce sacre est un triomphe personnel pour LeBron James, âgé de 31 ans, qui compte désormais à son palmarès trois titres NBA. « King James » était revenu en 2014 dans sa région natale, après quatre saisons et deux titres NBA avec Miami, pour offrir ce titre tant attendu depuis l’apparition de Cleveland dans le championnat nord-américain de basket en 1970. « J’ai donné tout ce que j’avais pour remporter ce titre, mon sang, mes larmes, c’était mon objectif quand je suis revenu à Cleveland, c’est incroyable, cela a été difficile », a déclaré James, en larmes, qui a fini la rencontre avec 27 points, 11 rebonds et 11 passes décisives.

 

Les deux équipes étaient encore à égalité 89-89 à moins de deux minutes de la sirène : James a d’abord réussi un contre improbable sur une attaque de Golden State, puis Kyrie Irving, l’autre artisan de ce sacre, a marqué un panier à trois points qui a définitivement assommé les Warriors à 53 secondes de la fin. Les Cavaliers ont également mis fin à 52 années de disette pour Cleveland et l’Ohio qui attendaient depuis 1964 un titre de champion grâce à l’une de ses équipes professionnelles (football américain, base-ball, basket). En revanche, Golden State a fini à bout de souffle la saison 2015-2016 qui aurait pu être mémorable, après avoir réussi la meilleure saison régulière de l’histoire avec 73 victoires en 82 matchs.

 

LE MONDE/ 20.06.2016 / Mis à jour le 20.06.2016 /

 

http://www.lemonde.fr/basket/article/2016/06/20/les-cleveland-cavaliers-remportent-leur-premier-titre-de-nba_4953738_1616663.html


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------


Afficher l'image d'origine

LeBron James et ses coéquipiers célèbrent le premier titre des Cavaliers de Cleveland (« Cavs »).





Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ GABON/ FOOTBALL/ CAN 2017 : Coupe d'Afrique des nations de football 2017 au Gabon

» AFRIQUE/ SPORT/ Ballon d'Or africain 2016 : Riyad Mahrez sacré pour sa brillante saison avec Leicester

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES DE RIO DE JANEIRO (RIO 2016) : Fin des jeux olympiques de Rio de Janeiro (vive Tokyo 2020)

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES/ RIO 2016 : Les Jeux olympiques de Rio sont officiellement ouverts

» MONDE/ SPORT/ FOOTBALL/ EURO 2016 : victoire du Portugal 1-0 face à la France

» MONDE/ SPORT/ TENIS/ CHAMPIONS : ces champions et championnes qui confortent leur leadership

» MONDE/ SPORT/ BASKET-BALL/ NBA : Stephen Curry désigné meilleur joueur de la saison régulière pour la deuxième année consécutive (Curry est le premier joueur de l'histoire de la NBA élu MVP à l'unanimité)

» MONDE/ CULTURE/ MUSIQUE : Prince, artiste-musicien de génie, l’un des dieux contemporains de la musique moderne (poursuite des décès bizarres et suspects des grands artistes américains)

» MONDE/ CULTURE/ CINEMA/ OSCARS 2016 : Leonardo DiCaprio décroche l’Oscar du meilleur acteur

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ REFORMES : Gianni Infantino devient le neuvième président de la FIFA

» MUSIQUE/ REGGAE/ ROCK : nouveaux espoirs, nouvelles sonorités, nouveaux combats

» MONDE/ BASKETBALL/ KOBE BRYANT : Kobe, joueur et basketteur brillant de légende

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ BALLON D’OR 2015 : Lionel Messi remporte un cinquième Ballon d'Or

» AFRIQUE/ FOOTBALL/ GLO CAF AWARDS 2015/ NOMINES : Les lauréats du Glo CAF Awards 2015 (Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur joueur africain de 2015)

» MONDE/ SPORT/ COUPE DU MONDE DU RUGBY : La Nouvelle-Zélande remporte la Coupe du monde de rugby

» MUSIQUE/ REGGAE/ PETER TOSH : “Roots, Rock, Reggae” with “ Word, Sound and Power ” (Peter Tosh, copié et inégalé, toujours la meilleure section rythmique du Reggae)

» AFRIQUE/ATHLETISME/ 11es JEUX AFRICAINS : ouverture des 11es Jeux africains à Brazzaville

» MONDE/ RUSSIE/ MONDIAUX DE NATATION : L’heure du bilan pour les Mondiaux de natation

» MONDIAUX D’ATHLETISME/ PEKIN 2015 : les meilleurs athlètes et le bilan sommaire

» MONDE/ AZERBAIDJAN/ JEUX EUROPEENS/ BAKU 2015 : les premiers jeux européens sont ouverts

» COTE D’IVOIRE/ ART ET CULTURE : Mlle N’guessan Kakou Andréa, miss Côte d’Ivoire 2015

» MONDE/ FEDERATION INTERNATIONALE DE FOOTBALL ASSOCIATION (FIFA)/ ELECTION : : M. Joseph Sepp Blatter démissionne de la présidence de la FIFA

» MONDE/ JAPON/ CULTURE : Ariana Miyamoto a été élue Miss Japon 2015

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» SPORT/ HANDBALL/ MONDIAL 2015 : La France sacrée championne du monde après sa victoire sur le Qatar (22-25)

» AFRIQUE/ SPORT/ FOOTBALL : Yaya Touré, élu meilleur joueur africain 2014, entre dans l’histoire

» MONDE/ FRANCOPHONIE/ OIF/ GOUVERNANCE : Nouveau secrétaire général et nouvelle gouvernance ( ?)

» PETER TOSH : redécouvrir le bon reggae avec Peter Tosh, mort le 11 septembre 1987

» SPORT/ POLITIQUE/ POLITISATION DU SPORT MONDIAL : l’immixtion sournoise de la politique dans le sport

» AFRIQUE/ CULTURE ET SOCIETE : la légalisation de la polygamie dans les pays africains

» MONDE/ CULTURE ET ECONOMIE/ CINEMA : les grands moments du cinéma…

» MUSIQUE/ REFERENCES MONDIALES : meilleurs guitaristes et meilleures chansons

» SPORT/ JO SOTCHI 2014 : des olympiades ouvertes à tous et l’Afrique y sera

» MUSIQUE/ REGGAE : Grammy Award du meilleur album de reggae

» FOOTBALL/ AFRIQUE : Yaya Touré sacré meilleur joueur africain 2013


Haut de page