Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

RETROSPECTIVES


Publié le 29/03/2014 à 22:13:11
FOOTBALL/ SPORT ET CELEBRITE/ MONDIAL 2014 : Pelé, une légende du sport mondial…




« Considéré comme le plus grand joueur de tous les temps, il est le seul footballeur à avoir été champion du monde à trois reprises, en 19581962 et 1970 avec la sélection brésilienne. Il compte également un palmarès exceptionnel avec les deux clubs professionnels qu'il a connu (Santos FC et New York Cosmos) dont la Coupe intercontinentale (1962 et 1963), la Copa Libertadores (1962 et 1963), le championnat des États-Unis (1977) et à onze reprises le championnat de São Paulo dans les années 1950 et 1960 mais également plusieurs récompenses individuelles comme le prix d'athlète du siècle par le CIO, joueur du XXe siècle par laFIFA et, récemment, le ballon d'Or d'honneur le 13 janvier 20144. »


 

 

------------------------------------

 

 

 

1 - Pelé (Edson Arantes do Nascimento)

 

En 1956, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, intègre en tant que footballeur professionnel le club brésilien Santos. Le "roi" Pelé ne tarde pas à montrer tout son talent. Il remporte deux ans plus tard sa première coupe du monde avec l'équipe du Brésil, qui sera suivie par deux autres en 1962 et 1970.


 

 

Joueur innovant, son palmarès compte également deux coupes d'Amérique du Sud et de nombreux autres trophées. Pelé devient une légende vivante avec ses 1281 buts inscrits en 1363 rencontres. Il est sacré meilleur joueur du XXème siècle par la Fifa. Après s'être retiré des terrains de foot en 1977, il est nommé ministre des Sports du Brésil, de 1994 à 1998.

 

http://www.linternaute.com/biographie/pele/biographie/

 

 


--------------------------------

 

  

 

2 - Pelé : une légende du football mondial 

 

Edson Arantes do Nascimento2,3, dit Pelé, né le 23 octobre 1940 à Três Corações (Brésil, État du Minas Gerais), est un footballeur brésilien évoluant au poste d'attaquant du milieu des années 1950 au milieu des années 1970.

 

Considéré comme le plus grand joueur de tous les temps, il est le seul footballeur à avoir été champion du monde à trois reprises, en 19581962 et 1970 avec la sélection brésilienne. Il compte également un palmarès exceptionnel avec les deux clubs professionnels qu'il a connu (Santos FC et New York Cosmos) dont la Coupe intercontinentale(1962 et 1963), la Copa Libertadores (1962 et 1963), le championnat des États-Unis (1977) et à onze reprises le championnat de São Paulo dans les années 1950 et 1960mais également plusieurs récompenses individuelles comme le prix d'athlète du siècle par le CIO, joueur du XXe siècle par la FIFA et, récemment, le ballon d'Or d'honneur le13 janvier 20144.

 

Depuis sa retraite sportive, Pelé est l'ambassadeur pour l'ONU et l'UNESCO à l'Éducation, l'Écologie et l'Environnement. Il continue également à prêter son image à diverses entreprises et a occupé le poste de ministre des sports du Brésil entre 1995 et 1998. Pour autant, il n'a pas quitté le monde du football puisqu'il est l'ambassadeur international de la Coupe du monde de 2014 qui se déroule au Brésil. En 2011, il est nommé par Paul Kemsley (en) président d'honneur de New York Cosmos, son ancien club à New York dont la réintégration en Major League Soccer est envisagée pour les prochaines années.

 

 


Premier titre de champion du monde en 1958

Âgé de dix-sept ans seulement, Pelé est appelé à jouer sa première Coupe du monde. Blessé quelques jours avant le début de la compétition7, il ne participe pas aux deux premiers matchs de la sélection, cependant le Brésil bat 3-0 l'Autriche et tient en échec l'Angleterre 0-0. Au troisième match décisif contre l'URSS, Pelé fait ses grands débuts dans la compétition au côté de Garrincha considéré comme le meilleur joueur de la sélection. Il devient alors le plus jeune participant au tournoi.

 

Le Brésil s'impose grâce à un doublé de Vava et se qualifie pour les quarts-de-finale. À partir de ce moment-là, Pelé est titularisé à toutes les rencontres, tout d'abord en quarts-de-finale contre le Pays de Galles (1-0, but de Pelé), en demi-finale contre la France (5-2, triplé de Pelé) puis enfin en finale contre le pays hôte, la Suède où le Brésil devient pour la première fois champion du monde en les battant 5-2 (doublé de Pelé). Pelé a inscrit six buts en l'espace de trois rencontres au cours de cette compétition où seul Just Fontaine, avec treize buts, fait mieux et devient à dix-sept ans le plus jeune vainqueur de ce trophée.

Après cette victoire, Pelé et ses coéquipiers connaissent une véritable médiatisation à leur retour au pays (couvertures de magazines, interviews...). Il s'agit du premier titre du Brésil qui intervient huit ans après la terrible désillusion de 1950 où le Brésil avait perdu la finale chez lui, au Maracanã face à son voisin l'Uruguay.


 


Deuxième titre de champion du monde en 1962 et épopée du Santos FC

Malgré ce titre à 17 ans, Pelé poursuit sa carrière à Santos sans que celui-ci soit le joueur le mieux payé. En raison de la superficie du Brésil et la difficulté de mettre en place un championnat national, Santos FC dispute le championnat de São Paulo qui est, avec le championnat de Rio de Janeiro, l'un des plus difficiles championnats régionaux, ensuite les meilleurs clubs de ces deux championnats disputent le Tournoi Rio-São Paulo qui désigne alors le champion du Brésil. Santos FC remporte le titre du championnat pauliste où Pelé termine meilleur buteur avec 58 buts (en 33 matchs) puis, pour la première fois de l'histoire du club, le tournoi Rio-Sao Paulo en 1959 puis deux nouveaux titres du championnats de São Paulo (1960, 1961).

Par ailleurs, le club effectuait de nombreuses tournées à travers le monde, notamment en Europe pour y rencontrer les meilleurs clubs européens qui n'hésitaient pas à proposer des offres pour attirer Pelé. Cependant, le Congrès brésilien décide de mettre un terme à ces spéculations en le déclarant « Trésor national non exportable ».

 

Titulaire indiscutable en équipe du Brésil, Pelé participe en 1962 à la seconde Coupe du monde qui se déroule au Chili. Le 30 mai 1962, le Brésil affronte le Mexique qu'il bat 2-0 par Mario Zagallo et un but de Pelé. Le 2 juin, ils affrontent la Tchécoslovaquie. Pelé se blesse tout seul musculairement à la 25e minute mais reste sur le terrain jusqu'à l'issue du match car les remplacements ne sont pas autorisés. Le match se termine sur un score nul et vierge de 0-0. Pelé, qui était resté sur le terrain, rend hommage aux défenseurs tchèques pour leur fair-play en ne cherchant pas à le blesser plus sérieusement. Malgré cela, Pelé ne se remet pas de sa blessure et ne prend part à aucun autre match dans le tournoi, cela n'empêche pas le Brésil de remporter sa deuxième couronne mondiale contre cette même équipe tchèque sur le score de 3-1.

 

De retour au Brésil, il se rétablit et rejoint son club qui s'est qualifié pour la finale de la Copa Libertadores8, il ne joue que le troisième match décisif contre le CA Peñarol qui voit la victoire de Santos FC sur le score de 3-0 (doublé de Pelé). Ce titre permet au club brésilien de rencontrer le champion d'Europe, le Benfica Lisbonne d'Eusébio enCoupe intercontinentale. Au match aller, Santos FC s'impose 3-2 (doublé de Pelé) au Maracanã. Au match retour à Lisbonne, Santos mène 5-0 avant que Benfica ne marque deux buts pour un score final de 5-2 (triplé de Pelé) et remporte son premier titre intercontinental.

 

L'année suivante, Santos parvient une nouvelle fois en finale de la Copa Libertadores, cette fois-ci contre Boca Juniors, et remporte pour la deuxième fois le titre après une victoire au Maracanã à l'aller 3-2, puis une autre au retour à la Bombonera 2-1 dont le but victorieux inscrit par Pelé à la 82e minute. Ce succès permet donc au Santos de disputer également la Coupe intercontinentale contre l'AC Milan. Au match aller, Milan gagne 4-2 à San Siro malgré le doublé de Pelé, mais Santos remporte le match retour 4-2 (blessé, Pelé ne joue pas), c'est donc au troisième match décisif que le titre est décerné, titre gagné par Santos pour la deuxième fois grâce à une victoire 1-0.


 


Déception de la Coupe du monde 1966

Cependant cette célébrité de Pelé (âgé seulement de 25 ans en 1966) ne lui attire pas seulement les faveurs du public et des médias. Rapidement, l'attaquant de Santos devient la cible de tous les défenseurs du monde. Une cible très exposée puisqu'il dispute un nombre incroyable de matchs, pas toujours essentiels pour construire sa légende. Son club souhaitant rentabiliser le phénomène (et justifier son salaire), multiplie ses apparitions, jouant plus de 20 matchs amicaux par an. Pour la seule année 1960, Pelé joue 116 matchs. Il est souvent blessé mais récupère rapidement. Néanmoins, les blessures, qu'elles soient consécutives à sa surexposition ou aux agressions, finissent par lui poser des problèmes. De plus, le Brésil fort de ses deux titres, pense que le titre de la Coupe du monde 1966 est déjà acquis.

 

Lors de cette compétition organisée en Angleterre, ce sont les agressions adverses qui vont finalement avoir raison du joueur. Contre la Bulgarie, il est agressé par Dobromir Zhechev sans que l'arbitre ne le sanctionne, défenseur d'une équipe battue par 2 à 0, dont un but de Pelé, l'autre étant inscrit par Garrincha. Au match suivant, les Brésiliens décident de préserver Pelé et le laissent sur le banc contre la Hongrie qui s'impose 3-1. Au pied du mur, Pelé est finalement titularisé au troisième match décisif contre lePortugal. Cependant le Portugal fait rapidement la différence par Eusébio et Pelé est blessé sur des tacles de João Morais, après avoir subi tout au long du match bon nombre d'agressions peu, voire pas sanctionnées par les arbitres. Le Portugal s'impose 3-1 et élimine le Brésil. Zhechev, le défenseur bulgare, dira plus tard : « J'ai commencé le travail. Morais l'a terminé9. »


 


Troisième titre de champion du monde en 1970

Déçu du laxisme de corps arbitral et du traitement des défenseurs adverses, Pelé ne se concentre dans un premier temps que sur son club qui ne parvient pas à remporter le championnat pauliste en 1966 mais le reconquiert en 1967. En 1968, le club réalise le doublé championnat pauliste-Coupe du Brésil, en même temps Pelé participe aux nombreuses tournées du club et de la sélection brésilienne (États-Unis, Afrique, Europe). En Automne 1969, tous les médias sportifs brésiliens attendent le 1000e but de sa carrière (matchs amicaux inclus), alors que plus l'évènement approche, plus Pelé rencontre des problèmes d'efficacité. Ajouté à cela, les défenses adverses ne souhaitant pas être retenues dans l'histoire comme étant celles ayant encaissé ce fameux but. C'est finalement le 19 novembre 1969, au Maracanã, sur un penalty qu'il inscrit face au Vasco de Gama son millième but. Il effectue alors un tour d'honneur, le match est interrompu vingt minutes avant de reprendre.

 

En cette année 1970 se profile la Coupe du monde au Mexique, Pelé n'était revenu en sélection qu'à partir de 1968 après une pause de deux ans, née de la déception de l'édition 1966. Entraînée par Mario Zagallo, la sélection brésilienne se pose comme l'un des favoris du tournoi (qui est pour la première fois retransmis en couleur par les télévisions du monde entier). Titulaire, Pelé joue aux côtés des JairzinhoTostãoRivelinoCarlos Alberto, au premier match contre la Tchécoslovaquie, alors que le score est de 1-1, Pelé décide de tenter un lob de 50 mètres sur le gardien Ivo Viktor, il manque le cadre pour quelques centimètres, cependant il se reprend plus tard en marquant le deuxième but de son équipe, match que le Brésil gagne 4-1 au final. Au match suivant, ils sont opposés au tenant du titre l'Angleterre.

 

Pelé met en lumière le gardien adverse Gordon Banks qui repousse son tir (une tête piquée à bout portant) de façon parfaite. Cet arrêt est considéré alors comme l'un des plus beaux arrêts de gardiens de l'histoire. Pelé dira d'ailleurs après le match : « J'ai marqué un but, mais Banks l'a arrêté ». Cependant malgré les exploits de Banks, le Brésil s'impose 1-0. Au troisième match, Pelé inscrit un doublé contre la Roumanie pour une victoire difficile 3-2.

 

Qualifié pour les quarts de finale, le Brésil affronte le Pérou qu'il bat 4-2 sans but de Pelé, en demi-finale c'est l'Uruguay qui se profile. Pour Pelé, il s'agit de l'occasion d'effacer le mauvais souvenir de 1950 pour toute une nation, mené 1-0, le Brésil s'impose finalement 3-1, durant ce match Pelé effectue un grand pont sans toucher la balle devant le gardien de la Celeste Mazurkiewieckz. mais il ne réussit pas cependant à cadrer sa frappe après cet exploit. Pelé et la sélection brésilienne sont aux portes d'un troisième titre avec une finale contre l'Italie. Lors de ce match, Pelé ouvre le score d'un but au second poteau sur un centre de Rivelino et remporte son troisième titre sur un score final de 4-1, permettant au Brésil de reconquérir le trophée Jules Rimet10. Le défenseur italien Tarcisio Burgnich, adversaire de Pelé lors de la finale déclare : « Avant le match, je me disais : il est en chair et en os, comme moi. J'ai ensuite compris que je m'étais trompé »…

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pel%C3%A9

 

 


--------------------------------

 

 

 

3 - Coupe du monde Brésil 2014 : Neymar, Lucas, équipe de France… Les confidences de Pelé !

 

Interrogé au micro de RMC, Pelé, véritable icône au Brésil, en a profité pour évoquer Neymar, Lucas ou bien encore l’équipe de France.

De passage à Paris, Pelé a accepté de répondre aux questions de RMC. Le Brésilien en a profité pour évoquer Neymarl’équipe de France et Lucas, l’attaquant du Paris Saint-Germain« Le PSG ? J’ai vu quelques résumés des matches. Lucas, tout le monde le connait de l’équipe des moins de 20 ans, comme Neymar ou Oscar. C’est très difficile de parler d’un joueur qui n’a aucune expérience en Coupe du monde. Parce que parfois, vous pensez qu’ils vont réagir d’une certaine manière et il peut très bien se passer le contraire. »


  


« NEYMAR, L’UN DES MEILLEURS JOUEURS BRÉSILIENS »

« Neymar ? Il a 22 ans. J’en avais 17 quand j’ai gagné ma première Coupe du monde. C’est un peu différent mais ça ne fait pas de doute que Neymar est l’un des meilleurs joueurs brésiliens depuis deux ans, s’est enthousiasmé PeléSes responsabilités sont grandes parce que tout le monde attend qu’il nous fasse gagner la Coupe du monde. Mais il a gagné en maturité grâce à ses six mois à Barcelone et c’est bon pour lui et le Brésil. »

 

« UNE FINALE FRANCE-BRÉSIL, J’EN RÊVE »

« L'équipe de France ? J’ai vu l’équipe mais, à trois mois de la Coupe du monde, ce n’est pas le moment d’en parler. On verra au moment de la Coupe du monde. La France, le Brésil, l’Allemagne… ou l’Argentine ont de l’expérience. Ce n’est pas très grave de pas bien jouer pendant les qualifications et les matches amicaux, a-t-il ajouté. Ce qui compte, c’est la Coupe du monde. Si j’étais Dieu, je me dirais : "OK Dieu, fait jouer la France et le Brésil en finale. Et fait gagner le Brésil…" J’en rêve ! »

 

http://www.le10sport.com/football/coupe-du-monde/coupe-du-monde-bresil-2014-neymar-lucas-equipe-de-france-les-confidences-de-pele-138824


 

 

------------------------------

  

 

 

4 - Football Mondial 2014 : Pelé en représentation à Paris

 

Le trophée de la Coupe du monde est arrivé, ce dimanche à Paris, avec pour ambassadeur Pelé, la légende du football brésilien, et il doit rester exposé sur le Parvis de l'Hôtel de Ville jusqu'à lundi. A moins de 100 jours du Mondial 2014 au Brésil (12 juin-13 juillet), le public parisien pourra ainsi approcher de près l'objet le plus convoité de la planète football, et être pris en photo à ses côtés. Impossible en revanche de le toucher, un privilège réservé aux anciens lauréats et aux chefs d'Etat et de gouvernement.

 

"C'est ici que j'ai été surnommé "Le Roi""

"Je suis très heureux d'être en France et à Paris", a déclaré le triple champion du monde brésilien, âgé de 73 ans, accompagné par le Français Christian Karembeu, vainqueur en 1998. "C'est en France que ma vie a commencé, puisque c'est ici que j'ai été surnommé "Le Roi" en 1958 et que j'ai été élu "athlète du siècle", a poursuivi Edson Arantes do Nascimento, alias Pelé.

 

Une finale Brésil - France...

Le Roi a aussi déclaré, tout en diplomatie (ou tout en démagogie...), espéré que "le Brésil sera en finale de la Coupe du monde et qu'il sera opposé à l'équipe de France."

Le trophée de la Coupe du monde a démarré sa tournée internationale le 12 septembre à Rio de Janeiro et traversera au total 90 pays avant de revenir au Brésil.

 

9 mars 2014 / AFP /

 

http://www.letelegramme.fr/football/mondial-2014-pele-en-representation-a-paris-09-03-2014-10070060.php


 


--------------------------------

 

 






Avis des internautes

Haut de page