Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

DEVELOPPEMENT LOCAL, SOCIAL ET PROJETS


Publié le 04/06/2015 à 19:51:08
AFRIQUE/ MAROC/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT/ PROJETS : Processus d’intégration de l’Afrique dans le développement du continent




0.1 – « Six accords relatifs au projet de la sauvegarde et de la valorisation de la baie de Cocody, ont été signés hier dans le secteur du bassin de gourou, sous les auspices du président de la République, Alassane Ouattara et du Roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI. La signature de ces accords est l’aboutissement d’un processus de négociation entre les deux pays qui a duré trois ans. Ce projet intégré, d’un coût global de plus de 137 milliards de Fcfa dont 37 milliards ont fait l’objet de mobilisation par l’Etat de Côte d’Ivoire avec le concours de certains partenaires, a permis, selon le coordonnateur du Programme d’Urgence de l’Infrastructure Urbaine (Puiur), Pierre Demba, de réaliser dans la première tranche, des travaux importants. »

 

 Coopération: Les 6 premiers accords signés entre la Côte d’Ivoire et le Maroc


0.2 – « Les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi 21 mai à Dakar treize accords dans divers domaines dont les douanes, l'industrie, la santé animale, le tourisme et l'environnement, à l'occasion de la visite au Sénégal du roi du Maroc. Plusieurs ministres des deux pays ont apposé leur signature en bas des documents officiels lors d'une cérémonie au palais présidentiel en présence du chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, du roi Mohammed VI et d'opérateurs économiques des deux pays. Les accords, dont les montants n'ont pas été précisés, sont relatifs notamment à la coopération économique et douanière, la construction d'un quai de pêche à Dakar, l'artisanat, l'industrie, les filières lait et équine, et la santé animale. »

 

 

 

-----------------------------------------------

 

 Visite

 

1 - Économie/ Coopération/Côte d’Ivoire-Maroc : des accords pour 137 milliards de Fcfa

 

Le chef de l’Etat et le Roi du Maroc ont assisté, ce mercredi 03 juin, à la cérémonie marquant la signature de conventions relatives au projet d’aménagement de la baie de Cocody. Six accords relatifs au projet de la sauvegarde et de la valorisation de la baie de Cocody, ont été signés hier dans le secteur du bassin de gourou, sous les auspices du président de la République, Alassane Ouattara et du Roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI. La signature de ces accords est l’aboutissement d’un processus de négociation entre les deux pays qui a duré trois ans.

 

Ce projet intégré, d’un coût global de plus de 137 milliards de Fcfa dont 37 milliards ont fait l’objet de mobilisation par l’Etat de Côte d’Ivoire avec le concours de certains partenaires, a permis, selon le coordonnateur du Programme d’Urgence de l’Infrastructure Urbaine (Puiur), Pierre Demba, de réaliser dans la première tranche, des travaux importants. Il a ajouté que la seconde phase, d’un coût de 100 milliards de F, permettra de consolider et de renforcer les travaux réalisés lors de la première phase. Il a indiqué que le projet d’aménagement et de valorisation de la baie de Cocody permettra de résoudre de manière durable les problèmes d’inondation et de circulation au carrefour de l’Indénié. Ce projet, a-t-il précisé, inclut également la ‘dépollution du plan d’eau lagunaire et l’aménagement paysager des berges de la baie de Cocody.

 

Après avoir donné un aperçu des travaux à réaliser, leurs caractéristiques et la conduite des chantiers sur les plans technique et administratif entre les deux pays, Pierre Demba a annoncé que les activités s’étendront sur une durée de 30 mois. La cérémonie a été aussi marquée par la diffusion d’un film présentant le projet et la présentation des planches du projet. Lequel est un « projet- phare ; un projet- pilote et un projet exemplaire » entre les deux pays, selon Saïd Zarrou, Directeur général de l’Agence MarchicaMed, en charge de la conduite des travaux.

 

Celui-ci a souligné que ce projet qui consiste en la «réhabilitation écologique » de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié, intègrera, entre autres, la réalisation d’une Marina, d’un parc urbain et de promenades aménagés. Ainsi que le développement d’un programme ambitieux d’équipements sportifs, culturels, ludiques et commerciaux au profit des Abidjanais’’. Pour Saïd Zarrou, le projet, une fois réalisé, constituera le « symbole » d’une Afrique « dynamique, rayonnante et ouverte sur son avenir ».


Pour parachever les accords de coopération annoncés entre les deux pays, 22 autres accords ont été signés, en fin de journée au ministère des Affaires étrangères, sous les auspices de Charles Koffi Diby et de Shalahedine Mezoriar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Maroc. Ces accords sont relatifs au secteur de la banque, de la formation professionnel, de la sécurité, de l’assurance et de la promotion des investissements. « Nous sommes déterminés à partager nos expériences et nos expertises.

 

C’est utile pour notre région et pour nos deux pays. Pour un partenariat solide les politiques ont besoin du secteur privé. Nous avons donc la responsabilité de promouvoir ce secteur», a-t-il déclaré en substance, Shalahedine Mezoriar qui s’est dit être satisfait pour la meilleure coopération entre la Côte d’Ivoire et le Maroc

Innove ADAYE/  Publié le jeudi 4 juin 2015/ Le Sursaut

 

http://news.abidjan.net/h/553404.html


 


---------------------------------------------------------


Emergence économique: 137 milliard pour transformer la baie de Cocody en un paradis. Les images


2 - Emergence économique: 137 milliard pour transformer la baie de Cocody en un paradis

 

Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA et le Roi du Maroc, Sa Majesté le Roi MOHAMMED VI, ont assisté ce mercredi 03 juin 2015, à Cocody (dans le secteur du bassin du gourou), à une cérémonie de signature de conventions relatives au projet d’aménagement et de valorisation de la baie de Cocody. La cérémonie qui a enregistré la présence d’officiels marocains et ivoiriens mais également celle de financiers et experts du Maroc et de la Côte d’Ivoire, portait sur la signature de quatre conventions devant permettre de mener à bien et à terme ce projet. Lequel est un ‘’projet- phare ; un projet- pilote et un projet exemplaire’’ entre les deux pays, selon M. Saïd ZARROU, Directeur Général de l’Agence MarchicaMed, en charge de la conduite des travaux.


Celui-ci a souligné que ce projet qui consiste en la ‘’réhabilitation écologique’’ de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié, intègrera, entre autres, la réalisation d’une Marina, d’un parc urbain et de promenades aménagés. De même que le ‘’développement d’un programme ambitieux d’équipements sportifs, culturels, ludiques et commerciaux au profit des Abidjanais’’.


Pour M. Saïd ZARROU, le Projet, une fois réalisé, constituera le ‘’symbole’’ d’une Afrique ‘’dynamique, rayonnante et ouverte sur son avenir’’. Quant à M. Pierre DEMBA, Coordonnateur du Programme de Renaissance des Infrastructures de Côte d’Ivoire (PRICI), il a indiqué que le Projet d’aménagement et de valorisation de la baie de Cocody permettra de résoudre de ‘’manière durable’’ les problèmes d’inondation et de circulation au carrefour de l’Indénié. Ce projet, a-t-il précisé, inclue également la ‘’dépollution’’ du plan d’eau lagunaire et ‘’l’aménagement paysager des berges de la baie de Cocody’’.


Ce projet intégré, d’un coût global de plus de 137 milliards de F CFA (dont 37 milliards ont fait l’objet de mobilisation par l’Etat de Côte d’Ivoire avec le concours de certains partenaires), a permis, selon le Coordonnateur du PRICI, de réaliser dans la première tranche, des travaux importants. Il a ajouté que la seconde phase, d’un coût de 100 milliards de F CFA, permettra de consolider et de renforcer les travaux réalisés lors de la première phase.


Après avoir donné un aperçu des travaux à réaliser, leurs caractéristiques et la conduite des chantiers aux plans technique et administratif entre les deux pays, M. Pierre DEMBA a annoncé que les activités s’étendront sur une durée de 30 mois. La cérémonie a été aussi marquée par la diffusion d’un film présentant le projet et la présentation des planches du projet. Notons que dans la matinée, le Président de la République a présidé un Conseil des Ministres au Palais de la Présidence de la République. Du Point de presse de la Porte- parole Adjointe du Gouvernement, Mme Affoussiata BAMBA – LAMINE, l’on retiendra entre autres, qu’au titre du Ministère du Commerce, le Conseil a adopté un projet de loi relatif à la consommation, appelé ‘’Code la consommation’’. Ce projet de loi vise, selon la Ministre de la Communication, à mettre en place un dispositif juridique qui comble les insuffisances des textes existants en la matière afin de mieux assurer la protection du Consommateur ; tout en lui fournissant les moyens et les mécanismes juridiques pour la prise en compte de sa propre défense.


Au titre du Ministère de la Culture et de la Francophonie, le Conseil des Ministres, selon la Porte- parole Adjointe du Gouvernement, a adopté un projet de loi qui vise à corriger les faiblesses de la législation nationale relative aux droits d’auteur et droits voisins, en vue d’assurer au mieux la protection et la jouissance des droits de propriété littéraire et artistique. Enfin, le Conseil a adopté un 3ème projet de loi, portant ratification de l’ordonnance N° 2015 – 228 du 8 avril 2015, qui crée l’Agence Nationale pour l’Insertion des Jeunes, dénommée Agence Emploi- Jeunes. Cette loi a pour objectif, selon Mme Affoussiata BAMBA – LAMINE, d’obtenir de l’Assemblée Nationale, la ratification de l’ordonnance sus- mentionnée.

 

Présidence/ Politique/ Publié le Jeudi 04 Juin 2015 à 05:48:41

 

http://www.imatin.net/article/politique/emergence-137-milliard-pour-transformer-la-baie-de-cocody-en-un-paradis_28458_1433396343.html


 


------------------------------------------------------

 



2 - Coopération Sud-Sud/ Un projet de construction d’un complexe de Formation Professionnelle bientôt à Abidjan

 

En marge des accords signés entre le royaume chérifien et la république de Côte d’Ivoire dans le cadre de la visite du roi Mohamed VI en terre ivoirienne, la fondation Mohamed VI pour le développement durable a présenté un projet de construction d’un complexe de Formation Professionnelle dans la commune de Yopougon à Abidjan. Ce projet dont la pose de la première pierre et le lancement des travaux ont été effectués par le roi Mohamed VI (himself) et son homologue le président Alassane Ouattara sera suivi par le ministère d’Etat, ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la formation Professionnelle. Mitoyen au lycée Professionnel Commercial et au CPTI de la commune Yopougon, ce projet sera réalisé sur une superficie de 3ha 02 ca (30202m²) avec une capacité d’accueil de 1000 stagiaires avec une possibilité de doublement de l’effectif par l’instauration du système de formation alternée.


Ce complexe de formation professionnelle axera sa formation dans les secteurs et filières de formation tels que l’hôtellerie, tourisme, restauration, bâtiment et travaux publics. Prévu pour être mis à disposition en Octobre de 2016, les travaux prendront fins en Septembre 2016.

DA/ Publié le jeudi 4 juin 2015  |  Abidjan.net

 

http://news.abidjan.net/h/553422.html



-----------------------------------------------------

 

 

 

3 - Tournée de Mohammed VI : le Maroc et le Sénégal signent treize accords de coopération

 

Les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi 21 mai à Dakar treize accords dans divers domaines dont les douanes, l'industrie, la santé animale, le tourisme et l'environnement, à l'occasion de la visite au Sénégal du roi du Maroc. Plusieurs ministres des deux pays ont apposé leur signature en bas des documents officiels lors d'une cérémonie au palais présidentiel en présence du chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, du roi Mohammed VI et d'opérateurs économiques des deux pays. Les accords, dont les montants n'ont pas été précisés, sont relatifs notamment à la coopération économique et douanière, la construction d'un quai de pêche à Dakar, l'artisanat, l'industrie, les filières lait et équine, et la santé animale.

  

Pour le développement durable

Ils concernent également le tourisme, la formation professionnelle, l'assainissement, l'eau et l'établissement d'un siège pour la Fondation Mohammed VI pour le développement durable.  Macky Sall et Mohammed VI n'ont pas fait de déclaration lors de la cérémonie de signature.  « Nous ne pouvons pas avancer de montant financier parce qu'il s'agit de conventions-cadres », a expliqué à la presse le ministre sénégalais de l'économie et des finances, Amadou Bâ. Le roi du Maroc, en tournée africaine, s'est déplacé « avec une cinquantaine d'hommes d'affaires intervenant dans les domaines de l'habitat social, l'agriculture, l'industrie pharmaceutique, les infrastructures, le tourisme et l'énergie », a affirmé jeudi à l'AFP une source officielle sénégalaise. 

 

Des investisseurs marocains sont déjà présents au Sénégal dans différents secteurs dont les banques et les assurances, l'immobilier, l'électrification rurale et la santé. Le roi est arrivé mercredi 21 mai au Sénégal où il doit séjourner jusqu'au 27 mai. Les détails de son programme n'ont pas été dévoilés. Le Sénégal est la première étape d'une tournée devant ensuite mener Mohammed VI en Guinée Bissau, en Côte d'Ivoire et au Gabon.

 

Le Monde.fr avec AFP Le 22.05.2015 à 12h41 • Mis à jour le 22.05.2015 à 12h57


http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/05/22/tournee-africaine-de-mohammed-vi-le-maroc-et-le-senegal-signent-treize-accords-de-cooperation_4638737_3212.html


 


-----------------------------------------------------


  


4 - Le Maroc et la Guinée-Bissau signent 16 accords de partenariat

 

Le Maroc et la Guinée-Bissau ont signé, jeudi après-midi à Bissau, seize accords visant à renforcer le partenariat dans différents domaines de coopération entre les deux pays.

 

Voici la liste de ces accords :

– Accord relatif à la coopération en matière de sécurité et gouvernance locale entre les ministères de l’intérieur des deux pays. Cet accord vise à établir une coopération institutionnelle, technique et scientifique en matière de sécurité intérieure et de gouvernance locale et d’assistance mutuelle, notamment en matière de lutte contre le terrorisme et les différentes formes de criminalité organisée, de renforcement de la décentralisation et de la gouvernance locale et de gestion et formation des ressources humaines.

 

– Accord relatif à la suppression des visas pour les détenteurs de passeports diplomatique, de services ou spécial. Cet accord vise à permettre aux ressortissants de l’une des parties, détenteurs de passeports diplomatique, de service ou spécial en cours de validité, d’entrer sans visa sur le territoire de l’autre partie, transiter ou y séjourner pendant quatre-vingt-dix (90) jours à partir de la date de la première entrée.

 

– Convention tendant à éviter la Double imposition et à prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu. Cette convention vise à promouvoir et à renforce les relations économiques par la conclusion d'une convention tendant à éviter la Double imposition et à prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, s’appliquant aux personnes résidant d’un ou des deux Etats contractant et s’applique aux impôts sur le revenu perçus pour le compte d’un Etat contractant, de ses subdivisions politiques ou de ses collectivités locales, quel que soit le système de perception.

 

– Accord sur l’encouragement et la protection réciproques des investissements. Cet accord vise à créer les conditions favorables pour les investisseurs qui réalisent des investissements sur le territoire de l’une des parties contractante et admet ces investissements conformément à ses lois et règlements. Les investissements ainsi effectués bénéficient d’un traitement juste et équitable et jouiront d‘une protection et d’une sécurité entières.

 

_ Protocole de coopération dans le domaine de la justice. Cet accord vise à faciliter l’échange d’informations relatives à l’organisation judiciaire et aux procédures judiciaires, l’échange d’expertises dans le domaine de l’administration judiciaire visant l’amélioration de la justice.

 

– Accord de coopération en matière des pêches maritimes et d’aquaculture. Cet accord a pour objet de fixer les principes et les modalités de mise en œuvre de la coopération entre le Royaume du Maroc et la République de Guinée-Bissau dans les domaines de la formation maritimes, de la recherche scientifique en matière de pêche maritime, d’aquaculture, des industries de la pêche et de prévention et de lutte contre la pêche illicite non réglementée et non déclarée.

 

_ Accord de coopération dans le domaine agricole, qui concerne les domaines portant sur l’accompagnement de la Guinée Bissau dans le domaine de la sécurité alimentaire, l’appui technique en matière d’élevage et de production du bétail, l’appui technique pour l’amélioration du potentiel génétique des races animales ovines, bovines et camelines, visant à augmenter les performances de production de lait et de viande. Ils concernent également le transfert de technologie dans les domaines de mécanisation, d’irrigation et de recherche agricole, l’appui technique pour le développement de l’arboriculture et le maraichage et l’appui technique dans l’implantation d’un système suivi-évaluation des politiques, programmes et projets.

 

– Accord tripartite Maroc-guinée Bissau- FAO dans le cadre de la coopération Sud-Sud ayant pour objectif principal d’aider le gouvernement du pays récipiendaire à identifier, élaborer et mettre en œuvre, en étroite collaboration avec les organismes du gouvernement, les activités dans le domaine du développement agricole, l’amélioration de la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté.

 

– Accord-cadre de coopération technique dans le domaine des infrastructures. Il vise à instaurer un cadre de coopération technique bilatérale pour le transfert de technologie et le développement des compétences des ressources humaines et pour la gestion rationnelle des infrastructures de transport.

 

_ Accord de coopération dans le domaine de la santé, qui définit le cadre de coopération entre la Guinée Bissau et le Maroc dans le domaine de la santé , notamment à travers l’échange d’informations ou d’expériences relatives aux soins de santé primaires, à la qualité et à l’efficacité de l’offre des services médicaux.

 

– Accord-cadre de coopération dans le domaine des mines. Les formes de coopération dans le cadre de cet accord portent notamment sur l’échange d’informations, d’expériences et de savoir-faire, ainsi que le développement des relations entre professionnels dans ce secteur, l’échange de visites sur le terrain et l’organisation de stages et de cycles de formation professionnelle au profit du personnel opérant dans le secteur minier et les échanges commerciaux des produits miniers entre les deux pays et l’encouragement de partenariats entre les opérateurs miniers des deux pays.

 

– Accord en matière d’artisanat et d’économie sociale et solidaire. Ce mémorandum a pour objectif de fixer le cadre d’échange et de collaboration dans le domaine de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, de coopérer dans les limites de leurs possibilités, dans les domaines liés, notamment à l’assistance technique, à la formation professionnelle, à la promotion, au partenariat et au renforcement de capacités.

 

_ Convention entre l’Office national de l’électricité et de l’Eau potable (ONEE) et la société d’électricité et de l’eau de Guinée-Bissau (EAGB). Cette convention de partenariat a pour objet de définir les conditions générales et les modalités pratiques de coopération entre les deux organismes signataires afin de développer leur collaboration qui s’étend à l’ensemble des activités présentes et futures de l’ONEE et l’EAGB dans les domaines de l’assainissement liquide et de la recherche appliquée.

 

– Convention de partenariat pour le développement de l’énergie solaire entre Moroccan Agency for Solar Energy "MASEN" et le ministère de l’énergie et de l’industrie. Cette convention tend à mettre en place des projets de partenariat visant le développement de l’énergie solaire en Guinée-Bissau en particulier, et dans la région d’Afrique sub-saharienne, en général.

 

– Convention cadre de coopération dans le domaine de la formation professionnelle, qui a pour objet de fixer le cadre global de coopération et de partenariat entre les deux parties dans le domaine de la formation professionnelle. Les programmes de coopération visés par cette convention-cadre s’attacheront à la promotion d’actions de coopération technique dans les domaines des attributions et des compétences des deux parties.

 

_ Accord-cadre relatif à l’octroi de bourses d’études et de stages au Maroc, au profit des étudiants, cadres et techniciens bissau-guinéens. En vertu de cet accord, les deux parties s’engagent à promouvoir davantage leur coopération dans les domaines culturel, scientifique, technique et socio-économique, ainsi que dans les secteurs où cette coopération s’avérerait opportune, à travers notamment l’échange d’étudiants, l’octroi de bourses d’études, l’organisation de stages de formation et de perfectionnement, l’envoi d’experts et l’échange de visites de responsables. 

 

Menara avec map / 29.05.2015

 

http://www.menara.ma/fr/2015/05/28/1624767-sm-le-roi-et-le-chef-de-letat-bissau-guin%C3%A9en-pr%C3%A9sident-la-c%C3%A9r%C3%A9monie-de-signature-de-16-accords-de-partenariat-dans-diff%C3%A9rents-domaines.html




----------------------------------------------

 

  

 

5 - Tournée de Mohammed VI : le Maroc et le Gabon signent 4 accords

  

Lors de la visite du roi Mohammed VI et sa délégation au Gabon, quatre accords on été signés, ce lundi, à Libreville, dans le cadre d’une coopération sud-sud. Mohammed VI est en visite au Gabon, depuis vendredi, dans le cadre de sa tournée africaine, les deux pays ont signé dans la capitale gabonaise, ce lundi 8 juin 2015, quatre accords de coopération portant sur les développements humains. Les accords ont été signés par des ministres des deux pays en présence du roi marocain et du Président gabonais Ali Bongo Ondimba.

 

_ Le premier accord est un mémorandum d’entente en matière d’artisanat et d’économie sociale et solidaire. Ce mémorandum encouragera les exportations et la commercialisation des produits de l’économie sociale et solidaire dans les deux pays, et la facilitation de la participation des artisans et des opérateurs de l’économie sociale et solidaire aux manifestations commerciales et promotionnelles organisées dans les deux pays.

 

_ Le deuxième accord porte sur la Formation professionnelle. Soixante stagiaires gabonais iront au Maroc, à partir de la rentrée 2015-2016, pour suivre des formations dans le cadre de cet accord.

 

_ Le troisième accord concerne une convention de coopération pour la prise en charge des enfants autistes et trisomiques. Rabat construira au Gabon cinq centres de prise en charge des enfants souffrant de ce handicap.

 

_ Le dernier accord porte sur la coopération en matière de mise en place des unités médicales d’hémodialyse à Franceville, Mouila, Port-Gentil et Oyem.

 

Dixième client et troisième fournisseur du Maroc, le Gabon entretient des relations diplomatiques, depuis plusieurs décennies, avec le royaume. Selon l’ambassade du Maroc au Gabon, ce pays est le premier destinataire des investissements marocains en Afrique Centrale, avec un cumul des investissements directs étrangers marocains qui a atteint près de 400 millions de dollars US.

  

mardi 9 juin 2015 / par Sara Douza

 

http://www.afrik.com/maroc-gabon-4-accords-signes 


 


-------------------------------------------------

 

1378912755-gabon-maroc

  

6 - Gabon, Maroc: une coopération économique intense

 

Le roi du Maroc, Mohammed VI est depuis vendredi 5 juin au Gabon, dernière étape d'une mini-tournée africaine qui l'a conduit au Sénégal, en Guinée Bissau et en Côte d'Ivoire. Ce lundi 8 juin, le Maroc et le Gabon signent quatre nouveaux accords de coopération bilatérale. Des accords qui viennent renforcer des relations historiques très fortes entre les deux pays. Les relations diplomatiques entre le Maroc et le Gabon sont « vieilles » d'une cinquantaine d'années. Sous Omar Bongo Ondimba et Hassan II, la diplomatie et la formation étaient les principaux axes de coopération. Leurs successeurs, Ali Bongo Ondimba et Mohammed VI ont densifié la coopération économique avec l'implantation au Gabon de très nombreuses entreprises privées marocaines.

  

Plus gros fournisseur internet

Le Maroc, qui a racheté Gabon Telecom devient le plus grand fournisseur d'internet et numéro deux de la téléphonie mobile au Gabon. Le groupe Attijariwafa Bank a racheté l'Union gabonaise des banques, la troisième banque du Gabon. Les Marocains exploitent l'or, le bois et lancent dans quelques semaines une cimenterie qui produira à terme un million de tonne de ciment par an. Ils opèrent également dans le transport maritime et aérien avec la Royal Air Maroc.

  

Visa d'entrée supprimé

Le cumul des investissements directs étrangers marocains au Gabon a atteint près de 400 millions de dollars US, faisant du Gabon le premier destinataire des investissements marocains en Afrique centrale, selon l'ambassade du Maroc au Gabon. Ces statistiques pourraient encore s'améliorer davantage car les deux pays ont supprimé le visa d'entrée pour leurs citoyens respectifs.


Publié le 08-06-2015 / Modifié le 08-06-2015 / Par RFI

 

http://www.rfi.fr/afrique/20150608-gabon-maroc-mohammed-6-ali-bongo-ondimba/


 


---------------------------------------------------------------




7 - Maroc-Guinée : signature de 21 accords de coopération bilatérale

 

Le premier accord portant convention de non double imposition et de prévention contre l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, a été signé par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, et le ministre d’Etat, ministre guinéen de l’Economie et des finances, Mohamed Diaré. Le deuxième accord, signé par le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, le président directeur général de l’Office chérifien des phosphates (OCP), Mostafa Terrab, et le ministre guinéen de l’Agriculture, Mme Jaqueline Marthe Sultan, est un protocole de coopération entre le ministère de l’Agriculture de la République de Guinée et le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et l’Office chérifien des phosphates (OCP).

 

M. Akhannouch et le ministre guinéen de la Pêche et de l’Aquaculture, Moussa Condé ont également signé un texte sous forme de protocole d’accord portant sur le renforcement des capacités des ressources humaines du ministère de la Pêche et de l’Aquaculture de la République de Guinée. La coopération en matière de pêche maritime a également fait l’objet d’un accord de coopération signé par M. Akhannouch et M. Condé. Le Maroc et la Guinée ont aussi conclu une convention relative à la réalisation de deux points de débarquement aménagés, qui a été signée par MM. Akhannouch, Boussaid, Terrab, au nom de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, et le président directeur général du groupe Banque Centrale Populaire (BCP), Mohamed Benchaaboun, et du côté guinéen par MM. Condé et Diaré.

 

Le 6ème accord, signé par le ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rabbah, et le ministre guinéen des Transports, Aliou Diallo, porte sur la coopération dans le domaine de la marine marchande. M. Akhannouch et son homologue guinéen ont également signé un mémorandum d’entente en matière de transport maritime, alors que le ministre de l’Industrie, du Commerce, des Investissements et de l’Economie numérique, Moulay Hafid El Alamy, et le ministre guinéen du Commerce, Marc Yombouno ont signé un accord-cadre de coopération industrielle et commerciale.

 

Quant au 9ème accord, signé par le ministre du Tourisme Lahcen Haddad, et le ministre guinéen de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat, Louseny Camara, il concerne un programme d’application pour la période 2014-2017 de l’accord de coopération touristique, alors que le 10èm texte concerne une convention entre la République de Guinée et le groupe Addoha pour la réalisation de logements économiques et elle a été signée par le PDG du groupe Addoha, Anas Sefrioui, et le ministre guinéen de la Ville et de l’Aménagement du territoire, Ibrahim Bnagoura, et le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Diaré.

 

M. Mohamed Benchaaboun, a également signé une convention de partenariat avec le ministre délégué guinéen chargé des Guinéens de l’étranger, Sanoussi Bantama Sow, et une autre convention de partenariat entre la BCP et la Banque Centrale de la République de guinée, en la personne de son gouverneur, Lounceny Nabé.

Le 13è accord, signé par le directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, Larbi Bencheikh, et le directeur général de l’Office de la formation et du perfectionnement professionnel, Mohamed Keita, concerne un programme d’application de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la formation professionnelle.

 

Le directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Abderrahim Kadmiri, et le directeur national de l’enseignement supérieur public, Momo Bangoura, ont signé un protocole d’accord relatif au fonctionnement et au développement de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises en Guinée (ISCAE-G), alors que le président du directoire du MEDZ, filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG), a signé un mémorandum d’entente sur la coopération en matière de zones industrielles avec le directeur national des PME, Dyan Khalil Sangare.
  


Le 17è accord portant protocole de coopération entre l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société guinéenne du patrimoine minier (Soguipami) a été signé par la directrice générale de l’ONHYM et l’administrateur général de la Soguipami, Ahmed Kanté, et le 18è accord concerne la collaboration dans le domaine minier entre la Soguipami et le groupe Management et il a été signé par le PDG du groupe marocain, Abdelaziz Abarro, et l’administrateur général de la société guinéenne, Ahmed Kanté.

 

Le Maroc et la Guinée ont par ailleurs scellé une convention de coopération entre l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et la Sociét des eaux de Guinée qui a été signée par le directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri, et le coordonnateur général de la société des eaux de Guinée, Mamadou Diouldé Diallo, ainsi qu’une convention générale de coopération entre l’ONEE et Electricité de Guinée (EDG), qui a été signée par M. Fassi Fihri et le coordonnateur général de EDG, Nava Touré.
 
La 20ème convention, relative au partenariat entre le groupe Attijariwafa Bank et la Banque Centrale de la République de Guinée, a été signée par le PDG du groupe marocain, Mohamed El Kettani et le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, Lounceny Nabe, alors que le dernier texte signé lors de cette cérémonie concerne un accord-cadre de coopération entre EDG et le groupe BCP. Cet accord a été signé par le PDG du groupe BCP, Mohammed Benchaaboun et le coordonnateur général de EDG, Nava Touré.

 

Menara / Avec MAP / 04.03.2014

 

http://www.menara.ma/fr/2014/03/03/1052021-sm-le-roi-et-le-pr%C3%A9sident-guin%C3%A9en-pr%C3%A9sident-la-c%C3%A9r%C3%A9monie-de-signature-de-21-accords-de-coop%C3%A9ration-bilat%C3%A9rale-1.html



---------------------------------------------------------

  

 

 

 

 




Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ JEUNES/ SOCIAL/ REINSERTION : petits bandits deviendront gangsters et tueurs (un système éducatif qui condamne ses enfants au chômage et au banditisme…)

» AFRIQUE/ NIGERIA/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ ETAT DE RIVERS : l’état de Rivers au Nigeria, l’un des pôles économiques significatifs de la fédération nigériane

» CANADA/ QUEBEC/ DEVELOPPEMENT LOCAL : redécouvrir le Québec, une puissance économique et technologique au sein de la fédération du Canada

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara évalue les actions de développement concernant diverses régions du pays (Aboisso, Abengourou, Divo, Gagnoa, Daloa)

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GRANDS PROJETS DE DEVELOPPEMENT : L’Égypte inaugure son nouveau canal de Suez

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ REGION DES GRANDS-PONTS/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara en visite d’Etat dans la région des Grands-Ponts

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara en visite d'Etat dans le district du Woroba

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ DISTRICT DU DENGUELE : le district forge ses armes pour booster son développement avec le Président Ouattara

» COTE D’IVOIRE/ DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN/ DEVELOPPEMENT LOCAL : le président Ouattara examine les préoccupations spécifiques des populations autochtones d’Abidjan

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Conférence de presse du Premier ministre ivoirien

» COTE D’IVOIRE / ECONOMIE/ CACAO/ CHOCOLAT ET SANTE : le cacao ivoirien au mieux de sa forme

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT DE LA REGION DE L’IFFOU : réalisations, grands projets et perspectives

» AFRIQUE/ RELATIONS MAROC-COTE D’IVOIRE/ COOPERATION ET ECHANGES : consolidation des échanges ivoiro-marocains

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE ET EMERGENCE : Actions et mesures fortes en faveur de l’émergence de la Côte d’Ivoire

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ PAIX/ DEVELOPPEMENT/ FORMATION ET EMPLOIS : ces actions multiformes qui peuvent consolider le développement et la paix

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ DEVELOPPEMENT LOCAL : pluralité d’initiatives, grandes mesures et grands projets pour relancer le développement du sud-ouest ivoirien

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ JACQUEVILLE : Désenclavement d’une grande région économique en Côte d’Ivoire

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ POLITIQUE : bonnes perspectives sur fond de préparation des élections de 2015

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : processus de consolidation et d’éveil après des années de crises

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2015/ RHDP : M. Alassane Ouattara est investi candidat du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix)

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ REGIONS DE L'AGNEBY-TIASSA ET DE LA ME : Projets, options et stratégies pour l'émergence


Haut de page