Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

MUSIQUE, SPORT ET CULTURE


Publié le 07/08/2016 à 02:08:52
MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES/ RIO 2016 : Les Jeux olympiques de Rio sont officiellement ouverts



 

0.1 – « Les Jeux olympiques de Rio sont officiellement ouverts : Le président brésilien par intérim Michel Temer a déclaré vendredi 5 août ouverts les Jeux olympiques de Rio, les premiers de l’histoire organisés en Amérique du Sud. L’intervention de celui qui a remplacé Dilma Rousseff à la tête du pays a été accueillie par les huées d’une importante partie du public du stade Maracana où se déroulait la cérémonie d’ouverture. Quatre ans après le spectacle inventif et décalé des JO de Londres, le réalisateur brésilien Fernando Meirelles, un des trois directeurs artistiques à la manœuvre, avait prévenu : dans un pays plongé dans une récession économique aiguë assortie d’une sévère crise politique, il fallait composer avec un budget limité. Oubliée donc « l’approche high-tech », la « grande fête » proposée par M. Meirelles, qui promettait de mettre à l’honneur « la richesse de la culture populaire », a donné le premier rôle à la musique du pays dans toute sa diversité. C’est sur les notes d’Aquele abraço, une mélodie parmi les plus célèbres de Gilberto Gil – qui fut le ministre de la culture de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva –, qu’a débuté la cérémonie d’ouverture des Jeux cariocas. »

 

Afficher l'image d'origineOpening Ceremony Rio 2016 Olympic Games


0.2 – « JO 2016/ l’Afrique sera représentée à Rio par 1025 athlètes : Cinquante-quatre délégations africaines sont représentées dans les Jeux olympiques d’été 2016, qui auront lieu du 5 au 21 août. Au total, 1025 sportives et sportifs ont été enregistrés comme participants aux JO 2016. Sans surprise, l’Afrique sera la plus représentée à Rio dans une discipline : l'athlétisme.

Un sportif sur dix engagé aux Jeux olympiques d’été 2016 est africain. Au total, 1025 athlètes venus de ce continent ont été officiellement enregistrés comme participants aux JO 2016. Sans surprise, l’Afrique du Sud a le plus gros contingent parmi les 54 pays africains en lice à Rio, avec 143 participants. La deuxième plus grosse délégation vient d’Egypte (123). Suivent, loin derrière, le Kenya (79), le Nigeria (78), l’Algérie (68) et la Tunisie (61). »


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

  

---------------------------------------


Opening Ceremony Rio 2016 Olympic Games

 

1 - JO-2016 : Rio de Janeiro donne le coup d'envoi des XXXIe Jeux olympiques

 

Dans l'enceinte mythique du Maracaña, un spectacle de près de quatre heures a donné le coup d'envoi des XXXIe Jeux olympiques, accueillis par la métropole brésilienne de Rio de Janeiro. Une grande première pour le continent sud-américain. Vendredi 5 août 2016, 23 h 49 à Rio de Janeiro. Des mains de l'ancien marathonien Vanderlei Cordeiro de Lima, la vasque olympique du célèbre Maracaña s'embrase, devant les 78 600 spectateurs du temple du football brésilien. Les JO-2016 sont enfin lancés, et ce au terme d'une belle cérémonie d'ouverture, empreinte d'une – relative - sobriété, et qui aura été suivie en direct par près de 3 milliards de téléspectateurs.

Dans l'enceinte mythique de la métropole carioca, le spectacle a tout de même duré près de quatre heures. Une cérémonie orchestrée par les cinéastes Fernando Meirelles, Andrucha Waddington et la scénographe Daniela Thomas, qui a retracé dans les grandes lignes l'histoire du géant d'Amérique du Sud, continent qui accueille les tous premiers Jeux olympiques de son histoire.

 


_ La surprise Cordeiro de Lima

Sur la pelouse du Maracaña, évidemmment protégée pour l'occasion, se sont succédé quelques grands noms de la culture brésilienne, notamment les musiciens Gilberto Gil et Caetano Veloso ou encore le top-model brésilien Gisele Bündchen. Mais le grand moment de cette cérémonie restera cet instant magique où l'ex-numéro un mondial de tennis Gustavo Kuerten a pénétré dans l'enceinte avec la flamme olympique, sous les "Guga ! Guga !" d'un Maracaña euphorique. Puis, à la surprise générale, il s'est arrêté au milieu du parcours pour transmettre le flambeau à l'ancienne basketteuse Hortencia Marcari, star de son sport dans les années 90. Mais Marcari, au pied de l'escalier menant à la vasque olympique, a également marqué une pause... avant de passer la torche à Vanderlei Cordeiro de Lima, qui a finalement allumé la flamme sous le vacarme d'un Maracaña vibrant enfin au diapason de ces Jeux.


L'heureux élu se nommait donc Vanderlei Cordeiro de Lima... Une relative surprise même si son nom était revenu avec insistance ces dernières heures, notamment après l'annonce de la défection du légendaire footballeur Pelé. L'histoire de ce sportif, en tout cas, a le mérite de parfaitement coller aux valeurs de l'olympisme. Lors des JO d'Athènes, en 2004, Cordeiro de Lima avait subi une incroyable mésaventure. En tête d'un marathon olympique qui semblait ne plus pouvoir lui échapper, il s'était fait happer par un spectateur au deux tiers du parcours. Entraîné dans la foule, il était parvenu à repartir mais n'avait finalement sauvé qu'une médaille de bronze. Un maigre lot de consolation pour celui qui se verra également décerner la médaille Pierre de Coubertin, récompensant un athlète pour son fair-play et son esprit sportif. Mais voilà, douze ans plus tard, il s'est enfin vu offrir le triomphe qu'il avait alors mérité.

 

Michel Temer, le 5 août, au Maracana de Rio.


_ Temer hué par les Cariocas

Plus tôt dans la soirée, les spectateurs avaient déjà eu l'occasion de donner de la voix lors du traditionnel défilé des délégations. Une immense parade ouverte peu avant 20 heures (locales) par la Grèce et conclue par les athlètes brésiliens, ovationnés par le public, plus de deux heures plus tard. Au total, un cortège de plus de 11 000 athlètes qui a pénétré dans l'antre du Maracaña en rangs serrés. La délégation française, emmenée par le judoka Teddy Riner, est entrée à 21 h 39 devant quelques 45 chefs d'État, parmi lesquels le président François Hollande, venu à Rio pour soutenir la candidature de Paris à l'organisation des JO-2024. Et à l'applaudimètre, les Bleus ont pu mesurer l'étendue de leur popularité. Loin, certes, de celle de l'hôte de ces JO, mais tout de même dans le Top 10 des 207 délégations engagées.

 

Au-delà de l'aspect purement sportif, cette cérémonie d'ouverture revêtait également quelques enjeux d'ordre politique. Peu de surprise de ce côté là. Comme annoncé ces dernières semaines, les chefs d'État américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine n'ont pas fait le déplacement. Pas plus que Dilma Rousseff, la présidente brésilienne, suspendue de ses fonctions et qui fait actuellement face à une procédure de destitution. En son absence, le très contesté président intérimaire Michel Temer a procédé à l'ouverture officielle des Jeux olympiques. Une intervention de quelques secondes - à peine plus d'une dizaine de mots - qui s'est déroulée sous les huées d'un public visiblement lassé de la crise politique qui perdure depuis plusieurs mois au Brésil.

 

Afficher l'image d'origine


_ Des Bleus ambitieux

Désormais, place au sport dans la métropole brésilienne, avec d'emblée un programme chargé et qui pourrait permettre à la France de tirer son épingle du jeu. La natation, discipline phare de la première semaine, avait permis aux Bleus de décrocher sept médailles, dont quatre titres, lors des JO de Londres en 2012. Un bilan dont les "hors-bords" français voudront sans nul doute s'inspirer à l'heure d'entrer dans le bassin samedi.

Au total, la France espère ramener une quarantaine de médailles des JO de Rio, même si les instances ne cachent pas leur espoir de voir le record de Pékin tomber dans un peu plus de deux semaines. En Chine, les Bleus avaient terminé les Jeux avec 41 médailles, mais seulement 7 en or, ce qui les avait placé au 11e rang des nations. Loin, très loin du résultat des Jeux londoniens de 2012, où ils avaient atteint la 7e place avec, certes, seulement 35 médailles mais tout de même 11 en or. L'idéal, le 21 août prochain, ce serait que la France s'inspire du meilleur de ces deux olympiades. Et avec les têtes d'affiche dont elle dispose en cette année 2016, c'est un objectif parfaitement atteignable.

 

Première publication : 06/08/2016/ Texte par Yann BUXEDA, envoyé spécial France 24 à Rio de Janeiro (Brésil)/ Dernière modification : 06/08/2016

 

http://www.france24.com/fr/20160806-jo-2016-ceremonie-ouverture-jeux-olympiques-maracana-rio-janeiro-sport


Afficher l'image d'origine


---------------------------------------

 

Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques (JO) de Rio 2016 à Rio de Janeiro, Brésil le 5 aout 2016.   Fireworks go off over the Maracana Stadium during the opening ceremony of the Rio 2016 Summer Olympic Games.05/08/2016 - Rio de Janeiro


2 - Rio 2016 : Top 5 des meilleurs moments de la cérémonie

 

Les Jeux Olympiques, c’est parti ! Cette nuit a eu lieu la traditionnelle cérémonie d’ouverture de cette 31e édition dans l’impressionnant stade Maracana de Rio. Danse, défilé des délégations, feu d’artifice… Le show a duré 3h37. Découvrez les Top 5 des meilleurs moments de la nuit.

 

 

_ Teddy Riner, le chef de file de la délégation française

La délégation française est la 77e à avoir foulé le sol du Maracana, avec pour porte-drapeau un Teddy Riner décontracté. En tout, ce sont 395 athlètes français qui ont défilé et qui vont représenter les couleurs françaises pendant ces 16 prochains jours, un record pour le pays !

 

 

_ Dix réfugiés pour un symbole

C’est le symbole de cette cérémonie. Pour la première fois de l’histoire, une délégation de 10 athlètes réfugiés va participer aux Jeux Olympiques. Parmi ces six hommes et quatre femmes, deux sont nageurs, six athlètes et deux judokas. Ils ont défilé sous les applaudissements du public.

 

 

_ La fête pour la délégation brésilienne

La délégation brésilienne a conclu en beauté le défilé. Emmenés par la pentathlète Yane Marques, les athlètes ont été accueillis sous les acclamations du public. Le Maracana a revêtu ses couleurs verte et jaune pour l’occasion. Un grand moment de fête.

 

 

_ Michel Temer annonce l’ouverture des Jeux sous les huées

Difficile soirée pour le président par intérim du Brésil, Michel Temer. Alors qu’il annonçait l’ouverture officielle des Jeux Olympiques, il a été hué et sifflé par une grande partie du public. Il est actuellement mis en cause dans une affaire de corruption, et contesté par de nombreux Brésiliens.

 

_ L’allumage de la flamme olympique !

Pelé ayant annoncé peu de temps avant le début de la cérémonie qu’il ne pourrait pas y participer, le suspense était entier concernant le dernier porteur de la flamme. C’est finalement Vanderley Cordeiro qui a eu l’honneur d’embraser la vasque olympique. Avant une illumination complète du stade Maracana et du Corcovado. Magique.

 

Par Céline Pénicaud / Publié le 06/08/2016/ Mis à jour le 06/08/2016/

 

http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/rio-2016-top-5-des-meilleurs-moments-de-la-ceremonie-348573


Opening Ceremony Rio 2016 Olympic Games


---------------------------------------

 

Opening Ceremony Rio 2016 Olympic Games

 

3 - Les Jeux olympiques de Rio sont officiellement ouverts

 

Le président brésilien par intérim Michel Temer a déclaré vendredi 5 août ouverts les Jeux olympiques de Rio, les premiers de l’histoire organisés en Amérique du Sud. L’intervention de celui qui a remplacé Dilma Rousseff à la tête du pays a été accueillie par les huées d’une importante partie du public du stade Maracana où se déroulait la cérémonie d’ouverture.

Quatre ans après le spectacle inventif et décalé des JO de Londres, le réalisateur brésilien Fernando Meirelles, un des trois directeurs artistiques à la manœuvre, avait prévenu : dans un pays plongé dans une récession économique aiguë assortie d’une sévère crise politique, il fallait composer avec un budget limité. Oubliée donc « l’approche high-tech », la « grande fête » proposée par M. Meirelles, qui promettait de mettre à l’honneur « la richesse de la culture populaire », a donné le premier rôle à la musique du pays dans toute sa diversité. C’est sur les notes d’Aquele abraço, une mélodie parmi les plus célèbres de Gilberto Gil – qui fut le ministre de la culture de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva –, qu’a débuté la cérémonie d’ouverture des Jeux cariocas.

 

Le chanteur Paulinho da Viola - Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques (JO) de Rio 2016 à Rio de Janeiro, Brésil le 5 aout 2016.   Singer Paulinho da Viola (R) singing the Brazilian national anthem during the opening ceremony of the Rio 2016 Summer Olympic Games at the Maracana Stadium.05/08/2016 - Rio de Janeiro

 

_ Un voyage musical

Une introduction immédiatement suivie par l’entrée d’un millier de figurants agitant des feuilles de papier métallique soudainement transformées en coussins géants faisant office de tambours. Puis par une touchante version acoustique de l’hymne brésilien, chanté par Paulinho da Viola, un des plus grands musiciens auriverde, qui s’est accompagné à la guitare. A suivi un voyage d’une quinzaine de minutes à travers les multiples tendances de la musique brésilienne, part constitutive de l’identité du pays. A commencer par la bossa, et l’incontournable A Garota de Ipanema de Tom Jobim, jouée par son petit-fils Daniel. Au son de celle-ci, l’ex-mannequin vedette Gisele Bündchen, vêtue d’une longue robe dorée, a pu défiler en toute quiétude. Loin de la polémique que son apparition annoncée avait fait naître dans la semaine, quand la presse locale avait bruissé de fuites selon lesquelles elle subirait un simulacre d’agression par un gamin des rues.

 

Se sont élevées ensuite des voix issues des favelas, comme celle du tout jeune Cristian Do Passinho, 13 ans, interprétant le passinho, mélange de hip-hop et de capoeira. Puis celles d’un duo de rappeurs, avant Pais tropical de Jorge Ben Jor, qui a réussi à enflammer les quelque 70 000 spectateurs du Maracana, chantant en chœur et applaudissant en rythme.

 

 

_ Une graine pour chaque sportif

Entre-temps, figure imposée du genre : l’évocation des étapes marquantes de l’histoire du pays hôte. Insectes en structures métalliques vivant dans l’épaisse forêt amazonienne, caravelles européennes bravant la tempête sur l’océan Atlantique avant d’accoster sur les côtes brésiliennes, esclaves venus d’Afrique œuvrant dans les plantations de canne à sucre, urbanisation chaotique... Avant le vol du pionnier de l’aviation Alberto Santos-Dumont à bord de son 14 Bis, qui s’est envolé dans les airs au-dessus du Maracana dans la nuit de Rio, survolant les interminables plages cariocas, sous le regard de la statue du Christ rédempteur du haut du Corcovado.

 

En conclusion de la cérémonie, le Brésil, qui héberge avec la forêt amazonienne « le plus grand jardin de la planète », selon les organisateurs, a lancé un appel à protéger la Terre du réchauffement climatique. Un message prolongé lors du défilé des 207 délégations, traditionnellement lancé par la Grèce : chaque sportif a reçu une graine destinée à être plantée. Et détail original, chacune des équipes était précédée par un triporteur aux couleurs acidulées, à la remorque fleurie à foison ! Point d’orgue de la cérémonie, la flamme est entrée dans le stade Maracana portée par le triple vainqueur de Roland-Garros Gustavo Kuerten. Elle a été amenée jusqu’à la vasque par l’ancien marathonien Vanderlei Cordeiro, médaillé de bronze à Athènes en 2004, après que le « roi » Pelé y a renoncé en invoquant des raisons de santé.

 

Le Monde.fr avec AFP/ 05.08.2016/ Mis à jour le 06.08.2016/ 

 

http://www.lemonde.fr/jeux-olympiques-rio-2016/article/2016/08/05/rio-promet-la-plus-grande-fete-du-monde-pour-la-ceremonie-d-ouverture-des-jo_4979056_4910444.html


Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques (JO) de Rio 2016 à Rio de Janeiro, Brésil le 5 aout 2016.   Fireworks go off over the Maracana Stadium during the opening ceremony of the Rio 2016 Summer Olympic Games. Valery Sharifulin/TASS05/08/2016 - Rio de Janeiro


--------------------------------------

 

 

  

 

4 – (271) athlètes russes présents à Rio

 

Le président du Comité olympique russe Alexandre Joukov a déclaré jeudi que «pour l'instant 271 sportifs russes ont été admis» à participer aux jeux Olympiques de Rio, à la veille de la cérémonie d'ouverture. Le Comité international olympique Thomas Bach a indiqué un peu plus tôt que le nombre total des sportifs russes serait connu plus tard dans la journée, alors que le CIO a épluché tous les dossiers des sportifs à la suite du rapport McLaren pointant un système de dopage d'Etat dans le pays.

 

Par La rédaction / Publié le 04/08/2016

 

http://sport24.lefigaro.fr/jeux-olympiques/rio-2016/fil-infos/271-athletes-russes-presents-a-rio-818149

 

--------------------------------------

 

 

 

  

5 - JO 2016 : les porte-drapeaux africains à Rio

 

La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’été 2016 aura lieu dans la nuit du 5 au 6 août 2016 à Rio, à partir de 23h TU. Voici les athlètes africains qui défileront au Stade Maracana avec le drapeau de leur pays.

 

Afrique du Sud : Wayde van Niekerk (Athlétisme)
Algérie : Sonia Asselah (Judo)
Angola : Luisa Kiala (Handball)
Bénin : Yémi Apithy (Escrime)
Botswana : Nijel Amos (Athlétisme)
Burkina Faso : Rachid Sidibé (Judo)
Burundi : Francine Niyonsaba (Athlétisme)
Cap-Vert : Non Communiqué (NC)
Cameroun : Wilfried Ntsengue (Boxe)
Comores : NC
Congo : Franck Elemba (Athlétisme)
Côte d’Ivoire : Murielle Ahouré (Athlétisme)
Djibouti : NC
Egypte : Alaaedin Abouelkassem (Escrime)
Erythrée : NC
Ethiopie : Tsgabu Gebremaryam Grmay (Cyclisme)
Gabon : Anthony Obame (Taekwondo)
Gambie : Gina Bass (Athlétisme)
Ghana : Flings Owusu-Agyapong (Athlétisme)
Guinée : Mamadama Bangoura (Judo)
Guinée-Bissau : NC
Guinée équatoriale : Reina Flor Okori (Athlétisme)
Kenya : Shehzana Anwar (Tir à l’arc)
Lesotho : Mosito Lehata (Athlétisme)
Liberia : NC
Libye : Mohamed Hrezi (Athlétisme)
Madagascar : Asaramanitra Ratiarison (Judo)
Malawi : Kefasi Chitsala (Athlétisme)
Mali : NC
Maroc : Abdelkebir Ouaddar (Equitation)
Maurice : Kate Foo Kune (Badminton)
Mauritanie : Jidou El Moctar (Athlétisme)
Mozambique : Joaquim Lobo (Canoë)
Namibie : Jonas Junias (Boxe)
Niger : Issoufou Abdoulrazak Alfaga (Taekwondo)
Nigeria : Olufunke Oshonaike (Tennis de table)
Ouganda : Joshua Tibatemwa (Natation)
RD Congo : Rosa Keleku (Taekwondo)
République centrafricaine : NC
Rwanda : Adrien Niyonshuti (Cyclisme)
Sao Tomé e Principe : Romario Leitao (Athlétisme)
Sénégal : Isabelle Sambou (Lutte)
Seychelles : Rodney Govinden (Voile)
Sierra Leone : NC
Somalie : NC
Soudan : NC
Soudan du Sud : NC
Swaziland : Sibusiso Matsenjwa (Athlétisme)
Tanzanie : Andrew Mlugu (Judo)
Tchad : Bibiro Ali Taher (Athlétisme)
Togo : Rebecca Kpossi (Natation)
Tunisie : Oussama Mellouli (Natation)
Zambie : NC
Zimbabwe : Kirsty Coventry (Natation)

 

Par David Kalfa / Publié le 04-08-2016/ Modifié le 05-08-2016/

 

http://www.rfi.fr/sports/20160804-jo-2016-porte-drapeaux-africains-rio-jeux-olympiques-ceremonie-ouverture

 

---------------------------------------

 

  

 

 

6 - JO 2016 : l’Afrique sera représentée à Rio par 1025 athlètes

 

Cinquante-quatre délégations africaines sont représentées dans les Jeux olympiques d’été 2016, qui auront lieu du 5 au 21 août. Au total, 1025 sportives et sportifs ont été enregistrés comme participants aux JO 2016. Sans surprise, l’Afrique sera la plus représentée à Rio dans une discipline : l'athlétisme. Un sportif sur dix engagé aux Jeux olympiques d’été 2016 est africain. Au total, 1025 athlètes venus de ce continent ont été officiellement enregistrés comme participants aux JO 2016. Sans surprise, l’Afrique du Sud a le plus gros contingent parmi les 54 pays africains en lice à Rio, avec 143 participants. La deuxième plus grosse délégation vient d’Egypte (123). Suivent, loin derrière, le Kenya (79), le Nigeria (78), l’Algérie (68) et la Tunisie (61).

 

 

_ Six pays africains avec seulement deux athlètes

A l’inverse, les plus petites représentations viennent de la Guinée équatoriale, du Liberia, de la Mauritanie, de la Somalie, du Swaziland et du Tchad, avec deux athlètes chacune. Chaque pays est donc arrivé au Brésil avec 19 sportifs en moyenne. Les disparités sont toutefois énormes entre les nations, surtout au niveau des disciplines représentées.

 

 

_ Tous les pays africains présents en athlétisme

Tous les pays africains ont ainsi au moins un représentant en athlétisme, la plus universelle des disciplines. La deuxième discipline la plus « africaine » est la natation sportive avec 39 pays du continent en lice. Suivent le judo (32 pays), la boxe (17 pays), le taekwondo (12) et l’haltérophilie (11). En revanche, aucun Africain ne participe aux épreuves de hockey sur gazon, de  trampoline et de water-polo. Enfin, avec des athlètes engagés dans 24 des 39 disciplines des JO 2016, l'Egypte est le pays le plus polyvalent.

 

**************

 

Nombre d'athlètes par délégation

AFRIQUE DU SUD: 143
ALGERIE : 68
ANGOLA : 26
BENIN : 6
BOTSWANA : 12
BURKINA FASO: 5
BURUNDI : 9
CAMEROUN : 24
CAP-VERT : 5
COMORES : 4
CONGO : 11
COTE D’IVOIRE: 12
DJIBOUTI : 7
EGYPTE : 123
ERYTHREE : 12
ETHIOPIE : 38
GABON : 6
GAMBIE : 4

GHANA : 16
GUINEE : 5
GUINEE EQUAT.: 2
GUINEE BISSAU: 5    
KENYA : 79
LESOTHO : 8
LIBERIA : 2
LIBYE : 7
MADAGASCAR : 6
MALAWI : 5
MALI : 6
MAROC : 49
MAURICE : 12
MAURITANIE : 2
MOZAMBIQUE : 6
NAMIBIE : 9
NIGER : 6
NIGERIA : 78

OUGANDA : 21
RD CONGO : 4
REP. CENTRAFRICAINE: 6
RWANDA : 7
SAO TOME E PRINCIPE: 3
SENEGAL : 22
SEYCHELLES : 10
SIERRA LEONE : 4
SOMALIE : 2
SOUDAN : 6
SOUDAN DU SUD : 3
SWAZILAND : 2
TANZANIE : 7
TCHAD : 2
TOGO : 5
TUNISIE : 61
ZAMBIE : 7
ZIMBABWE : 35

 

Nombre de pays africains représentés par discipline

 

ATHLETISME : 54
NATATION SPORTIVE : 39
JUDO : 32
BOXE : 17
TAEKWONDO : 12
HALTEROPHILIE : 11
CYCLISME SUR ROUTE : 8
LUTTES : 8
ESCRIME : 7
TIR : 6
TIR A L’ARC : 6
VOILE : 6
CANOE-KAYAK COURSE : 5
AVIRON : 4
CYCLISME MOUNTAIN BIKE : 4
FOOTBALL : 4
SPORTS EQUESTRES : 4
TENNIS DE TABLE : 4
CANOE-KAYAK SLALOM : 3
GYMNASTIQUE ARTISTIQUE : 3

HANDBALL : 3
BADMINTON : 2
BASKET-BALL : 2
GOLF : 2
NATATION DE MARATHON : 2
PLONGEON : 2
RUGBY A 7 : 2
TRIATHLON : 2
VOLLEY-BALL : 2
VOLLEY-BALL DE PLAGE : 2
BMX : 1
CYCLISME SUR PISTE : 1
GYMNASTIQUE RYTHMIQUE : 1
NATATION SYNCHRONISEE : 1
PENTATHLON MODERNE : 1
TENNIS : 1
HOCKEY SUR GAZON : 0
TRAMPOLINE : 0
WATER POLO : 0
 

 

 

Par David Kalfa / Publié le 05-08-2016/  Modifié le 05-08-2016 

 

http://www.rfi.fr/sports/20160805-jo-2016-afrique-sera-representee-rio-1025-athletes

 

----------------------------------------

  

Le prince Albert II de Monaco dans les tribunes du stade Maracanã le 5 août 2016 lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Rio de Janeiro. Afficher l'image d'origine

 

7 - Les Jeux olympiques 2016 en 16 chiffres

 

« Nous jurons que nous nous présentons aux Jeux olympiques [JO] en concurrents loyaux, respectueux des règlements qui les régissent et désireux d’y participer dans un esprit chevaleresque pour l’honneur de nos pays et la gloire du sport. »

En 1920 à Anvers (Belgique), l’escrimeur belge Victor Broin prononce ce premier serment olympique de l’histoire moderne des JO, sous les yeux d’un Pierre de Coubertin ravi. Un serment qui a quelque peu évolué depuis, remplacé par une déclaration moins lyrique, plus contemporaine, et qui évoque notamment la lutte contre le dopage, mais dont l’annonce ouvrira tout de même la 31e édition des JO. Une grand-messe du « plus vite, plus haut, plus fort » sur le terrain et en dehors.

 

 

_ Vingt-huit disciplines, dont deux nouvelles

Le gazon est à l’honneur, puisque les deux nouvelles disciplines officielles s’y dérouleront. 2016 sera l’année d’un grand début – pour le rugby, dans sa formule à sept, jugé plus spectaculaire (et plus facile à organiser) – et d’un grand retour, pour le golf, absent depuis 1904. L’arène olympique est celle où brillent des sports traditionnels, tels que l’athlétisme, la natation, les sports de combat ou la gymnastique, mais elle offre aussi à d’autres disciplines moins populaires une occasion de prendre un peu la lumière. Et aux spectateurs de découvrir les subtilités du pentathlon moderne, des régates de voile, du hockey sur gazon ou encore du BMX, présent depuis les Jeux de Pékin, en 2008. En 2020, l’édition tokyoïte des JO s’ouvrira d’ailleurs à cinq nouveaux sports : le karaté, le baseball, le surf, l’escalade et le skateboard.

 

 

_ Deux nations néophytes

Le Maracana de Rio verra défiler deux nouvelles équipes reconnues par le Comité international olympique (CIO) : celle du Kosovo et celle du Soudan du Sud. Les Kosovars participaient auparavant aux JO sous la bannière de la Yougoslavie, puis de la Serbie. Après l’indépendance du pays, en 2008, le CIO a reconnu la fédération olympique kosovare en 2014, lui permettant ainsi d’évoluer aux JO en tant que nation.

Quant au Soudan du Sud, il n’a été reconnu par le CIO qu’après les JO de Londres (2012) et présentera deux athlètes. Au total ce sont 10 500 athlètes qui seront présents. L’autre nouveauté, symbole d’une triste actualité, réside dans la présence d’une « équipe des athlètes olympiques réfugiés ». Dix athlètes sélectionnés par le CIO en juin disputeront les JO sous la bannière olympique. Cinq Soudanais du Sud, qui vivent dans des camps de réfugiés au Kenya après avoir fui la guerre civile, deux nageurs syriens, deux judokas de la République démocratique du Congo et un marathonien éthiopien composent cette sélection.

 

Afficher l'image d'origine


_  Première

Les JO de Rio sont les premiers à se tenir sur le continent sud-américain. Depuis 1896, trente éditions ont eu lieu en Europe, en Amérique du Nord, en Asie, en Océanie (Australie) ou en Amérique centrale (Mexique).

 

 

. 10

C’est le budget estimé en milliards d’euros de l’organisation des JO de Rio. Un coût moins élevé d’environ 2 milliards par rapport à ceux de Londres. Financé à hauteur de 57 % par des fonds privés et de 43 % par de l’argent public, l’événement n’en a pas moins été laborieux à organiser. Des retards ont été constatés sur de nombreux chantiers. Onze morts sont à déplorer en raison de manquements liés à la sécurité et des cadences de travail infligées aux travailleurs.

 

 

. 25 000

C’est le nombre de journalistes qui sont attendus pour couvrir le plus grand événement sportif de la planète. En 2012, 3,6 milliards de personnes avaient regardé « au moins une minute » des JO de Londres.

 

 

. 5 130

Les médailles sont frappées et dessinées au Brésil, par Nelson Carneiro, l’homme chargé de leur fabrication. Pour que ces récompenses, qui représentent Niké, déesse grecque de la victoire, soient « à l’image de la femme brésilienne », Carneiro a décidé de la représenter avec « des cuisses plus grosses et des hanches plus larges ». Ce sont 5 130 médailles de chacun des métaux qui récompenseront les athlètes présents sur les différents podiums qui ont été frappées.

 

 

. 1 945

C’est, très exactement, le nombre de rendez-vous sportifs qui auront lieu lors des JO entre leur ouverture et leur clôture officielles. Des différents tours de qualification en voile aux séries de sprint en athlétisme en passant par les différents matchs de football, ce ne sont donc pas moins de 1 945 événements qui se tiendront dans les vingt-quatre enceintes sportives de Rio et de sa région.

 

 

. 450 000

Comme le nombre de préservatifs distribués par les organisateurs aux 10 500 sportifs présents dans le village olympique. Soit quarante-trois préservatifs par personne, à utiliser sur place ou à emporter. « Le Brésil encourage les relations sexuelles protégées, et les athlètes sont un exemple pour la population. Ils pourront avoir un rôle important dans la lutte contre le sida », a dit la communication du CIO.

 

 

. 550

C’est le nombre de sportifs américains qui seront présents pendant la quinzaine. Les Etats-Unis forment la plus importante délégation devant le Brésil et ses 464 représentants. Viennent ensuite l’Allemagne, qui a réussi à qualifier 420 athlètes, puis l’Australie avec 418 sportifs. La Chine, elle, emmène la plus grosse délégation de son histoire pour des Jeux organisés à l’étranger, avec 398 compétiteurs. Quant à la France, elle arrive en sixième position des pays les plus représentés, 396 Bleus seront à Rio pour y défendre leurs chances.

 

. 6

La République centrafricaine n’enverra que six athlètes à Rio, pour former (à ce jour) la plus modeste délégation. Quatre nageurs sont sélectionnés, une boxeuse et un compétiteur en taekwondo.

 

. 3

Pour la première fois de l’histoire olympique, des triplées concourront dans la même épreuve. Leila, Liina et Lily Luik sont estoniennes et marathoniennes. Si les trois sœurs n’ont quasi aucune chance de décrocher une médaille – Leila est la meilleure des trois et a un record personnel de 2 h 37 –, elles pourraient tout de même attirer les projecteurs. Anciennes danseuses professionnelles de hip-hop, les jeunes femmes de 30 ans n’ont commencé la course qu’à l’âge de 24 ans. « On n’a jamais vu des triplés participer aux JO, qu’il s’agisse de la même édition ou de JO successifs », assure Bill Mallon, un historien des JO vivant en Caroline du Sud, à l’AFP.

 

 

. 22

C’est le record absolu de médailles olympiques remportées par un seul athlète, en l’occurrence le nageur américain Michael Phelps, qui en a glané dix-huit en or, deux en argent et deux en bronze. A 31 ans, cet extraterrestre dispute à Rio ses quatrièmes Jeux, et très certainement ses derniers. Aux JO de Pékin, en 2008, le nageur de Baltimore (Maryland) avait empoché la bagatelle de huit médailles d’or.

 

 

. 13

C’est l’âge de Singh Gaurika, la plus jeune athlète en compétition. Elle est népalaise, et fait partie de l’équipe nationale de natation. Elle détient de nombreux records au Népal, comme le 100 mètres et le 200 mètres dos ainsi que le 100 mètres brasse. Lors des derniers championnats d’Asie du Sud, elle a aussi remporté quatre médailles. Fille d’un médecin, Singh Gaurika vit et s’entraîne à Londres. Elle est formée par Rhys Gormley et Christine Green, deux entraîneurs très réputés. « Je voulais y aller, mais je n’étais pas sûre de pouvoir parce que je suis très jeune. Quand j’ai appris ma sélection, il y a un mois, cela m’a fait un grand choc », a-t-elle dit.

 

 

. 62

Julie Brougham a 62 ans et vit ses premiers JO, comme Singh Gaurika, qui a pourtant quarante-neuf ans de moins qu’elle. La Néo-Zélandaise, venue au haut niveau d’équitation sur le tard, est recordwoman nationale du dressage individuel. Mesurant 1,56 mètre et pesant 54 kilos, elle concourra avec le cheval qu’elle mène depuis douze ans, Vom Feinsten.

 

 

. 50 000

C’est la somme en euros que touchera un champion olympique en or français. Une médaille d’argent vaudra 20 000 euros et 13 000 euros seront attribués à une troisième place sur le podium. Fixée par le comité olympique du sport français, ces sommes sont nettement supérieures à celles accordées aux athlètes américains (22 000 euros pour une médaille d’or), mais moins élevées que les 330 000 euros promis à un éventuel champion olympique azerbaïdjanais.

 

 

. 118

C’est le nombre de sportifs russes suspendus, selon le dernier décompte. Au départ, l’équipe était composée de 387 personnes. Selon l’AFP, à vingt-quatre heures de la cérémonie d’ouverture, quatorze pourraient encore être repêchés à la dernière minute. Réagissant dans le Guardian, vendredi, Richard McLaren, l’auteur du rapport sur le dopage d’Etat en Russie, a reproché au Comité international olympique (CIO) et aux fédérations internationales de sanctionner les athlètes plutôt que le système.

 

LE MONDE/ 05.08.2016/ Mis à jour le 05.08.2016/ Par Clément Brault/ Clément Brault / Journaliste au Monde

 

http://www.lemonde.fr/jeux-olympiques-rio-2016/article/2016/08/05/jo-2016-des-jeux-et-des-chiffres-bem-vindo-ao-rio_4978640_4910444.html


Afficher l'image d'origine


----------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine






 





Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ GABON/ FOOTBALL/ CAN 2017 : Coupe d'Afrique des nations de football 2017 au Gabon

» AFRIQUE/ SPORT/ Ballon d'Or africain 2016 : Riyad Mahrez sacré pour sa brillante saison avec Leicester

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES DE RIO DE JANEIRO (RIO 2016) : Fin des jeux olympiques de Rio de Janeiro (vive Tokyo 2020)

» MONDE/ SPORT/ FOOTBALL/ EURO 2016 : victoire du Portugal 1-0 face à la France

» MONDE/ SPORT/ LEADERSHIP SPORTIF : Equipes championnes (Leicester City FC, football anglais) et Cleveland Cavaliers (National Basketball Association - NBA)

» MONDE/ SPORT/ TENIS/ CHAMPIONS : ces champions et championnes qui confortent leur leadership

» MONDE/ SPORT/ BASKET-BALL/ NBA : Stephen Curry désigné meilleur joueur de la saison régulière pour la deuxième année consécutive (Curry est le premier joueur de l'histoire de la NBA élu MVP à l'unanimité)

» MONDE/ CULTURE/ MUSIQUE : Prince, artiste-musicien de génie, l’un des dieux contemporains de la musique moderne (poursuite des décès bizarres et suspects des grands artistes américains)

» MONDE/ CULTURE/ CINEMA/ OSCARS 2016 : Leonardo DiCaprio décroche l’Oscar du meilleur acteur

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ REFORMES : Gianni Infantino devient le neuvième président de la FIFA

» MUSIQUE/ REGGAE/ ROCK : nouveaux espoirs, nouvelles sonorités, nouveaux combats

» MONDE/ BASKETBALL/ KOBE BRYANT : Kobe, joueur et basketteur brillant de légende

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ BALLON D’OR 2015 : Lionel Messi remporte un cinquième Ballon d'Or

» AFRIQUE/ FOOTBALL/ GLO CAF AWARDS 2015/ NOMINES : Les lauréats du Glo CAF Awards 2015 (Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur joueur africain de 2015)

» MONDE/ SPORT/ COUPE DU MONDE DU RUGBY : La Nouvelle-Zélande remporte la Coupe du monde de rugby

» MUSIQUE/ REGGAE/ PETER TOSH : “Roots, Rock, Reggae” with “ Word, Sound and Power ” (Peter Tosh, copié et inégalé, toujours la meilleure section rythmique du Reggae)

» AFRIQUE/ATHLETISME/ 11es JEUX AFRICAINS : ouverture des 11es Jeux africains à Brazzaville

» MONDE/ RUSSIE/ MONDIAUX DE NATATION : L’heure du bilan pour les Mondiaux de natation

» MONDIAUX D’ATHLETISME/ PEKIN 2015 : les meilleurs athlètes et le bilan sommaire

» MONDE/ AZERBAIDJAN/ JEUX EUROPEENS/ BAKU 2015 : les premiers jeux européens sont ouverts

» COTE D’IVOIRE/ ART ET CULTURE : Mlle N’guessan Kakou Andréa, miss Côte d’Ivoire 2015

» MONDE/ FEDERATION INTERNATIONALE DE FOOTBALL ASSOCIATION (FIFA)/ ELECTION : : M. Joseph Sepp Blatter démissionne de la présidence de la FIFA

» MONDE/ JAPON/ CULTURE : Ariana Miyamoto a été élue Miss Japon 2015

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» SPORT/ HANDBALL/ MONDIAL 2015 : La France sacrée championne du monde après sa victoire sur le Qatar (22-25)

» AFRIQUE/ SPORT/ FOOTBALL : Yaya Touré, élu meilleur joueur africain 2014, entre dans l’histoire

» MONDE/ FRANCOPHONIE/ OIF/ GOUVERNANCE : Nouveau secrétaire général et nouvelle gouvernance ( ?)

» PETER TOSH : redécouvrir le bon reggae avec Peter Tosh, mort le 11 septembre 1987

» SPORT/ POLITIQUE/ POLITISATION DU SPORT MONDIAL : l’immixtion sournoise de la politique dans le sport

» AFRIQUE/ CULTURE ET SOCIETE : la légalisation de la polygamie dans les pays africains

» MONDE/ CULTURE ET ECONOMIE/ CINEMA : les grands moments du cinéma…

» MUSIQUE/ REFERENCES MONDIALES : meilleurs guitaristes et meilleures chansons

» SPORT/ JO SOTCHI 2014 : des olympiades ouvertes à tous et l’Afrique y sera

» MUSIQUE/ REGGAE : Grammy Award du meilleur album de reggae

» FOOTBALL/ AFRIQUE : Yaya Touré sacré meilleur joueur africain 2013


Haut de page