Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

DEVELOPPEMENT LOCAL, SOCIAL ET PROJETS


Publié le 06/08/2015 à 18:36:44
AFRIQUE/ EGYPTE/ GRANDS PROJETS DE DEVELOPPEMENT : L’Égypte inaugure son nouveau canal de Suez




« Après quatre années de troubles politiques, l’Égypte a l'occasion de revenir parmi les acteurs importants du monde. Ce jeudi 6 août, le pays inaugure son nouveau canal de Suez, financé en grande partie par l'épargne populaire. Le chantier a duré un an au lieu de trois et a coûté 7,5 milliards d'euros. Vieux de 145 ans, l'ancien canal était devenu trop étroit. Il a été élargi à certains endroits et une nouvelle voie de 35 kilomètres a été creusée. Le canal est désormais à double-sens. "Une quatrième pyramide" : Les Égyptiens sont très fiers de leur nouveau canal de Suez. "C'est pour nous comme une quatrième pyramide", déclare un homme à France 2. La relance de l'économie égyptienne est en jeu. L'objectif est de doubler le trafic des bateaux et de multiplier par trois les profits d'ici 2023. Mais la menace du groupe État islamique plane : les jihadistes ne sont qu'à 170 kilomètres. L’Égypte a renforcé drastiquement la sécurité du canal. »

 


------------------------------------------------

 

Un porte-conteneur emprunte la nouvelle voie du canal de Suez le 6 août 2015, jour de son inauguration.


1 - L’Égypte inaugure son nouveau canal de Suez

  

L'ouvrage bâti en un temps record doit permettre de relancer l'économie du pays. Après quatre années de troubles politiques, l’Égypte a l'occasion de revenir parmi les acteurs importants du monde. Ce jeudi 6 août, le pays inaugure son nouveau canal de Suez, financé en grande partie par l'épargne populaire. Le chantier a duré un an au lieu de trois et a coûté 7,5 milliards d'euros. Vieux de 145 ans, l'ancien canal était devenu trop étroit. Il a été élargi à certains endroits et une nouvelle voie de 35 kilomètres a été creusée. Le canal est désormais à double-sens.



"Une quatrième pyramide"

Les Égyptiens sont très fiers de leur nouveau canal de Suez. "C'est pour nous comme une quatrième pyramide", déclare un homme à France 2. La relance de l'économie égyptienne est en jeu. L'objectif est de doubler le trafic des bateaux et de multiplier par trois les profits d'ici 2023. Mais la menace du groupe État islamique plane : les jihadistes ne sont qu'à 170 kilomètres. L’Égypte a renforcé drastiquement la sécurité du canal.

 

Francetv info/ Mis à jour le 06/08/2015/ publié le 06/08/2015

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/legypte-inaugure-son-nouveau-canal-de-suez_1031509.html


 Nouveau canal de Suez: l'Égypte reprend le chemin de la puissance


----------------------------------------------

 

An army zodiac secures the entrance of the new section of the Suez Canal in Ismailia, Egypt, Thursday, Aug. 6, 2015. Egypt on Thursday will unveil a major extension of the Suez Canal that President Abdel-Fattah el-Sissi has billed as an historic achievement needed to boost the country's ailing economy after years of unrest. Photo: Amr Nabil, AP / AP Egyptian air force planes parade during the inauguration ceremony of the new section of the Suez Canal in Ismailia, Egypt, Thursday, Aug. 6, 2015. With much pomp and fanfare, Egypt on Thursday unveiled a major extension of the Suez Canal whose patron, President Abdel-Fattah el-Sissi, has billed as an historic achievement needed to boost the country’s ailing economy after years of unrest. Photo: Amr Nabil, AP / AP

  

2 - L'Égypte inaugure son nouveau canal de Suez et affiche ses ambitions

 

Les autorités du pays espèrent accroître les revenus qu'elles tirent des droits de passage de 4,7 milliards d'euros en 2015 à 11,7 milliards d'euros en 2023. AdvertisementUne attente plus courte, une circulation à double sens… Les transporteurs maritimes se réjouissent. Ils pourront franchir le canal de Suez en seulement 11 heures au lieu de 18 grâce à la nouvelle voie construite en un temps record et qui est inaugurée ce jeudi 6 août. 

Ce nouveau canal de Suez va permettre, dès le début, de «fluidifier le trafic et faire gagner du temps», explique Nicolas Sartini, le directeur des lignes Asie-Europe du groupe CMA CGM, troisième transporteur maritime mondial par conteneurs, qui fait transiter 700 bateaux par an. Ce gain de temps devrait permettre aux transporteurs d'alléger un peu leurs coûts. Un grand navire qui coûte aujourd'hui 46.000 euros par jour devrait pouvoir réaliser une économie d'environ 13.700 euros, estime Nicolas Sartini. Voie stratégique entre l'Asie et l'Europe, d'une longueur de 193 km, le canal offre un raccourci considérable aux transporteurs maritimes, leur évitant ainsi de contourner l'Afrique par le cap de Bonne-Espérance. Ce qui leur permet ainsi de réduire leurs coûts de transport de manière importante. Sans Suez, leur trajet serait rallongé de 7 à 10 jours.

 

S'il occupe une place importante, le canal n'est pas pour autant vital. Sa fermeture de 1967 à 1975, après la guerre des Six-Jours, avait certes eu des effets particulièrement négatifs sur le commerce maritime international. Mais les entreprises s'étaient adaptées. Les groupes pétroliers, par exemple, avaient mis en service des supertankers pour convoyer de plus grandes quantités de pétrole en un seul chargement et rester compétitifs.

Aujourd'hui, ce sont quelque 18.000 bateaux qui empruntent chaque année le canal de Suez. Un trafic qui représente environ 8 % du commerce maritime international contre 5 % pour le canal de Panama (Amérique centrale), selon les estimations du groupe CMA CGM. Le canal permet d'acheminer toute sorte de marchandises notamment en provenance de la Chine et de l'Inde. En 2013, 4,7 % des produits pétroliers auraient transité par Suez ou par l'oléoduc Sumed qui relie également la mer Rouge à la Méditerranée. Trois types de bateaux le traversent: les grands porte-conteneurs, les pétroliers et les vraquiers qui transportent des marchandises (céréales, granulats, sable).



97 bateaux par jour

Avec la construction de cette nouvelle voie, l'Égypte veut désormais se positionner sur le long terme. Aujourd'hui, environ 49 bateaux empruntent chaque jour le canal. Les autorités misent sur un doublement du trafic d'ici à 2023 qui pourrait permettre le passage de 97 bateaux par jour. Les autorités égyptiennes espèrent ainsi accroître les revenus qu'elles tirent des droits de passage de 4,7 milliards d'euros en 2015 à 11,7 milliards d'euros en 2023.

 

Objectif ambitieux

C'est un objectif jugé très ambitieux. «Il est très difficile de dire si la projection du gouvernement est exacte, explique Amr Adly, expert au Centre Carnegie Moyen-Orient. Elle dépend de beaucoup d'autres facteurs comme la croissance attendue pour ce qui est du commerce international durant la prochaine décennie, les prix du pétrole sachant que près d'un tiers de ce qui passe par le canal est le pétrole en provenance du Golfe vers l'Europe.» Les experts demeurent d'ailleurs prudents sur l'impact réel du nouveau canal de Suez sur le commerce maritime mondial. «Le dédoublement du canal ne signifie pas obligatoirement que le trafic sera doublé dès demain», insiste pour sa part Nicolas Sartini.

 

Par Manon Malhère / Mis à jour

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/08/06/20002-20150806ARTFIG00005-l-egypte-inaugure-son-nouveau-canal-de-suez-et-affiche-ses-ambitions.ph


Nouveau canal de Suez: l'Égypte reprend le chemin de la puissance


-----------------------------------------------

 

Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, a embarqué en début d’après-midi, jeudi 6 août, à Ismaïlia pour conduire la parade navale.


3 - Canal de Suez : quatre chiffres pour comprendre l'ampleur des travaux

  

L'Egypte inaugure, ce jeudi 6 août, le nouveau canal de Suez en présence de François Hollande. Un projet d'envergure qui permet de doubler le nombre de navires pouvant emprunter cette voie qui relie la Méditerranée à la mer Rouge. Il est le symbole de la reconstruction de l'Egypte. Le nouveau canal de Suez est inauguré, ce jeudi 6 août, en grande pompe. Parallèle à la première, la nouvelle voie doit permettre d'augmenter le trafic des porte-conteneurs. Ces bateaux démesurés pourraient, dans les prochains jours, être deux fois plus nombreux à emprunter le canal de Suez. Pour s'offrir cet agrandissement, le pays a déboursé pas moins de 8 milliards de dollars. Mais qu'importe, c'est "un cadeau des Egyptiens au reste du monde" affirme le président de l'Autorité du canal de Suez, Mohab Mamich, d'après The Independent (en anglais).  Francetv info revient sur l'histoire de ce chantier gigantesque en quatre chiffres. 



8 milliards de dollars

Avec ce projet pharaonique, l'Egypte veut asseoir sa domination maritime dans la région. Et consolider le rayonnement international de son canal. Au lancement du projet, le 5 août 2014, la facture des travaux était estimée à 4 milliards de dollars. Mais le chiffre évoqué par Mohab Mamich est rapidement devenu désuet. Ce vaste chantier a finalement coûté 8 milliards de dollars. Deux fois plus que prévu.  L'Egypte n'a pas seulement élargi le canal de Suez. Dans le cadre du projet, de nouveaux ports sont sortis de terre. Ces infrastructures permettront notamment d'entretenir de très gros navires. Le chantier "planifie également la création d’un hub [centre] technologique, de zones industrielles pour des entreprises intéressées par ce débouché immédiat sur l’une des principales routes maritimes mondiales et la construction d’entrepôts", détaille le magazine Orient XXI

 

Plus de 100 000 ouvriers

Le chantier s'est étendu sur plusieurs dizaines de kilomètres. Plus de 100 000 ouvriers ont été mobilisés pour creuser cette nouvelle voie du canal. Pour répondre au délai d'un an imposé par le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi, les travailleurs ont subi des conditions de travail difficiles. Les engins de chantier s'activaient jour et nuit. Au lancement des travaux, Mohab Mamish avait pourtant annoncé que le nouveau canal ne verrait pas le jour avant 2017. Peu d'informations sont disponibles sur le quotidien des ouvriers. Mais, en septembre 2014, trois personnes ont perdu la vie sur le chantier. Après ces accidents, le délai imposé par les autorités égyptiennes a été considéré comme "irréaliste et dangereux" par le média Orient XXI



72 kilomètres de long

La nouvelle voie maritime, creusée en parallèle du premier canal, s'étend sur 72 kilomètres. Pour permettre le passage des porte-conteneurs, les ouvriers ont dragué pas moins de 260 millions de tonnes de sable et de terre. Le premier canal a également été élargi de 37 kilomètres, rapporte Le Figaro. De quoi doubler le trafic, car les deux voies du canal permettent désormais la navigation dans les deux sens. Résultat : 97 bateaux pourraient l'emprunter chaque jour d'ici à 2023, contre 49 actuellement. Grâce à cet élargissement hors du commun, le temps de traversée du canal devrait passer de dix-huit heures à onze heures. Un gain de temps important pour les navires chargés de marchandises. 

 

13,2 milliards de dollars de recettes espérées

L'Egypte ne cache pas ses ambitions. Avec cette nouvelle infrastructure, elle espère augmenter nettement ses recettes. Le droit de passage permet au Caire d'engranger 5 milliards de dollars par an, soit près de 20% du budget de l'Etat. Mais cette principale voie de transit pour le commerce maritime mondial pourrait bientôt rapporter 13,2 milliards de dollars. L'estimation des autorités égyptiennes se base sur l'augmentation attendue du trafic sur le canal. L'objectif  de cette opération d'envergure est de "résoudre un problème fondamental qui est la crise économique et sociale extrêmement violente en Egypte", indique Sébastien Boussois, collaborateur scientifique de l'Institut d'études européennes/Repi (université libre de Bruxelles), cité par L'Obs. Mais selon Ahmed Kamaly, économiste à l'université américaine du Caire, les retombées économiques espérées par le gouvernement resteront un "vœu pieux".

 

Par Florian Delafoi/ Mis à jour le 06/08/2015/ publié le 06/08/2015

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/egypte/canal-de-suez-quatre-chiffres-pour-comprendre-l-ampleur-des-travaux_1031075.html


 Nouveau canal de Suez: l'Égypte reprend le chemin de la puissance


-----------------------------------------------------

   

#Egypte > Le président Abdel Fattah al-Sissi a lancé la cérémonie d'inauguration du doublement du canal de Suez  

Nouveau canal de Suez: l'Égypte reprend le chemin de la puissance Nouveau canal de Suez: l'Égypte reprend le chemin de la puissance

Nouveau canal de Suez: l'Égypte reprend le chemin de la puissance  












Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ JEUNES/ SOCIAL/ REINSERTION : petits bandits deviendront gangsters et tueurs (un système éducatif qui condamne ses enfants au chômage et au banditisme…)

» AFRIQUE/ NIGERIA/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ ETAT DE RIVERS : l’état de Rivers au Nigeria, l’un des pôles économiques significatifs de la fédération nigériane

» CANADA/ QUEBEC/ DEVELOPPEMENT LOCAL : redécouvrir le Québec, une puissance économique et technologique au sein de la fédération du Canada

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara évalue les actions de développement concernant diverses régions du pays (Aboisso, Abengourou, Divo, Gagnoa, Daloa)

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ REGION DES GRANDS-PONTS/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara en visite d’Etat dans la région des Grands-Ponts

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara en visite d'Etat dans le district du Woroba

» AFRIQUE/ MAROC/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT/ PROJETS : Processus d’intégration de l’Afrique dans le développement du continent

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ DISTRICT DU DENGUELE : le district forge ses armes pour booster son développement avec le Président Ouattara

» COTE D’IVOIRE/ DISTRICT AUTONOME D’ABIDJAN/ DEVELOPPEMENT LOCAL : le président Ouattara examine les préoccupations spécifiques des populations autochtones d’Abidjan

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Conférence de presse du Premier ministre ivoirien

» COTE D’IVOIRE / ECONOMIE/ CACAO/ CHOCOLAT ET SANTE : le cacao ivoirien au mieux de sa forme

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT DE LA REGION DE L’IFFOU : réalisations, grands projets et perspectives

» AFRIQUE/ RELATIONS MAROC-COTE D’IVOIRE/ COOPERATION ET ECHANGES : consolidation des échanges ivoiro-marocains

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE ET EMERGENCE : Actions et mesures fortes en faveur de l’émergence de la Côte d’Ivoire

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ PAIX/ DEVELOPPEMENT/ FORMATION ET EMPLOIS : ces actions multiformes qui peuvent consolider le développement et la paix

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ DEVELOPPEMENT LOCAL : pluralité d’initiatives, grandes mesures et grands projets pour relancer le développement du sud-ouest ivoirien

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ JACQUEVILLE : Désenclavement d’une grande région économique en Côte d’Ivoire

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ POLITIQUE : bonnes perspectives sur fond de préparation des élections de 2015

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : processus de consolidation et d’éveil après des années de crises

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2015/ RHDP : M. Alassane Ouattara est investi candidat du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix)

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ REGIONS DE L'AGNEBY-TIASSA ET DE LA ME : Projets, options et stratégies pour l'émergence


Haut de page