Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

A LA UNE


Publié le 12/12/2015 à 01:52:00
MONDE/ RUSSIE/ TERRORISME/ ACTE DE GUERRE DELIBERE TURC : Actes et mesures suspects visant à renforcer l’Etat islamique et à consolider les avoirs financiers des milieux terroristes et criminels




0.1 – « Poutine/ Russie : Selon Vladimir Poutine, l'incident avec l'avion russe abattu aura des conséquences sérieuses" pour les relations entre Moscou et Ankara. Le chef du Kremlin a estimé que cet incident constituait un "coup dans le dos" de la Russie.  "La Russie a toujours traité la Turquie non seulement en voisin, mais en ami. Je ne sais pas qui avait besoin (d'un tel incident, ndlr), mais pas nous", a indiqué Vladimir Poutine. "Au lieu d'établir un contact immédiat avec la Russie après l'incident avec le Su-24, la Turquie s'est adressée à l'Otan, comme si c'était la Russie qui avait abattu leur avion", a déclaré le président russe. En outre, Vladimir Poutine a comparé le recours turc à l’Otan à la création d’une alliance pro-EI. "Je comprends que chaque Etat a ses propres intérêts régionaux, et nous les traitons toujours avec respect. Mais nous ne tolérerons jamais que des crimes pareils aient lieu", a déclaré le président russe. Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie, selon le ministère russe de la Défense. Les deux pilotes ont réussi à s'éjecter, leur sort demeure inconnu jusqu'à présent. Selon les sources militaires turques, l'avion russe aurait violé l'espace aérien du pays près de sa frontière avec la Syrie. Néanmoins, le ministère russe de la Défense souligne que pendant toute la durée du vol, l'avion se trouvait exclusivement au-dessus du territoire de la Syrie, comme l'attestent les données objectives des systèmes de contrôle. »

 

Afficher l'image d'origine

 

0.2 – « Russie/ Turquie/ pillage du pétrole syrien et irakien par l'organisation Etat islamique (EI) avec la complicité turque : Le président russe Vladimir Poutine a accusé Ankara, lundi 30 novembre, d'avoir abattu ce bombardier russe afin de protéger le trafic de pétrole auquel se livre l'organisation Etat islamique (EI). "Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc, justement vers ces ports depuis lesquels il est chargé sur des navires-citernes", a déclaré Vladimir Poutine lundi soir. Il s'est exprimé lors d'une conférence de presse en marge de la COP21. "Nous avons reçu des informations complémentaires qui confirment malheureusement que ce pétrole, produit dans les endroits contrôlés par l'EI et d'autres organisations terroristes, est acheminé massivement, de manière industrielle, vers la Turquie, a poursuivi Vladimir Poutine. La décision d'abattre cet avion a été spécifiquement dictée par une volonté de protéger des livraisons." »

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


--------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

  

1 - Poutine : la Russie ne tolérera aucun crime comme celui perpétré contre le Su-24

 

Selon Vladimir Poutine, l'incident avec l'avion russe abattu aura des conséquences sérieuses" pour les relations entre Moscou et Ankara. Le chef du Kremlin a estimé que cet incident constituait un "coup dans le dos" de la Russie.  "La Russie a toujours traité la Turquie non seulement en voisin, mais en ami. Je ne sais pas qui avait besoin (d'un tel incident, ndlr), mais pas nous", a indiqué Vladimir Poutine. "Au lieu d'établir un contact immédiat avec la Russie après l'incident avec le Su-24, la Turquie s'est adressée à l'Otan, comme si c'était la Russie qui avait abattu leur avion", a déclaré le président russe. En outre, Vladimir Poutine a comparé le recours turc à l’Otan à la création d’une alliance pro-EI. "Je comprends que chaque Etat a ses propres intérêts régionaux, et nous les traitons toujours avec respect. Mais nous ne tolérerons jamais que des crimes pareils aient lieu", a déclaré le président russe.

  

Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie, selon le ministère russe de la Défense. Les deux pilotes ont réussi à s'éjecter, leur sort demeure inconnu jusqu'à présent. Selon les sources militaires turques, l'avion russe aurait violé l'espace aérien du pays près de sa frontière avec la Syrie. Néanmoins, le ministère russe de la Défense souligne que pendant toute la durée du vol, l'avion se trouvait exclusivement au-dessus du territoire de la Syrie, comme l'attestent les données objectives des systèmes de contrôle.


24.11.2015/ Mis à jour 24.11.2015

  

http://fr.sputniknews.com/international/20151124/1019764527/poutine-avion-syrie-crime-su24.html


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------------

 

Schéma représentant le vol du bombardier russe Su-24 abattu en Syrie par un chasseur turc F-16 Afficher l'image d'origine

 

2 - Poutine : l'avion russe abattu à 1 km de la frontière turque

 

L'avion militaire russe abattu mardi par la Turquie se trouvai à 1 km de la frontière turque, a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors de sa rencontre avec le roi de Jordanie Abdallah II. Il est "évident" que l'avion russe ne menaçait pas la Turquie, a dit M. Poutine. L'avion russe Su-24 a été abattu au-dessus du territoire syrien par un missile air-air tiré depuis un avion turc, selon lui. Cet incident en Syrie "dépasse largement le cadre de la lutte antiterroriste ordinaire", a-t-il renchéri. L'avion s'est écrasé à 4 kilomètres de la frontière turque, a précisé le chef de l'Etat russe.

 

Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie, selon le ministère russe de la Défense. Les deux pilotes ont réussi à s'éjecter, leur sort demeure inconnu jusqu'à présent. Selon les sources militaires turques, l'avion russe aurait violé l'espace aérien du pays près de sa frontière avec la Syrie. Néanmoins, le ministère russe de la Défense souligne que pendant toute la durée du vol, l'avion se trouvait exclusivement au-dessus du territoire de la Syrie, comme l'attestent les données objectives des systèmes de contrôle.


Sputnik/ 24.11.2015/ Mis à jour 24.11.2015

 

http://fr.sputniknews.com/international/20151124/1019764711/russie-turquie-avion-poutine.html

 

-------------------------------------------------------


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

  

3 - La Russie a déployé ses systèmes S-400 en Syrie

 

Un système mobile de défense antiaérienne et antimissile dernier cri S-400 Triumph a été déployé ce jeudi sur la base militaire de Hmeimim en Syrie, rapporte un correspondant de RIA Novosti. Le ministre russe de la Défense a déclaré mercredi dernier qu'un système mobile de défense antimissile S-400 serait déployé en Syrie suite à la chute mardi de son bombardier Su-24 abattu par un chasseur turc dans l'espace aérien syrien. Le déploiement de ces batteries antimissile de dernière génération complète les mesures annoncées mardi soir par l'état-major de l'armée russe: envoi près de la province de Lattaquié, dans le nord-ouest de la Syrie, du croiseur lance-missiles Moskva de la flotte russe, équipé de systèmes antiaériens, et le fait que les bombardiers russes voleront désormais sous la protection de chasseurs.

Le radar du système S-400 est capable de viser simultanément 300 cibles, et possède une capacité antimissile. 72 missiles peuvent y être chargés simultanément.

  

26.11.2015/ Mis à jour 17:20 26.11.2015

 

http://fr.sputniknews.com/international/20151126/1019828193/syrie-russie-s-400.html


Afficher l'image d'origine


-----------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine  

 

4 - Avion russe abattu : Moscou met en place sa riposte

 

L’un des deux pilotes du bombardier russe Soukhoï Su-24, qui a été abattu par l’armée turque, a été sauvé par les forces spéciales russes et syriennes, a déclaré le ministre de la Défense de Russie. Le commandant de bord, qui n’a pas survécu, s’est vu attribuer le titre de Héros de Russie. Entretemps, Moscou a décidé de riposter militairement aux actions d’Ankara. Les forces spéciales russes et syriennes ont retrouvé et évacué vers la base aérienne russe de Hmeimim en Syrie le navigateur du bombardier Su-24 abattu le 24 novembre par des chasseurs turcs, a annoncé le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, en précisant que les recherches avaient duré environ douze heures. « L’opération a été un succès. Le navigateur a été transféré vers notre base. Il est sain et sauf. Je voudrais remercier nos hommes qui ont travaillé toute la nuit en prenant de gros risques. Ils ont achevé l’opération à 00h40 GMT », a-t-il indiqué.

 

La nouvelle du sauvetage a été évoquée précédemment par l’ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov. Dans une interview à la radio française Europe 1, il a dit que le commandant de l’équipage, le lieutenant-colonel Oleg Pechkov, « avait été blessé en descendant avec son parachute puis avait été sauvagement achevé par les djihadistes au sol ». Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que le pilote était décoré à titre posthume de l’Etoile de Héros de Russie, l’une des plus hautes distinctions du pays.

 

Résultat de recherche d'images pour  

   

_ « Actions criminelles de la Turquie »

Suite à l’attaque contre l’avion russe, l’ambassadeur de Turquie en Russie, Umit Yardim, s’est vu formuler une vive protestation par le ministère russe des Affaires étrangères, a-t-on appris le 25 novembre. La destruction du bombardier russe par la Turquie a été commentée une nouvelle fois mercredi par le Kremlin et le gouvernement. Vladimir Poutine a évoqué la recommandation du ministère des Affaires étrangères qui conseille aux Russes de s’abstenir de tout voyage en Turquie. Le président a soutenu cette mesure en invoquant les actions des autorités turques. Selon lui, ces dernières pratiquent « une politique intérieure ciblée sur l’islamisation de leur pays ». Il s’agit du soutien des courants radicaux de l’islam, a-t-il souligné. Suite au scandale lié à l’avion militaire russe abattu, « nous ne pouvons pas exclure d’autres incidents, a-t-il déclaré. Et s’ils surviennent, nous devrons y réagir d’une manière ou d’une autre. Dans ce cas, nos citoyens séjournant en Turquie pourraient courir un grand danger ». 

 

Le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a lui aussi commenté l’incident. Il a indiqué que la Turquie avait agi de manière déraisonnable et criminelle, ce qui avait engendré une série de conséquences. Selon lui, la démarche d’Ankara a débouché sur « une dangereuse aggravation des relations entre la Russie et l’Otan qui ne peut être justifiée par aucun intérêt, même pas par celui de la défense des frontières ». Elle prouve que la Turquie soutient les extrémistes du groupe terroriste Etat islamique (EI) et elle vient torpiller « les relations de bon voisinage qui existaient de longue date entre la Russie et la Turquie, notamment dans l’économie et le secteur culturel », a fait remarquer Dmitri Medvedev. Il a ajouté que la Russie pourrait renoncer maintenant à « plusieurs projets communs importants » et que les sociétés turques pourraient perdre leurs positions sur le marché russe.

 

Afficher l'image d'origine  


_ Riposte militaire

Les autorités ont évoqué également les mesures militaires prises par la Russie pour riposter. Moscou transfèrera dans sa base aérienne de Hmeimim des systèmes de défense antiaérienne sophistiqués S-400, a annoncé le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, en ajoutant que le croiseur lance-missiles Moskva était déployé au large de la Syrie. Le bâtiment est doté du système de défense antiaérienne Fort, de la classe des S-300. Il est arrivé près de la côte de Lattaquié (ouest, non loin de la base russe) et « il est prêt à détruire toute cible aérienne pouvant constituer un danger pour notre aviation ».

En outre, toujours d’après Sergueï Choïgou, chaque opération de frappe aérienne de la Russie en Syrie sera désormais effectuée sous la protection de chasseurs. Les mesures rendues publiques par le ministre sont les « décisions vigoureuses » annoncées précédemment par l’état-major et prises par le ministère de la Défense après la destruction du bombardier russe. Sergueï Choïgou a confirmé la cessation de tout contact militaire avec la Turquie.

 

Afficher l'image d'origine 

   

_ Mort d’un fusilier marin

Un fusilier marin russe a trouvé la mort dans l’opération de sauvetage du 24 novembre. Selon des informations du ministère russe de la Défense, l’hélicoptère Mil Mi-8 qui participait aux recherches a été endommagé par des tirs et a réalisé un atterrissage forcé, avant d’être détruit par les terroristes. Les participants à la mission de sauvetage ont été évacués vers la base aérienne russe, mais un fusilier marin a été tué pendant l’opération. D’après les médias, l’hélicoptère a été abattu par un missile antichar américain BGM-71 TOW.

 

25 novembre 2015/ Alexeï Timofeïtchev

 

http://fr.rbth.com/ps/2015/11/25/avion-ruse-abattu-moscou-met-en-place-sa-riposte_544309


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine   

 

5 - Avion russe abattu par la Turquie/ Réaction de la Grèce : La Turquie viole l’espace aérien grec régulièrement (c’est une situation "scandaleuse" et "incroyable"/(Paix et Pacifisme). 

 

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a envoyé plusieurs tweets à l'adresse de son homologue turc, sur le mode: "heureusement que nous avons la gâchette moins facile que vous", qui violez aussi notre espace aérien. Alors que l'Union européenne vient de s'accorder avec la Turquie sur un plan de gestion de la crise des réfugiés, plan qui inclut une reprise des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE, les relations ne sont pas au beau fixe entre la Sublime Porte et la Grèce. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a clashé dimanche son homologue turc sur Twitter, rapporte le Telegraph. Heureusement que nous n'avons pas la gâchette aussi facile que vous avec les Russes, lui envoie-t-il en substance, car vous violez notre espace aérien régulièrement. Une situation qu'il qualifie de "scandaleuse" et d'"incroyable". 

 

 

_ "Concentrons-nous sur nos objectifs positifs"

Alexis Tsipras fait référence au chasseur russe abattu le 24 novembre par la Turquie, alors qu'il avait pénétré dans son espace aérien pendant une opération visant des cibles en Syrie. "Nous dépensons des milliards en armement, vous pour violer notre espace aérien, nous pour vous intercepter", lance Alexis Tsipras, qui a un peu plus tard effacé ses tweets pour conclure par le message suivant : "Nous sommes dans la même région et il faut que nous nous parlions franchement si nous voulons trouver des solutions." 

 

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, lui, a joué l'apaisement. "Les commentaires sur les pilotes d'Alexis Tsipras semblent difficilement en accord avec l'esprit du jour. Alexis : concentrons-nous sur nos objectifs positifs". La Grèce et la Turquie ont une longue tradition de conflits régionaux, depuis l'indépendance de la Grèce vis-à-vis de l'Empire Ottoman en 1821. Pas moins de quatre guerres ont opposé les deux nations, la dernière juste après la Première guerre mondiale. Un conflit n'est par ailleurs toujours pas résolu, à Chypre, où les Turcs occupent toujours la partie Nord de l'île.  

Au-delà de cet antagonisme direct, la Grèce entretient également de bonnes relations diplomatiques avec la Russie. Tsipras plaide pour alléger les sanctions de l'UE vis-à-vis de la Russie, liées au conflit en Ukraine, et Moscou coopère économiquement avec Athènes, qui trouve à l'Est une oreille plus indulgente qu'à Bruxelles.  

 

Par LEXPRESS.fr/Publié le 30/11/2015/ Mis à jour 30/11/2015  

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/avion-russe-abattu-en-turquie-tsipras-clashe-son-homologue-turc-sur-twitter_1740696.html


Afficher l'image d'origine


----------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine


6 - Pour Poutine, la Turquie a abattu un avion russe pour protéger le trafic de pétrole du groupe Etat islamique

 

 Depuis le crash d'un avion russe abattu par l'armée turque à la frontière entre la Turquie et la Syrie, les relations entre la Russie et la Turquie sont tendues, et le restent. Le président russe Vladimir Poutine a accusé Ankara, lundi 30 novembre, d'avoir abattu ce bombardier russe afin de protéger le trafic de pétrole auquel se livre l'organisation Etat islamique (EI). "Nous avons toutes les raisons de penser que la décision d'abattre notre avion a été dictée par la volonté de protéger ces chemins d'acheminement de pétrole vers le territoire turc, justement vers ces ports depuis lesquels il est chargé sur des navires-citernes", a déclaré Vladimir Poutine lundi soir. Il s'est exprimé lors d'une conférence de presse en marge de la COP21.

 

Afficher l'image d'origine


_ "La décision d'abattre cet avion a été spécifiquement dictée"

"Nous avons reçu des informations complémentaires qui confirment malheureusement que ce pétrole, produit dans les endroits contrôlés par l'EI et d'autres organisations terroristes, est acheminé massivement, de manière industrielle, vers la Turquie, a poursuivi Vladimir Poutine. La décision d'abattre cet avion a été spécifiquement dictée par une volonté de protéger des livraisons."Pour le président turc, Recep Tayyip Erdogan, ces accusations russes relèvent de la "calomnie". Ankara refuse de s'excuser et maintient avoir agi légitimement pour protéger son espace aérien.

 

francetv info / 01/12/2015  

 

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/pour-poutine-la-turquie-a-abattu-un-avion-russe-pour-prot%C3%A9ger-le-trafic-de-p%C3%A9trole-du-groupe-etat-islamique/ar-AAfR1g6?li=AAaCKnE


http://www.veteranstoday.com/wp-content/uploads/2015/12/Russia-Has-Proof-Islamic-State-Oil-Flows-Through-Turkey-on-an-Industrial-Scale.jpg


--------------------------------------------


Afficher l'image d'origine  

   

7 - La Russie poursuivra son opération en Syrie malgré le Su-24 abattu

 

La Russie poursuivra son opération en Syrie malgré le Su-24 abattu, a déclaré mardi le ministère russe de la Défense. Un bombardier russe Sukhoi Su-24 engagé dans l'opération contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie s'est écrasé mardi sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière turque. Selon le président russe Vladimir Poutine, le Su-24 a été abattu dans l'espace aérien syrien par un missile air-air tiré par un chasseur turc F-16. La Turquie affirme que l'avion russe a violé son espace aérien. D'après le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait dans l'espace aérien syrien, à un kilomètre de la frontière turque.

 

24.11.2015/ Mis à jour 17:08 24.11.2015

 

http://fr.sputniknews.com/international/20151124/1019775805/syrie-su24-aviation-russe-ei.html


Afficher l'image d'origine  


----------------------------------------------

 

A truck hauls equipment in July to an oil refinery outside Arbil, the capital of the autonomous Kurdish region of northern Iraq. The terrorist group ISIS has captured about a dozen oil fields in Iraq and Syria, selling the oil at a steep discount on the black market to fund its operations in the two countries. Afficher l'image d'origine

                                                                                     // (Russia said its air force had so far destroyed around 500 fuel trucks  


8 - Russie/ Poutine : du pétrole livré par l'EI détecté en Turquie

 

La Russie a remarqué depuis longtemps l'afflux sur le territoire turc d'importantes quantités de pétrole provenant des gisements contrôlés par le groupe terroriste Etat islamique (EI), a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine. "Nous avons remarqué depuis longtemps que sur le territoire de la Turquie afflue une grande quantité de pétrole et de produits pétroliers venant des territoires occupés. Ce qui procure d'importants revenus aux formations armées", a déclaré M.Poutine. Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie, selon le ministère russe de la Défense. Les deux pilotes ont réussi à s'éjecter, leur sort demeure inconnu jusqu'à présent.


Selon les sources militaires turques, l'avion russe aurait violé l'espace aérien du pays près de sa frontière avec la Syrie. Néanmoins, le ministère russe de la Défense souligne que pendant toute la durée du vol, l'avion se trouvait exclusivement au-dessus du territoire de la Syrie, comme l'attestent les données objectives des systèmes de contrôle. Selon le président russe, l'avion russe se trouvait à un kilomètre de la frontière turque, au-dessus de la Syrie, quand il a été abattu, et il s'est écrasé à 4 km de la frontière turque, sur le sol syrien.

 

24.11.2015/ Mis à jour 15:02 24.11.2015


http://fr.sputniknews.com/international/20151124/1019766308/poutine-petrole-turquie-ei.html


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


---------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine  


9 - Pour vendre leur pétrole, les terroristes de Daesh passent par... leur ennemi turc

Pour transporter son pétrole, Daesh utilise les mêmes recettes que Sadam Hussein : la corruption de certains responsables turcs. Le pétrole rapporterait plus de 500 millions d'euros par an à Daesh, explique un ancien chef de la CIA à Sputnik. 50 millions de dollars par mois… Voilà ce que la vente de pétrole rapporterait à l’Etat islamique, selon une enquête de l’agence de presse Associated Press, qui se base sur des sources proches des agences de renseignement. Et tout ce pétrole, souvent vendu à bon marché, transiterait par la Turquie, pourtant engagée dans la lutte contre Daesh et allié de longue date des Etats-Unis.

 

Selon AP, Washington aurait d’ailleurs exprimé aux autorités turques, en place à Ankara, ses inquiétudes quant aux moyens dont dispose Daesh pour l'extraction de l'or noir. Des moyens qui passeraient, eux aussi, par la Turquie. Pour John Kiriakou, ancien analyste de la CIA, ancien enquêteur du Comité sénatorial chargé des affaires étrangères, Daesh s’appuie sur «des éléments corrompus de l'armée turque et des fonctionnaires des gouvernements locaux et régionaux du sud-ouest de la Turquie. Daesh a enrichi les bonnes personnes…» 

 

Il faut dire que les bénéfices peuvent être énormes. Car selon les agences de renseignement, Daesh vendrait le baril de pétrole aux environs de 10 dollars, contre 45 au cours officiel. Selon cette même source, se sont près de 30 000 barils par jour qui seraient écoulés en Turquie à partir de la Syrie. Selon John Kiriakou, l’Etat islamique utilise ainsi le même schéma que celui qui avait été employé par Saddam Hussein lorsqu’il contournait les sanctions de la communauté internationale pour vendre du pétrole irakien. Pour l’ancien agent de la CIA, les revenus pétroliers de Daesh pourraient toutefois être réduits. Mais les Etats-Unis ont, selon lui, décidé de se consacrer pour le moment à d’autres problèmes. Les Etats-Unis auraient toutefois changé légèrement de stratégie, ciblant à plusieurs reprises les raffineries de pétrole contrôlées par Daesh depuis quelques jours.

 

L'argent du pétrole reste très précieux pour l’Etat islamique. Il s’agirait de sa deuxième source de revenus après les confiscations et les taxes. John Kiriakou estime qu'«une alliance avec les Russes» est indispensable pour mettre fin à Daesh car «les deux parties conviennent que l'Etat islamique est une mauvaise chose et que nous voulons nous en débarrasser… Mais nous ne travaillons pas avec eu pour y parvenir». Selon plusieurs rapports, un potentiel de 400 000 barils de pétrole par jour serait déjà aux mains de l’Etat islamique. L’an passé, les terroristes de Daesh avaient même mis la main sur la plus grande raffinerie d’Irak, à Baiji. Cette dernière aurait été reprise par le pouvoir irakien au cours du mois d’octobre. 

 

International / 31 oct. 2015  

 

https://francais.rt.com/international/9409-petrole-daesh-turquie-corruption


Afficher l'image d'origine  


-----------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

 

10 - "Si la Turquie ferme sa frontière, Daech s’écroule"

 

Taxes, rançons, ventes d’œuvres d’art,… : l’Etat islamique se finance de plusieurs manières. Mais ses revenus les plus réguliers restent ceux de la vente du pétrole que Daech extrait sur les territoires conquis en Irak et en Syrie. "Si on veut mettre fin à Daech, il faut frapper ses installations pétrolières", dit Pierre Terzian, directeur de Pétrostratégies, qui dénonce une "complicité" turque avec les djihadistes.

  

1. Que gagne Daech avec le pétrole ? Malgré qu’ils restent importants, les revenus pétroliers sont "en chute libre" pour l’Etat islamique. "Cela ne constitue sans doute plus leurs revenus principaux", explique Francis Perrin, le président de Stratégies et politiques énergétiques. "Cette rente pétrolière est passée en un peu plus d’un an de 100 millions de dollars par mois à 20 millions de dollars actuellement", complète Pierre Terzian. Plusieurs facteurs expliquent ce déclin, selon M. Perrin. Les prix internationaux ont tout d’abord chuté de près de 60 % depuis l’été 2014. "Et Daech vend un pétrole illégitime, et donc avec une décote importante. On évoque un baril à moitié prix, soit aux alentours de 20 dollars actuellement." Ensuite, les frappes aériennes de la Coalition sur ces cibles jugées "faciles car souvent situées en plein désert" portent leurs effets. Selon Pierre Terzian, Daech est passé de 90 000 barils extraits par jour à 25 000 actuellement.

 

 

2. Comment les djihadistes arrivent-ils à extraire ce pétrole ? Selon nos experts, aucune compagnie pétrolière saoudienne, voire occidentale n’aide les djihadistes à extraire le pétrole en Syrie ou en Irak. "Ce sont des conneries tout cela", selon M. Terzian. Mais Daech peut compter sur la collaboration "forcée ou volontaire" d’un petit millier de techniciens et ingénieurs qui travaillaient sur ces champs pétroliers avant l’invasion djihadiste.

 

 

3. Où est raffiné ce pétrole ? D’après M. Terzian, des centaines de camions citernes partent tous les jours de ces gisements vers le centre de la Turquie où le pétrole est raffiné, puis commercialisé. "Daech n’a rien inventé. Ils ont repris le système de contrebande mis en place, dans les années 90, par l’ex-dictateur irakien Saddam Hussein pour contourner les sanctions internationales. Quand Daech est arrivé en Irak, cela a été très vite : les camions étaient là, les routes existaient, les raffineurs turcs étaient partants…"

 

 

4. Pourquoi les Turcs laissent-ils faire ? Toujours selon Pierre Terzian, tout le monde est au courant de ce trafic, "à commencer par le gouvernement turc qui laisse faire. Il faut être clair : si la Turquie ferme hermétiquement sa frontière avec les zones occupées par Daech, l’Etat islamique s’écroule en l’espace de quelques mois faute de revenus, mais aussi d’hommes et d’armes,…" D’après l’expert, la Turquie a, jusqu’ici, été un "allié objectif" de Daech. Le gouvernement Erdogan exercerait ainsi un "chantage constant" envers les Américains et les Européens, auxquels il reproche d’armer son ennemi numéro un, les Kurdes. "Les Occidentaux sont au courant de ce trafic, mais ils ont tous la trouille (sic) de la Turquie", dit l’expert.

 

 

5. Du pétrole de Daech en Europe ? "Malheureusement, des Etats membres de l’UE achètent ce pétrole" (de Daech). La phrase, prononcée à l’été 2014, par l’ambassadrice de l’Union européenne en Irak, Jana Hybaskova, avait provoqué pas mal de remous. "C’est faux. On ne finance pas Daech en faisant son plein, en Belgique ou en France à la pompe à essence, explique Francis Perrin. Je ne sais pas pourquoi elle a affirmé cela sans aucun début de preuve." D’après l’expert, le pétrole de Daech est vendu exclusivement en Syrie, en Irak ou en Turquie. Parfois même aux ennemis de Daech, mais en "quantité infime", selon Pierre Terzian. "On sait que l’Etat islamique vend parfois, de manière indirecte, de toutes petites quantités de pétrole aux Kurdes et aux autres forces armées syriennes. Parfois ce pétrole est même transporté à dos d’âne." Selon M. Terzian, il y a peut-être eu "un volume de pétrole symbolique" de Daech qui est arrivé dans "un ou deux pays européens". "Mais ce n’est certainement plus le cas actuellement." 

  

Raphaël Meulders / Publié le mardi 24 novembre 2015 à 12h46 / Mis à jour le mardi 24 novembre 2015 à 12h50

 

http://www.lalibre.be/actu/international/si-la-turquie-ferme-sa-frontiere-daech-s-ecroule-564b659a3570bccfaf1b9a68


Afficher l'image d'origine  


---------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine    

  

11 - RUSSIE/ CRISE SYRIENNE/POUTINE : retour sur le message de Poutine au Parlement

 

Le président russe Vladimir Poutine a prononcé son traditionnel discours annuel devant l’Assemblée fédérale. Les experts interrogés par RBTH ont qualifié l’allocation du président d’assez libérale, mais sans idées révolutionnaires. Avec l’opération militaire en Syrie, les attentats de Paris, l’attaque contre l’avion russe А321 et l’incident du Su-24 abattu par la Turquie dans le ciel syrien, les observateurs s’attendaient à ce que le discours traditionnel du président Vladimir Poutine soit focalisé sur la sécurité internationale. Ces attentes ont été en grande partie justifiées : en parlant des actes turcs, le président a promis qu’il n’oublierait pas « cette complicité de terrorisme » et a souligné qu’« Ankara aurait plus d’une occasion de regretter ce qu’il a fait ».

Outre cette déclaration, l’allocution ne comportait pas de rhétorique belliqueuse, alors que les thèses sur la politique intérieure étaient presque libérales. Néanmoins, elles ne peuvent être qualifiées de « révolutionnaires ».

 

Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour


_ Plus qu’une histoire de tomates

« La phrase « on n’en restera pas aux tomates » (Poutine faisait allusion à l’interdiction récente de l’importation des fruits et légumes turcs en Russie, ndlr) est en réalité au cœur du discours », estime le président de l’Institut de stratégie nationale Mikhaïl Remizov.  Pour lui, cela signifie que Moscou est prêt pour une réponse extrêmement sérieuse et adoptera des mesures permanentes contre la Turquie. Les précédents propos de Poutine ont été aujourd’hui présentés sous une forme acerbe, estime l’expert. Les autres thèses du président sur la politique extérieure n’étaient pas aussi agressives que ses attaques contre Ankara. « Il a exprimé son souhait de voir émerger une large coalition de lutte contre le terrorisme, en particulier avec les puissances occidentales. En outre, tout au long du discours, il a fait plusieurs déclarations sur la volonté de la Russie de coopérer et d’être présente sur les marchés mondiaux », souligne Ekaterina Schulmann, politologue et professeure associée de l’Institut des sciences sociales auprès de l’Académie présidentielle russe d'économie nationale et d'administration publique, qui qualifie le ton présidentiel d’assez conciliant dans le contexte actuel.

L’absence de tout soupçon de rhétorique anti-occidentale dans la politique extérieure est également remarquée par Evgueni Mintchenko, directeur de l’Institut international d’expertise politique : toutes les « piques » ont visé les terroristes et à la Turquie.

 

Afficher l'image d'origine  


_ Pays d’opportunités

Les thèses sur la politique intérieure et l’économie dans le discours du président Vladimir Poutine s’adressaient à différents groupes sociaux et revêtaient un accent positif. « Sa thèse principale dit : la Russie est un pays d’opportunités, vous pouvez travailler librement dans plusieurs domaines, nous ne vous imposerons pas d’obstacles », explique Dmitri Orlov, directeur général de l’Agence des communications politiques et économiques, proche du Kremlin. Poutine a également formulé des propositions en matière de lutte contre la corruption, les mesures visant notamment à renforcer la transparence des dépenses budgétaires.

Le président a par ailleurs annoncé l’introduction d’un critère claire et facile à calculer afin de mesurer l’efficacité de la substitution des importations (politique lancée après l’introduction des sanctions occidentale visant à favoriser la fabrication de produits en Russie, ndlr) – la part des exportations de hautes technologies et hors matières premières. « Le président montre une fois de plus sa capacité à répondre aux défis de manière originale », résume M. Orlov. Pour autant, Mikhaïl Remizov ne décèle aucune idée révolutionnaire dans le discours de Poutine. Il estime qu’il ne s’agissait que de mesures cosmétiques qui ne supposent aucun redémarrage de la croissance économique, bien qu’elles méritent d’être soutenues.

Ainsi, la partie du discours consacrée à la politique intérieure est presque libérale, dans la mesure du possible dans les conditions actuelles, estime Mme Schulmann. « Même si tous les propos sur la réduction de la pression des instances de contrôle sur les entreprises et le développement des exportations de hautes technologies se sont achevés par une proposition visant à renforcer les pouvoirs des instances de contrôle, créer de nouvelles structures de pouvoir et distribuer l’argent public à un tel ou un tel », indique Ekaterina Schulmann. 

 

Droits réservés/ 4 décembre 2015 / Ekaterina Sinelchtchikova

 

http://fr.rbth.com/ps/2015/12/04/liberal-ma-non-troppo-retour-sur-le-mesage-de-poutine-au-parlement_547475


Afficher l'image d'origine


----------------------------------------------

   

Afficher l'image d'origine

 

12 - L'armée russe accuse Washington de "couvrir" le trafic de pétrole de l'EI vers la Turquie

 

L'armée russe a accusé samedi les Etats-Unis de "couvrir" le trafic de pétrole vers la Turquie depuis les zones contrôlées par l'organisation Etat islamique en Syrie, après que Washington eut jugé "insignifiantes" les quantités concernées. "Quand des responsables américains déclarent ne pas voir comment le pétrole des terroristes est transporté en Turquie en contrebande, ce n'est même pas de la sournoiserie, cela sent la volonté de couvrir ces actes", a écrit le ministère de la Défense sur sa page Facebook. "Ces derniers temps, les déclarations du Pentagone et du département d'Etat  s'apparentent à un théâtre de l'absurde", a-t-il ajouté, conseillant à Washington de "consulter les vidéos prises par ses drones qui sont d'ailleurs ces derniers temps trois fois plus nombreux qu'avant à la frontière turco-syrienne et au-dessus des zones pétrolières".

 

Depuis la destruction d'un bombardier russe le 24 novembre par l'aviation turque à la frontière syrienne, la Russie accuse la Turquie de tirer profit de la contrebande d'or noir en provenance des jihadistes. Photos satellites et vidéos à l'appui, l'armée russe a présenté mercredi ce qu'elle considère comme des preuves de ce trafic et mis en cause personnellement le président Recep Tayyip Erdogan et sa famille. Certes de petites quantités de pétrole passent la frontière turco-syrienne dans des camions-citernes, ont reconnu des responsables américains vendredi, mais pas dans des proportions qui peuvent intéresser aux plus hauts niveaux de l'Etat.

 

"La quantité de pétrole introduite en contrebande est extrêmement faible, a décru avec le temps et est insignifiante en terme de volume, à la fois en volume de pétrole et en volume de revenus", a indiqué vendredi Amos Hochstein, coordinateur sur les questions d'énergie à l'international au sein du département d'Etat américain. Des responsables américains ont expliqué que la campagne de bombardements aériens a considérablement endommagé les infrastructures pétrolières des jihadistes qui contrôlent de larges pans de territoires en Syrie et en Irak. Le pétrole extrait par l'EI, ajoutent-ils, est de toutes façons largement utilisé en Syrie. La contrebande pétrolière représente l'une des principales sources de financement de l'organisation ultra-radicale, qui en tire, selon des estimations, 1,5 million de dollars de revenus par jour.

 

Par AFP/ 05/12/2015

 

https://fr.news.yahoo.com/larm%C3%A9e-russe-accuse-washington-couvrir-trafic-p%C3%A9trole-lei-185310808.html


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine   

 

13 - L'Irak somme la Turquie de retirer ses troupes de son territoire

 

L'Irak a réclamé que la Turquie retire ses troupes déployées sur le sol irakien, en dénonçant une violation de sa souveraineté après une telle démarche de la part de cette dernière. Bagdad a dénoncé samedi une violation de sa souveraineté après l'entrée d'"environ un bataillon" turc dans la province de Ninive, dont il a exigé le retrait immédiat, selon les services du premier ministre irakien. Concrètement, le président irakien Fouad Massoum a dénoncé une "violation du droit international" susceptible d'accentuer les tensions régionales, selon un communiqué diffusé en ligne. Le président a appelé au retrait des forces militaires turques et demandé au ministère des Affaires étrangères de prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver l'indépendance et la souveraineté de l'Irak, rapporte Reuters.

 

Précédemment, le centre de presse du premier ministre d'Irak avait diffusé une déclaration gouvernementale officielle demandant à la Turquie de retirer ses soldats d'Irak. Selon les autorités, un bataillon de chars turc est entré dans la province de Nainawa sous prétexte d'entraîner des groupes armés irakiens. Les activités de la Turquie ont été qualifiées d'incursion. Les médias avaient annoncé plus tôt que les autorités turques avaient envoyé 130 militaires dans la région de Mossoul (nord) pour entraîner des Kurdes irakiens (peshmergas) combattant Daech.

 

05.12.2015/ Mis à jour 19:46 05.12.2015

 

http://fr.sputniknews.com/international/20151205/1020078426/irak-turquie-troupes.html


Afficher l'image d'origine  


------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine  


 

14 - Troupes turques en Irak : le parlement irakien appelle à des représailles

 

Le chef du comité de sécurité et de défense du parlement irakien a recommandé au premier ministre irakien de recourir à l'aviation afin d'exercer des frappes aériennes sur des troupes turques. Hakim al-Zamili, chef du comité du parlement irakien de sécurité et de défense a menacé les troupes turques ayant empiété sur le territoire irakien d'engager des actions militaires à leur égard, a annoncé l'édition Voice of Iraq. Les autorités turques ont envoyé environ 130 militaires dans le nord de l'Irak, près de Mossoul, afin d'entraîner des combattants kurdes irakiens, pouvait-on apprendre dernièrement dans certains médias.

  

_ La Turquie viole la souveraineté de l'Irak

Pourtant, l'effectif des militaires turcs ayant franchi la frontière irakienne, est estimé non pas à une centaine, mais à plusieurs milliers de soldats, a déclaré Hakim al-Zamili. En outre, des dizaines de chars turcs ainsi que d'autres véhicules blindés sont présents dans le nord de l'Irak, à Mossoul. Hakim al-Zamili a également souligné que la décision de la Turquie de faire pénétrer des troupes sur le territoire de l'Irak constituait une violation de la souveraineté de l'Etat irakien. Le membre du parlement a menacé d'entamer des actions militaires à l'encontre des soldats turcs dans le cas où ceux-ci refuseraient de quitter le sol irakien dans les plus courts délais. 

Hakim al-Zamili a envoyé une lettre au premier ministre irakien Haïder al-Abadi où il lui avait conseillé de recourir à l'aviation afin d'exercer des frappes sur des troupes turques, qualifiées d'envahisseurs. D'après le message diffusé par le centre de presse du premier ministre irakien Haïder al-Abadi, les militaires turcs n'ont reçu aucune autorisation de Bagdad afin de franchir la frontière irakienne. "Les forces armées turques qui sont déployées près de Mossoul ont fait irruption dans le pays sans autorisation, et elles doivent partir immédiatement", précise le communiqué diffusé par le centre de presse du premier ministre irakien Haïder al-Abadi.


International/ 05.12.2015/ Mis à jour 11:56 05.12.2015

 

http://fr.sputniknews.com/international/20151205/1020069700/irak-turquie-invasion.html


Afficher l'image d'origine


------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

 

15 - L'Irak refuse le déploiement d'une nouvelle unité de l'US Army

 

L'Irak n'a en aucune manière réclamé le déploiement sur son territoire de forces terrestres étrangères et un tel déploiement serait considéré comme "un acte d'agression", dit jeudi sur sa page Facebook le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi. Les Etats-Unis ont fait savoir cette semaine qu'une nouvelle unité des forces spéciales américaines serait déployée en Irak pour assister l'armée irakienne dans sa lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). Dès mardi, Haïdar al Abadi avait déclaré que l'Irak n'avait pas besoin de forces terrestres étrangères, ajoutant que tout déploiement de troupes étrangères nécessitait l'approbation de son gouvernement et ne devait pas empiéter sur la souveraineté nationale irakienne. Environ 3.500 soldats américains conseillent et assistent actuellement l'armée irakienne. En octobre dernier, un membre des forces spéciales américaines a trouvé la mort durant une opération menée en coordination avec les combattants kurdes pour secourir des otages détenus par l'EI dans la ville de Haouidja.

 

L'unité dont le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a annoncé l'envoi sera distincte du groupe d'une cinquantaine de membres des forces spéciales américaines que Washington a envoyé en Syrie pour coordonner l'action au sol des rebelles soutenus par les Etats-Unis. Selon l'armée américaine, cette nouvelle unité devrait compter une centaine d'hommes.

 

(Saif Hameed, Guy Kerivel pour le service français)/ Reuters / 03/12/2015 / BAGDAD (Reuters)

 

https://fr.news.yahoo.com/lirak-refuse-le-d%C3%A9ploiement-dune-nouvelle-unit%C3%A9-lus-204302606.html


Afficher l'image d'origine


------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine   

 

16 - Financement du terrorisme : Le pétrole, le coton ou le phosphate de l’Etat islamique sont-ils vendus en Europe ?

 

Des puits de pétrole, des gisements gaziers, des mines de phosphate, des champs de coton, des cultures de céréales… Autant de ressources sur lesquelles l’Etat islamique a mis la main grâce aux territoires qu’il contrôle en Irak et en Syrie. Malgré l’embargo dont il fait l’objet, une partie de ces produits sont écoulés sur les marchés, vers les pays voisins, et servent à financer sa guerre sans fin. Comment les entreprises des secteurs concernés, les négociants de matières premières, les banques et les institutions internationales s’assurent-ils qu’ils ne contribuent pas à remplir les caisses de Daech ?

 

« Les établissements financiers et de crédit sont appelés à exercer une vigilance particulière à l’égard de toutes transactions commerciales de nature à bénéficier à Daech » prévient Tracfin, la branche du ministère français des Finances chargée de la lutte contre le blanchiment. Les revenus annuels de l’État islamique avoisinent les 3 milliards de dollars, selon les estimations. En prenant le contrôle d’une partie du territoire syrien et irakien, le groupe armé a mis la main sur plusieurs puits de pétrole, sur des gisements gaziers, des fabriques d’engrais, des champs de coton et de céréales… Autant de matières premières qui peuvent contribuer à son financement. En plus de l’argent venu des enlèvements, des taxes imposées aux populations, du trafic d’antiquités, cette mainmise sur des ressources naturelles et les hydrocarbures rapportent des sommes conséquentes. Encore faut-il écouler ces matières premières.

Qui sont donc les partenaires commerciaux de Daech ? Les autorités internationales et les grandes entreprises des secteurs concernés ont-elles pris les mesures qui s’imposent ?

 

Avec le déploiement du porte-avions Charles-De-Gaulle en Méditerranée orientale, suite aux attentats de Paris du 13 novembre, l’armée française va intensifier ses bombardements aériens – débutés il y a plus d’un an – contre Daech en Syrie et en Irak. La veille des attaques de Paris, le ministère de la Défense annonçait avoir bombardé trois sites pétroliers syriens. Les frappes menées par les États-Unis ciblent également des installations pétrolières de Daech. L’opération a été baptisée "Tidal Wave II", en référence à la première opération Tidal Wave qui visait les ressources pétrolières des nazis en Roumanie durant la Seconde Guerre mondiale. Le lundi 16 novembre, pour la première fois, les États-Unis ont commencé à attaquer également des convois de camions citernes, transportant du pétrole destiné à la contrebande. Ce dont ils s’étaient abstenus jusqu’alors par crainte de faire des victimes civiles.

 

Afficher l'image d'origine   


_ ExxonMobil, Chevron et Total convoitent les sous-sol kurdes

Les puits pétroliers contrôlés par Daech représentent, en octobre 2014, 60 % de la production syrienne de pétrole et 10 % de la production irakienne, selon un rapport de l’agence d’informations financières Thomson Reuters. Ce qui correspond à l’époque à une capacité de 60 000 barils par jour dans chaque pays. Une production qui place en théorie le « califat » au 40ème rang des pays producteurs de pétrole, et rapporte un profit estimé entre 2 et 4 millions de dollars par jour. Mais c’était il y a plus d’un an.

La situation militaire a changé. Une partie des puits capturés par Daech en 2014 ont été reconquis par les forces kurdes et irakiennes appuyées par les États-Unis et l’Iran, réduisant considérablement les ressources potentielles de l’État islamique. S’ils revêtent une importance majeure pour la conduite de la guerre, les gisements actuellement exploités par Daech restent en fait modestes : quelques dizaines de milliers de barils par jour au plus, alors que la production d’ensemble de l’Irak se compte en millions de barils. Les gisements syriens contrôlés par l’organisation sont par ailleurs sur le déclin. Mais l’avancée de Daech dans le nord de l’Irak durant l’été 2014 menace alors directement des gisements pétroliers bien plus considérables, ce qui a probablement motivé l’intervention états-unienne. ExxonMobil, Chevron et la française Total se préparent d’ailleurs toutes à exploiter les richesses du sous-sol kurde.

 

 

_ Pétrole, phosphate et textile made in Etat islamique ?

Que fait Daech avec ses ressources, même limitées, en pétrole ? L’État islamique « couvre ses propres besoins et, semble-t-il, vend le reste sur le marché noir local, et exporte du pétrole brut et ou raffiné vers la Jordanie, l’Iran, le Kurdistan et la Turquie », indique le rapport de Thomson Reuters. Les djihadistes profiteraient des réseaux de contrebande existant depuis les embargos frappant l’Irak de Saddam Hussein puis l’Iran. Un rapport d’avril 2015 du Congrès des États-Unis signale aussi que le groupe vend du pétrole venu de ses puits irakiens via la Turquie « de la même manière pour l’essentiel que le pétrole syrien ». Des informations font aussi état de ventes possibles du pétrole de Daech au régime syrien, et même aux rebelles et aux Kurdes de Syrie, qui combattent les islamistes.

 

En plus du pétrole, Daech a aussi pris le contrôle de plusieurs gisements gaziers, d’une mine de phosphate irakienne, d’une usine de production d’acide sulfurique et phosphorique et de cinq cimenteries, dont une de Lafarge en Syrie. Mais, précise une analyse du groupement intergouvernemental de lutte contre le blanchiment d’argent (Groupement d’action financière, Gafi), « au contraire du pétrole brut et raffiné, pour lesquels il existe des circuits de contrebande établis de longue date et des marchés noirs locaux, ces autres ressources sont probablement plus difficile à monétiser pour Daech ». Des inquiétudes existent aussi sur la possibilité que du coton syrien cultivé dans les champs sous contrôle de Daech puisse passer par la Turquie, avant de se retrouver dans les stocks des fabricants textiles européens. Une étude réalisée par une consultante française sur la filière textile régionale alertait il y a deux mois sur l’existence d’un risque réel pour les consommateurs français d’acheter des vêtements contenant du coton de l’État islamique. Des conclusions que l’Union française des industries textiles, indirectement mise en cause, juge erronées.


 Afficher l'image d'origine


_ Les transaction de pétrole avec Daech interdites par l’UE, les États-Unis et l’ONU

En principe, toute transaction qui risque d’alimenter les caisses des groupes islamistes en Syrie et en Irak est interdite. Des entreprises ont stoppé leurs achats de matières premières avec la Syrie dès le début de la guerre. La multinationale norvégienne Yara, spécialisée dans les engrais, assure ne plus acheter de phosphate syrien depuis février 2011, ni venant d’Irak. L’Union européenne a prohibé tout achat de pétrole syrien [1]. À cette époque, les sanctions visent spécifiquement le régime de Bachar El-Assad et la répression sanglante face au soulèvement populaire – l’Etat islamique n’a pas encore surgi sur la scène régionale. Total cesse toutes ses activités de production en Syrie en décembre 2011. L’entreprise française y exploitait du pétrole dans la région de Deir Ez Zor. Elle n’emploie aujourd’hui plus que deux personnes dans son bureau de Damas, afin de « respecter les obligations contractuelles », fait savoir la compagnie.

 

Les États-Unis aussi ont interdit l’importation de pétrole venu de Syrie avant que Daech ne prenne le contrôle d’une partie des puits [2]. Les sanctions états-uniennes prohibent toutes les transactions de pétrole, mais aussi toute transaction financière en lien avec du pétrole d’origine syrienne. Au sein de l’ONU, les décisions prises visent uniquement les groupes islamistes de la région, mais épargnent le gouvernement syrien, grâce au soutien de la Russie, qui dispose d’un droit de véto au Conseil de sécurité. Une résolution [3] de février 2015 condamne « tout engagement dans un commerce direct ou indirect en particulier de produits pétroliers, et de raffineries modulables, avec Daech et le Front Al-Nusra », une autre composante des forces islamistes en Syrie.

 

Afficher l'image d'origine


_ Des réseaux de contrebande qui datent de l’embargo irakien

En France, Tracfin invite « les établissements financiers et de crédit » à « considérer les transactions financières relatives, directement ou indirectement, à l’achat de pétrole, brut ou non, en provenance d’Irak ou produit en Irak, comme des transactions à risque élevé, justifiant des vigilances particulières, sauf si la State Oil Marketing Organization, qui relève du ministère du Pétrole du gouvernement Irakien, y a consenti. » Sur place, les frontières sont poreuses, les alliances de factions sont à géométrie variable, la corruption est généralisée et la situation régionale, notamment au Kurdistan irakien, extrêmement complexe. Autant d’éléments qui favorisent évidemment la vente de pétrole de Daech par l’intermédiaire de trafiquants à travers l’Irak et la Turquie. Le gouvernement régional kurde d’Irak, s’il combat lui aussi Daech, exporte par exemple du pétrole sans l’accord du gouvernement central irakien, dans une stratégie d’indépendance politique et financière [4].

 

Dans cette situation de guerre, où les réseaux de contrebande sont implantés de longue date, les frontières troubles, et où le Kurdistan irakien vend du pétrole sans l’aval de Bagdad, il est extrêmement difficile de tracer le pétrole dans la région. Là encore, la frontière turque est montrée du doigt. « Les institutions financières feraient bien d’examiner précisément les transactions qui impliquent des entreprises turques ou des individus liés au secteur pétrolier en Turquie », conseille l’agence d’informations financières Thomson Reuters dans son rapport. En Irak, « il est apparu que Daech fait usage des anciens réseaux mis en place par le parti Baas [l’ancien parti au pouvoir à l’époque de Saddam Hussein, ndlr] pour contrevenir au programme Pétrole contre nourriture ».

 

 

_ Les sociétés de trading achètent-elles du pétrole de Daech ?

Ce programme, mis en place par l’ONU pour atténuer les effets de l’embargo des États-Unis contre l’Irak entre 1992 et 2002, s’est retrouvé au cœur d’un vaste système de corruption pour le contourner. Dans cette affaire, l’entreprise française Total a été poursuivie pour corruption. Elle est toujours en attente du jugement en appel [5]. Une grande entreprise suisse de négoce de pétrole, Vitol, a également été condamnée en 2007 aux États-Unis à plus de 17 millions de dollars d’amende et de compensation pour la corruption de fonctionnaires irakiens.

 

Comment les négociants de pétrole et de matières premières s’assurent-ils qu’ils ne commercent pas de l’or noir extrait par l’État islamique ? « Vitol a un programme global de conformité qui inclue des politiques et des procédures rigoureuses d’examen des intermédiaires et de leurs chaîne d’approvisionnement », nous assure la société de trading. « Dans la région, une vigilance et des contrôles renforcés ont été mis en place, comme l’exigence de ne traiter qu’avec des interlocuteurs connus de longue date et de confiance. »

 

 

_ « Il est très difficile de tracer l’origine exacte d’un produit pétrolier »

Trafigura, une autre grande entreprise de courtage de matières premières, apporte une réponse similaire : « Trafigura n’achète du pétrole et des produits pétroliers, des métaux, et minerais qu’à des sources que nous connaissons bien et qui ont passé nos procédures de connaissance clients ». Trafigura avait aussi été pointée du doigt pour des transactions illicites avec le pétrole soudanais au moment de la guerre du Darfour (ainsi que dans un scandale de déversement de déchets toxiques en Côte d’Ivoire). Les deux entreprises collaboreraient désormais avec les autorités de Washington : elles « ont été invitées dans le seul but de donner, sur la base de leurs connaissances de leur branche, une évaluation du possible volume et le déroulement des opérations pétrolières de l’État islamique », communiquent les autorités suisses.

 

Est-ce suffisant ? Pour Marc Guéniat, responsable d’enquêtes à l’ONG suisse Déclaration de Berne, qui suit de près les activités des grandes frimes de négoce, « il est très difficile de tracer l’origine exacte d’un produit pétrolier, surtout s’il est mélangé. Il n’existe pas de dispositif qui contraindrait un négociant à se poser cette question. En Suisse, où se trouvent les grands négociants, ceux-ci n’ont pas l’obligation de s’interroger sur l’origine des matières premières qu’ils commercent, contrairement aux banques, qui doivent s’interroger sur l’origine des fonds qu’elles reçoivent en vertu de la loi sur le blanchiment d’argent. Les négociants peuvent acquérir une matière première d’origine illégale ou qui serait le produit d’un crime. » Le traçage semble d’autant plus difficile dans des situations de conflit ouverts, des situations qui ne repoussent pourtant pas les négociants, au vu des scandales passés.

 

Afficher l'image d'origine  


_ Cesser toute activité avec les pays voisins ?

En septembre 2014, l’ambassadrice européenne en Irak Jana Hybaskova confie qu’il est connu que des pays européens achètent en bout de course du pétrole de Daech [6]. Sans que plus d’informations à ce sujet n’ait été communiquée par les institutions européennes depuis. « Les négociants seraient bien inspirés de véritablement exclure le commerce de pétrole provenant des zones de Daech, juge Marc Guéniat. Une banque française qui travaille à Genève dans le financement du négoce a décidé d’écarter totalement ce risque en cessant toute activité dans le pétrole de la région, ce qui signifie aussi en Turquie. C’est, à mon sens, le seul moyen d’être certain de ne pas écouler ce pétrole sur les marchés mondiaux. »

 

Les banques françaises savent bien que ce type de transaction en zones troubles peuvent leur valoir un coûteux retour de bâton. L’année dernière, c’est pour des transactions avec des régimes sous sanctions des États-Unis (Soudan, Iran, Cuba) que BNP Paribas a écopé d’une amende record de plus de six milliards d’euros. Près de trois quarts des transactions incriminées concernaient des échanges réalisés avec le régime soudanais, visé par des sanctions pour soutien au terrorisme et violations des droits de l’homme. Et c’est de vente de pétrole dont il s’agissait [7]. La première banque française a, depuis, considérablement renforcé son contrôle juridique, et serait particulièrement vigilante à ne pas s’impliquer dans les pays voisins de la Syrie.

 

 

_ La Suisse, paradis des commerçants de pétrole… et du trafic d’antiquités

La Suisse est aussi au cœur des préoccupations sur le commerce des antiquités pillées dans les zones occupées par Daech. Un rapport du président du Louvre, rendu public après les attentats de Paris, indique que les principaux sites antiques de Syrie et d’Irak ont fait l’objet « d’un nombre incalculable de fouilles sauvages ». La vente de ces objets viendrait, elle aussi, gonfler les finances de Daech.

« Daech a probablement récupéré les plus belles pièces du musée de Raqqa (en plus de celles volées dans les musées en Irak) pour les revendre à des trafiquants qui bénéficient de réseaux parfaitement organisés et qui existaient bien avant l’apparition de Daech », pointe le rapport. Or, il se peut que ces pièces volées se retrouvent dans les ports francs du monde entier pour y trouver acheteur. Car dans ces « paradis du recel », confidentialité et discrétion sont la règle. « Dans certains ports francs, aucune obligation d’inventaires à l’intention des douanes n’est imposée : la nature des biens entreposés, leur valeur et l’identité de leur propriétaire restent confidentiels », souligne le directeur du Louvre. Parmi ces territoires, on trouve Singapour et Shangaï, mais aussi Genève et Luxembourg. Au cœur de l’Europe.

 

Par Olivier Petitjean, Rachel Knaebel/ 24 novembre 2015

 

Source et info : http://www.bastamag.net/Le-petrole-le-coton-ou-le-phosphate-de-l-Etat-islamique-sont-ils-vendus-en


Afficher l'image d'origine


---------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

 

 17 - Poutine ordonne à son armée de répondre à toute menace en Syrie avec une "extrême fermeté"

 

Le président Vladimir Poutine a ordonné vendredi à l'armée russe de répondre avec une "extrême fermeté" à toute force qui la menacerait en Syrie, près de trois semaines après la destruction par l'aviation turque d'un bombardier russe près de la frontière syrienne. "J'ordonne d'agir avec une extrême fermeté", a déclaré M. Poutine lors d'une réunion avec les responsables du ministère de la Défense. "Toute cible menaçant les unités russes ou nos infrastructures au sol sera détruite immédiatement". "Il est important de coopérer avec tout gouvernement qui est réellement intéressé par l'élimination des terroristes", a-t-il toutefois poursuivi, citant comme exemple l'accord pour éviter les incidents dans le ciel syrien conclu avec la coalition internationale menée par les États-Unis.

 

La Russie avait déjà pris des mesures supplémentaires pour protéger ses avions en Syrie après le crash le 24 novembre d'un Su-24, abattu par l'aviation turque près de la frontière syrienne, une action qui a provoqué une grave crise dans les relations entre Moscou et Ankara. Les bombardiers russes effectuent ainsi désormais leurs missions en Syrie sous la protection de chasseurs. Des systèmes de DCA S-400 ont été déployés sur la base aérienne de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie. Le croiseur lance-missiles Moskva, navire-amiral de la flotte de la mer Noire, mouille également depuis l'incident au large de Lattaquié.

 

Par AFP/ 11-12-2015

 

https://fr.news.yahoo.com/syrie-poutine-ordonne-%C3%A0-arm%C3%A9e-r%C3%A9pondre-%C3%A0-toute-105008475.html


Afficher l'image d'origine  


---------------------------------------------------

 

 

Afficher l'image d'origine  

  

18 - Daech, un arsenal qui donne le vertige

 

En plus d’un trésor de guerre évalué à plusieurs milliards de dollars, de la vente de pétrole, l’Etat islamique (EI) s’est doté d’un armement supérieur ou équivalent à celui de l’armée jordanienne.

C’est un rapport accablant publié mardi par Amnesty international sur les armes de l’Etat islamique. « Un arsenal qui donne le vertige » écrit l’ONG, des armes en provenance de 25 pays, dont les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Belgique, pillées par les djihadistes dans les énormes stocks de l’armée irakienne après la chute de Mossoul et plusieurs villes irakiennes. Selon Patrick Wilcken,  spécialiste de la question au  sein d’Amnesty International,   « l’absence de réglementation et de suivi des importations de très grandes quantités d’armes en Irak, durant des décennies, a constitué une aubaine pour l’EI et les autres groupes armés, leur offrant l’accès à une puissance de feu sans précédent. »  C’est avec ces armes que l’EI a étendu son territoire en Syrie et en Irak. 

 

 « Les terroristes se sont également emparés d’un important arsenal en prenant le contrôle de bases de l’armée et de la police à Fallouja, Saqlawiya et Ramadi (dans l’ouest), Tikrit (dans le nord) ainsi qu’en Syrie. Les opérations lancées par les forces  gouvernementales pour reprendre Ramadi, chef-lieu de la province d’Al-Anbar, sont ainsi entravées par les « plus de 100 véhicules de combat blindés, y compris des chars » dont des Abrams américains que s’est approprié Daech.  Et « parmi les armements sophistiqués de l’EI figurent les systèmes de défense antiaériens Sol-Air À Très Courte Portée (SATCP), les missiles guidés antichars et les véhicules blindés de combat, ainsi que les fusils d’assaut tels que les AK russes, les M16 et Bushmaster américains et les FAL et d’autres armes automatiques produits par de la FN Herstal ».


Afficher l'image d'origine


Ces énormes  stocks de l’armée irakienne se sont constitués durant la fin des années 1970-80,  et « pendant et après l’invasion du pays » par les Etats-Unis  note Amnesty qui souligne que « la plupart n’étaient pas sécurisés ni dûment contrôlés par les forces de la coalition et les forces irakiennes reconstituées ».  Qui plus est ajoute  l’ONG, « entre 2011 et 2013, les États-Unis ont signé des contrats de plusieurs milliards de dollars pour, entre autres, des tanks 140 M1A1 Abrams, des avions de combat F-16, des missiles portables 681 Stinger et des batteries antiaériennes Hawk. En 2014, ils avaient livré plus de 500 millions de dollars d’armes légères et de munitions au gouvernement irakien ». Et qu’ « en raison de la corruption endémique au sein de l’armée irakienne, ainsi que des contrôles défaillants sur les stocks militaires et le suivi des armes, le risque était élevé que ces armes ne soient détournées vers des groupes armés comme l’EI ».

 

Dans ce rapport, Amnesty international ne mentionne pas les 3000 4x4 Hummer fabriqués par la General Motors tombés aux mains de Daech, ni  les armes et matériel fournis par les Etats du Golfe, Arabie saoudite en tête,  aux insurgés syriens dit « modérés »  comme les missiles Tow dont dispose  Daech.  Ni non plus, ces milliers de véhicules 4x4 flambant neuf de marque Toyota, notamment des « Toyota Land Cruiser » et « Toyota Hilux », qu’exhibe fièrement l’EI dans les rues de Raqqa et Mossoul.  Embarrassée et sommée de s’expliquer par  Washington, qui a pourtant beaucoup de choses à se reprocher en la matière – les Etats-Unis ont déjà livré des Toyota aux rebelles dit modérés -  la firme japonaise a ouvert une enquête.

 

 

Exemples de saisies de d’armes par l’EI documentées par Amnesty

_ En juin 2014, l’EI a saisi 250.000 munitions chimiques dans le complexe chimique irakien d’Al-Muthana

_ En juin 2014 toujours, lors de la fuite de Mossoul par l’armée irakienne désorganisée, EI a ainsi récupéré une grande quantité de véhicules blindés, y compris de nombreux tanks américains flamant neufs. La quantité d’armes et de munitions abandonnées dans la ville a permis à l’EI d’équiper jusque 20.000 djihasites.

_ En août 2014, l’EI a récupéré des avions de combat, des hélicoptères et des tanks en prenant possession de l’aéroport de Raqqa, en Syrie.

_ En mai 2015, plus de 100 blindés, dont des douzaines de tanks ont été saisis par EI à Ramadi en Irak. Des pièces d’artillerie et autres mortiers ont également été récupérés.

 

Amnesty international/ Hassane Zerrouky/ Mercredi, 9 Décembre, 2015/ Humanite.fr

 

http://www.humanite.fr/daech-un-arsenal-qui-donne-le-vertige-592248?ref=yfp


 


----------------------------------------------


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

Schéma représentant le vol du bombardier russe Su-24 abattu en Syrie par un chasseur turc F-16



 

 



Avis des internautes

Articles recommandés

» EGLISE CATHOLIQUE/ PAPE FRANCOIS : le pape François à la rencontre des fidèles catholiques du Pérou et du Chili (rencontre mémorable également des peuples autochtones)

» AFRIQUE/ CONFLITS ET PAUVRETE : ces conflits et guerres qui appauvrissent l’Afrique (ennemis et adversaires à tout prix)

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : développement, lutte contre la pauvreté et le chômage (avancées et incertitudes)

» RELIGIONS/ VIOLENCES RELIGIEUSES ET POLITIQUES/ CRIMES RITUELS : l’esprit saint et l’aspiration à la sainteté donnent le vrai pouvoir (Dieu ignore les criminels, les assassins)

» POLITIQUE/ ELECTIONS/ GOUVERNANCE : élections, difficultés électorales, gouvernance (USA, France, Chili, Honduras, Autriche, Espagne, RD Congo, Afrique du Sud…)

» DEMOCRATIE ET GOUVERNANCE : élections, fraudes et contestations électorales, gouvernance et perspectives sociales

» EGLISE CATHOLIQUE/ PAPE FRANCOIS : voyage pastoral du pape François au Myanmar et au Bangladesh (sur fond de racisme et d’exclusion)

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT/ PAIX ET SECURITE : les grandes annonces du sommet UA-UE 2017 d’Abidjan

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ MAUVAISE GOUVERNANCE : le réveil tardif des juges et des militaires contre les crimes politiques, économiques et l’arbitraire

» EGLISE CATHOLIQUE/ JESUS CHRIST : qui est Jésus Christ ? (dieu, homme, populaire et méconnu)

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» AFRIQUE/ JEUNES/ SOCIAL/ REINSERTION : petits bandits deviendront gangsters et tueurs (un système éducatif qui condamne ses enfants au chômage et au banditisme…)

» ASIE/ DEFENSE ET SECURITE/ ECONOMIE : persistance des défis économiques et sécuritaires, risques de guerre majeure

» MONDE/ NOBEL 2017 : les lauréats du Prix Nobel 2017

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ EGLISE CATHOLIQUE : le pape François en Colombie

» AFRIQUE/ ECONOMIE : croissance et performance économique, difficultés et résilience, commerce intra-africain, libre échange…

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» RELIGION CATHOLIQUE/ RELIGIONS CHRETIENNES : sectes chrétiennes et islamiques, argent et perversions religieuses, terrorisme et pouvoir du mal (entre le bien et le mal...)

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : essor technologique et développement des nouvelles technologies

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE : Réforme institutionnelle, sécurité, zone de libre échange…, ces principaux enjeux du 29e sommet de l'Union africaine

» AFRIQUE/ HYDROCARBURES/ MINES/ ENERGIE : bilan, économie et perspectives

» MONDE/ ONU/ UNESCO : le prix Houphouët-Boigny pour la paix 2017 décerné au maire de Lampedusa (Italie) et à l’Ong SOS Méditerranée (France)

» MONDE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : raccourcis démocratiques, violences antidémocratiques et clairvoyances économiques

» RUSSIE/ POLITIQUE NATIONALE ET INTERNATIONALE/ LIGNE DIRECTE : Ce qu’il faut retenir de la ligne directe 2017 du Président Vladimir Poutine

» AFRIQUE/ ENERGIE SOLAIRE : forces, faiblesses et perspectives

» AFRIQUE/ FONDS DORMANTS/ FONDS ILLICITES/ CORRUPTION ET FRAUDES : ces capitaux qui ne profitent pas au continent

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» ONU/ Organisation mondiale de la Santé (OMS) : M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, élu nouveau directeur général de l'OMS

» ASIE/ INDONESIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : les ressorts de l’expansion d’une puissance mondiale émergente

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» AFRIQUE/TECHNOLOGIES/ INFORMATIQUE/ ELECTRONIQUE : nouvelles évolutions, nouveau développement

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» AFRIQUE/ RENOUVEAU : perspectives politiques, perspectives économique et sociale

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» FRANCE/ TERRITOIRES/ Ex-Colonies : attentes de renouveau, de leadership éclairé et de développement véritable

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT/ SOCIO-ECONOMIE/ MONNAIE : ces pays africains vraiment émergents (RSA, Nigeria, Egypte, Maroc, Algérie, Botswana, Ile Maurice, Ethiopie…)

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ POLITIQUE : réformes importantes, gouvernance et perspectives

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ ENTREPRISES : financements, gestion, profits…

» MONDE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : les nouvelles réalités d’un monde qui change…

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ GABON/ FOOTBALL/ CAN 2017 : Coupe d'Afrique des nations de football 2017 au Gabon

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ FINANCES/ ECONOMIE NUMERIQUE : difficultés, solutions, perspective révolutionnaire

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE / MALI/ SOMMET FRANCE-AFRIQUE : attentes, mesures et perspectives

» AFRIQUE/ SPORT/ Ballon d'Or africain 2016 : Riyad Mahrez sacré pour sa brillante saison avec Leicester

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : leadership, morosité économique, crises monétaires, incertitudes…, à l’assaut d’un continent meurtri

» MONDE/ SPORT/ POLITIQUE : grands moments du sport (Mondial des clubs, Ballon d’or 2016, accusation de dopage, etc.)

» MONDE/ ORGANISATION DES NATIONS UNIES (ONU) : M. Antonio Guterres, nouveau Secrétaire général de l’ONU

» AFRIQUE/ CROISSANCE/ DEMOGRAPHIE/ MARCHE INTERIEUR : la croissance démographique peut accélérer le développement économique et social

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ RELIGION CATHOLIQUE : Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» MONDE/ CUBA/ ECONOMIE/ POST-COMMUNISME / FIDEL CASTRO : mort de Fidel Castro, mort d’un grand révolutionnaire et d’un grand Africain

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ ENERGIE/ SCIENCE ET TECHNOLOGIES : construire le futur, construire l’avenir

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ INDUSTRIES/ INFRASTRUCTURES/ TECHNOLOGIES : nouvelles données, nouvelles approches et nouvelles réalités sur le développement du continent

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» SANTE/ ALIMENTATION ET HYGIENE/ ALIMENTS DANGEREUX : ces aliments qui ne sont pas des nutriments (alimentation et hygiène alimentaire)

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ AFFAIRES/ GOUVERNANCE : avancées, perspectives et crises multiformes

» MONDE/ PRIX NOBEL : grands lauréats du prix Nobel 2016

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS : visite du pape François dans le Caucase

» AFRIQUE/ INFRASTRUCTURES/ GRANDS TRAVAUX/ AFFAIRES : quelques nouvelles avancées importantes

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» MONDE/ DROGUES/ CRIMES ET NARCOTRAFIC : comment mettre fin à la puissance des cartels et des criminels de la drogue ?

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ USA/ PRESIDENTIELLE US 2016/ ECONOMIE/ POLITIQUE/ SECURITE/ COMMERCE : les atouts et points forts du candidat Donald Trump

» MONDE/ DEVELOPPEMENT ET POLLUTION : une civilisation productrice des sillons de sa destruction (mode de production, déchets, pollution, énergie…)

» MONDE/ PETROLE DE SCHISTE : l’émergence du pétrole de schiste déstabilise le secteur des hydrocarbures et réduit les investissements (l’Afrique, face au tarissement des investissements et à la chute des cours de l’or noir)

» AFRIQUE/ LIBYE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TERRORISME : une puissance politique et économique africaine incapable de surmonter ses crises (où sont-ils passés ces démocrates qui ont déstabilisé durablement la Libye ?)

» MONDE/ SPORT/ JEUX OLYMPIQUES DE RIO DE JANEIRO (RIO 2016) : Fin des jeux olympiques de Rio de Janeiro (vive Tokyo 2020)

» AFRIQUE/ CRISES/ ECONOMIE/ DEVELOPPEMENT/ PAUVRETE : calculs stratégiques, crises multiformes, incertitudes et nouveaux défis à l’assaut d’un continent meurtri

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ ENERGIE/ SCIENCE ET TECHNOLOGIES : construire le futur, construire l’avenir

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ COOPERATION : ces difficultés qui effritent les acquis de la gouvernance…

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS/ JMJ Cracovie 2016 : les messages des jeunes au pape François

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ USA/ PRESIDENTIELLES 2016/ CONVENTION DU PARTI REPUBLICAIN : Donald Trump officiellement désigné candidat du parti républicain à la Maison Blanche

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 27e SOMMET : grandes mesures et nouvelles perspectives sécuritaires et commerciales

» MONDE/ ROYAUME–UNI/ UNION EUROPEENNE/ BREXIT : Mme Theresa May devient officiellement Premier ministre (après le référendum en faveur de la sortie)

» MONDE/ SPORT/ TENIS/ CHAMPIONS : ces champions et championnes qui confortent leur leadership

» MONDE/ SPORT/ FOOTBALL/ EURO 2016 : victoire du Portugal 1-0 face à la France

» AFRIQUE/ SAHARA OCCIDENTAL/ POLITIQUE : M. Brahim Ghali a été élu secrétaire général du front Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD)

» MONDE/ ROYAUME-UNI- UNION EUROPEENNE/ CONSEQUENCES DU BREXIT : le Brexit, une bien mauvaise idée (incertitudes et instabilité économique à l’assaut de la City de Londres)

» MONDE/ AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l'élection présidentielle invalidée pour irrégularités

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» MONDE/ SPORT/ LEADERSHIP SPORTIF : Equipes championnes (Leicester City FC, football anglais) et Cleveland Cavaliers (National Basketball Association - NBA)

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ INDUSTRIES/ INFRASTRUCTURES/ TECHNOLOGIES : nouvelles données, nouvelles approches et nouvelles réalités sur le développement du continent

» MONDE/ RUSSIE/ XXe Forum économique international de Saint-Pétersbourg : l'économie mondiale influencée par des facteurs politiques et sociaux

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» AFRIQUE/ CROISSANCE/ GRANDS PROJETS/ NOUVELLES TECHNOLOGIES : nouvelles perspectives de développement

» MONDE/ SPORT/ BOXE/ MUHAMMAD ALI : décès d’un champion de la boxe et d’une légende du sport (j’ai aimé la boxe avec Muhammad Ali, j’ai cessé de m’intéresser à la boxe après Ali)

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Premier Ministre dresse le bilan de l’action gouvernementale et évoque les prochains chantiers

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE / ALLEMAGNE/ GENOCIDE ARMENIEN : la nouvelle Allemagne reconnait le génocide arménien (condamnation du passé hitlérien de l’ancienne Turquie/Empire ottoman)

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» MONDE/ 2e GUERRE MONDIALE/ ASIE/ G7 ET GOUVERNANCE MONDIALE : 2e guerre mondiale en Asie, entre regrets, amertume et prise de conscience

» MONDE/ SCIENCE ET TECHNOLOGIES/ DIFFICULTES : avancées technologiques saisissantes et persistance des défaillances et lacunes

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ FINANCES PUBLIQUES/ PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT (PND) : des attentes importantes en matière de financement de l’économie nationale

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» MONDE/ USA/ PRESIDENTIELLE 2016/ POLITIQUE : nouvelles orientations stratégiques, business et leadership, unité du parti Républicain, relations internationales...

» MONDE/ RUSSIE/ DEFENSE ET SECURITE : commémoration de la victoire de l’Armée Rouge sur les troupes nazies et rappel de la défaite militaire de Hitler par des armes conventionnelles

» MONDE/ SPORT/ BASKET-BALL/ NBA : Stephen Curry désigné meilleur joueur de la saison régulière pour la deuxième année consécutive (Curry est le premier joueur de l'histoire de la NBA élu MVP à l'unanimité)

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ SOCIAL : bonnes nouvelles, mauvaises nouvelles de Côte d’Ivoire

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ AGRICULTURE/ INNOVATIONS ET GENIE AGRICOLE : avancées en matière d’agro-industrie, modernisation agricole, accroissement de la production

» MONDE/ CULTURE/ MUSIQUE : Prince, artiste-musicien de génie, l’un des dieux contemporains de la musique moderne (poursuite des décès bizarres et suspects des grands artistes américains)

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : annonces et conclusions de la « ligne directe » du Président Vladimir Poutine

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE/ PDCI-RDA : les 70 ans du PDCI-RDA

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» MONDE/ USA/ CUBA/ RELATIONS INTERNATIONALES/ ECONOMIE : vers un monde multipolaire bénéfique aux échanges, à la coopération et à la paix internationale

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» AFRIQUE/ TERRORISME ET VIOLENCES/ DESTABILISATION : poursuite des attaques terroristes et des campagnes de déstabilisation de l'Afrique

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» AFRIQUE/ NIGERIA/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ ETAT DE RIVERS : l’état de Rivers au Nigeria, l’un des pôles économiques significatifs de la fédération nigériane

» MONDE/ CULTURE/ CINEMA/ OSCARS 2016 : Leonardo DiCaprio décroche l’Oscar du meilleur acteur

» MUSIQUE/ REGGAE/ ROCK : nouveaux espoirs, nouvelles sonorités, nouveaux combats

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» AFRIQUE/ TURQUIE/ COTE D’IVOIRE/ COOPERATION/ ECONOMIE : le Président de la Turquie en Côte d’Ivoire pour renforcer la coopération

» MONDE/ FOOTBALL/ FIFA/ REFORMES : Gianni Infantino devient le neuvième président de la FIFA

» MONDE/ USA/ ARMES A FEU ET VIOLENCES/ TUERIES MASSIVES D’INNOCENTS : Barack Obama présente ses mesures contre les armes à feu

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ VENEZUELA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ PETROLE : les difficultés d’une économie non diversifiée et non industrialisée

» MONDE/ LEADERSHIP ET COMPETITION/ TECHNOLOGIES AVANCEES/ COMMUNAUTE INTERNATIONALE : ces technologies avancées décisives qui irritent les adversaires…

» AMERIQUE LATINE/ RELIGION CHRETIENNE/ PAPE FRANCOIS : les chefs de file des deux Églises, le pape François et le Patriarche Kirill, se sont rencontrés pour la première fois à Cuba

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» CANADA/ QUEBEC/ DEVELOPPEMENT LOCAL : redécouvrir le Québec, une puissance économique et technologique au sein de la fédération du Canada

» AFRIQUE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS : Voyage pastoral du pape François en Afrique sur fond de montée en puissance des violences et du terrorisme islamique

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» RWANDA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : la réforme constitutionnelle largement approuvée au Rwanda

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ CROISSANCE ECONOMIQUE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT/ TERRORISME : entre les acteurs de la prospérité et de la paix et les forces de destruction

» MONDE/ CONFERENCE DE PARIS SUR LE CLIMAT/ COP21 : l’accord mondial sur le climat adopté par 195 pays (rendre la planète Terre plus habitable et moins polluée est possible)

» MONDE/ EGLISE CATHOLIQUE/ VATICAN : Le pape François ouvre la porte sainte et lance le Jubilé de la miséricorde

» MONDE/ ECONOMIE/ SANTE/ VEILLE TECHNOLOGIQUE : économie verte, avancées technologiques et perspectives extraordinaires

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ THOMAS SANKARA : le Burkina Faso redécouvre son ancien leader, 28 ans après (mieux vaut tard que jamais)

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE/ PRESIDENTIELLE 2015 : M. Alassane Ouattara réélu Président de Côte d’Ivoire (résultats officiels dévoilés par la Commission électorale indépendante (CEI))

» MONDE/ SYRIE/ GUERRE CONTRE LE TERRORISME : l’aide militaire décisive de la Russie à l'Etat syrien va contribuer à imposer la paix

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ VISITE D’ETAT : le Président Ouattara évalue les actions de développement concernant diverses régions du pays (Aboisso, Abengourou, Divo, Gagnoa, Daloa)

» MONDE/ VATICAN/ PAPE FRANCOIS/ VOYAGE PASTORAL : le pape François en Amérique (Cuba, Etats-Unis d’Amérique)

» MUSIQUE/ REGGAE/ PETER TOSH : “Roots, Rock, Reggae” with “ Word, Sound and Power ” (Peter Tosh, copié et inégalé, toujours la meilleure section rythmique du Reggae)

» MONDE/ TERRORISME/ 11 SEPTEMBRE 2001/ VIOLENCES ET IMPUNITE : le terrorisme plus fort, avec Etat, moyens financiers conséquents (pétrole, drogue), migrants et totale impunité (interdiction d’attaque au sol des terroristes)

» MONDE/ CHINE/ AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : coopération, échanges commerciaux et aide au développement

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS : réformes, développement et perspectives

» AFRIQUE/ FINANCES PUBLIQUES/ CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT/ REFORMES MONETAIRES : questions de fond

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» MONDE/ RELATIONS USA-AFRIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ SECURITE : le Président des USA en Afrique (Kenya, Ethiopie)

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» MONDE/ IRAN/ NUCLEAIRE CIVIL/ ENERGIE ET RECHERCHES AVANCEES : le nucléaire civil au profit de tous, l’atome au profit de tous

» MONDE/ VATICAN/ EGLISE CATHOLIQUE : le pape François en Amérique latine pour revisiter le passé et dénoncer les pauvretés et les violences

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» MONDE/ ASIE/ ECONOMIE ET COOPERATION/ LEADERSHIP : développement agricole, financier, industriel et technologique sans précédent

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ BENIN/ ECONOMIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : résultats contrastés en matière de développement économique et social sur fond d’incertitudes

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ SOCIAL : comment stabiliser l’environnement sociopolitique et garantir des élections générales apaisées en 2015 ?

» MONDE/ AZERBAIDJAN/ JEUX EUROPEENS/ BAKU 2015 : les premiers jeux européens sont ouverts

» MONDE/ BOSNIE-HERZEGOVINE/ RELIGION CATHOLIQUE : Le Pape François à Sarajevo, une visite pastorale et historique

» AFRIQUE/ MAROC/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT/ PROJETS : Processus d’intégration de l’Afrique dans le développement du continent

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» AFRIQUE/ INSTITUTIONS DE DEVELOPPEMENT/ BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BAD) : M. Akinwumi Adesina, candidat du Nigeria, élu à la présidence de la BAD

» AFRIQUE/ HYDROCARBURES/ ENERGIE/ ECONOMIE : découvertes, projets, perspectives et enjeux énergétiques

» AFRIQUE/ MINES/ ECONOMIE MINIERE : découvertes, projets et perspectives

» MONDE/ ENERGIE/ NUCLEAIRE : perspectives africaines et enjeux

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ CATASTROPHES NATURELLES/ NEPAL : une planète périlleuse encore globalement inconnue…

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» AFRIQUE/BURUNDI/ VIOLENCES POLITIQUES/ CRISE ET DESTABILISATION : savoir mener les bons combats qui garantissent la démocratie, la paix et la stabilité du pays

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ REGIONS DE L'AGNEBY-TIASSA ET DE LA ME : Projets, options et stratégies pour l'émergence

» AFRIQUE/ DETRESSE ET MAUVAISE GOUVERNANCE/ REFUGIES ECONOMIQUES : ces pays en difficulté étouffés par des milliers de réfugiés économiques et politiques

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2015/ RHDP : M. Alassane Ouattara est investi candidat du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix)

» MONDE/ GENOCIDE ARMENIEN / CRIME CONTRE L’HUMANITE : au-delà du négationnisme, quelle approche constructive pour les milliers de victimes et leurs descendants ?

» MONDE/ ECONOMIE ET COMMERCE/ MATIERES PREMIERES : les producteurs à la recherche d’un prix rémunérateur

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine éclaire sur la politique nationale et internationale de la Russie

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : processus de consolidation et d’éveil après des années de crises

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ POLITIQUE : bonnes perspectives sur fond de préparation des élections de 2015

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ OBSTACLES AU DEVELOPPEMENT : Corruption et développement en Afrique…

» MONDE/ CHINE/ FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT : les efforts de la Chine pour l’émergence de la nouvelle Banque de développement des infrastructures en Asie (AIIB)

» MONDE/ IRAN/ NUCLEAIRE : accord sur le nucléaire iranien

» AFRIQUE/ TOGO/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : des élections apaisées pour consolider les acquis en matière de développement

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT LOCAL/ JACQUEVILLE : Désenclavement d’une grande région économique en Côte d’Ivoire

» AFRIQUE ET CARAIBES/ CULTURE ET DEVELOPPEMENT/ CULTURE ET ECONOMIE : la culture, au mieux de sa forme ?

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL/ DEVELOPPEMENT LOCAL : pluralité d’initiatives, grandes mesures et grands projets pour relancer le développement du sud-ouest ivoirien

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE/ PDCI-RDA/ RHDP : Le soutien du PDCI à une candidature unique d’Alassane Ouattara au sein du RHDP désormais officielle

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ PAIX/ DEVELOPPEMENT/ FORMATION ET EMPLOIS : ces actions multiformes qui peuvent consolider le développement et la paix

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ SOCIO-ECONOMIE/ REFORMES ET AVANCEES : vers quels nouveaux horizons ?

» MONDE/ SCIENCE/ DEVELOPPEMENT SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE/ ECONOMIE : le monde avance, l’Afrique aussi

» SPORT/ COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS 2015 : victoire de la Côte d’Ivoire sur le Ghana

» MONDE/ ECONOMIE/ DEVELOPPEMENT SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE : Efforts stratégiques, nouvelle économie, avancées technologiques et incertitudes sur notre futur

» COTE D’IVOIRE/ POLITIQUE ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE ET EMERGENCE : Actions et mesures fortes en faveur de l’émergence de la Côte d’Ivoire

» AFRIQUE/ COTE D’IVOIRE/ CRIMINALITE ET GRAND BANDITISME : Au-delà de l’horreur

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» AFRIQUE/ RELATIONS MAROC-COTE D’IVOIRE/ COOPERATION ET ECHANGES : consolidation des échanges ivoiro-marocains

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE : Mort du roi Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud d’Arabie saoudite (le roi Abdallah, un frère et un ami de l’Afrique)

» SCIENCE MEDICALE/ LUTTE CONTRE LA MALADIE A VIRUS EBOLA : Résultats positifs et bonnes perspectives d’éradication de la maladie

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ UE-FRANCE/ TERRORISME : les ennemis de l’islam ont attaqué la liberté d’expression et tué une douzaine de personnes au nom de leur conception religieuse haineuse

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» MONDE/ PERSPECTIVES/ AN 2015 : Bonne et heureuse année 2015

» MONDE/ PERSPECTIVES 2015 : vœux de nouvel an 2015 et perspectives

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» MONDE/ JAPON/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Triomphe de la politique économique Abenomics de M. SHINZO ABE

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» AFRIQUE/ ECONOMIE/ HYDROCARBURES/ DEVELOPPEMENT MINIER : Des perspectives bonnes, malgré les incertitudes et les cas de corruption

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» ETATS-UNIS D’AMERIQUE/ CUBA/ RELATIONS DIPLOMATIQUES/ ECONOMIE : les Etats-Unis d’Amérique redécouvrent Cuba, puissance tiers-mondiste (et africaniste) pacifiste et responsable

» COTE D’IVOIRE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT/ PERSPECTIVES POLITIQUES : Efforts de paix et de développement

» MONDE/ NUMERIQUE ET AFFAIRES/ ENTREPRISES EMERGENTES : le numérique et ses nouveaux acteurs émergents

» MONDE/ FRANCE-UE/ ECONOMIE ET COOPERATION : le président français au Kazakhstan et en Russie

» MONDE/ FRANCOPHONIE/ OIF/ GOUVERNANCE : Nouveau secrétaire général et nouvelle gouvernance ( ?)

» MONDE/ ECONOMIE/ AFFAIRES/ SPORT ET VIE PUBLIQUE : la corruption et le grand banditisme forts et omniprésents partout

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ ETAT ET DEVELOPPEMENT : quel type d’Etat pour impulser efficacement le développement ?

» MONDE/ CANADA/ RELATIONS STRATEGIQUES FRANCO-CANADIENNES/ ECONOMIE : redécouvrir l'Etat fédéral du Canada, grande puissance francophone, avec le Président Hollande

» SCIENCE MEDICALE/ RECHERCHE/ TRAITEMENT/ PERSPECTIVES : Faire face avec efficacité aux maladies et mieux répondre aux problèmes liés à la santé publique

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» AFRIQUE/ EMERGENCE ET DEVELOPPEMENT/ JEUNESSE : forces et entraves au développement

» ECONOMIE MONDIALE/ NOUVEAUX HORIZONS/ NOUVELLES PERSPECTIVES : le futur commence aujourd'hui

» ECONOMIE MONDIALE/ CRISE/ CROISSANCE : Ces secteurs d’activités en croissance

» AFRIQUE/ CROISSANCE ECONOMIQUE ET RESILIENCE/ EMERGENCE : les atouts de l’Afrique à consolider

» MONDE/ INDE- CHINE/ COOPERATION/ GOUVERNANCE : le potentiel économique et technologique des géants asiatiques

» AFRIQUE/ POLLUTION ET ENVIRONNEMENT/ SANTE PUBLIQUE : crise environnementale et menaces

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT DE LA REGION DE L’IFFOU : réalisations, grands projets et perspectives

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» AFRIQUE/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : le sous-développement socioéconomique et scientifique et l’extrême pauvreté peuvent perdre l’Afrique

» AFRIQUE/ EAU/ FORUM DE L’UEMOA SUR L’INVESTISSEMENT A DUBAI : Les monarchies du Golfe vont investir 19 milliards de dollars dans des projets d'infrastructure

» AFRIQUE/ LIBYE/ GUERRE ET EFFORTS DE PAIX/ PERSPECTIVE ECONOMIQUE : la paix maintenant

» COTE D’IVOIRE / ECONOMIE/ CACAO/ CHOCOLAT ET SANTE : le cacao ivoirien au mieux de sa forme

» MONDE ARABE/ PAYS DU GOLFE/ PAIX/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Les monarchies du Golfe ont réglé leur différend avec le Qatar

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : Désendettement, émergence, richesses et pauvreté

» ISRAEL-PALESTINE/ ACCORD DE PAIX : Israël signe un accord de paix durable avec le Hamas en Egypte

» AFRIQUE/ SANTE PUBLIQUE : Epidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Afrique de l’ouest

» AFRIQUE/ AGRICULTURE/ PAIX ET SECURITE : l’émergence d’un continent freinée par des guerres nouvelles et des campagnes orchestrées d’insécurité

» MONDE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT/ UKRAINE- RUSSIE : la Russie appelle à s'unir pour construire et non pour détruire par la guerre

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» AFRIQUE/ INVESTISSEMENTS/ EMPLOIS JEUNES / PAIX ET DEVELOPPEMENT : des chantiers, des espoirs et des menaces

» MONDE/ ONU/ SANCTIONS ECONOMIQUES : la Russie répond aux sanctions économiques occidentales

» USA- AFRIQUE/ PARTENARIAT STRATEGIQUE : Washington veut combler son retard commercial

» SCIENCE/ TECHNOLOGIES/ ENERGIE : des perspectives saisissantes

» AFRIQUE/ SANTE PUBLIQUE/ EBOLA : Communiqué conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de l’union du fleuve Mano pour la lutte contre l’épidémie de fièvre à virus Ebola en Afrique de l’Ouest

» AFRIQUE : ECONOMIE NUMERIQUE/ NOUVELLES TECHNOLOGIES : évolutions favorables

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ RECHERCHE DE LA PAIX : les espoirs suscités par un accord de paix signé à Brazzaville

» MONDE/ AFRIQUE : défense et sécurité, coopération et développement

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» SANTE PUBLIQUE/ SIDA, HEPATITES, EBOLA : prévention, bilan, traitements et perspectives

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» FRANCE - AFRIQUE/ GOUVERNANCE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : le Président François Hollande recadre et consolide la coopération française en Afrique

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» MONDE/ ECONOMIE ET FINANCES PUBLIQUES : Perspectives économiques pour le premier trimestre 2014

» SPORT/ POLITIQUE/ POLITISATION DU SPORT MONDIAL : l’immixtion sournoise de la politique dans le sport

» SCIENCE/ MEDECINE/ ALERTE MEDICALE : les maladies cardio-vasculaires

» ISRAEL/ TRANSPORT URBAIN/ REVOLUTION TECHNOLOGIQUE : Un nouveau moyen de transport ultra-rapide à Tel-Aviv

» IRAK/ INSURRECTION ARMEE DJIHADISTE/ SOUVERAINETE/ : soutien, riposte et contre-mesures pour l’existence de l’Irak

» MONDE/ NOUVELLES TECHNOLOGIES/ E-HEALTH : les nouvelles technologies investissent la santé publique…

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ PAIX ET PERSPECTIVE ECONOMIQUE : La paix et le développement sont possibles…

» SCIENCE MEDICALE/ RECHERCHES/ PREVENTION ET TRAITEMENT : les progrès médicaux insuffisamment mis à profit par les populations

» AMERIQUE LATINE/ COLOMBIE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Juan Manuel Santos élu président pour consolider la paix

» AMERIQUE LATINE-CHINE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : consolidation du rôle de la Chine dans ses domaines d’intervention

» IRAK/ INSURRECTION MILITAIRE ET GUERRE DJIHADISTE D’OCCUPATION : l’Irak mérite un soutien accru de la communauté internationale

» AFRIQUE/ FMI/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : de nouveaux engagements pour consolider les économies en croissance

» DEUXIEME GUERRE MONDIALE/ COMMEMORATION DU DEBARQUEMENT/ D-DAY : la guerre et le bellicisme toujours ancrés dans l’esprit des hommes…

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» SYRIE/ UKRAINE/ REBELLION ET DEMOCRATIE : de nouveaux présidents élus dans des pays durablement déstabilisés par des forces démocratiques anachroniques

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DE L’OUEST/ MINES/ PARTENARIAT : des accords en vue de l’exploitation de grands gisements miniers

» BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT-BAD/ ASSEMBLEE ANNUELLE 2014 : l’émergence d’une nouvelle Afrique

» MONDE/ CULTURE ET ECONOMIE/ CINEMA : les grands moments du cinéma…

» RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE/ INNOVATION : l’ouverture des données publiques est en marche

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET ENERGIE/ FMI : l’Afrique peut faire mieux en matière de croissance

» SCIENCE MEDICALE/ Cellules-souches : une révolution médicale qui va changer le destin de l’Humanité

» AFRIQUE/ NIGERIA : Economie, paix et sécurité

» SCIENCE ET TECHNOLOGIE/ INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : vers quel futur ?

» CHINE - AFRIQUE/ COOPERATION/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : les engagements du Premier ministre Li Keqiang en faveur de l’Afrique

» AFRIQUE/ NIGERIA/ PREMIERE PUISSANCE ECONOMIQUE ET TERRORISME : regain d’activités terroristes intempestives et barbares

» COTE D’IVOIRE-FMI/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les perspectives macroéconomiques pour 2014 demeurent positives

» AFRIQUE/ BANQUE MONDIALE/ GOUVERNANCE ET DEVELOPPEMENT : surmonter les incertitudes et vaincre la pauvreté

» COTE D’IVOIRE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Conférence de presse du Premier ministre ivoirien

» VATICAN/ CANONISATION : de nouveaux saints de l’église catholique consacrés par le Pape François

» GENOCIDE ARMENIEN DE 1915/ ESCLAVAGE : les grandes hontes ne disparaissent jamais...

» IRAK/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE/ PETROLE : des efforts pour une émergence de l’économie irakienne

» AFRIQUE/ CEDEAO/ VOIES FERREES : le lancement de divers projets ferroviaires en Afrique de l’ouest

» AFRIQUE/ ECONOMIE : amélioration constante des économies africaines sur fond de morosité des grandes économies mondiales

» UNION EUROPEENNE/ EUROPE DE L'EST/ CRISE ET ECONOMIE : approches et visions différentes sur l’Europe économique

» RWANDA/ COMMEMORATION DU GENOCIDE : le génocide rwandais, 20 ans après

» SANTE/ OMS/ JOURNEES MONDIALES : prévention de la tuberculose et des maladies à transmission vectorielle

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» FRANCE/ CHINE/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : emplois, transfert de technologie, nouveaux horizons d’échanges et de coopération…

» FOOTBALL/ SPORT ET CELEBRITE/ MONDIAL 2014 : Pelé, une légende du sport mondial…

» SCIENCE MEDICALE/ ALERTE MEDICALE : la fièvre hémorragique Ebola tue en Afrique de l’ouest

» MENACES GLOBALES/ CYBERCRIMINALITE : quelles réponses et quelles solutions ?

» JESUS CHRIST/ SERMON SUR LA MONTAGNE/ PAROLES DE VIE : Jésus Christ 2014 ans après…

» MONDE/ PROCESSUS DEMOCRATIQUE EN UKRAINE : la démocratie a parlé et la Crimée a opté pour un nouvel avenir d’espoir et de prospérité

» AFRIQUE/ HYDROCARBURES/ MINES ET ENERGIE : découvertes, grands projets et perspectives

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ EMERGENCE/ COOPERATION SUD-SUD/ INVESTISSEMENTS DIRECTS : le Maroc met son savoir-faire et son expérience au service de l’Afrique

» ALLEMAGNE/ ENERGIE ET ELECTRICITE : La transition énergétique en Allemagne

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» MONDE ARABE/ AFRIQUE : Le bilan économique et social des révolutions arabes est désastreux

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» MUSIQUE/ REFERENCES MONDIALES : meilleurs guitaristes et meilleures chansons

» AFRIQUE/ POLITIQUE ET VIOLENCES : ces guerres sales qui détruisent l’Afrique

» AFRIQUE DU SUD / EMERGENCE : progrès, prospérité et envers de la vitrine

» SCIENCE/ ALIMENTATION : ces produits alimentaires manufacturés qui deviennent de vrais poisons pour notre santé

» ECONOMIE GLOBALE : 2014, probable année à risques pour l’économie mondiale

» AFRIQUE/ ECONOMIE : perspectives économiques favorables en 2014

» RWANDA/ DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE : SMART Rwanda : Transformer un pays tout entier via l’usage généralisé des TIC

» AGENDA 2063 ET EMERGENCE AFRICAINE : Créer des emplois et réduire les inégalités

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» RELIGION CATHOLIQUE/ RENOUVEAU CHARISMATIQUE : quelles attentes ?

» MUSIQUE/ REGGAE : Grammy Award du meilleur album de reggae

» FOOTBALL/ AFRIQUE : Yaya Touré sacré meilleur joueur africain 2013

» AFRIQUE/ MADAGASCAR : le nouveau Président réussira-t-il à sortir définitivement le pays de la crise politique et socio-économique ?

» SPORT/ JO SOTCHI 2014/ RUSSIE : Sotchi 2014 ou le développement accéléré par le sport

» SPORT/ JO SOTCHI 2014 : des olympiades ouvertes à tous et l’Afrique y sera

» AFRIQUE : vers quel futur ?

» USA - DISCOURS SUR L’ETAT DE L’UNION : Bilan, actions et perspectives.

» JAPON-AFRIQUE : le Japon confirme ses engagements vis-à-vis de l’Afrique en matière de développement.

» FRANCE - AFRIQUE : Actions et mesures pour promouvoir la paix et le développement économique et social en Afrique.

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» RELIGION CATHOLIQUE/ PAPE FRANCOIS : renouveau et revitalisation de l'Eglise catholique

» APARTHEID : L'apartheid vaincu par l’Afrique du Sud et la communauté internationale

» INTOLERANCES POLITIQUES ET RELIGIEUSES : peut-on mettre fin à la haine dans les rapports entre les humains

» LIBERATION DU MALI : La France libère le Mali

» PANAFRICANISME : Kwame Nkrumah : Le père du panafricanisme

» AFRIQUE : le grand retour de l’Afrique centrale dans l’économie pétrolière

» AFRIQUE : Les leaders africains honorés par “African Business” à New York .

» AFRIQUE : Les défis de l’économie privée en Afrique subsaharienne

» La Russie veut s’implanter en Afrique du Sud

» AFRIQUE : affaires, perspectives, conflits et gaspillages de ressources …

» AFRIQUE : Top 10 des pays africains les plus gangrenés par la fuite des capitaux.

» AFRIQUE : une révolution technologique et scientifique africaine est possible

» AFRIQUE : une révolution technologique et scientifique africaine est possible

» Industrie pétrogazière : la Russie conserve sa place de leader

» AFRIQUE : Fuite des capitaux, évasion fiscale et corruption

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page