Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

DEVELOPPEMENT LOCAL, SOCIAL ET PROJETS


Publié le 05/05/2015 à 00:00:00
COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ REGIONS DE L'AGNEBY-TIASSA ET DE LA ME : Projets, options et stratégies pour l'émergence



0.1 – « En compagnie du ministre des Infrastructures économiques, M. Patrick Achi et du ministre de la Culture et de la Francophonie, M. Maurice Bandaman, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, M. Hamed Bakayoko a rencontré les fils de la région de l’Agnéby-Tiassa à l’hôtel de ville d’Abidjan, le 15 avril pour leur annoncer les prochaines étapes de la visite d’État du Président de la République, SEM Alassane Ouattara dans leur région. Il a indiqué à ce propos que cette visite d’État qui débute dans sa première étape le jeudi 16 avril dans la ville de Tiassalé, va connaitre sa seconde phase le 4 mai dans le département d’Agboville. Quelques jours plus tard, c’est-à-dire les 8 et 9 mai, le Chef de l’État va parcourir les localités d’Alépé, Akoupé, de Yakassé-Attobrou et d’Adzopé. »


 

0.2 – « Le président de la République Alassane Ouattara a annoncé qu’il prévoit d’’investir 10 milliards de FCFA dans la région de l’Agnéby-Tiassa, au cours du meeting d’une brève visite d’Etat effectué jeudi, à Tiassalé. Cette dotation, destinée aux travaux d’infrastructures et à la relance de l’activité économique est programée pour cette année même, a souligné le chef de l’Etat. « Nous avons un programme de 10 milliards de FCFA qui court jusqu’à la fin de l’année pour le bitumage de cinq km des principales voies de chaque chef-lieu de département », a annoncé le président Ouattara qui avait inauguré dans la matinée l’hôpital Saint Jean-Baptiste de Bodo, une œuvre qui marque la volonté du gouvernement de rapprocher les populations des centres de santé. Il a également promis de réaliser la construction du barrage de Singrobo d’une capacité de 44 MW sur le Bandaman, un projet qui créera 3.000 emplois-jeunes, la construction du barrage de Tiassalé pour la production de 51 MW, la relance des activités de l’usine Cotivana (Côte d’Ivoire ananas), et la relance des activités de pêche. »


 


Liens :

http://www.agneby-tiassa.ci/

http://regiondelame.net/index2.php?lnk=presentation


----------------------------------------------

 

 


1 - VISITE D’ÉTAT DU PRESIDENT ALASSANE OUATTARA DANS LA RÉGION DE L’AGNEBY-TIASSA : LE MINISTRE HAMED BAKAYOKO FAIT DES PRECISIONS SUR LES DATES ET LES DIFFERENTES ETAPES

En compagnie du ministre des Infrastructures économiques, M. Patrick Achi et du ministre de la Culture et de la Francophonie, M. Maurice Bandaman, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, M. Hamed Bakayoko a rencontré les fils de la région de l’Agnéby-Tiassa à l’hôtel de ville d’Abidjan, le 15 avril pour leur annoncer les prochaines étapes de la visite d’État du Président de la République, SEM Alassane Ouattara dans leur région. Il a indiqué à ce propos que cette visite d’État qui débute dans sa première étape le jeudi 16 avril dans la ville de Tiassalé, va connaitre sa seconde phase le 4 mai dans le département d’Agboville.

 

Quelques jours plus tard, c’est-à-dire les 8 et 9 mai, le Chef de l’État va parcourir les localités d’Alépé, Akoupé, de Yakassé-Attobrou et d’Adzopé. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a rappelé que cette visite d’État, comme toutes les précédentes, constitue un rendez-vous favorable au développement, car c’est à cette occasion que le Président de la République constate les actions de développement et évalue ce qu’il reste à faire en la matière dans chacune des localités visitées. Il a ajouté qu’également, cette visite du Chef de l’État est un moment de grandes retrouvailles qui participent à la réconciliation nationale. Le ministre Patrick Achi a donné rendez-vous aux cadres de la région de l’Agneby-Tiassa toujours à l’hôtel de ville d’Abidjan, le 20 avril pour échanger sur l’organisation de cette visite d’État.

 

15-04-2015

 

http://www.gouv.ci/actualite_1.php?recordID=5527



----------------------------------------------------

  

 

2 - Côte d’Ivoire : l’Etat prévoit investir 10 milliards dans la région Agnéby-Tiassa

 

Le président de la République Alassane Ouattara a annoncé qu’il prévoit d’’investir 10 milliards de FCFA dans la région de l’Agnéby-Tiassa, au cours du meeting d’une brève visite d’Etat effectué jeudi, à Tiassalé. Cette dotation, destinée aux travaux d’infrastructures et à la relance de l’activité économique est programée pour cette année même, a souligné le chef de l’Etat. « Nous avons un programme de 10 milliards de FCFA qui court jusqu’à la fin de l’année pour le bitumage de cinq km des principales voies de chaque chef-lieu de département », a annoncé le président Ouattara qui avait inauguré dans la matinée l’hôpital Saint Jean-Baptiste de Bodo, une œuvre qui marque la volonté du gouvernement de rapprocher les populations des centres de santé.

 

Il a également promis de réaliser la construction du barrage de Singrobo d’une capacité de 44 MW sur le Bandaman, un projet qui créera 3.000 emplois-jeunes, la construction du barrage de Tiassalé pour la production de 51 MW, la relance des activités de l’usine Cotivana (Côte d’Ivoire ananas), et la relance des activités de pêche.


Répondant aux doléances formulées par les populations, le président ivoirien a rappelé que certaines, comme le bitumage de l’axe N’Douci-Divo, sont en cours de réalisation, qu’en matière de sécurité, la police de Tiassalé venait d’être équipée d’un véhicule et que pour la salubrité, les trois départements de la région sont désormais dotées de bennes, engin qui ont été présentés aux populations lors du meeting.

Toutefois, « nous allons accélérer le rythme. Nous allons poursuivre ces chantiers parce que nous avons beaucoup de projets pour la région », a-t-il ajouté, promettant la construction de 30 classes, deux collèges, la réhabilitation de 217 salles de classe au primaire, la mise en œuvre de projets de construction de routes, d’adduction en eau potable, d’extension des réseaux électriques et hydrauliques.

 

En matière de création d’activités génératrices de revenus, Alassane Ouattara a indiqué que le Fonds d’appui aux femmes (FAFCI) allouera 130 millions de FCFA supplémentaires aux femmes en plus des 120 millions déjà décaissés au profit des femmes. Il a invité les populations à entretenir la paix parce que « si la Côte d’Ivoire redevient championne en tout, c’est parce que le pays a retrouvé la paix , est au travail, avance et gagne ». Il a enfin engagé ses concitoyens à cette « œuvre exaltante » pour laisser un héritage dont « nos enfants et petits enfants se souviendront ».

 

(AIP)/ Abidjan/ Mis en ligne par La Rédaction/ vendredi 17 avril 2015

 

http://www.connectionivoirienne.net/109403/cote-divoire-letat-prevoit-investir-10-milliards-dans-la-region-agneby-tiassa-ouattara



----------------------------------------------

 

 


3 - Inauguration de l’hôpital Saint Jean-Baptiste de Tiassalé le 16 avril

 

Tiassalé (Côte d’Ivoire) – Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a procédé, jeudi, à l’inauguration de l’hôpital ultra-moderne Saint Jean-Baptiste de Bodo-Tiassalé (environ 90 km au Nord d’Abidjan), co-financé à hauteur de plus de 6 milliards de FCFA par le gouvernement ivoirien et la Société d’étude et de développement de la culture bannière (SCB), filiale de la Compagnie fruitière de France. « L’hôpital Saint Jean-Baptiste vient ainsi renforcer le potentiel dont dispose la Côte d’Ivoire » s’est félicité M. Ouattara, soulignant qu’il « symbolise le partenariat privé-public ».



Selon lui, cet hôpital offre « toutes les commodités requises », avec un « plateau technique » à la pointe. « De part sa position stratégique, l’hôpital Saint Jean-Baptiste, sera d’un recours inestimable », a-t-il poursuivi en invitant les autres entreprises privées à suivre l’exemple de la Compagnie fruitière. « En offrant cet hôpital, nous voulons exprimer notre reconnaissance à la Côte d’Ivoire qui nous accueille depuis de nombreuses années », a déclaré pour sa part Robert Fabre, Président de la Compagnie fruitière de France.

 

Pour le Prince de la Rochefoucauld-Montbel, Grand Hospitalier de l’Ordre Souverain de Malte, l’ouvrage témoigne de l’excellence des relations entre la Côte d’Ivoire, la Compagnie fruitière et l’Ordre de Malte. Selon lui, l’excellence se traduira par la « qualité des médecins et infirmiers » qui vont accueillir les patients. « (…) L’Ordre de Malte ouhaite ainsi offrir un bel avenir » ,a-t-il conclu. Saluant l’avènement de cet hôpital, fruit du partenariat privé-public, la ministre de la santé et de la lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie, a annoncé que 28 agents du personnel de santé ivoirien seront mis à la disposition de cet hôpital, en vue de renforcer l’équipe de l’Ordre de Malte.

 

http://www.agneby-tiassa.ci/?p=2121


 


-----------------------------------------------

 


4 - Alassane Ouattara aux ex-combattants : ‘‘ Rejoignez le processus ADDR... ’’


En visite d’Etat à Tiassalé, ce jeudi 16 avril 2015,  dans la région de l’Agneby-Tiassa, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara a demandé aux ex-combattants de rejoindre le processus de l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration (Addr). « Tous ceux qui n'ont pas de matricules et qui occupent des sites militaires ou autres, je leur demande de quitter ces différents sites et de rejoindre l'Addr pour avoir un avenir »,  a déclaré Alassane Ouattara. Avant de préciser que cela doit être fait au plus tard le 30 juin 2015. « Le Conseil des ministres prendra une décision ferme. Les ministres concernés auront 45 jours pour appliquer cette décision », a tenu à préciser M. Ouattara. Pour lui, la cohésion et le professionnalisme de l’armée nationale doivent se poursuivre. « Je ne ferai plus de recrutement dans l’armée », a-t-il lancé à l’endroit des ex-combattants. Cependant, Alassane Ouattara a reconnu l’apport de ses jeunes pendant la crise postélectorale. « Beaucoup de ses jeunes ont offert leur poitrine. Nous avons recruté certains à la douane, dans l’armée, etc. », a-t-il dit.


Résultat de recherche d'images pour  Résultat de recherche d'images pour



Ce fut l’occasion pour le Président Ouattara de dire que sans la paix, il ne peut avoir de développement. Poursuivant, il a indiqué que l’indice de sécurité a fortement baissé. Et cela, grâce au renforcement de l’union entre les fils d’Houphouët à travers leur alliance. Ainsi, a-t-il rendu hommage au président Henri Konan Bédié pour l’appel de Daoukro qui vise à faire du Président Alassane Ouattara, le candidat unique du Rassemblement des houphouëtistes pour démocratie et la paix (Rhdp). « Cette décision est un gage de stabilité. C’est le fruit de la patience... », a également souligné le Président Ouattara. Mais avant, le Chef de l’Etat ivoirien a indiqué que pour cette visite, il était venu exprimer sa gratitude à la population pour l’avoir soutenu lors de la présidentielle de 2010. Et leur demander par la même occasion de le soutenir de nouveau lors de la présidentielle 2015.



M. Ouattara a salué l’hospitalité qui règne à Tiassalé, « jonction et point de rencontre de tous ».  « La crise que la Côte d’Ivoire a connue, n’a pas affecté la cohésion sociale à Tiassalé », a-t-il relevé. A la grande joie des populations, le Président Ouattara a annoncé qu’il reste à investir 10 milliards de Fcfa dans la région de l’Agneby-Tiassa d’ici la fin de l’année 2015. Il faut signaler qu’avant Tiassalé, le Chef de l’État a procédé à l’inauguration, ce même jeudi, de l’hôpital Saint Jean-Baptiste de Bodo à N’Douci. « Je voudrais saluer l'avènement de cet hôpital qui, de par sa position stratégique, pourra aider les populations de cette zone (…) Notre ambition est de restaurer le système de santé en profondeur et faire en sorte que chaque Ivoirien puisse avoir des soins de qualité où qu'il se trouve sur le territoire », a dit Alassane Ouattara.

CHEICKNA D. Salif/ salifou.dabou@fratmat.info

 

http://fratmat.info/une/item/24185-alassane-ouattara-aux-ex-combattants-%E2%80%98%E2%80%98-rejoignez-le-processus-addr-%E2%80%99%E2%80%99


 


------------------------------------------

 


5 - Visite d’Etat dans l’Agneby Tiassa : La Première Dame fait des dons d’une valeur de 400 millions F CFA

 

La visite d’Etat éclair du Président Alassane Ouattara dans les départements de Tiassalé, Taabo et Sikensi, le Jeudi 16 Avril 2015 a été riche en émotion. Pour preuve  lors du meeting du Président de la République sur le stade de Tiassalé, les populations n’ont pu s’empêcher d’exprimer leur grande joie devant la bonté et l’immensité des dons offerts par la Première Dame. En effet, la First Lady a eu droit à un véritable « standing ovation » pour la remercier pour sa grande générosité. Et pour cause : depuis le début des visites d’Etat tournante organisée par le Chef de l’Etat à travers le pays, c’est bien la première fois qu’une aussi grande valeur de dons est offerte à une population.

 

C’est dire que la dame de la charité ivoirienne porte dans son cœur les populations de ces localités. Ainsi, Madame Dominique Ouattara a offert des dons d’une valeur globale de 400 millions F CFA. Comme à son habitude,  l’épouse du Chef de l’Etat n’a oublié aucun secteur de la vie de l’Agnéby-Tiassa. Pour les coopératives et les groupements de femmes des trois (3) départements, elle a offert 3 tracteurs, 16 décortiqueuses de riz, maïs et broyeuses de farine de maïs et de manioc ; 16 motocycles ; 200 presseuses de manioc ; 400 pulvérisateurs ; 500 brouettes ; 1.000 arrosoirs ; 1.000 paires de bottes ; 3.000 machettes et 3.000 limes. Les restauratrices, les coiffeuses et les couturières ont également reçu de nombreux lots qui leur permettront de renforcer leurs activités génératrices de revenus.

 

Les jeunes ont reçu 8 abri-bâches ; 8 motocycles, des jeux de maillots et bien d’autres cadeaux. Dans le domaine social et éducatif notamment les foyers féminins et les établissements primaires et secondaires, la Première Dame a offert de  nombreux dons. Les écoles maternelles, les centres de protection de la petite enfance et les cantines scolaires n’ont pas été en reste. Dans le domaine de la santé, le département de Sikensi, Taabo et Tiassalé ont reçu 3 ambulances ; 30 lits d’hospitalisation ; 30 matelas ; 30 tables à accouchement ;  30 berceaux pour bébé ; 10 réfrigérateurs et bien d’autres lots pour renforcer le plateau technique des structures de santé de la région. Madame Dominique Ouattara n’a pas oublié non plus les personnes handicapées de la région qui ont reçu 20 tricycles manuels. 


 Inauguration


Ces dons sont une bouffée d’oxygène pour les populations qui ont vu une grande partie de leur doléance satisfaite par la Première Dame. En plus de ces dons le Président de la République a offert des moyens de locomotion pour le corps préfectoral, le commissariat de police de Tiassalé et des tracteurs pour l’enlèvement des ordures. Le Président a également offert la somme de 20.500.000 F CFA aux populations des trois (3) départements. 

 

Divers sujets relatifs au développement de la région ont été abordés par le Président Alassane Ouattara. Il a notamment rappelé les grands chantiers pour le bien-être des populations. « Nous allons poursuivre ces chantiers dans les mois à venir. Car nous avons de grandes ambitions pour votre département », a-t-il révélé.

Le Président Alassane Ouattara a fait le point  des projets de développement pour la région. La réouverture de l’entreprise « Cotibanane » qui permettra de créer des emplois, la poursuite du reprofilage des routes, la réhabilitation de salles de classe et des collèges et le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI).  Sur ce dernier point il a rappelé que 120 millions F CFA  a déjà mis à la disposition des femmes de l’Agneby-Tiassa.

 

Les femmes de l’Agneby-Tiassa auront 130 millions F CFA supplémentaires. En conséquence le montant définitif attribué aux femmes dans le cadre du FAFCI est estimé à 250 millions F CFA. Bien avant ce meeting, le couple présidentiel a procédé à l’inauguration de l’hôpital Saint Jean-Baptiste de Bodo. Un hôpital construit sur une superficie de 6 hectares et d’une capacité de 100 lits. Produit d’un partenariat public-privé, l’hôpital a été construit par la Société Fruitière. Sa gestion a été confiée à l’ordre de Malte. Notons que c’est en février 2012 que la Première Dame, Dominique Ouattara a fait la pose de la première pierre de cet édifice.

 

Mise en ligne le 16 Avril 2015

 

http://dominiqueouattara.ci/fr/activites/visite-detat-dans-lagneby-tiassa



-----------------------------------------------------

 

 

6 - Conseil Régional Agnéby-Tiassa : le Président Allassane Ouattara a inauguré l’hôpital Saint Jean-Baptiste

 

Le Chef de l'Etat, son Excellence Alassane OUATTARA a commencé hier jeudi 16 avril 2015, une visite d'Etat dans trois départements de la Région de l'Agnéby-Tiassa. Cette visite se fera en trois étapes. La première a débuté hier par l'inauguration de l'Hôpital Saint Jean Baptiste de Bodo, suivi d'un meeting au stade de Tiassalé et sera parachevée le 04 mai 2015 prochain par un meeting au chef-lieu de la région, AGBOVILLE.

 

17 avril 2015.

 

https://fr-fr.facebook.com/pages/Conseil-R%C3%A9gional-Agn%C3%A9by-Tiassa/543858199069213



--------------------------------------------------

  

 

7 - Côte d'Ivoire/ Agnéby Tiassa au SARA 2015 : Le défi du marché de gros

 

L'Agnéby Tiassa (qui regroupe Agboville, Tiassalé, Sikensi et Taabo) est une région à fortes potentialités agricoles. Sa position stratégique lui permet de ravitailler de façon optimale Yamoussoukro et Abidjan en produits vivriers. D'où le projet de construction d'un marché de gros destiné à une large gamme de produits agricoles, agroalimentaires et industriels. C'est pour rechercher des partenaires que cette région est présente au SARA 2015.

 

Pour la 4è vice-présidente du conseil régional, Loco Nina epse Kanaté, responsable dudit projet, de nombreux contacts ont été pris à l'occasion des visites du stand de cette région. Pour elle, le projet va profiter aux populations de la région, en termes de revenus substantiels découlant de la commercialisation assurée des produits, mais aussi aux populations destinatrices (notamment Abidjan et ses environs) qui ne manqueront pas de nourriture, même dans les moments les plus difficiles. "La région est au carrefour de toutes les régions du pays.


 


Ce marché de gros est donc une place stratégique d'échanges. Comme autre avantage, le réseau routier performant et entièrement bitumé offre une sécurité de livraison", a-t-elle indiqué. Toujours selon elle, l'infrastructure est localisée au Pk 108 à partir d'Abidjan suivant l'autoroute du Nord. Elle s'étend sur une superficie globale de 15,6 ha dont 12 ha entièrement bâtis et 3,6 ha de parking. Il est prévu 150 magasins de 60 m2 chacun et 300 magasins de 30 m2 chacun. "Des commodités de sécurité, de santé, de transactions financières ont été également été identifiées", a-t-elle rassuré.

Le 1er vice-président, Eba Assandé Martial, a invité les sociétés et groupements associatifs, les sociétés d'investissement et toute autre structure à se joindre "à ce projet porteur".

 

Par J-S Lia

 

http://fr.allafrica.com/stories/201504141543.html



---------------------------------------------

 

Visite 

 

8 - Visite d'État : Le Président Ouattara invite Agboville à tourner la page du passé

 

"Nous savons que c'est ensemble que nous devons construire une Côte d'Ivoire réconciliée et unie. J’ai entendu des observations faites par rapport au passé sur Agboville mais n’en tenez pas compte. Ado à la mémoire courte quand il s’agit de vengeance", a dit le Président de la République Alassane Ouattara.

  

Visite d'État: Le Président Ouattara invite Agboville à tourner la page du passé
Le Président de la République Alassane Ouattara a appelé les populations d'Agboville à tourner le dos au passé afin de construire ensemble la Côte d’Ivoire. C'était ce lundi 4 mai lors d'un meeting dans le cadre de sa traditionnelle visite d'État. "Nous savons que c'est ensemble que nous devons construire une Côte d'Ivoire réconciliée et unie. J’ai entendu des observations faites par rapport au passé sur Agboville mais n’en tenez pas compte. Ado à la mémoire courte quand il s’agit de vengeance", a dit le Président de la République Alassane Ouattara.  Il a par la suite ajouté qu’il ne tient  jamais compte du passé. Après cet appel, le Chef de l'État a dit sa volonté de sceller avec  ses parents d'Agboville un nouveau pacte pour le développement de cette région qui a tant donné à la Côte d’Ivoire.



Disant sa fierté de voir le pays au travail, Alassane Ouattara a répondu à certaines doléances des populations. Il s'agit, entre autres, de la relance des activités de l'usine Cotivo, la construction de 211 classes primaires, quatre collèges et la réhabilitation de 439 classes au primaire. Il leur a également dit sa volonté de poursuivre les investissements cette année et les années à venir.

Ouattara Ouakaltio/ Envoyé spécial dans l’Agnéby-Tiassa/ lundi, 04 mai 2015

 

" style="text-decoration:none">http://www.fratmat.info/politique/item/24579-visite-d%C3%A9tat-le-pr%C3%A9sident-ouattara-invite-agboville-%C3%A0-tourner-la-page-du-pass%C3%A9

 

 


--------------------------------------------------

 

 

  

9 - Visite d'Etat à Agboville : Le président Ouattara annonce l’ouverture de l’usine Cotivo

 

Le Président de la République Alassane Ouattara a effectué, ce lundi 4 mai 2015, une visite d’État dans la région de l’Agnéby-Tiassa. A cette occasion, le Chef de l’Etat qui a tenu à rassurer les populations quant à la poursuite des chantiers en cours dans le département, a encore annoncé l’ouverture prochaine de l’usine Cotivo, lors d'un meeting à Agboville. « Nous avons l'ambition de relancer les activités de l’usine Cotivo. C’est quelque chose qui vous tient à cœur. Ainsi de nombreux emplois seront créés pour nos jeunes », a annoncé le Président.

 

Mais bien avant, il a précisé : « nous prévoyons pour le seul département d’Agboville d’investir 15 milliards Fcfa avant la fin de l’année 2015. Et 10 milliards de Fcfa prévus pour les départements de Tiassalé, Sikensi et Taabo. Au total 25 milliards de Fcfa seront investis entre maintenant et la fin de l’année », a indiqué Alassane Ouattara. Le Chef de l’Etat qui a fait remarquer que les autres doléances seront étudiées, dans le cadre du Plan national de développement (Pnd), a aussi révélé la réalisation de plusieurs autres chantiers. Notamment, le bitumage de 10 km de voirie dans la ville d’Agboville, la construction d’un nouveau lycée, le traitement d’adduction en eau potable dans la ville d’Agboville…

 

L’annonce par le Président du bitumage de l’axe Abgoville-Rubino-Cechi a été saluée par la population. « Nous avons déjà obtenu le financement pour faire ce travail », a-t-il précisé. Par ailleurs, dans un souci de réconciliation, le Chef de l’Etat a tenu à rassurer la population Abbey quant à son désir de rassembler toutes les populations. « Je ne tiens jamais compte du passé », a-t-il insisté.

 

Isabelle Somian/ Publié le Lundi 04 Mai 2015  

 

http://www.imatin.net/article/politique/visite-d-etat-du-president-a-agboville-ouattara-annonce-l-rsquo-ouverture-de-l-rsquo-usine-cotivo_27816_1430765088.html


 


-------------------------------------------------

  

 

10 - Le Chef de l’Etat a échangé avec les populations d’Agboville dans le cadre d’une visite d’Etat dans le Département

 

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a animé ce lundi 04 mai 2015, un grand meeting à la place Henri KONAN BEDIE d’Agboville, dans le cadre d’une visite d’Etat dans le Département. Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat a d’abord dit sa joie d’être à Agboville, une ‘’ cité chargée d’histoire’’, berceau du Syndicat Agricole Africain qui a engendré le PDCI – RDA, sous la houlette de feu le Président Félix HOUPHOUET- BOIGNY ; mais également une région qui a été une ‘’véritable place économique’’ grâce au bois, au binôme café caco et à la banane. Le Président Alassane OUATTARA a ensuite indiqué que depuis son avènement au pouvoir d’Etat, 30 milliards de F CFA ont été investis au total dans la région de l’Agnéby- Tiassa, dont 5 milliards de F CFA pour le seul Département d’Agboville, Chef – lieu de région. Ceci, dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgence (PPU).



Ces 5 milliards de F CFA ont été investis, selon le Président de la République, dans divers secteurs, notamment l’électricité, la santé, l’hydraulique villageoise, l’éducation, le bitumage d’une partie de la voirie d’Agboville et le reprofilage de plusieurs pistes rurales. En dépit de ces efforts, le Chef de l’Etat a réaffirmé sa volonté de poursuivre ces chantiers dans les mois et années à venir, parce que la Région de l’Agnéby- Tiassa et le Département d’Agboville en particulier, constituent pour lui une ‘’priorité’’ dans son programme de développement. Aussi, prévoit-il d’investir d’ici la fin de cette année 2015, 15 milliards de F CFA pour le seul Département d’Agboville et 10 milliards de F CFA pour les autres localités de la Région de l’Agnéby – Tiassa.



Dans ce cadre, a souligné le Président de la République, sont prévus, entre autres, le bitumage de 10 kms de voirie dans la ville d’Agboville ; la construction d’un nouveau lycée, le règlement du problème d’eau potable par la construction d’une station de traitement ; la construction de salles de classes et de collèges et le bitumage de l’axe Agboville – Rubino – Céchi dont le financement est déjà ‘’obtenu’’ ; la relance des activités de l’usine COTIVO et le règlement des problèmes liés au foncier rural, en particulier aux forêts classées, par la mise sur pieds d’un comité interministériel placé sous l’autorité du Premier Ministre.



Pour le Président Alassane OUATTARA, si tous ces projets ont pu être réalisés ou sont en voie de l’être, c’est grâce à la sécurité, à la paix et au rassemblement des fils et filles de feu le Président Félix HOUPHOUET – BOIGNY. Un rassemblement, une alliance qui, selon lui, sont dans ‘’l’intérêt’’ de la Côte d’Ivoire. A cet égard, il a rendu à nouveau, un ‘’vibrant hommage’’ au Président Henri KONAN BEDIE pour sa ‘’sagesse’’ et sa ‘’vision’’, mais également pour l’Appel de Daoukro qui a permis le ‘’renforcement de cette alliance’’ et sa ‘’désignation’’ comme Candidat du RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix) à l’élection présidentielle d’octobre prochain. Cette désignation est, a-t-il précisé, un ‘’gage de stabilité pour notre pays’’ ; car c’est ensemble que va se construire une Côte d’Ivoire ‘’unie’’ et ‘’réconciliée’’.



Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a invité les populations d’Agboville à regarder vers l’avenir ; à laisser le passé derrière elles, parce que lui, Alassane OUATTARA, a la ‘’mémoire courte quand il s’agit de revanche’’ ; ne ‘’tient jamais compte du passé’’. C’est pourquoi, il a décidé de ‘’sceller un nouveau pacte’’ avec les populations d’Agboville pour le développement de cette ‘’belle région’’. Le Président de la République a, par ailleurs, réitéré son appel lancé le 16 avril dernier à Tiassalé en direction des ex- combattants, les invitant à libérer les sites publics et à s’inscrire dans les programmes de réinsertion élaborés par l’ADDR à leur endroit.



Pour terminer, le Chef de l’Etat a réaffirmé son ‘’engagement’’ et sa ‘’détermination’’ de faire d’Agboville, un ‘’pôle de prospérité économique’’.
Avant le Président Alassane OUATTARA, le Maire d’Agboville, M. ACHO N’cho Albert et le Porte- parole des populations, M. M’BOLO Martin, Président du Conseil Régional, ont salué la visite ‘’d’espoir’’ du Chef de l’Etat à Agboville. Ils ont exprimé à ‘’ADO M’bafouê’’ ou ‘’ADO notre Chance’’, leur indéfectible attachement pour ses actions de développement, sa ‘’vision et son courage politiques’’ et lui ont promis de traduire cela dans les faits lors de la prochaine élection présidentielle. Comme à Tiassalé le 16 avril dernier, le Président de la République a offert des dons en numéraires et en matériels roulants au Corps préfectoral, à la Police et à la Mairie.



Après le meeting, le Chef de l’Etat a inauguré le boulevard Alassane OUATTARA qui part du rond- point d’Agboville au Lycée moderne en passant par la Place Henri KONAN BEDIE. Il s’est ensuite rendu à Grand Morié où il a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe d’ Ernest BOKA, premier Président de la Cour Suprême de Côte d’Ivoire. En début d’Après- midi, le Chef de l’Etat a échangé, à la Résidence du Préfet de Région, avec les Chefs traditionnels et religieux ainsi qu’avec les Cadres du département d’Agboville. Il leur a réitéré les engagements pris lors de son meeting pour le développement de l’Agnéby- Tiassa.

 

Publié le lundi 4 mai 2015 / Présidence

 

http://news.abidjan.net/h/550781.html



---------------------------------------------------

 

La

" style="font-size:13.0pt;font-family:'Times New Roman','serif';color:#0000cc">

 

11 -1/ FAFCI : Dominique Ouatara augmente la dotation d’Agboville de 90 millions Fcfa

 

Agboville - La Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, a augmenté de 90 millions Fcfa, la dotation d’Agboville, du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (Fafci), a annoncé samedi, sa directrice de cabinet Yao Patricia, lors de la cérémonie de remise de dons en nature aux populations du département. « Aux 60 millions Fcfa qui avait été octroyé en 2014, il est ajouté une somme de 90 millions Fcfa », a précisé la directrice de cabinet, sous un tonnerre d’applaudissements, indiquant que le montant total du fonds d’aide aux femmes d’Agboville, est dosormais de 150 millions FCFA.



Ce prêt s’octroie toujours sans garantie particulière et sans aval, à la seule condition d’être une femme résidante du département, et susceptible de présenter un projet qui soit approuvé par la structure de microfinance, notamment la COOPEC, où est logé le fonds à Agboville. « Femmes d’Agboville, je vous exhorte à souscrire à ce fonds », a insisté l’envoyée de la 1ère Dame, venu remettre un don en nature d’une valeur de 250 millions Fcfa aux femmes de la localité. Cette action intervient à la veille de la visite d’Etat que doit effectuer lundi à Agboville, le président Alassane Ouattara, qui ne sera pas accompagné comme à l’accoutumée, par son épouse.

La FAFCI est une initiative de Dominique Ouattara, pour aider les femmes à débuter ou accroitre des activités commerciales. Doté à ces débuts en 2012, d’un capital d’un milliard Fcfa, le fonds a été porté à six milliards Fcfa au plan national, depuis 2015.



dd/tm/ Publié le dimanche 3 mai 2015  |  AIP

 

http://news.abidjan.net/h/550677.html



-------------------------------------------------

 

  

11/ 2 - Dons aux populations de la sous-préfecture de Becedi Brignan (Département d’Adzopé)

 

L’effervescence était à son comble ce dimanche 3 Mai à BECEDI BRIGNAN (département d' Adzopé). Et pour cause. Mme Sylvie Patricia Yao, Directrice de cabinet de la Première Dame, à la tête d’une délégation, est venue remettre des dons de la Première Dame, Mme Dominique Ouattara, aux populations de cette localité. Après 17 ans d’attente, ces populations reçoivent une ambulance flambant neuve. Aux centres de santé, a été remis du matériel médical, du mobilier, et des kits complets d’incitation à la consultation prénatale. Les coopératives et les groupements de femmes ont bénéficié du matériel agricole, de coiffure et de couture.

 

Les établissements primaires, secondaires, les écoles maternelles ainsi que les cantines scolaires ont reçu également du matériel pédagogique, sportif et autres équipements. Les personnes handicapées quant à elles, ont reçu des tricycles manuels. C'est donc une foule mobilisée dès les premières heures de cette journée qui n’a pas caché sa joie.

 

https://fr-fr.facebook.com/dominiqueouattara.ci


--------------------------------------------------


Visite


12 - LE PRESIDENT OUATTARA REDONNE ESPOIR AUX DEPARTEMENTS D’AKOUPE ET D’ALEPE

 

Le Président Alassane OUATTARA, s’est rendu le vendredi 08 Mai 2015 dans les Département d’Akoupé dans la matinée et d’Alépé dans l’après midi. Au cours de cette première journée en pays akié et gwa, le chef de l’Etat a reçu un accueil chaleureux de ces deux peuples qui ont voulu montrer par cette mobilisation qu’ils n’étaient pas hostiles a sa personne comme le prétendent certains propos surtout à  la dernière crise que notre pays a traversé. Et c’est dans cette dynamique que le chef de l’Etat a invité les peuples Akié et gwa à oublier le passé et à cultiver lev pardon et la cohésion afin de bâtir une cote d’ivoire prospère.

 

Et toujours dans cette même logique, il a décidé d’ouvrir un fonds spécial pour la jeunesse de cette région confrontée à un véritable problème de chômage. Au cours des meetings qu’il a tenus Akoupé puis à Adzopé, le Président de la République a révélé que 30 milliards de F CFA ont déjà été investis dans la Région de la Mé, notamment dans les secteurs de la Santé, de l’Education, de l’Eau potable et de l’Electricité.

 

Il a, en outre, annoncé d’importants projets, à court moyen et long termes dans la region dont des travaux de renforcement du tronçon Adzopé – Akoupé – Pont de la Comoé, de la réalisation de 03 km de voirie dans la Commune d’Akoupé et de l’élimination de dépôts sauvages dans cette ville. A moyen terme, le Chef de l’Etat a indiqué prévoir la réhabilitation de l’axe Akoupé – Abongoua – Kotobi long de 47km, des projets dans le domaine de l’agriculture, la mise en place d’un programme social pour résorber le problème du chômage des jeunes d’Akoupé, le financement des activités génératrices de revenus, pour les femmes, grâce au FAFCI.

 

Comme partout où il est passé au cours des visites d’Etat, le Chef de l’Etat il a offert des véhicules pour renforcer les capacités de l’Administration et des Services de l’Etat, une ambulance dans au département d’Akoupé et à celui d’Adzopé pour les évacuations et du matériel de salubrité pour rendre ces villes plus belles et propres. En  plus de ces dons. Le Président de la République a également offert des dons en numéraire aux populations. La journée du samedi 09 Mai 2015 est réservée à la visite de Yakassé-Attobrou, dans la matinée, où il animera un meeting, et d’Adzopé, dans l’après-midi, pour le meeting de clôture de cette visite d’Etat dans la Région de la Mé.

 

Kemebrama@hotmail.com

 

http://plumelibre.net/le-president-ouattara-redonne-espoir-aux-departements-dakoupe-et-dalepe/



------------------------------------------------------

 

 

13 - Côte-d’Ivoire précampagne 2015 – Ouattara vante 30 milliards Fcfa d’investissements dans la Mé

 

 Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé vendredi à Akoupé (142 km au Nord d’Abidjan), une des deux principales villes de la région de la Mé en pays Attié, dans le sud-est du pays, des investissements de « près de 30 milliards FCFA. »  «  »Depuis ma prise de fonction, 30 milliards ont été investis dans la région de la Mé. La route adzopé akoupé a été renforcée. Nous prévoyons le bitumage de la voie Akoupe abongoua kotobi » dans « les secteurs de la santé, de l’eau potable, de l’éducation, de l’électricité, des infrastructures », a déclaré M. Ouattara, lors d’un meeting à Akoupé, première étape d’une tournée politique.


Résultat de recherche d'images pour  Résultat de recherche d'images pour


Ces investissements qu’il a jugés « insuffisants », avant de s’engager à « travailler sans relâche à développer la région », ont « pour objectif de développer la région et améliorer le quotidien des populations ». Depuis de nombreux mois, M. Ouattara multiplie les visites dans le pays pour « voir ce qui a été réalisé au cours des quatre dernières années. »

 

RKO/ Avec Alerte Info

 

http://www.connectionivoirienne.net/110019/cote-divoire-precampagne-2015-ouattara-vante-30-milliards-fcfa-dinvestissements-dans-la-me


 


--------------------------------------------------------

 

Visite

  

14 - Visite d’Etat : le président Ouattara prône la paix et la réconciliation à Adzopé

 

Abidjan, Baptisé Nanan Yapo Kotoka, le président Alassane Ouattara a reçu, samedi, un accueil chaleureux à Adzopé où il a invité les populations à la paix et à la réconciliation lors de son allocution de clôture de la visite d’Etat qu’il a effectuée vendredi et samedi dans la région de la Mé. Les populations lui ont remis des cadeaux par lots de dix, symbole des années de pouvoir qu’ils s’engagent à lui accorder. Paix, réconciliation, retour des exilés et développement de la Mé où un total d’une centaine de milliards sera investi pendant sa mandature étaient l’épicentre du discours du Président Ouattara.



Une zone industrielle sera créée, des axes routiers bitumés, les offres du Fonds d’aide aux femmes renforcées, "des investissements jamais réalisés depuis l’indépendance", a promis le Président Ouattara qui s’est réjoui du changement de mentalités en termes d’adhésion à sa politique. "Nous ferons tous nos efforts pour le développement de cette région qui a offert des personnalités de talent à la Côte d’Ivoire", a-t-il dit.
La prochaine visite d’Etat du président Ouattara est prévue du 20 au 22 mai à Odienné.



(AIP)/ aaa/akn/kam/ Publié le samedi 9 mai 2015/ AIP

 

http://news.abidjan.net/h/551289.html



----------------------------------------------------------

 

Visite

 

15 - Le Chef de l’Etat a animé un meeting à Adzopé, 4ème et dernière étape de sa visite d’Etat dans la Région de la Mé

 

Au terme de sa visite d’Etat de 48h dans la Région de la Mé, le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a animé ce samedi 09 mai 2015, en milieu d’après- midi, un meeting géant à la place de la gare d’Adzopé. Intervenant à cette occasion, le Président Alassane OUATTARA s’est d’abord réjoui de la forte mobilisation des populations des localités visitées pendant ces 48h, à savoir Akoupé, Alépé, Yakassé Attobrou et Adzopé ainsi que de leur ‘’enthousiasme’’ et de la ‘’chaleur’’ de leur accueil. Ce qui augure à ses yeux de la ‘’transformation’’ de cette région ; ajoutant que le peuple attié est un peuple ‘’attachant’’ et ‘’franc’’. Un peuple qui, selon lui, regorge de beaucoup de talents, dans divers secteurs, ce qui fait de la Région de la Mé, le ‘’quartier latin’’ de Côte d’Ivoire, ayant contribué de façon ‘’significative’’ au développement économique, social, culturel et spirituel de notre pays. 


Faisant ensuite le point des actions entreprises ou à entreprendre, le Chef de l’Etat a indiqué que 30 milliards de F CFA avaient déjà été engagés dans la Région de la Mé au titre des investissements dans plusieurs domaines, qui ont notamment permis le renforcement actuel du tronçon Adzopé – Akoupé – pont de la Comoé, pour un montant de 20 milliards de F CFA. Ces investissements, a –t-il souligné, vont se poursuivre et se renforcer. Ainsi, a annoncé le Président de la République, dès cette année 2015, l’Etat prévoit de lancer un nouveau programme d’investissement d’environ 70 milliards de F CFA dans la Région de la Mé, en plus des 30 milliards de F CFA déjà engagés ; ce qui fait un total de 100 milliards de F CFA. Cette enveloppe, a-t-il révélé, permettra, entre autres, de bitumer le tronçon Adzopé – Yakassé Attobrou (25kms) ; de réhabiliter plus de 2500 kms en terre ; de bitumer 10 kms de route dans la ville d’adzopé ; de construire un pont à Bettié sur le fleuve comoé ; d’achever les travaux de construction de la Préfecture d’Adzopé et de créer une zone industrielle qui pourra donner des emplois aux jeunes.


Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a demandé aux peuples attié, gwa et agni de cette région de lui faire confiance, car ces projets seront tous réalisés. Tout comme les autres projets qui seront réalisés au cours de son 2ème mandat, à savoir le bitumage des axes Agou – Boudépé – Grand Akoudzin ; Akoupé – Abongoua – Kotobi et Boudépé – Grand Morié. A côté de ces projets, l’emploi des jeunes sera également, selon le Président Alassane OUATTARA, une ‘’priorité’’. De même que l’appui aux femmes avec le FAFCI (Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire) de la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA. Après avoir remercié les populations de la Région de la Mé pour leur soutien à sa politique et à son programme de développement, le Chef de l’Etat a réitéré ses remerciements et hommages à son ‘’aîné’’, le Président du PDCI- RDA, SEM Henri KONAN BEDIE, un ‘’grand homme d’Etat et de paix’’, pour l’Appel de Daoukro, qui permet, selon lui, d’aller à ces élections avec une ‘’grande sérénité’’, gage d’une ‘’ grande stabilité’’ pour le pays au cours des années à venir. Dans cet ordre d’idée, il a annoncé le renforcement de cette alliance, notamment par la création d’un grand parti unifié au ‘’lendemain’’ de l’élection présidentielle. A ses remerciements, il a associé les partis membres du RHDP pour son investiture le 25 avril dernier comme leur Candidat au scrutin d’octobre prochain. 


Pour le Président Alassane OUATTARA, la Côte d’Ivoire est en paix et au travail. Aussi, a-t-il lancé un appel à tous les fils et filles dans le sens du renforcement de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale. Tout en demandant aux exilés de rentrer au pays, car c’est tous ensemble que nous participerons à l’oeuvre de construction de la Côte d’Ivoire. Pour terminer, le Président de la République a remercié les populations d’Adzopé pour leur ‘’générosité’’ en son endroit et à l’égard de la Première Dame, à travers les nombreux dons qui leur ont été offerts, ainsi que leur ‘’soutien’’. 


Par ailleurs, au cours de ce meeting, le Chef de l’Etat a fait plusieurs dons, en numéraires, en matériels roulants au Corps préfectoral, en ambulances et en engins de salubrité. Tout comme la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, qui a également fait plusieurs dons en numéraires et en nature, évalués à plusieurs centaines de millions de F CFA. Avant le Président Alassane OUATTARA, le Maire de la ville, M. ATSE Ndé Zepp et le Député d’Agou, M. Emmanuel Chonou GBOCHO, Porte- parole des populations, ont exprimé leur ‘’reconnaissance’’ au Chef de l’Etat pour cette visite ‘’exceptionnelle’’ dans la Région de la Mé, mais également pour toutes les actions initiées en faveur de leurs populations et ont promis de lui apporter tout leur ‘’soutien’’ lors du prochain scrutin présidentiel.


Au terme du meeting, le Président de la République a échangé à la Résidence du Préfet, avec la chefferie traditionnelle et les Cadres de la Région de la Mé. L’entretien a porté sur les questions spécifiques aux populations de la région, mais aussi sur les sujets touchant à la vie de la nation. Notons qu’avant de se rendre au meeting, le Chef de l’Etat a posé la première pierre de la zone industrielle d’Adzopé.


Publié le dimanche 10 mai 2015/ Présidence

  

http://news.abidjan.net/h/551294.html



-----------------------------------------------------

 

  

16 - En marge de la visite d’Etat dans la Mé : Dominique Ouattara inaugure et équipe une école maternelle portant son nom à Agou

 

La nouvelle école maternelle d’Agou, commune du département d’Adzope porte désormais le nom de Madame Dominique Ouattara, Présidente de la Fondation Children Of Africa. Construite par le conseil municipal de la commune, cette école aspire à offrir une formation de qualité à la petite enfance. C’est donc en toute logique que la Fondatrice de l’ONG humanitaire a tenu en personne, le samedi 9 Mai 2015, en marge de la visite d’État dans la région de la Mé, à procéder à l’inauguration de cette école maternelle. Et comme elle sait si bien le faire, c’est les mains littéralement chargée cadeaux que Madame Dominique Ouattara a fait le déplacement à Abou. En effet, la maman des enfants en difficulté a offert des dons en nature et en espèce d’une valeur de 12 millions FCFA à l’école maternelle et à la population d’Agou, commune du département d’Adzopé.

 

Ainsi pour l’école maternelle, madame Dominique Ouattara a offert 3 balançoires, 3 toboggans, 3 fauteuils d’enseignants, 3 brasseurs d’air, 3 meubles de rangement, 10 sceaux pour le lavage des mains, 20 nattes, 20 petits chevaux, 10 tablettes assorties de petites chaises, 1 réfrigérateur, 1 Split, 500 lots de serpillère, des lots de jouets, des lots de matériel didactiques, des lots de décoration murale et des lots de fourniture de produits d’entretien. Madame Dominique Ouattara a aussi, offert du matériel didactique, des produits d’entretien et des vivres aux écoles primaires et à la cantine scolaire de la commune. La valeur de ses dons en nature : 10  millions FCFA. En plus de ces dons en nature, la Présidente de Children Of Africa a offert la somme de 2.700.000 F CFA à l’école maternelle et aux populations d’Agou.

 

Madame Dominique Ouattara a exprimé sa fierté et sa joie de procéder à l’inauguration de cette école portant son nom. Pour elle, l’inauguration de cette école lui permettra désormais de se sentir proche de la commune d’Agou. « L’école maternelle revêt une importance capitale pour moi. L’étape de l’école maternelle est le début de l’apprentissage de nos enfants. Ils apprennent à lire et à écrire lors de cette étape. Ce processus permet d’ouvrir leur esprit au monde », a soutenu madame Dominique Ouattara. Elle a ensuite encouragé les parents à inscrire les enfants à l’école. Elle a d’ailleurs rappelé que l’école est désormais obligatoire pour les enfants jusqu’à l’âge de 16 ans. 

 

Yapi Yapo, maire de la commune d’Agou a loué la grandeur des actes humanitaire et social de Madame Dominique Ouattara. Pour lui, elle représente la lumière qui guide les personnes en difficulté en Côte d’Ivoire. « Vous êtes la lumière pour vos enfants, vos sœurs et votre époux (Ndlr, le Président de la République Alassane Ouattara). Et cela se voit dans les chantiers de développement qu’il entreprend », a révélé le Maire d’Agou. Ago Marie-Ange, élève à l’école maternelle « Dominique Ouattara » a promis à la généreuse donatrice au nom de ses camarade, d’être sage et travailleuse.  Les enfants ont présenté des ballets et des poèmes à leur généreuse donatrice. 

 

Dans l’élan delà fête, les populations d’Agou ont tenu à exprimer leur soutien à la Première Dame. Elles ont offert des vivres à leur hôte. Notons que l’école maternelle « Dominique Ouattara » a été construite en septembre 1999. Cette école n’avait qu’une seule section. Aujourd’hui, elle a toutes ses structures au complet à savoir la petite section, la moyenne section et la grande section. Elle a un effectif global de 89 enfants dont 42 garçons et 47 filles.

 

Mise en ligne le 10 Mai 2015

 

http://dominiqueouattara.ci/fr/activites/en-marge-de-la-visite-detat-dans-la-me

 


----------------------------------------------------


 

 

17 - CONSEIL REGIONAL DE LA ME : Nos Projets

 

INFRASTRUCTURES
- Création d’un barrage hydro-électrique sur le fleuve Comoé ;
- Mise en place des lignes de bus reliant les quatre départements ;
- Construction de routes et de pistes pour désenclaver les villages et faciliter le transport des productions agricoles vers les marchés.



INDUSTRIE
- Création de zones industrielles pour accueillir les entreprises industrielles et couvrir les besoins que les zones industrielles d’Abidjan n’arrivent plus à satisfaire ;
- Création d’usines de transformation de l’hévéa, du café et du cacao ;
- Création d’unités de production de l’attiéké, gérées par les femmes.



AGRICULTURE
- Renforcement des capacités des organisations agricoles ;
- Création de centres de formation aux métiers ruraux dans les secteurs de l’hévéaculture, de la pisciculture et des cultures vivrières ;
- Mise en place de partenariats avec les centres de recherche nationaux et internationaux pour vulgariser les innovations technologiques en matière agricole ;
- Renforcement des capacités des coopératives de jeunes et de femmes  grâce à la formation en gestion. Productions agricoles ;
- Fourniture aux planteurs d’une assistance technique et financière pour la création de plantations d’hévéa, de palmiers à huile, de riz et autres produits vivriers.



COMMERCIALISATION DES PRODUITS AGRICOLES
- Création de deux marchés de gros départementaux.
- Création de centres de stockage et de conservation des productions vivrières et agricoles.



ELEVAGE
- Création d’unités de production de ressources animales (porcs, bovins, volaille) et halieutiques.
- Mise en place d’unités d’élevage d’escargots.



EDUCATION
- Amélioration du niveau de l’éducation de base par une remise à niveau des infrastructures et le renforcement des capacités des maîtres.
- Fournir des aides aux élèves les plus démunis.
- Création d’un lycée international bilingue d’excellence.
- Création de l’université régionale de La Mé.
- Création d’un centre de formation de haut niveau aux métiers de la menuiserie et à l’ébénisterie.



SANTE ET PROTECTION SOCIALE
- Création de centres hospitaliers régionaux.
- Mise en place d’un système d’assurance maladie et de protection sociale.



http://regiondelame.net/index2.php?lnk=projet




-----------------------------------------------------

 

 


18 - Région de l’Agneby-Tiassa : fiche technique

 

La Région de l’Agneby-Tiassa fait partie des 31 Régions que compte la Côte d’Ivoire. Son chef-lieu est Agboville.

 

18.1- DONNEES PHYSIQUES

Située dans le sud forestier de la Côte d’Ivoire et englobant la pointe sud du V baoulé savanicole, la Région de l’Agneby-Tiassa s’étend sur une superficie de 9080km² et compte 431 000 habitants (recensement 1998). Elle est limitée au Nord par les Régions du Moronou et du Bélier, au Sud par la Région des Grands Ponts, à l’Est par la Région de la Mé et à l’Ouest par les Régions des Grands Ponts, du Gôh et du Lôh-Djiboua. Le Relief est généralement plat avec quelques élévations par endroit.

 

Le climat de type subéquatorial, comprend quatre saisons : deux saisons des pluies et deux saisons sèches.

• Une grande saison des pluies d’Avril à Juillet, pendant laquelle tombent les 2/3 des précipitations annuelles.

• Une petite saison sèche d’Août à Septembre.

• Une petite saison des pluies d’octobre à Novembre.

• Une grande saison sèche de Décembre à Mars.

Le réseau hydrographique est dominé par le Bandama qui traverse les départements de Taabo et de Tiassalé du Nord au Sud. Son principal affluent est le N’zi. On note aussi la présence de plusieurs cours d’eau au débit intermittent comme l’Agnéby.

 

18.2- PEUPLEMENT

L’histoire a conféré à cette partie de la Côte d’Ivoire, une structuration particulière qui fait d’elle un carrefour de rendez-vous des peuples. Ainsi les peuples autochtones, Abbey, Krobou, Abidji, Agni, Abidji-Agni(ou Agni Allangwa), Elomoin, Souamlin et Baoulé, qui sont des Akan venus du Ghana entre le 17ème et le 19ème siècle, cohabitent avec des populations allochtones (Baoulé, Sénoufo, Wè, Bété, etc.) et des populations allogènes venus essentiellement des pays de la CEDEAO.

Les Abbey et Krobou sont localisés dans le département d’Agboville et dans la sous-préfecturede N’douci (Tiassalé).

– Les Elomoins, les Agni, Abidji-Agni peuplent une partie du département de Tiassalé.

– Les Abidji sont dans le département de Sikensi.

– Les Souamlin et les Baoulé sont dans le département de Taabo.

 

 


18.3- ECONOMIE

L’Agneby-Tiassa est une région essentiellement agricole où prédomine le binôme café- cacao pour les produits d’exportation. Au cours de ces dernières années, la culture de l’hévéa et du palmier à huile connait un développement rapide et représente un appoint non négligeable dans le revenu des populations. La culture de la banane douce, jadis prospère dans le département d’Agboville, y connait un léger déclin, mais est en essor dans le département de Tiassalé.

 

Grande productrice de (produits) vivriers (banane plantain, igname, manioc, etc.), l’Agneby-Tiassa éprouve d’énormes difficultés pour l’écoulement de ces produits vers les marchés du fait de l’impraticabilité des routes et pistes villageoises.

Au niveau de l’industrie, l’Agneby-Tiassa compte quelques unités industrielles :


- Unités agro-industrielles

• SCB (production et conditionnement de la banane à Tiassalé)

• ADAM AFRIQUE (transformation de l’huile de palme à Sikensi)

• HEVETEC (achat et conditionnement du latex à Sikensi)

• TRCI (achat et conditionnement du latex à Agboville)

• HUILERIE de Gbalékro à Agboville

• NATURE et SAVANE (surgelé de jus d’ananas et de passion à Pacobo)

- Unités de transformation du bois

• FORÊT D’AFRIQUE, SCIERIE LIMBA à Tiassalé

• IDES, STBI à N’Douci

• LFA, SNPRA à Agboville (...) 


- Activités de mine : exploration d’or en cours dans les localités de Taabo et de Tiassalé

• Présence de manganèse à Aboudé

- Le transport routier : De nombreuses sociétés de transport exploitent les lignes inter-urbaines et régionales

- Le transport ferroviaire : la région est traversée par une ligne de chemin de fer de 82 km d’Azaguié à Céchi.

La Région de l’Agneby-Tiassa dispose en outre d’un barrage hydro-électrique, le barrage de Taabo, qui fournit 35% de l’énergie consommée en Côte d’Ivoire.

 

http://www.agneby-tiassa.ci/?page_id=179


 


------------------------------------------------

 

 

 

19 - Région de La Mé

 

La Région de La Mé, située au sud de la Côte d'Ivoire, est une circonscription administrative et une collectivité territoriale ayant pour chef-lieu, la ville d'Adzopé. Elle constitue avec la Région d'Agnéby-Tiassa et la Région des Grands Ponts, le District des Lagunes et regroupe les départements d' Adzopé, Akoupé, Alépé et Yakassé-Attobrou. La région de La Mé est administrée par un préfet, Sanogo Al Hassan, et un conseil régional présidé par Sombo Yapi Jean Claude1. La Région de La Mé, du nom d’un fleuve traversant la zone, est née du découpage administratif de la Côte d'Ivoire de 2011. Région agricole, elle se distingue également par ses attractions touristiques et la richesse de son patrimoine culturel.

 

Administration

Outre l'Administration publique déconcentrée et décentralisée, la chefferie traditionnelle reste très active dans la région avec des chefs traditionnels regroupés en une amicale couvrant les départements d’Adzopé, Akoupé et Yakassé -Attobrou. Cette amicale est présidée par Nanan Béri Séka Dieudonné Pierre. 

Avant 2011, la Mé faisait partie de la région de l’Agnéby. La région de la Mé regroupe les villes d’Adzopé (le chef-lieu depuis le décret no 2011-263 du 28 septembre 2011), Alépé, Akoupé et Yakassé-Attobro2. Elle compte 11 sous-préfectures : Adzopé, Agou, Becedi-Brian Et Yakassé-Mé, Annépé et Assikoi, Afféry, Akoupé et Bécouéfin, Aboisso-Comoé Alépé, Allasso, Danguira et Oghlzapo, Abongoua, Bieby et Yakassé-Attobrou3.

  

Populations

Les populations autochtones sont les Akyés et les Abbeys. La région enregistre aussi la présence d’allochtones Abrons, Agnis et Lobis (originaires de l'Est et du Nord-Est) ainsi que des ressortissants des pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), notamment des Burkinabés, Maliens, Guinéens, Ghanéens, Mauritaniens, Togolais, Béninois, Nigériens, Nigérians ainsi que d'autres Africains.

  

Agriculture

La région dispose d’énormes potentialités sur le plan agricole avec la production de café, de cacao, du bois, du vivrier, d’hévéa, etc. L’État ivoirien, dans le cadre de sa politique de développement agricole, a mis à la disposition des populations riveraines et de nombreux demandeurs, des terres de cultures en procédant au déclassement d’une partie de la forêt classée de Memni par arrêté no 645 du 7 mars 19734.

  



Tourisme

La Région de La Mé est également une zone touristique disposant d'attractions telles les montagnes jumelles Mafa-Mafou (montagnes aux miracles) de Bécédi-Brignan, dans le département d´Adzopé; un art culinaire dominé par le Biécôsseu (recette composé de poisson frais et de piment à l’étouffé dans des feuilles de bananier ainsi qu'un riche répertoire des danses traditionnelles du pays Gwa, dont le Fakwé, réminiscence de "l'exode" du peuple Gwa, depuis Monogaga5


Sources et infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gion_de_La_M%C3%A9


 


-------------------------------------------------

 


20 - LES POTENTIALITÉS DE LA RÉGION AGNEBY-TIASSA

 

Située à la pointe nord de la région des Grands Ponts, la Région de l’Agnéby-Tiassa regorge d’énormes potentialités naturelles et énergétiques.

 

20.1 - LES RESSOURCES NATURELLES

 

1-/ Le Couvert Forestier
La Région de l’Agnéby–Tiassa a un couvert forestier très abondant. Cette forêt permet l’exploitation des agrumes destinés aux entreprises locales du bois. L’industrie du bois, la plus ancienne activité spéculative, connaît un ralentissement consécutif à la rareté des essences exploitables et à la disparition du couvert forestier.
Mais de grandes réserves classées patrimoine naturel existent dans la région notamment dans le département de Tiassalé et d’Agboville ; Les forêts classées de Kassa et de Singrobo sont des réserves botaniques et celle d’Agboville……
Au niveau de la petite zone de « savane du nord de la région » se trouve une réserve naturelle de 12.500 ha. C’est la réserve de LAMPTO.
En dehors des forêts classées, tout le domaine forestier rural a été abattu pour l’agriculture qui demeure l’activité principale des populations de la région.
D’énormes potentialités d’élevage existent dans la zone de savane de Taabo aux graminées abondantes où il y a des possibilités de faire des zones d’engraissages de bovins.

 

2/- Les cours d’eau
Le réseau hydrographique de la région est marqué par les fleuves Bandama ; N’Zi dans les départements de Tiassalé et Taabo et l’Agnéby dans le département d’Agboville.
L’abondance des cours d’eau peut permettre l’irrigation de plusieurs périmètres pour la culture du riz et autres cultures maraîchères à même de faire de l’Agnéby-Tiassa, le grenier de la Côte d’Ivoire.
La pêche est pratiquée sur ces cours d’eau en majorité par des ressortissants maliens(Bôzô) et nigériens. 

  

20.2 - RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES

Comme précédemment signalé, le fleuve Bandama, l’un des principaux cours d’eau de notre pays traverse la région de l’Agnéby-Tiassa dans les départements de Tiassalé et Taabo. L’importance de son débit a permis la construction d’un important barrage hydro-électrique qui génère à lui seul 35% de l’énergie électrique naturelle.

 

 

20.3 - RESSOURCES MINIÈRES

Or et Manganèse

Si pour l’heure, l’or ne compte pas de site d’exploitation de mineraie dans la région, des potentialités existent à travers plusieurs zones dans les sous-sols de celle-ci.
Dans le Département d’Agboville, des études ont montré la présence de manganèse à Aboudé Kouassikro.
Dans le Département de Tiassalé, les intrusions basiques formant les collines de Singrobo renferment une minéralisation de l’or qui a été mise en évidence. Des filons ont été observés autour de Taboitien. La zone de singrobo-Ahouakro semble intéressante pour une exploitation.

Les carrières

Le sous-sol de la Région est essentiellement schisteux introduit par différentes venues granitiques.
Ainsi, dans le Département de Tiassalé, l’on trouve du granite (Tiassalé, N’Douci, Binao-Boussoué, Taboitien, Ahouakro)…. Ce granite, exploité à Ahouakro pour la construction d’ouvrage est un potentiel non négligeable. Il en existe de même dans le Département d’Agboville précisément à Azaguié. Il existe donc des potentialités pour l’implantation d’unités industrielles de fabrication de pavés, et de buses (...)

  

Toutes ces potentialités font de la région de l’Agnéby-Tiassa, une région propice aux investissements.


http://www.agneby-tiassa.ci/?page_id=179


A la découverte de Taabo et son barrage. 


------------------------------------------------

 

 

 

21 - Découverte de la région de la ME

 

Situation géographique de votre collectivité

 

Située au sud de la Côte d'Ivoire, la Région de La Mé (du nom d’un fleuve côtier de 140 km de longueur traversant la zone), est née du nouveau découpage administratif de la Côte d’Ivoire (cf. Décret n° 2011-263 du 28 septembre 2011 portant organisation du territoire national en Districts et en Régions). Elle est limitée au nord par l’Indenié-Djuablin, au nord-ouest par le Moronou, au sud-ouest par l’Agnéby-Tiassa et le district d’Abidjan et au sud–est par la région du Sud-Comoé. Elle constitue en association avec la Région de l'Agnéby-Tiassaet la Région des Grands Ponts, le District des Lagunes.


Les départements, les communes et le chef-lieu de région

La région de la Mé regroupe quatre (04) départements :

Adzopé,

Akoupé,

Alépé et

Yakassé-Attobrou.

Elle compte six (06) communes que sont Adzopé, Agou, Akoupé, Afféry, Alépé et Yakassé-Attobrou.

La région regroupe dix-sept (17) sous-préfectures que sont Adzopé, Agou, Assikoi, Annépé, Yakassé- Mé, Bécédi Brignan, Akoupé, Afféry, Bécouéfin, Alépé, Oghlwapo, Aboisso Comoé, Allonso, Danguira, Yakassé-Attobrou, Biéby, et Abongoua.

Adzopé est le chef-lieu de notre région selon le décret n°2011-263 du 28 septembre 2011.

 

Superficie

La superficie de la Région de la Mé est de 8.237 km² Quel est le nombre d’habitants de votre collectivité ? Prenant en compte le recensement de la population qui date de 1998, la Région de la Mé compte 376 534 habitants. Cependant, selon les estimations de celui de 2014 (en cours), le nombre d’habitants serait environ de 483.475.

 

Démographie

Avec une population de 191 146 habitants selon le recensement de 1998 .

 

Les potentialités de la collectivité

Commerce 

Pratiquement tous les chefs-lieux de communes et sous-préfectures disposent chacun d’un marché permanent de vivres à grande ou moyenne capacité (Adzopé : 600 places, Afféry : 642 places ; Akoupé : 3500 places, Bacon : 300 places, Assangbadji : 200 places etc). Les marchés hebdomadaires du dimanche d’Afféry, Ananguié et Bonahouin sont de notoriété avec d’importants volumes de produits vivriers de saison (manioc, banane, légumes etc) à prix bord champ. On compte aussi les épiceries, quincailleries et autres magasins, le commerce de produits pétroliers (stations d’essence) et produits agricoles d’exportation. Les villes d’Adzopé, d’Afféry et d’Agou sont également équipées chacune d’un abattoir municipal. Ces trois (03) villes précitées ainsi que celle d’Akoupé disposent de gares routières.

  

Industries 

On a la transformation du bois dont les entreprises sont situées dans les communes d’Adzopé (FIP–avec succursale au Cameroun-, NSA, INPROBOIS et Tropical Bois) et d’Akoupé (SNTRA et NSKF) qui emploient environ 3500 personnes et transforment en moyenne 277 000 m3 de grume par an. L’approvisionnement en bois est assuré dans un rayon de 150km autour des villes concernées. Mais la diminution des ressources forestières locales et la recherche d’espèces particulières amène lesdites entreprises à s’approvisionner également à Bongouanou, Abengourou et M’batto. Parmi les structures industrielles, citons la société ITRAD-TALIN qui ayant pour matière première les fruits d’un certain arbre ainsi que ses feuilles (qui servent à attacher l’attiéké), approvisionne une industrie pharmaceutique en Grande – Bretagne, ADAM-AFRIQUE qui fait de l’extraction d’huile de palme, son activité principale. Ses structures sont implantées dans le département d’Alépé. Les industries agro-alimentaires sont de quatre (04) types : l’unité de pressage de citron à Bécouefin, les boulangeries modernes, les unités de fabrication d’attiéké de Diapé et d’Alépé, l’usine de banane douce de Bana-comoé et la plantation EGLIN (bananeraie) de Motobé.

  

Mines : 

Les activités minières proprement dites qui sont connues dans la Région de la Mé sont essentiellement la recherche et l’extraction de l’or dans les sous- préfectures d’Assikoi et de Yakassé-Attobrou par la société GASTRO-CI. Notre région possède aussi de nombreuses carrières de graviers et de sable parmi lesquelles celle de la sous-préfecture d’Agou, exploitée par la société GAMA- QUARTZ et celle de Abousékakoi.

  

Autres

La région enregistrait un faible réseau de banques et d’assurances. Mais à la faveur de la normalité que retrouve le pays, on assiste à un retour important des établissements financiers qui s’étaient délocalisés ou encore de nouvelles qui s’établissent.

  

Agricoles :

Située dans une zone forestière à pluviométrie abondante, la Mé est une région agricole très importante. Les cultures vivrières (manioc, banane plantain) et les cultures de rente (café, cacao, hévéa, palmier à huile, hévéa) sont les plus pratiquées. Du fait de sa proximité de la capitale économique ivoirienne, l’essentiel de la production vivrière est écoulé sur le marché abidjanais ; ce qui provoque des pénuries sur le marché local, d’où la chereté de vie dans la Région. Il faut signaler que la culture de la cola est pratiquée de manière informelle, mais rapporte des revenus substantiels à la population.

La région dispose d’énormes potentialités sur le plan agricole avec la production de café, de cacao, du bois, du vivrier, d’hévéa, etc. L’Etat ivoirien, dans le cadre de sa politique de développement agricole, a mis à la disposition des populations riveraines et de nombreux demandeurs, des terres de cultures en procédant au déclassement d’une partie de la forêt classée de Memni par arrêté n°645 du 7 mars 1973. (...)

  

Les projets prioritaires de la collectivité

-

La vision de la collectivité

Le Conseil Régional de la Mé à pour vision d'organiser la vie collective et la participation des populations à la gestion des affaires locales, de promouvoir et réaliser le développement local, de moderniser le monde rural, d'améliorer le cadre de vie, de gérer les terroirs et l'environnement. 

 

http://www.ardci-rd.org/index.php/vie-des-regions/la-me


FACADE BATIMENT PRINCIPAL 


-------------------------------------------------

 


LogoMedaillonCR-AT-4  http://www.agneby-tiassa.ci/wp-content/uploads/2015/04/vueDeHaut.jpg



Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour


Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour


Résultat de recherche d'images pour   








Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ JEUNES/ SOCIAL/ REINSERTION : petits bandits deviendront gangsters et tueurs (un système éducatif qui condamne ses enfants au chômage et au banditisme…)

» AFRIQUE/ NIGERIA/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ ETAT DE RIVERS : l’état de Rivers au Nigeria, l’un des pôles économiques significatifs de la fédération nigériane

» CANADA/ QUEBEC/ DEVELOPPEMENT LOCAL : redécouvrir le Québec, une puissance économique et technologique au sein de la fédération du Canada

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara évalue les actions de développement concernant diverses régions du pays (Aboisso, Abengourou, Divo, Gagnoa, Daloa)

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GRANDS PROJETS DE DEVELOPPEMENT : L’Égypte inaugure son nouveau canal de Suez

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ REGION DES GRANDS-PONTS/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara en visite d’Etat dans la région des Grands-Ponts

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara en visite d'Etat dans le district du Woroba

» AFRIQUE/ MAROC/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT/ PROJETS : Processus d’intégration de l’Afrique dans le développement du continent

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ DISTRICT DU DENGUELE : le district forge ses armes pour booster son développement avec le Président Ouattara

» COTE D’IVOIRE/ DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN/ DEVELOPPEMENT LOCAL : le président Ouattara examine les préoccupations spécifiques des populations autochtones d’Abidjan

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Conférence de presse du Premier ministre ivoirien

» COTE D’IVOIRE / ECONOMIE/ CACAO/ CHOCOLAT ET SANTE : le cacao ivoirien au mieux de sa forme

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT DE LA REGION DE L’IFFOU : réalisations, grands projets et perspectives

» AFRIQUE/ RELATIONS MAROC-COTE D’IVOIRE/ COOPERATION ET ECHANGES : consolidation des échanges ivoiro-marocains

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE ET EMERGENCE : Actions et mesures fortes en faveur de l’émergence de la Côte d’Ivoire

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ PAIX/ DEVELOPPEMENT/ FORMATION ET EMPLOIS : ces actions multiformes qui peuvent consolider le développement et la paix

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ DEVELOPPEMENT LOCAL : pluralité d’initiatives, grandes mesures et grands projets pour relancer le développement du sud-ouest ivoirien

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ JACQUEVILLE : Désenclavement d’une grande région économique en Côte d’Ivoire

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ POLITIQUE : bonnes perspectives sur fond de préparation des élections de 2015

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : processus de consolidation et d’éveil après des années de crises

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2015/ RHDP : M. Alassane Ouattara est investi candidat du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix)


Haut de page