Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET DEVELOPPEMENT


Publié le 28/04/2015 à 00:48:11
MONDE/ CATASTROPHES NATURELLES/ NEPAL : une planète périlleuse encore globalement inconnue…




0.1 – « Deux semaines après le séisme qui a dévasté le Népal, faisant plus de 8 000 morts et 17 800 blessés, un nouveau tremblement de terre de magnitude de 7,3 a frappé mardi 12 mai une région du nord-est du pays, proche de la frontière avec la Chine. Selon l’Institut américain de géophysique (USGS), il a été suivi d’une dizaine de répliques. Au moins 42 personnes ont été tuées dans ce nouveau séisme, et 1 117 autres blessées, selon un bilan révélé en début d’après-midi par l'agence de gestion des catastrophes népalaise. Quatre personnes au moins sont mortes dans la ville de Chautara, au centre du Népal, où des immeubles se sont effondrés. Trois gros glissements de terrain se sont aussi produits dans cette même région de Sindhupalchowk, frontalière du Tibet, où l'on signale au moins 12 blessés. Ce district « était déjà l’une des régions les plus touchées par le séisme du 25 avril, qui a provoqué la destruction de villages entiers et bloqué les routes. L’accès à ces zones va encore se compliquer », déplore l’association Care dans un communiqué. »

 

 


0.2 – « Certains annonçaient la fin du monde un 21 décembre 2012. Bien que rien ne s'est passé ce jour là, certains détracteurs sont convaincus qu'il va se passer "un jour" quelque chose. Leur argument : une augmentation significative des catastrophes naturelles sur ces 5 dernières années et surtout de leur intensité. Et, il est vrai qu'on ne pourra pas les contredire sur ce terrain tant les événements récents les justifient. »


 

----------------------------------------




1 - Le Népal secoué par un nouveau puissant séisme

 

Deux semaines après le séisme qui a dévasté le Népal, faisant plus de 8 000 morts et 17 800 blessés, un nouveau tremblement de terre de magnitude de 7,3 a frappé mardi 12 mai une région du nord-est du pays, proche de la frontière avec la Chine. Selon l’Institut américain de géophysique (USGS), il a été suivi d’une dizaine de répliques. Au moins 42 personnes ont été tuées dans ce nouveau séisme, et 1 117 autres blessées, selon un bilan révélé en début d’après-midi par l'agence de gestion des catastrophes népalaise. Quatre personnes au moins sont mortes dans la ville de Chautara, au centre du Népal, où des immeubles se sont effondrés.

Trois gros glissements de terrain se sont aussi produits dans cette même région de Sindhupalchowk, frontalière du Tibet, où l'on signale au moins 12 blessés. Ce district « était déjà l’une des régions les plus touchées par le séisme du 25 avril, qui a provoqué la destruction de villages entiers et bloqué les routes. L’accès à ces zones va encore se compliquer », déplore l’association Care dans un communiqué.

 

Le village de Jansa, dans cette région de Sindhupalchowk, «  été très fortement secoué », raconte au Monde Alain Lapierre, responsable des opérations d'urgence de Care au Népal, basé à Katmandou. « De nombreuses maisons restées debout après le tremblement de terre du 25 avril se sont cette fois effondrées, et nous avons vu des blessés, poursuit-il. Il va falloir rapidement les évacuer vers Katmandou, dans la mesure où il n'y a pas de centre médical plus proche. »

 

 

 

L’aéroport de Katmandou fermé

En Inde, où les secousses ont été ressenties jusque dans le sud du pays, au moins 17 personnes ont péri dans l'effondrement de bâtiments, notamment dans l'Etat de Bihar, frontalier du Népal. A Katmandou, la capitale népalaise, les habitants sont sortis dans les rues immédiatement après la secousse, qui s’est produite à 12 h 35 locales, et se préparent à passer la nuit dehors. Les voitures ont arrêté de circuler, les magasins ont baissé leurs rideaux et l’aéroport a fermé, selon un témoin français interrogé par le correspondant du Monde.

Dans le principal hôpital de la ville, les patients blessés fin avril ont été évacués sur des chaises roulantes et le personnel médical dresse des tentes sur le parking. La police népalaise a demandé à la population de « rester à l’extérieur » et de « ne pas encombrer le réseau » mobile en « préférant les SMS ».

 

 

Cellule de crise au Quai d’Orsay

Selon l’USGS, l’épicentre du tremblement de terre se trouve à 22 kilomètres au sud-est de Zham, en Chine, et à 83 kilomètres à l’est de Katmandou, près du camp de base du mont Everest, à seulement 15 kilomètres de profondeur. Après ce nouveau séisme, le Quai d’Orsay a ouvert une cellule de crise et activé un numéro d’urgence, le 01 43 17 56 46. « Notre ambassade à Katmandou et le centre de crise à Paris effectuent actuellement, en lien avec les autorités locales et les tours-opérateurs, un décompte des ressortissants français susceptibles d'être sur place », a précisé le porte-parole du ministère des affaires étrangères.

  

 


Près de 100 secousses au Népal depuis la mi-avril

Après le tremblement de terre de magnitude 7,8 du 25 avril et ses nombreuses répliques, un nouveau séisme, de magnitude 7,3, a frappé le pays le 12 mai. Le Népal est coutumier des soubresauts destructeurs de la croûte terrestre. Cette extrême instabilité de la lithosphère a pour origine ce que les scientifiques nomment le « méga-chevauchement himalayen ». Il s’agit de l’affrontement entre, au sud, la plaque tectonique indienne et, au nord, la plaque eurasienne, dont le massif himalayen constitue la bordure. Le processus a commencé voilà quelque 100 millions d’années.

C’est la collision titanesque entre les deux blocs continentaux, voilà un peu plus de 50 millions d’années, qui a donné naissance à la chaîne de l’Himalaya. Aujourd’hui, la plaque indienne continue de s’enfoncer comme un coin, sur un plan incliné, sous la plaque eurasienne dont elle provoque l’élévation, décrit Pascal Bernard, sismologue à l’Institut de physique du globe de Paris. Ce chevauchement, dont la vitesse s’est beaucoup réduite depuis le télescopage des deux masses continentales, se poursuit désormais à une vitesse de l’ordre de 2 centimètres par an.

 

Le Monde.fr avec AFP et AP / 12.05.2015/ Mis à jour le 12.05.2015  

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/05/12/un-seisme-de-forte-magnitude-frappe-a-nouveau-le-nepal_4631646_3244.html


 


----------------------------------------------------

 

 

 

2 - Séisme au Népal: Le bilan s'alourdit encore, avec plus de 3.200 morts

 

_ Un puissant séisme de magnitude 7,9 a ébranlé le Népal samedi matin,

_ Le dernier bilan fait état de plus de 3.200 morts et 6.500 blessés,

_ L'Inde, la Chine et le Bangladesh voisins ont également été touchés,

_ Le séisme a déclenché une avalanche sur le mont Everest.

 

C'est le tremblement de terre le plus meurtrier depuis quatre-vingts ans dans ce pays. Le Népal a été frappé par un violent séisme de magnitude 7,9 samedi, et des répliques, dont une de 6,7, ont de nouveau secoué le pays dans la nuit et ce dimanche matin. Les secours tentent de retrouver des survivants et viennent en aide aux blessés.

 

Que s’est-il passé samedi?

Vers midi, un puissant séisme de magnitude 7,9, selon l'Institut américain de géophysique (USGS), a ébranlé le Népal. Le séisme s'est produit à 80 km au nord-ouest de Katmandou, faisant 3.218 morts et plus de 6.500 blessés, selon un dernier bilan, et provoquant d'importantes destructions. De fortes secousses ont été ressenties dans le pays et en Inde, où au moins 67 personnes ont trouvé la mort, en Chine, où 18 personnes ont été tuées, et au Bangladesh. Sur le mont Everest, le séisme a déclenché une avalanche, dévastant le camp de base situé à 5.500 mètres d'altitude, tuant au moins 14 personnes et en blessant au moins une quarantaine d’autres. Enfin, selon le porte-parole du Quai d'Orsay, qui s'exprimait sur France Info, il y a six Français blessés au Népal. Le ministère des Affaires étrangères est toujours à la recherche de 669 Français, sur les quelque 2.000 qui se trouveraient actuellement dans le pays.

  

 Et ce dimanche?

Une violente réplique de magnitude 6,7 a secoué le pays, notamment une zone au nord-ouest de Katmandou, non loin de la frontière chinoise, à une profondeur de 10 km, a précisé l'USGS. Elle a été ressentie jusqu'au mont Everest, où elle a déclenché de nouvelles avalanches.

 



Quels obstacles rencontrent les secours?

Samedi, en raison de la neige, les victimes sur le mont Everest n'avaient pu être hélitreuillées, mais six hélicoptères ont atterri sur le camp de base ce dimanche, à la faveur d'une amélioration des conditions météo. Parmi les morts figurent des grimpeurs étrangers, sans plus de précisions, selon l'office de tourisme népalais. En ce début de saison, des centaines d'alpinistes se trouvent au camp de base du toit du monde, situé à 5.500 mètres d'altitude.

 

A Katmandou, les agences humanitaires essaient d’évaluer l'ampleur des besoins -les communications, l'électricité, l'eau courante et plusieurs voies rapides dans la capitale ont été coupées-, alors que les sauveteurs s'efforcent de retrouver des survivants. Les hôpitaux de la ville sont remplis de blessés, alors que nombre d'habitants ont été contraints de passer la nuit dehors, dans la rue ou sous des tentes de fortune, malgré le froid.

Des centaines d'immeubles de Katmandou ont été rasés. Le choc a provoqué l'effondrement de la tour historique de Darahara, l'une des attractions touristiques majeures de la capitale, où environ 150 personnes devaient se trouver au moment du séisme, selon la police.

 

Le séisme a aussi provoqué des dégâts à l'aéroport international de Katmandou, qui a été fermé pour raisons de sécurité. Et la situation risque de devenir encore plus critique, de fortes pluies étant annoncées sur Katmandou. Les secours s’inquiètent par ailleurs du sort des villageois des zones rurales isolées proches de la zone de l'épicentre, où les routes sont endommagées ou bloquées par les glissements de terrain, et le réseau téléphonique en panne.

 

Comment a réagi la communauté internationale?

Les propositions d'aide affluent: les Etats-Unis ont déjà annoncé l'envoi d'une équipe de secours et le déblocage d'une première enveloppe d'un million de dollars, la Chine a dépêché une équipe de 62 secouristes, en majorité des soldats, accompagnés de chiens et de matériel médical, et Christine Lagarde a indiqué qu'une équipe du FMI était prête à se rendre au Népal «dans les plus brefs délais afin d'aider le gouvernement à évaluer la situation macroéconomique et à déterminer les besoins financiers», en coordination avec la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement (BAD) notamment. En Europe, la Norvège a promis 30 millions de couronnes (3,5 millions d'euros) pour l'aide humanitaire. La Commission européenne, la France et l'Allemagne se sont déclarées prêtes à offrir leur assistance. L'Inde a commencé à évacuer ses ressortissants à bord d'avions militaires.

 

Est-ce la première fois que le Népal est touché?

Il s’agit du séisme le plus meurtrier depuis quatre-vingts ans, mais en 2011, un séisme de magnitude 6,9 avait ébranlé le nord-est de l'Inde, secouant le Népal, et faisant 110 morts. Le Népal a par ailleurs déjà été touché par des séismes dramatiques, notamment en janvier 1934 lorsqu'un tremblement de terre de magnitude 8,1 a fait 10.700 morts dans l'est du pays et dans la province indienne voisine de Bihar, et en août 1988 quand un millier de personnes sont mortes dans la même région.

 

B.D. avec AFP/ Publié le 26.04.2015/ Mis à jour le 27.04.2015

 

http://www.20minutes.fr/monde/1595455-20150426-seisme-nepal-point-situation


 


------------------------------------------------

 

Les secours s'organisent au Népal après un violent séisme

 

3 - Patrimoine du Népal : «Une perte irrémédiable»

 

EN IMAGES - Alors que le bilan humain du séisme ne cesse de s'alourdir, le Népal déplore aussi de lourdes destructions en matière de patrimoine. De nombreux vestiges historiques, dont plusieurs temples centenaires, ont été ravagés. Plusieurs spécialistes dressent un triste bilan de la situation pour Le Figaro. Des gravats, des ruines et de la poussière... Voilà ce qui reste de la capitale du Népal, Katmandou, après le séisme de samedi matin. Plusieurs sites de la ville étaient classés au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979. De nombreux édifices historiques et culturels se sont effondrés après les violentes secousses.

 

La célèbre tour de Dharahara n'a pas résisté. Considérée comme l'un des monuments majeurs du patrimoine de Katmandou, elle s'est effondrée. Édifiée pour la première fois en 1832 puis reconstruite après le tremblement de terre de 1934, la tour, dotée d'un escalier en spirale de 200 marches, mesurait près de 50 mètres de haut. De couleur blanche et surmontée d'un minaret de bronze datant du XIXe siècle, Dharahara était particulièrement prisée des étrangers ainsi que des familles népalaises le week-end pour la vue panoramique qu'elle offrait sur la vallée du haut de ses neuf étages. L'édifice abritait un sanctuaire hindou dédié au dieu Shiva en son sommet.


La place Durbar, près de la tour, offre le même spectacle de désolation. Plusieurs bâtiments se sont effondrés sur eux-mêmes, déversant un monceau de briques et de planches sur la chaussée. Érigés par les rois Malla entre les XIIe et XVIIIe siècles, les édifices de la place constituaient «une symbiose unique de l'hindouisme, du bouddhisme et du tantrisme», explique le site de l'Unesco. Les internautes népalais ont exprimé leur chagrin de voir partir en poussière l'héritage patrimonial du pays sur Twitter.

«Les places historiques du Durbar à Katmandou, Patan et Bhaktapur ont été gravement endommagées», explique Christian Manhart, représentant de l'Unesco pour le Népal. «Plusieurs temples se sont effondrés. Deux temples de Patan se sont entièrement écroulés et pour la place du Durbar de Katmandou, c'est pire», ajoute-t-il. «Pour l'instant, nous évaluons la situation et collectons les informations».

 


Le site de Lumbini épargné par le séisme

Plusieurs autres lieux saints du bouddhisme et de l'hindouisme n'auraient pas supporté la violence des secousses. Parmi eux, le temple hindou de Pashupatinath au nord-est et le stûpa de Bodnath, un des plus grands stûpas du monde. Le site de Lumbini, là où Bouddha serait né il y a plus de 2600 ans, semble avoir été épargné. L'endroit classé au patrimoine mondial de l'humanité, situé à environ 280 kilomètres de Katmandou, ne compterait que quelques dégradations minimes.


Pour le spécialiste P.D Balaji, il n'est pas évident que les monuments puissent être reconstruits. «Ce que je peux dire, c'est qu'il s'agit d'une perte irrémédiable pour le Népal et le reste du monde», dit M. Balaji, qui dirige le département d'histoire et d'archéologie de l'université de Madras.«Une restauration complète ne serait pas possible compte-tenu de l'étendue des dégâts sur les sites historiques», a-t-il ajouté. Avis partagé par Annick Hallé. L' auteur de Katmandou, ville aux mille visages, était sur place quelques jours avant le drame. «C'est un désastre humain et culturel. Le pays est malheureusement habitué aux tremblements de terre. Déjà en 1934, beaucoup de monuments avaient été détuits».

«Le patrimoine culturel est un élément essentiel pour l'économie du Népal, le tourisme constitue leur premier gagne-pain. Ils vont devoir rebâtir ce patrimoine mais la reconstruction sera longue et difficile», conclut-elle.

 

Par Alicia.Paulet / Mis à jour le 27/04/2015/ Publié le 27/04/2015

 

http://www.lefigaro.fr/culture/2015/04/27/03004-20150427ARTFIG00228-patrimoine-du-nepal-une-perte-irremediable.php


 


---------------------------------------------------

 


4 - Activité volcanique : de plus en plus d'éruptions, de moins en moins de victimes

 

L'éruption du volcan chilien Calbuco confirme que l'activité volcanique de la planète est forte ces dernières années. Même s'il est toujours aussi difficile de prévoir de tels phénomènes, le nombre de victimes tend à diminuer. Cela faisait quarante-trois ans que les habitants de la région des Lacs au Chili n’avaient pas vu un tel spectacle. L’impressionnante éruption du volcan Calbuco le 23 avril intervient pourtant dans une période de forte activité volcanique. Ainsi, c’est en 2011 que se sont produites le plus d’éruptions d’envergure depuis le début du XXsiècle.

 



D’après les premiers éléments que l’on peut glaner dans la presse chilienne, l’intensité de cette éruption explosive pourrait être de 4 ou 5 sur une échelle de 8. Le Chili est un habitué de ces phénomènes impressionnants, les derniers de ce type avaient déjà été enregistrés dans le pays, notamment en 1991 avec l’éruption du volcan Cerro Hudson ou encore en 2011 avec celle du Puyehue. A l’échelle mondiale, il s’agit de la treizième éruption de l’année, celle du 23 avril restant tout de même la plus significative.

 

Bien que l’activité volcanique soutenue de ces dernières années soit moins meurtrière qu’avant, la dangerosité de ces phénomènes est toujours palpable. La dernière éruption du mont Ontake au Japon en 2014 a par exemple fait 55 victimes dans l’archipel. En 2011, 324 personnes sont décédées après le réveil du volcan Merapi en Indonésie et 1 266 Philippins ont perdu la vie dans l’éruption du Mayon en 2006. Depuis 1900, le volcan qui a fait le plus de victimes est celui de la montagne Pelée en Martinique, en 1902, qui a fait plus de 28 000 victimes.

 

Dans le monde, c’est l’Indonésie qui a connu le plus grand nombre d’éruptions volcaniques. Depuis 1900, le pays a été témoin de 83 réveils de cratères, principalement sur l’île de Java sur laquelle se trouvent plusieurs volcans comme celui du Semeru et du Merapi. Il est suivi par le Japon et ses 49 éruptions dues en partie à l’activité du Mont Asama situé au centre de l’archipel.

 

Julien JÉGO / 24 avril 2015

 

http://www.liberation.fr/sciences/2015/04/24/activite-volcanique-de-plus-en-plus-d-eruptions-de-moins-en-moins-de-victimes_1262170



--------------------------------------------------

 

  

5 - Mexique : la violente explosion du volcan Colima filmée par une webcam

 

Une webcam permettant de surveiller l'activité du volcan Colima, situé dans le parc national Nevado de Colima (ouest du Mexique), a permis de filmer une impressionnante éruption explosive le 21 janvier. Un nuage de cendres a été projeté à une altitude de 4 kilomètres, rapporte Mashable. Il n'y a cependant aucun risque pour la population, selon les autorités locales, le vent éloignant le nuage des habitations. Une autre éruption, plus petite, avait également été enregistrée le 19 janvier.

 

Le Monde.fr/ Le Monde/ 22.01.2015/ Mis à jour le

 

http://www.lemonde.fr/planete/video/2015/01/22/mexique-la-violente-eruption-du-volcan-colima-filmee-par-une-webcam_4561601_3244.html



-------------------------------------------------

 


6 - Scènes apocalyptiques après l'éruption mortelle d'un volcan en Indonésie

 

Les recherches de survivants ont été vaines dimanche au pied du volcan indonésien Sinabung, après une nuée ardente qui a englouti 15 personnes et laissé un paysage apocalyptique où le seul signe de vie était un téléphone portable sonnant dans le vide.

Equipés de tronçonneuses et de masques à oxygène, 170 secouristes environ ont repris les fouilles dimanche matin, sous les grondements du volcan tout proche et dans une couche de cendre d'une trentaine de centimètres qui a totalement recouvert le village de Sukameriah, à 2,7 kilomètres du cratère.

 

Le Monde.fr/ 03.02.2014 à 11h24


http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/video/2014/02/03/scenes-apocalyptiques-apres-l-eruption-mortelle-d-un-volcan-en-indonesie_4359007_3216.html


 


------------------------------------------------

 


7 - Les catastrophes naturelles : de 2012 à 2015

 

Certains annonçaient la fin du monde un 21 décembre 2012. Bien que rien ne s'est passé ce jour là, certains détracteurs sont convaincus qu'il va se passer "un jour" quelque chose. Leur argument : une augmentation significative des catastrophes naturelles sur ces 5 dernières années et surtout de leur intensité. Et, il est vrai qu'on ne pourra pas les contredire sur ce terrain tant les événements récents les justifient.

 



7.1 - LES CATASTROPHES NATURELLES EN 2015
Mars : Le cyclone Pam a laissé derrière lui un sillage de dévastation après avoir balayé l’archipel de Vanuatu.
Février : Le Texas aux Etats-Unis est paralysé par une tempête de glace qui a fortement affecté les déplacements et les approvisionnements en électricité de l’Etat.
Janvier : Des inondations et des pluies torrentielles ont fait de nombreux dégâts au Malawi ces derniers jours et ont fait plus de  200 victimes.
Janvier : L’Australie vit les pires incendies de son histoire depuis 30 ans alors que près de 12 000 hectares ont été consumés et que les conditions météorologiques des prochaines heures risquent d’alimenter les flammes.

  

 


7.2 - LES CATASTROPHES NATURELLES EN 2014
Décembre : Des glissements de terrain et des inondations font au moins 53 morts aux Philippines
Novembre : Des inondations ont fait au moins 32 morts au Maroc, dans une région désertique affectée par de fortes précipitations.
Octobre : Plus de 300 personnes aurait été victime d’un glissement de terrain de près de 3 kilomètres de long au Sri Lanka.
Septembre : Les inondations qui sévissent actuellement en Inde et au Pakistan ( Cachemire) ont déjà fait plus de 450 morts et des dégâts considérables.
Aout : Séisme de magnitude 6,3 qui a frappé le sud-ouest de la Chine. Plus de 400 morts.
Juin : Des inondations importantes ont fait au moins 58 morts et de nombreux dégâts en Afghanistan
Mai : Près d’un million de personnes ont été affectées par les inondations en Bosnie et en Serbie, 40 morts, une catastrophe sans précédent dans la région, jamais vue depuis plus de 120 ans.
Avril : Un séisme de magnitude 8,2 a provoqué un tsunami au Chili et dans la région, faisant cinq morts et inondant les zones côtières.
Avril : Les Etats-Unis ont été frappés par une série de tornades qui ont fait au moins 21 morts dans plusieurs Etats, dévastant tout sur leur passage.
Février : Des pluies torrentielles ont provoqué des inondations qui ont fait au moins 50 morts au Burundi.


 

 

7.3 - LES CATASTROPHES NATURELLES EN 2013
Décembre : Des vents de la force d’un cyclone et des pluies torrentielles ont perturbé les réseaux de transport et interrompu les approvisionnements en électricité en Grande-Bretagne et en France mardi, l’un des jours les plus chargés de l’année à la Novembre : Au moins 10 000 morts ont été recensés ce week-end après le passage du super typhon Haiyan aux Philippines, l’une des tempêtes les plus puissantes jamais enregistrées dans l’histoire.

 

Octobre : Un séisme puissant d’une magnitude de 7,2 a frappé les îles touristiques des Philippines , tuant au moins 74 personnes.
Septembre : Un séisme d’une magnitude de 7,7 sur l’échelle de Richter a ébranlé le Pakistan, faisant au moins 238 morts et 340 blessés.
Juillet : Près de 6000 personnes sont encore portées disparues en Inde un mois après les inondations catastrophiques qui ont notamment frappé l’Etat de l’Uttarakhand.

 

Juin : L'Oklahoma essuie la plus large tornade de l’histoire des Etats-Unis
La tornade qui a balayé El Reno dans l’Etat d’Oklahoma était la plus large tornade de l’histoire des Etats-Unis d’après le National Weather Service.
Mai : Un séisme d’une magnitude 8,3 a eu lieu à près de 610 kilomètres de profondeur au large de la Russie, en faisant le séisme le plus profond jamais enregistré jusqu’à présent.
Avril : Au moins 208 victimes après le séisme en Chinequi a frappé la province de Sichuan
Février : La météorite qui a frappé la Russie, provoquant des dommages importants et faisant plus de 700 blessés est la plus importante jamais enregistrée depuis cent ans et avait la puissance d’une bombe nucléaire.
Janvier : L’Australie est en proie à des incendies catastrophiques, qui font rage dans cinq des six Etats du pays, et qui ont particulièrement dévasté l’île de Tasmanie.

 

   

7.4 - LES CATASTROPHES NATURELLES EN 2012
Décembre : Le typhon Bopha a fait au moins 379 morts aux Philippines, alors que les abris mis en place en anticipation du cyclone ont été balayés par des inondations et des glissements de terrain.
Novembre : Au moins seize personnes ont trouvé la mort lundi aux Etats-Unis et au Canada, frappés par le cyclone Sandy. L'ouragan avait auparavant déjà fait 67 morts dans les Caraïbes.
Aout : Un typhon puissant a balayé certaines îles du Japon avant de frapper la Corée du Sud, et menace maintenant la Corée du Nord, déjà en proie à de graves inondations depuis le mois de Juillet.
Juillet : L’incendie qui ravage actuellement la région de Colorado Springs aux Etats-Unis, a déjà détruit près de 350 maisons et entraîné l’évacuation de plus de 35 000 personnes, devenant ainsi le plus destructeur de l’histoire de l’Etat du Colorado.
Mars : Un séisme d’une magnitude de 7,4 sur l’échelle de Richter a frappé le Mexique, et a détruit de nombreuses maisons. Aucune victime n’est à déplorer.

 


7.5 - Les séismes les plus meurtriers

 

Séismes

1900-2000

2000-2015

Séismes avec magnitude entre 8 & 9

12

11

Séismes > 9 de magnitude

3

2


Les tiphons / cyclones les plus meurtriers
Le tiphon Haiyan fin 2012 aux Philippines a été le plus puissant et le plus meurtrier de tous les temps.
 

Cyclone de Bhola (Bangladesh), 12 novembre 1970

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/cyclone/les-15-cyclones-les-plus-meurtriers-et-devastateurs-des-50-dernieres-annees_art31311.html
Copyright © Gentside Découverte

Cyclone de Bhola (Bangladesh), 12 novembre 1970

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/cyclone/les-15-cyclones-les-plus-meurtriers-et-devastateurs-des-50-dernieres-annees_art31311.html
Copyright © Gentside Découverte

 

Autres liens intéressants :

Des explosions solaires ont manqué de peu la terre en 2012
Observatoire permanent des catastrophes naturelles

 

Publié le par Thierry T

 

http://thierry.taillefer.over-blog.com/article-les-catastrophes-naturelles-en-2010-64362367.html



------------------------------------------------

  







Avis des internautes

Articles recommandés

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : essor technologique et développement des nouvelles technologies

» ONU/ Organisation mondiale de la Santé (OMS) : M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, élu nouveau directeur général de l'OMS

» AFRIQUE/ ENERGIE SOLAIRE : forces, faiblesses et perspectives

» AFRIQUE/TECHNOLOGIES/ INFORMATIQUE/ ELECTRONIQUE : nouvelles évolutions, nouveau développement

» MONDE/ DEVELOPPEMENT ET POLLUTION : une civilisation productrice des sillons de sa destruction (mode de production, déchets, pollution, énergie…)

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ ENERGIE/ SCIENCE ET TECHNOLOGIES : construire le futur, construire l’avenir

» MONDE/ SCIENCE ET TECHNOLOGIES/ DIFFICULTES : avancées technologiques saisissantes et persistance des défaillances et lacunes

» MONDE/ ECONOMIE/ SANTE/ VEILLE TECHNOLOGIQUE : économie verte, avancées technologiques et perspectives extraordinaires

» MONDE/ IRAN/ NUCLEAIRE : accord sur le nucléaire iranien

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES : La Côte d’Ivoire veut réduire son retard numérique

» MONDE/ SCIENCE/ DEVELOPPEMENT SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE/ ECONOMIE : le monde avance, l’Afrique aussi

» SCIENCE MEDICALE/ LUTTE CONTRE LA MALADIE A VIRUS EBOLA : Résultats positifs et bonnes perspectives d’éradication de la maladie

» SCIENCE MEDICALE/ RECHERCHE/ TRAITEMENT/ PERSPECTIVES : Faire face avec efficacité aux maladies et mieux répondre aux problèmes liés à la santé publique

» AFRIQUE/ SANTE PUBLIQUE : Epidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Afrique de l’ouest

» SCIENCE/ TECHNOLOGIES/ ENERGIE : des perspectives saisissantes

» AFRIQUE/ SANTE PUBLIQUE/ EBOLA : Communiqué conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de l’union du fleuve Mano pour la lutte contre l’épidémie de fièvre à virus Ebola en Afrique de l’Ouest

» AFRIQUE : ECONOMIE NUMERIQUE/ NOUVELLES TECHNOLOGIES : évolutions favorables

» SANTE PUBLIQUE/ SIDA, HEPATITES, EBOLA : prévention, bilan, traitements et perspectives

» MONDE/ NOUVELLES TECHNOLOGIES/ E-HEALTH : les nouvelles technologies investissent la santé publique…

» SCIENCE MEDICALE/ RECHERCHES/ PREVENTION ET TRAITEMENT : les progrès médicaux insuffisamment mis à profit par les populations

» RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE/ INNOVATION : l’ouverture des données publiques est en marche

» SCIENCE MEDICALE/ Cellules-souches : une révolution médicale qui va changer le destin de l’Humanité

» SANTE/ OMS/ JOURNEES MONDIALES : prévention de la tuberculose et des maladies à transmission vectorielle

» MENACES GLOBALES/ CYBERCRIMINALITE : quelles réponses et quelles solutions ?

» ALLEMAGNE/ ENERGIE ET ELECTRICITE : La transition énergétique en Allemagne

» SCIENCE/ ALIMENTATION : ces produits alimentaires manufacturés qui deviennent de vrais poisons pour notre santé

» RWANDA/ DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE : SMART Rwanda : Transformer un pays tout entier via l’usage généralisé des TIC

» AFRIQUE : une révolution technologique et scientifique africaine est possible

» La Russie veut s’implanter en Afrique du Sud


Haut de page