Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 24/03/2016 à 01:50:21
AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)




0.1 – « Niger/ Le président Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix : Le président Issoufou Mahamadou a été réélu à la tête du Niger avec 92,49% des suffrages exprimés contre 7,51% pour Hama Amadou, son challenger du 2-eme tour de la présidentielle nigérienne, selon les résultats globaux provisoires proclamés mardi à Niamey pas la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Selon la CENI, le taux de participation, véritable enjeu de cette élection est de 59,79%. Ces chiffres sont contestés par l’opposition politique réunie autour de la Coalition pour l’alternance en 2016 (COPA) qui, aussitôt les résultats proclamés, a rendu publique une déclaration rejetant catégoriquement le verdict de la CENI. »

 

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


0.2 – « Niger/ le budget 2016 adopté pour un montant de plus de 1.786 milliards de F CFA : Le Parlement nigérien a adopté, mercredi, la loi de finances pour l’année 2016 arrêtée en recettes et en dépenses à quelque 1.786.128.517.216 FCFA, en hausse de près de 4% par rapport à celui de 2015, indique-t-on de source parlementaire. Le budget 2016 de l’Etat du Niger est bâti sur des prévisions constituées des recettes fiscales, des recettes non fiscales et des recettes exceptionnelles, évaluées à un montant de 1.091,35 milliards FCFA en 2016, soit 59,52% contre 1.031,57 milliards FCFA en 2015. Quant aux recettes extérieures, elles s’élèvent à un montant de 742,29 milliards FCFA, représentant donc 40,48% des prévisions budgétaires totales. Relativement aux dépenses prévues par ce budget général, elles sont constituées par la dette publique dont les prévisions de crédits passent de 108,27 milliards de FCFA en 2015 à 136,02 milliards de FCFA en 2016, les dépenses de personnel évaluées à 245,80 milliards en 2016 contre des prévisions de 229,05 milliards de FCFA en 2015, celles de fonctionnement prévues pour un montant de 133,21 milliards de FCFA en 2016 contre 142,67 milliards de FCFA en 2015.

Enfin, les subventions et autres transferts courants qui passent de 208,47 milliards FCFA en 2015 à 241,58 milliards FCFA en 2016, alors que les dépenses d’investissements qui seront exécutées par l’Etat passent de 1.044,02 milliards de FCFA en 2015 à 1.077,02 milliards de FCFA en 2016, soit une augmentation de 33,30 milliards de FCFA correspondant à 3,16%. »


http://i2.wp.com/www.ambaniger-tr.org/wp-content/uploads/2014/08/Investissement-au-Niger.pngAfficher l'image d'origine

 

--------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

   

1 - Politique/ Issoufou largement plébiscité avec 92. 49% contre 7. 51% à son challenger Hama Amadou, l`opposition conteste

 

La CENI a officiellement proclamé les résultats de l’élection présidentielle, second tour, du 20 mars dernier. C’est le Président sortant ISSOUFOU Mahamadou qui a été largement plébiscité avec 92. 49% contre 7. 51% à son challenger Hama Amadou. L’opposition politique regroupée au sein de la COPA avait, on se rappelle, boycotté ce scrutin, tout en maintenant son candidat en lice. Selon les chiffres donnés par la Commission électorale nationale indépendante (ceni), les électeurs nigériens n’ont pas suivi le mot d’ordre de boycott de l’opposition, ils sont sortis à presque 60% pour exercer leur devoir citoyen.

 

Aussitôt après la proclamation de ces résultats, le Président de la République, entouré pour la circonstance des 53 leaders de la MRN a invité tous les Nigériens au rassemblement. « Rassemblons-nous donc, ne gaspillons pas nos énergies dans de vaines querelles, unissons nous, tous ensemble, pour construire notre maison commune. Notre pays doit renforcer son unité et sa cohésion sociale. Il a également lancé un appel à la constitution d’un large front dont le seul objectif sera la renaissance du Niger et donc le progrès, la paix et la prospérité pour tous. Pendant ce mandat, je consacrerai toute mon énergie à répondre aux aspirations du peuple Nigérien. Je m’emploierai à mettre en œuvre l’acte II du programme de renaissance, c’est-à-dire à créer les conditions de la renaissance culturelle du Niger, de la sécurité des personnes et des biens, du renforcement de la démocratie, de l’équipement du pays en infrastructures routières, énergétiques, ferroviaires et urbaines, de sa sécurité alimentaire, de la promotion des secteurs sociaux de base (éducation et santé), de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour les populations et à créer des emplois, notamment pour les jeunes. »


Pour réaliser cette ambition pour le Niger, pour relever tous ces grands défis, j’ai besoin du soutien de tous les Nigériens. Je voudrais que la victoire du 20 mars ne soit pas celle d’un seul camp mais celle du pays tout entier. Je voudrais que la victoire du 20 mars soit celle de toutes les filles et de tous les fils du pays. Pour sa part, avant même la proclamation officielle des résultats, la COPA 2016, dans une déclaration rendue publique a réaffirmé son engagement à ne pas reconnaître les résultats issus de ces élections.


Elle a également indiqué qu’à partir du 2 avril prochain le président ISSOUFOU n’est plus Président de la République. « Dans neuf (9) jours, notre pays n’aura plus de Président légitime. Aucun artifice juridique ne nous fera reconnaître les faux résultats concoctés, d’un scrutin tortueux. Personne ne nous fera accepter une mascarade électorale dans laquelle l’expression de la volonté populaire, la vérité et la justice sont défigurées. A partir du 2 avril 2016, la COPA revendiquera la légalité républicaine au nom de la souveraineté populaire. Le mandat du président ISSOUFOU finissant le 1ier avril 2016 à minuit. »


La COPA décide aussi de soutenir la décision du candidat HAMA AMADOU, de son parti et des électeurs, d’exercer pleinement leurs droits de recours conformément à la constitution et les lois électorales en vigueur ; elle informe les militantes, militants, sympathisantes, sympathisants et toutes les forces démocratiques que toute proclamation de résultats définitifs par la Cour Constitutionnelle, en violation des délais légaux de recours, comme elle la déjà fait au premier tour, constituera le point de départ à la résistance citoyenne conformément aux dispositions constitutionnelles et légales ; elle réaffirme son rejet des résultats et des institutions qui seraient issus des trois scrutins ; elle demande la libération immédiate de tous les camarades injustement interpelés et incarcérés par le régime de ISSOUFOU MAHAMADOU ; elle en appelle aux Forces de Défense et de Sécurité en vertu des dispositions constitutionnelles et républicaines, à n’exécuter aucun ordre manifestement illégal.


Elle demande à nouveau à la communauté nationale et internationale de sortir de leur mutisme et de demeurer vigilante afin de faciliter l’instauration d’un climat de dialogue politique sincère et apaisé entre toutes les parties afin de faciliter une transition politique permettant d’organiser de nouvelles élections démocratiques, libres, crédibles, légitimes, transparentes et honnêtes ». Quant à Mohamed Ibn Chambas, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Chef du Bureau des Nations-Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), il a affirmé que « le vote s’est déroulé dans le calme avec un engouement moindre.


Afficher l'image d'origine


La CENI vient de publier les résultats. Je félicite le vainqueur, M. Mahamadou Issoufou pour sa réélection.Je saisis cette occasion pour lancer un appel aux Nigériennes et Nigériens pour le maintien de la paix sociale dont ils jouissent. En de telles circonstances, il est important de mettre l’intérêt du pays au-dessus de tout autre intérêt. Les Nations unies souhaitent que le Niger demeure un modèle de démocratie, basé sur la bonne gouvernance, le respect des institutions et l’Etat de droit, garants de la stabilité et de la sécurité du pays et de la sous-région.

L’engagement de toute la classe politique et de la population nigérienne dans son ensemble, sera crucial pour garantir l’unité nationale, la sécurité et promouvoir les perspectives de développement. En particulier, il sera de la responsabilité du Président élu de prendre toute initiative de nature à apaiser le climat social, à rassembler la population et à conduire ensemble avec les Nigériennes et les Nigériens un processus inclusif de dialogue national constructif pour le bien de la Nation. J’appelle tous les acteurs concernés à y répondre favorablement. Enfin, j’encourage toutes les parties prenantes à l’élaboration et à la mise en œuvre des réformes requises pour améliorer le processus électoral et consolider la démocratie. Les Nations Unies, en synergie avec la communauté internationale, réitèrent leur disponibilité à accompagner un tel dialogue entre les Nigériens et continuera de travailler avec toute la population, à la consolidation des institutions, au renforcement de la cohésion nationale et sociale ainsi qu’au développement du pays ».


La crise politique qui couvait depuis un certain moment vient de prendre une nouvelle tournure. Et pourtant après plusieurs mois des joutes oratoires des surenchères l’organisation des élections présidentielles et législatives étaient censées mettre fin au chienlit qui s’installait dans le pays. Mais l’hyper ego des deux protagonistes à savoir la majorité et l’opposition qui s’arcboutaient chacune dans une position rigide risque de conduire le pays dans une véritable impasse. La communauté internationale sera certainement sollicitée pour les protagonistes à des meilleurs sentiments.

 

Publié le mercredi 23 mars 2016/ TamTaminfo

 

http://news.aniamey.com/h/70669.html


Afficher l'image d'origine  


-------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine  

  

2 - Niger : Le président Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix

 

Le président Issoufou Mahamadou a été réélu à la tête du Niger avec 92,49% des suffrages exprimés contre 7,51% pour Hama Amadou, son challenger du 2-eme tour de la présidentielle nigérienne, selon les résultats globaux provisoires proclamés mardi à Niamey pas la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Selon la CENI, le taux de participation, véritable enjeu de cette élection est de 59,79%. Ces chiffres sont contestés par l’opposition politique réunie autour de la Coalition pour l’alternance en 2016 (COPA) qui, aussitôt les résultats proclamés, a rendu publique une déclaration rejetant catégoriquement le verdict de la CENI.

 

Après avoir crié victoire le jour même du vote, dans un communiqué, faisant cas de la faible affluence dans les bureaux de vote, l’opposition crie aujourd’hui au scandale, au motif que le taux de participation réel à cette élection ne dépasserait pas 11%. Par la même occasion, celle-ci s’est insurgée contre l’attitude « complaisante » des observateurs qui affirment que les élections se sont bien déroulées, « tout simplement parce qu’elles se sont déroulées dans la paix et la sérénité ». Pour la COPA, « une élection se vole aussi lorsque le droit aux recours juridictionnels est nié, vidé de son sens ou tout simplement ignoré ».

 

Le président Issoufou Mahamadou a été réélu à la tête du Niger avec 92,49% des suffrages exprimés contre 7,51% pour Hama Amadou, son challenger du 2-eme tour de la présidentielle nigérienne, selon les résultats globaux provisoires proclamés mardi à Niamey pas la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Selon la CENI, le taux de participation, véritable enjeu de cette élection est de 59,79%. Ces chiffres sont contestés par l’opposition politique réunie autour de la Coalition pour l’alternance en 2016 (COPA) qui, aussitôt les résultats proclamés, a rendu publique une déclaration rejetant catégoriquement le verdict de la CENI.

 

Après avoir crié victoire le jour même du vote, dans un communiqué, faisant cas de la faible affluence dans les bureaux de vote, l’opposition crie aujourd’hui au scandale, au motif que le taux de participation réel à cette élection ne dépasserait pas 11%. Par la même occasion, celle-ci s’est insurgée contre l’attitude « complaisante » des observateurs qui affirment que les élections se sont bien déroulées, « tout simplement parce qu’elles se sont déroulées dans la paix et la sérénité ». Pour la COPA, « une élection se vole aussi lorsque le droit aux recours juridictionnels est nié, vidé de son sens ou tout simplement ignoré ».

Ce faisant, la COPA réaffirme plus que jamais son rejet des résultats des institutions qui seraient issues des trois scrutins qui se sont déroulées. Tout en demandant la libération, une fois de plus, de Hama Amadou, elle dit ne plus reconnaitre le président Issoufou comme président de la république à partir du 2 mars, son mandat finissant effectivement, pour elle, le 1er avril 2016. Au vu de la crise qui se profile à l’horizon, l’Union européenne a rendu public un communiqué où elle prend acte du bon déroulement des élections tout reconnaissant la baisse de participation à ce scrutin.

 

Du côté de l’Organisation des Nations unies, l’envoyé spécial du Secrétaire général, Moahamed Ibn Chambas s’est, toute la journée de lundi, attelé à apaiser les esprits en rencontrant tour à tour les leaders de la Coalition pour l’alternance (COPA) 2016 et les membres de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN) dans la perspective de renouer le dialogue au sein de la classe politique. L’opposition politique soutenant la candidature de Hama Amadou avait appelé au boycott du scrutin du 20 mars dernier, après s’être retirée du processus organisationnel.

 

CAMERPOST avec © APA/ Afrique / 23/03/2016 / CAMERPOST

 

http://www.camerpost.com/niger-president-issoufou-mahamadou-reelu-9249-voix/


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


-------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

  

3 - Niger : le budget 2016 adopté pour un montant de plus de 1.786 milliards de F CFA

 

Le Parlement nigérien a adopté, mercredi, la loi de finances pour l’année 2016 arrêtée en recettes et en dépenses à quelque 1.786.128.517.216 FCFA, en hausse de près de 4% par rapport à celui de 2015, indique-t-on de source parlementaire. Le budget 2016 de l’Etat du Niger est bâti sur des prévisions constituées des recettes fiscales, des recettes non fiscales et des recettes exceptionnelles, évaluées à un montant de 1.091,35 milliards FCFA en 2016, soit 59,52% contre 1.031,57 milliards FCFA en 2015.

 

Quant aux recettes extérieures, elles s’élèvent à un montant de 742,29 milliards FCFA, représentant donc 40,48% des prévisions budgétaires totales. Relativement aux dépenses prévues par ce budget général, elles sont constituées par la dette publique dont les prévisions de crédits passent de 108,27 milliards de FCFA en 2015 à 136,02 milliards de FCFA en 2016, les dépenses de personnel évaluées à 245,80 milliards en 2016 contre des prévisions de 229,05 milliards de FCFA en 2015, celles de fonctionnement prévues pour un montant de 133,21 milliards de FCFA en 2016 contre 142,67 milliards de FCFA en 2015.

 

Enfin, les subventions et autres transferts courants qui passent de 208,47 milliards FCFA en 2015 à 241,58 milliards FCFA en 2016, alors que les dépenses d’investissements qui seront exécutées par l’Etat passent de 1.044,02 milliards de FCFA en 2015 à 1.077,02 milliards de FCFA en 2016, soit une augmentation de 33,30 milliards de FCFA correspondant à 3,16%. Ces dépenses, a précisé le ministre des Finances, Saïdou Sidibé, sont constituées par des investissements effectués sur fonds propres de l’Etat et sur les ressources extérieures, ainsi que des dépenses fiscales prises en charge par l’Etat.

 

Par: LAYE / 11 Novembre 2015 / Niamey, Niger (PANA)/

 

http://afrique360.com/2015/11/11/niger-le-budget-2016-adopte-pour-un-montant-de-plus-de-1-786-milliards-de-f-cfa_178851.html


Afficher l'image d'origine


--------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

  

 

4 - Perspectives économiques au Niger

 

_ Essentiellement tirée par la production agricole, la croissance du PIB réel est passée de 4.1 % en 2013 à 7.1 % en 2014, et pourrait se situer à 6.0 % en 2015.

_ Bien que la promotion du secteur privé reste encore entravée par d’importantes contraintes, le gouvernement a pris des initiatives pour accélérer la mise en oeuvre de son plan de développement à moyen terme et encourager l’essor du secteur minier.

_ La politique nationale d’aménagement du territoire et celle sur la décentralisation prennent en charge la problématique de l’inclusion spatiale, bien que leur impact soit limité par les défis liés à la démographie, au transfert des ressources et aux faibles capacités institutionnelles.

 

 

L’économie du Niger a connu une embellie en 2014, avec une croissance de 7.1 %. Cette performance, après une progression de 4.1 % en 2013, est essentiellement portée par la production agricole, qui a notamment bénéficié de bonnes conditions climatiques, ainsi que par le dynamisme des sous-secteurs de la construction et des transports et communications. En dépit des défis sécuritaires, la croissance est estimée à 6.0 % en 2015 et à 6.5 % en 2016. Afin de consolider les acquis et d’accélérer les progrès économiques et sociaux, le gouvernement, avec l’appui des partenaires techniques et financiers (PTF), a développé un Programme d’amélioration de la performance pour la mise en oeuvre du Plan de développement économique et social (PAPMOPDES), avec pour cible les contraintes qui entravent la réalisation des objectifs du PDES 2012-15.

 

La mise en oeuvre de l’Initiative 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens) continue de renforcer la production irriguée. Dans le secteur minier, les efforts de développement se poursuivent avec l’application intégrale des dispositions de la loi minière de 2006 qui permet d’augmenter les recettes fiscales du pays (notamment celles relatives à la taxe sur la valeur ajoutée, TVA). En matière d’environnement des affaires, le Niger a marqué le pas dans ses réformes en 2014, ce qui n’est pas de nature à dynamiser le secteur privé et à accompagner la diversification de l’économie, nécessaire pour impulser une croissance inclusive.


Pays très enclavé, les deux tiers de la surface du Niger sont désertiques. La population du pays se retrouve ainsi concentrée dans la bande sud du territoire, où elle exerce essentiellement des activités agropastorales. Avec une population qui double tous les 18 ans, la culture nataliste y est très forte. Cette situation constitue un véritable défi, aussi bien en matière de sécurité alimentaire, que d’éducation, de santé, de planification familiale, d’emploi et de protection sociale.

 

Dans le cadre de la mise en pratique de sa politique nationale de développement, le gouvernement a ainsi fait de l’inclusion spatiale un de ses objectifs. La mise en place d’organismes de développement locaux constitue le principal outil de ce projet. Les défis liés à la démographie et au transfert des ressources, ainsi que les faiblesses relatives à la capacité des institutions et des collectivités territoriales à assurer un développement local durable limitent cependant l’impact de cette politique.

 

Source: Perspectives économiques en Afrique (PEA) 2015

 

http://www.afdb.org/fr/countries/west-africa/niger/niger-economic-outlook/


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


-------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

  

5 – NIGER/ Banque mondiale : politique, social, économie et perspectives socioéconomiques

 

 

_ Le pays en bref

Le Niger est un vaste pays enclavé d’une superficie de 1,27 million de kilomètres carrés. Il compte actuellement 17 millions d’habitants et affiche l’un des taux de croissance démographique les plus élevés au monde (3,9 % par an). Sujet à l’instabilité politique, le Niger souffre par ailleurs d’une insécurité alimentaire chronique et de crises naturelles fréquentes (sécheresses, inondations et invasions acridiennes notamment).

 

 

_ Contexte politique

Le socialiste Mahamadou Issoufou a remporté les élections présidentielles  de 2011. Il a formé un nouveau gouvernement et, conformément à la Constitution, institué un Conseil économique, social et culturel ainsi qu’une Haute cour de justice. À partir d’août 2013, on observe un regain de tensions politiques lorsque  Hama Amadou, président de l’Assemblée nationale, quitte la coalition au pouvoir et devient dès lors le principal opposant au président Issoufou. Mis en cause dans une vaste affaire de trafic de bébés, qui secoue toute la classe politique nigérienne, et privé de son immunité parlementaire, Hama Amadou quitte le pays en août 2014.

 

En 2015, la Commission électorale nationale indépendante a soumis au gouvernement le calendrier des prochaines élections générales. Elle a fixé le premier tour des élections présidentielles et législatives, au 21 février 2016, et le second tour, au 20 mars. Les élections locales étant programmées au mois de mai suivant. Les principaux partis d’opposition ont toutefois rejeté ce calendrier électoral le jugeant non conforme à la législation électorale en vigueur selon laquelle les élections locales doivent se dérouler avant les élections générales (présidentielle et législatives).

Le Parlement nigérien a par ailleurs approuvé à l’unanimité en février 2015 l’envoi de troupes dans le cadre d’une offensive régionale menée contre le groupe armé Boko Haram. À la suite de la participation du Niger à cette opération, le pays a été à plusieurs reprises la cible d’attaques de Boko Haram, qui se sont soldées par plusieurs centaines de morts et de blessés. Le pays abrite par ailleurs des milliers de réfugiés ayant fui le conflit.

 

 

_ Situation économique

Malgré une conjoncture extérieure difficile, l’économie du Niger se porte bien. La hausse des recettes générées par la production de pétrole, estimée à 12 000 barils par jour, a compensé le faible niveau des précipitations pour l’agriculture et l’incertitude  régnant autour de la production d’uranium à cause de l’insécurité dans le nord du pays. La croissance économique s’est accélérée en 2014 pour atteindre 6,5 %, grâce au rebond de l’agriculture et à d’importants projets d’investissement public. Elle est fortement tributaire des conditions climatiques, des investissements à grande échelle dans les industries extractives et de la situation sécuritaire.

 

Les risques de perturbations macroéconomiques dues à une aggravation des déséquilibres des comptes extérieurs et des finances publiques restent modérés, compte tenu de la protection et des obligations de politique budgétaire connexes découlant de l’adhésion du Niger à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La question de la viabilité de la dette, encore limitée à des risques modérés à la fin de l’année 2014, doit continuer de faire l’objet d’une grande attention du fait de l’augmentation de la dette publique extérieure observée entre 2013 et 2014 (de 23 à 33 % du PIB) et destinée à financer des projets dans les industries extractives, et de la baisse des prix de l’uranium et du pétrole. Ce ratio devrait grimper à 37 % en 2018, avant de redescendre à la suite de l’achèvement progressif des projets. Étant donné ces risques, la qualité de la gestion de la dette et de l’investissement public continuera d’influer considérablement sur la viabilité de l’endettement et des finances de l’État.

 

Afficher l'image d'origine


_ Perspectives à moyen terme

Il n’est pas encore possible de dire quelles seront précisément les conséquences économiques et sociales de l’intervention militaire contre Boko Haram qui se déroule actuellement au Nigéria, à la frontière sud-est avec le Niger. Selon des estimations initiales, les répercussions budgétaires liées à la hausse des dépenses de défense et à l’accueil des réfugiés se chiffreraient autour d’un coût annuel de 1 % du PIB, et réduiraient d’autant les ressources disponibles pour financer des investissements de développement économique.

 

Une plus forte dépendance aux recettes du secteur des industries extractives risque d’accroître la vulnérabilité du budget, et en particulier de l’investissement public, à l’évolution des prix et de la production. De plus, la hausse des recettes pourrait entraîner une augmentation de la demande de biens et de services non marchands, ce qui aurait un impact sur la compétitivité des prix. L’introduction de mécanismes de stabilisation et l’amélioration de la gestion des investissements, telles qu’elles sont envisagées dans le cadre de la nouvelle série d’opérations à l’appui des politiques de développement portées par la Banque mondiale, pourraient constituer des réponses efficaces face à l’ensemble des risques énoncés précédemment.

 

 

_ Situation sociale

Les affrontements violents entre Boko Haram et l’armée nigériane ont conduit plus de 115 000 personnes à fuir le Nigéria pour se réfugier au Niger. Ces réfugiés se concentrent à Diffa, une région en proie à l’insécurité alimentaire et à une crise humanitaire sans précédent. Cette situation a conduit le gouvernement nigérien à présenter un plan d’urgence de 40 millions de dollars et à solliciter l’assistance des partenaires de développement pour l’aider à faire face aux besoins humanitaires immédiats (jusqu’en mars 2015). Afin d'alléger ce fardeau, le Groupe de la Banque mondiale s’appuie sur son Mécanisme de riposte immédiate pour faire appel aux ressources non engagées (fonds de réserve) dans son portefeuille de projets en cours au Niger. 

 

Dernière mise à jour: 19 nov. 2015

 

http://www.banquemondiale.org/fr/country/niger/overview


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------


 Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

 






Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page