Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 25/03/2016 à 09:20:46
AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix



 

0.1 – « Congo/ Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix : Le président du Congo Brazzaville Denis Sassou Nguesso, qui cumule 32 ans de pouvoir à la tête de son pays, a été réélu au premier tour de la présidentielle organisée dimanche avec 60,39% des voix, selon les résultats officiels publiés dans la nuit de jeudi et contestés par ses deux principaux concurrents. L'annonce officielle de la victoire de M. Sassou Nguesso a été faite à la télévision nationale par le ministre de l'Intérieur, Raymond Zéphyrin Mboulou, peu après 03h30 du matin (O2h30 GMT), alors que le pays était privé de télécommunications depuis plus de quatre jours. Selon le décompte officiel, Guy-Brice Parfait Kolélas arrive deuxième avec un peu plus de 15,05% des voix, et le général Jean-Marie Michel Mokoko troisième avec environ 13,89%. Parlant à la presse à son siège de campagne peu après l'annonce des résultats, M. Sassou Nguesso a estimé que le peuple congolais avait « pris son destin en main » et jugé que la campagne électorale avait donné lieu à un « débat démocratique [...] très ouvert ». »

 

 Congo President Denis Sassou Nguesso speaks after his re-election. 

  

0.2 – « Congo/ l'assemblée nationale adopte le budget d'Etat exercice 2016 : L'Assemblée nationale du Congo a adopté jeudi à Brazzaville, avec amendement, la loi des finances de l'Etat pour l'année 2016, arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 3 779, 384 milliards de F CFA. Cette loi des finances qui a été élaboré dans un contexte international marqué par la baisse drastique des cours du pétrole, est en hausse de 24, 384 milliards de F CFA, par rapport à la loi des finances initiale, arrêté en recettes et en dépenses de 3 755 milliards de FCFA, et présentée en novembre dernier par le gouvernement. Dans sa présentation faite devant les députés, le ministre des finances et du budget, Gilbert Ondongo, a indiqué que parmi les priorités inscrites dans le budget exercice 2016, il y a le recadrage de la diversification économique, en vue de sortir le pays de sa forte dépendance du pétrole. Cette option de diversification économique prise par le gouvernement depuis plus de cinq ans, devra, a-t-il expliqué, être renforcée et recadrée pour conjurer la crise financière qui menace le Congo, au regard de la baisse du prix du baril du pétrole qui oscille actuellement entre 45 à 55 dollars américains. »

  

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

  

0.3 – « République du Congo/ économie et perspectives socio-économiques : La croissance a fortement ralenti en 2015 sous l’effet, principalement, de la baisse de la production de pétrole, ce recul étant attribuable à des retards dans la mise en production de nouveaux gisements. En 2016, le redressement attendu de la production d’or noir devrait engendrer un rebond de l’activité. Néanmoins, cette reprise serait limitée par la poursuite du ralentissement en Chine (1er client du pays). Comme en 2015, le secteur non pétrolier devrait connaître une croissance plus lente du fait de la baisse des dépenses publiques et du report des projets miniers en lien avec la faiblesse du cours du minerai de fer . Le Congo est en effet richement doté en ressources naturelles (au pétrole et au minerai de fer s’ajoutent la potasse, les phosphates, le bois) et bénéficie d’un emplacement stratégique en Afrique centrale, disposant d’un port en eau profonde à Pointe-Noire. Cependant, l’économie reste dominée par le pétrole, qui représentait encore 54 % du PIB, 70 % des recettes budgétaires et 85% des exportations de biens en 2014.

En dépit de cette manne, la pauvreté et les inégalités sont demeurées élevées. En outre, malgré les dernières découvertes, la production d’or noir devrait à nouveau se contracter à partir de 2018, ce qui souligne la nécessité impérieuse pour le pays de diversifier son économie. »

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


----------------------------------------

  

 

  

1 - Le président congolais Denis Sassou-Nguesso réélu au premier tour

 

Denis Sassou-Nguesso a été réélu sans surprise à la tête du Congo-Brazzaville, selon les résultats officiels tombés dans la nuit de mercredi à jeudi. Le président sortant a obtenu 60 % des suffrages lors du scrutin du 20 mars. Le président congolais sortant, Denis Sassou-Nguesso, qui cumule 32 ans de pouvoir à la tête de son pays, a été réélu dès le premier tour lors du scrutin présidentiel de dimanche avec 60 % des voix, a annoncé, jeudi 24 mars, le ministre de l'Intérieur Raymond Zéphirin Mboulou. Ce dernier a fait cette annonce à la télévision nationale peu après 3 h 30 du matin, après avoir égrené pendant plus de deux heures et demie les résultats locaux à l'échelle des circonscriptions du pays. Selon le décompte officiel, Guy-Brice Parfait Kolélas arrive deuxième avec un peu plus de 15 % des voix, et le général Jean-Marie Michel Mokoko troisième avec environ 14 %. Mercredi, ces deux candidats d'opposition avaient contesté les résultats partiels publiés la veille par la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), qui donnait Denis Sassou-Nguesso en tête avec 67 % des voix.

"Comment voulez-vous qu'on accepte un tel résultat ?", a déclaré le général Mokoko en appelant à "un recompte des voix". "Je savais d'avance que les dés étaient pipés, mais nous avions accepté de jouer le jeu", a ajouté celui qui était jusqu'en février conseiller du président Sassou-Nguesso pour les affaires de paix et de sécurité, déplorant que les résultats publiés par la CNEI n'aient fait qu'avérer, selon lui, ses "présuppositions".

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Un black-out sur l’ensemble du pays le jour du scrutin

Vivien Manangou, porte-parole de Guy-Brice Kolélas, a estimé pour sa part que la réélection de Denis Sassou-Nguesso relevait d'une "fraude massive" et de la "magie". La candidature du président sortant, né en 1943, a été rendue possible après un récent changement de Constitution qualifié de "coup d'État constitutionnel" par ses détracteurs. La consultation électorale de dimanche, pour laquelle concouraient neuf candidats, s'est déroulée en l'absence de télécommunications dans l'ensemble du pays. Les autorités avaient déclaré avoir ordonné ce black-out à la veille du scrutin pour des raisons de "sûreté nationale" afin d'empêcher l'opposition de commettre une "illégalité" en publiant elle-même les résultats de l'élection.

Denis Sassou-Nguesso a dirigé le Congo-Brazzaville, petit pays pétrolier d'Afrique centrale, sous le régime du parti unique de 1979 à 1992. Battu cette année-là par Pascal Lissouba à l'élection présidentielle organisée après l'instauration du multipartisme, il est revenu au pouvoir en 1997 à l'issue d'une violente guerre civile. Il a été élu président en 2002 puis en 2009.

 

Avec AFP/ Première publication : 24/03/2016/ Texte par FRANCE 24 / Dernière modification : 24/03/2016

 

http://www.france24.com/fr/20160324-congo-brazzaville-president-congolais-denis-sassou-nguesso-reelu

 

-----------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

  

2 - Congo : le président Sassou-Nguesso réélu dès le premier tour avec 60 % des voix

 

Le président congolais sortant, Denis Sassou-Nguesso, qui cumule trente-deux ans de pouvoir à la tête de son pays, a été réélu dès le premier tour lors du scrutin présidentiel de dimanche avec 60 % des voix, a annoncé, jeudi 24 mars, le ministre de l’intérieur, Raymond Zéphyrin Mboulou. Selon le décompte officiel, Guy-Brice Parfait Kolélas arrive deuxième avec un peu plus de 15 % des suffrages, et le général Jean-Marie Michel Mokoko troisième avec environ 14 %. Mercredi, ces deux candidats d’opposition avaient contesté les résultats partiels publiés la veille par la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), qui donnait M. Sassou-Nguesso en tête avec 67 % des voix.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Changement de Constitution

Le président congolais, âgé de 72 ans, avait fait adopter en octobre une nouvelle Constitution pour se représenter. Le nouveau texte lui permet de briguer trois nouveaux mandats. Ce changement de Constitution avait été qualifié de « coup d’Etat constitutionnel » par les détracteurs du président sortant. La consultation électorale de dimanche, pour laquelle concouraient neuf candidats, s’est déroulée en l’absence de télécommunications dans l’ensemble du pays. Les autorités avaient déclaré avoir ordonné ce black-out à la veille du scrutin pour des raisons de « sûreté nationale », afin d’empêcher l’opposition de commettre une « illégalité » en publiant elle-même les résultats de l’élection. M. Sassou-Nguesso a dirigé le Congo, petit pays pétrolier d’Afrique centrale, sous le régime du parti unique de 1979 à 1992. Battu cette année-là par Pascal Lissouba à l’élection présidentielle organisée après l’instauration du multipartisme, il est revenu au pouvoir en 1997 à l’issue d’une violente guerre civile. Il a été élu président en 2002 puis en 2009.

 

Des journaux en vente sur un marché de Brazzaville, le 22 mars 2016


_ Agression de trois journalistes

Avant que ne soient annoncés les résultats de l’élection, l’envoyé spécial du Monde, Christophe Châtelot, ainsi que deux envoyés spéciaux de l’Agence France-Presse ont été agressés mercredi 23 mars en début d’après-midi, à Brazzaville. Les trois reporters sortaient d’un point de presse avec le général Jean-Marie Michel Mokoko, l’un des opposants au président congolais Denis Sassou-Nguesso, lorsqu’une voiture leur a bloqué la route. Quatre hommes en civil, qui se sont présentés comme des policiers, leur ont alors asséné des coups de poing et se sont saisis de leur matériel, caméras et carnets, ainsi que de leur passeport, sans donner d’explication. Le Monde proteste contre cette agression inacceptable commise contre trois journalistes alors qu’ils ne faisaient qu’exercer leur métier. Nous réclamons que les matériels, documents et passeports des reporters leur soient restitués dans les plus brefs délais.

 

Le Monde.fr avec AFP / Le 24.03.2016 / Mis à jour le 24.03.2016 

 

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/24/congo-le-president-sassou-nguesso-reelu-au-premier-tour_4888928_3212.html


A supporter of newly re-elected Congo President Denis Sassou Nguesso celebrates his victory in Brazzaville on March 24, 2016  


------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine


3 - Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

 

Le président du Congo Brazzaville Denis Sassou Nguesso, qui cumule 32 ans de pouvoir à la tête de son pays, a été réélu au premier tour de la présidentielle organisée dimanche avec 60,39% des voix, selon les résultats officiels publiés dans la nuit de jeudi et contestés par ses deux principaux concurrents. L'annonce officielle de la victoire de M. Sassou Nguesso a été faite à la télévision nationale par le ministre de l'Intérieur, Raymond Zéphyrin Mboulou, peu après 03h30 du matin (O2h30 GMT), alors que le pays était privé de télécommunications depuis plus de quatre jours. Selon le décompte officiel, Guy-Brice Parfait Kolélas arrive deuxième avec un peu plus de 15,05% des voix, et le général Jean-Marie Michel Mokoko troisième avec environ 13,89%. Parlant à la presse à son siège de campagne peu après l'annonce des résultats, M. Sassou Nguesso a estimé que le peuple congolais avait « pris son destin en main » et jugé que la campagne électorale avait donné lieu à un « débat démocratique [...] très ouvert ».

 

Mercredi, M. Kolélas et le général Mokoko avaient contesté les résultats partiels publiés la veille par la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), qui donnait M. Sassou Nguesso en tête avec 67% des voix. «Je savais d'avance que les dés étaient pipés, mais nous avions accepté de jouer le jeu», a déclaré le général Mokoko, qui était jusqu'en février conseiller du président Sassou Nguesso pour les affaires de paix et de sécurité, déplorant que les résultats publiés par la CNEI n'aient fait qu'avérer, selon lui, ses « présuppositions ». Vivien Manangou, porte-parole de M. Kolélas, a estimé pour sa part que la réélection de M. Sassou Nguesso relevait d'une « fraude massive » et de la « magie ».

 

Afficher l'image d'origine


_ Déploiement policier

A Brazzaville, dans les quartiers sud de la ville, acquis à l'opposition, la majeure partie des boutiques sont restées fermées toute la journée de mercredi après un déploiement massif de soldats et policiers lourdement armés dans la nuit de mardi à mercredi. Selon M. Manangou, les forces de l'ordre ont pénétré au siège de campagne de M. Kolélas mardi vers midi, tirant des grenades lacrymogènes et provoquant une bousculade qui aurait fait un mort. Un journaliste français a indiqué avoir assisté à la scène. La mort d'un militant de M. Kolélas n'a pu être confirmée.

 

La candidature de M. Sassou Nguesso, né en 1943, a été rendue possible après un récent changement de constitution qualifié de « coup d'Etat constitutionnel » par les détracteurs du chef de l'Etat. En l'absence de télécommunications, M. Kolélas et le général Mokoko n'ont pu être joints pour réagir à l'annonce de la victoire de M. Sassou Nguesso. Les autorités avaient décidé de couper toutes télécommunications (SMS, internet et téléphone) la veille du scrutin pour des raisons de « sûreté nationale » afin d'empêcher l'opposition de commettre une « illégalité » en publiant elle-même les résultats de l'élection. « Les communications vont être ouvertes tout à l'heure, là », a déclaré M. Sassou. A 06h00 (05h00 GMT), elles n'avaient cependant pas été rétablies.

 

(AFP)/ Publié le jeu, 24/03/2016/ Modifié le jeu, 24/03/2016

 

http://www.radiookapi.net/2016/03/24/actualite/politique/congo-denis-sassou-nguesso-reelu-au-premier-tour-avec-6039-des-voix


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

  

4 - Début 2016, la corniche de Brazzaville est opérationnelle

 

Il faut attendre février 2016 pour voir les premiers véhicules rouler sur le viaduc de Plateau Centre-ville, celui de la vallée du Tchad, derrière la mairie centrale et le palais du président. Les Chinois qui s'activent à tourner Brazzaville vers le fleuve Congo à cet endroit-là l'ont dit le 16 septembre à Jean Jacques Bouya, ministre des Grands travaux, qui visitait de ce côté-là. Sur le terrain, les travaux avancent.

 

Les grosses grues installées le long du fleuve Congo, notamment derrière la présidence de la république au Plateau-ville, et non de Mpila-Plus-Jamais-ça, dessinent progressivement ce que sera Brazzaville demain. Une route suspendue par des gros câbles et des solides pylônes et poutres à la chinoise (pas la chinoiserie) sort petit à petit des terres marécageuses, là où il y a encore quelques mois, les mamans se tapaient le pognon en cultivant des fruits et légumes.

 

Dans cette rendonnée officielle, Jean Jacques Bouya (député de Tchikapika) n'est pas allé seul. Bien sûr, les gardes du corps étaient là, mais on ne parle pas d'eux. Ses collègues, les ministres Emile Ouosso (député de Yaya) des travaux publics ou Raphaël Mokoko (député de Mossaka) du Plan, étaient de la partie, comme dans un orchestre où chacun joue sa partition. Ils ont déclaré dans la grande joie être satisfaits du travail abattu par nos amis les Chinois. De toute façon, le contraire aurait étonné. Les poteaux de soutenement sont tous posés, et joliment d'ailleurs. Y a qu'à aller voir ça du côté de Kinshasa pour s'en rendre compte. Sinon, au milieu du fleuve Congo pour voir d'un oeil de touriste.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


D'ici décembre, on procédera aux tests pour voir comment les routes vont basculer à ce niveau-là du centre-ville. Mais déjà en novembre, toutes les chaussées qui passeront sur cette route aérienne seront terminées. Il s'agit là d'une route à double voie de 5 Km. Déjà assez important pour tuer les embouteillages du marché Total et du Centre sportif de Makélékélé qui étouffent la circulation à ce niveau. Il est toujours étonnant de voir un automobiliste quitter le Pont du Djoué et revenir par CCF pour aller en ville. Il peut directement passer par la corniche, profitant d'admirer le fleuve et faire quelques prières avant d'arriver à son bureau, par exemple. C'est ce qu'on aura dès février 2016. D'après les Chinois, dès le 31 janvier 2016, toutes les installations seront enlevées du chantier et on tâterait alors ce macadam.

 

Publié par Arsène SEVERIN sur 18 Septembre 2015, 12:13pm

 

http://severinnews.over-blog.org/2015/09/debut-2016-la-corniche-de-brazzaville-est-operationnel.html


Afficher l'image d'origine  


-------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

  

6 - Congo : l'assemblée nationale adopte le budget d'Etat exercice 2016

 

L'Assemblée nationale du Congo a adopté jeudi à Brazzaville, avec amendement, la loi des finances de l'Etat pour l'année 2016, arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 3 779 384 millions de F CFA. Cette loi des finances qui a été élaboré dans un contexte international marqué par la baisse drastique des cours du pétrole, est en hausse de 24 384 millions de F CFA, par rapport à la loi des finances initiale, arrêté en recettes et en dépenses de 3.755 milliards de FCFA, et présentée en novembre dernier par le gouvernement. Dans sa présentation faite devant les députés, le ministre des finances et du budget, Gilbert Ondongo, a indiqué que parmi les priorités inscrites dans le budget exercice 2016, il y a le recadrage de la diversification économique, en vue de sortir le pays de sa forte dépendance du pétrole.

 

Cette option de diversification économique prise par le gouvernement depuis plus de cinq ans, devra, a-t-il expliqué, être renforcée et recadrée pour conjurer la crise financière qui menace le Congo, au regard de la baisse du prix du baril du pétrole qui oscille actuellement entre 45 à 55 dollars américains. "Si dans le passé, une ou deux années seulement ont été consacrées à la promotion de telle ou telle activité de la vie économique et sociale nationale, le choix de promouvoir l'entreprise devra être renouvelé aussi longtemps que la diversification de l'économie nationale ne sera pas satisfaisante", a déclaré le ministre des finances. "En clair, en 2016 et pour les années à venir, la politique économique du gouvernement consistera à la diversification de l'économie en s'appuyant entre autres sur la promotion et l'accompagnement d'entreprises dans tous les secteurs d'activités, avec pour objectif d'atteindre une croissance économique nationale supérieure ou égale à 7% en 2016", a-t-il précisé.

 

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement mise sur l'augmentation de la production pétrolière qui passera de 89 millions de barils en 2015 à 96 millions de barils en 2016 ainsi que sur la bonne tenue d'autres activités économiques notamment l'agriculture, les industries manufacturières, les transports, les télécommunications et le commerce. Ce budget mettra par ailleurs l'accent sur la poursuite de la construction des infrastructures de base et l'industrialisation du pays ; l'équipement de la seconde université publique dans le cadre de la politique gouvernementale qui consiste à renforcer le capital humain ; la municipalisation accélérée du département de la Bouenza et l'élection présidentielle prochaine.

 

(Xinhua 18/12/15)/  BRAZZAVILLE, (Xinhua)

 

http://fr.africatime.com/congo/db/congo-lassemblee-nationale-adopte-le-budget-detat-exercice-2016


Afficher l'image d'origine


--------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

  

7 - République du Congo : politique, économie et perspectives socio-économiques 

 

_ Population 4,3 millions

_ PIB par habitant 3171 $US

 

 

_ Principaux Indicateurs économiques

 

2013

2014

 2015 (p)

2016 (p)

Croissance PIB (%)

3,3

6,8

1,0

6,0

Inflation (moyenne annuelle)

4,6

0,9

0,9

1,7

Solde budgétaire / PIB (%)

-4,5

-8,5

-10,7

-4,0

Solde courant / PIB (%)

-4,5

-5,5

-10,7

-7,0

Dette publique / PIB (%)

38,2

41,8

57,5

54,1

 

(e) Estimations (p) Prévisions


Afficher l'image d'origine

 

POINTS FORTS

_ Ressources naturelles abondantes (pétrole, minerai de fer, potassium, phosphates, bois) et potentiel agricole

_ Amortisseurs budgétaires et extérieurs

_ Annulation de dette dans le cadre des initiatives PPTE/IADM

 

 

POINTS FAIBLES

_ Forte dépendance à l’égard du pétrole (60% du PIB, 74% des recettes de l’Etat et 82% des exportations)

_ Manque d’infrastructures, réduction insuffisante de la pauvreté

_ Environnement des affaires pénalisant et faible gouvernance

_ Risque d’instabilité politique en cas de départ soudain du chef de l’Etat

 

Afficher l'image d'origine

 

_ Appréciation du risque

 

_ La croissance évolue au rythme de la production pétrolière

La croissance a fortement ralenti en 2015 sous l’effet, principalement, de la baisse de la production de pétrole, ce recul étant attribuable à des retards dans la mise en production de nouveaux gisements. En 2016, le redressement attendu de la production d’or noir devrait engendrer un rebond de l’activité. Néanmoins, cette reprise serait limitée par la poursuite du ralentissement en Chine (1er client du pays). Comme en 2015, le secteur non pétrolier devrait connaître une croissance plus lente du fait de la baisse des dépenses publiques et du report des projets miniers en lien avec la faiblesse du cours du minerai de fer.

 

Le Congo est en effet richement doté en ressources naturelles (au pétrole et au minerai de fer s’ajoutent la potasse, les phosphates, le bois) et bénéficie d’un emplacement stratégique en Afrique centrale, disposant d’un port en eau profonde à Pointe-Noire. Cependant, l’économie reste dominée par le pétrole, qui représentait encore 54 % du PIB, 70 % des recettes budgétaires et 85% des exportations de biens en 2014. En dépit de cette manne, la pauvreté et les inégalités sont demeurées élevées. 

En outre, malgré les dernières découvertes, la production d’or noir devrait à nouveau se contracter à partir de 2018, ce qui souligne la nécessité impérieuse pour le pays de diversifier son économie. Afin d’œuvrer dans ce sens et pallier le manque d’infrastructures, les autorités ont lancé depuis quelques années un vaste programme d’investissements publics qui comprend notamment la création de zones spéciales. Cependant, ce plan ne porte pas encore tous ses fruits et l’environnement des affaires reste très pénalisant. En 2016, les effets de la baisse des prix mondiaux des produits alimentaires s’atténueraient. L’inflation devrait donc s’inscrire en hausse, demeurant toutefois en deçà de l’objectif de la CEMAC (3 %).


Afficher l'image d'origine


Le choc pétrolier affecte les comptes publics et extérieurs

Le tassement des cours du pétrole, amorcé mi-2014, et la baisse de la production d’or noir en 2015, ont provoqué une détérioration du solde des transactions courantes et ont pesé sur le budget. Ceci a contraint les autorités à adopter des mesures correctives sur le plan budgétaire (révision à la baisse du prix du baril, plafonnement de certaines dépenses courantes et réduction des dépenses en capital financées sur ressources propres). En 2016, l’entrée en production de nouveaux gisements, même si l’on n’anticipe pas de remontée notable du prix du baril, devrait contribuer au redressement des comptes publics et extérieurs.


Le rapatriement de dépôts de l’État détenus en Chine et de dépôts de banques commerciales à l’étranger, ainsi que les emprunts réalisés auprès de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) en 2014 ont permis de renforcer le niveau des réserves de change et de préserver celui des dépôts de l’Etat à la BEAC. Ces importants amortisseurs ont pu être utilisés par la suite pour faire face à la baisse des recettes pétrolières.


Du fait notamment des décaissements d’emprunts contractés auprès de la Chine, la dette publique extérieure a sensiblement augmenté depuis l’allègement obtenu dans le cadre des initiatives PPTE/IADM en 2010. En conséquence, le risque de surendettement s’est accru. Toutefois, grâce au montant élevé des dépôts de l’Etat à la banque centrale régionale, ce risque peut être considéré comme modéré. Il pourrait cependant s’aggraver si, à l’avenir, l’Etat ne privilégiait pas le recours à des emprunts extérieurs à des conditions concessionnelles pour se financer.

 

Le président Sassou Nguesso conserve sa mainmise sur le pouvoir

Le chef de l’Etat et le Parti congolais du travail continuent à tenir les rênes du pouvoir d’une main ferme. La mouvance présidentielle avait confirmé sa suprématie lors des élections municipales et sénatoriales de septembre et octobre 2014. Le pouvoir l’a conservé, dans un climat de forte tension, lorsqu’il a remporté le référendum du 25 octobre 2015 sur la nouvelle Constitution. Celle-ci permettra au président Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat en 2016 (scrutin avancé au premier trimestre). Compte tenu de la concentration du pouvoir entre ses mains et de tensions sociales et intercommunautaires sous-jacentes, le départ soudain de la scène politique du chef de l’Etat, aujourd’hui âgé de 72 ans, pourrait engendrer une forte instabilité.


Sur le plan régional, les liens avec l’Angola devraient se raffermir, dans le cadre de la gestion conjointe d’un champ pétrolier, mais les relations avec la République démocratique du Congo devraient rester distendues, ce qui est le cas depuis l’expulsion de Brazzaville de nombreux ressortissants de ce pays en avril 2014.

 

Dernière mise à jour : Janvier 2016

 

http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Congo



10 nouvelles locomotives sont arrivées au port de Pointe-Noire.


---------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

8 - République du Congo : Vue d'ensemble, politique, économie et social

 

_ Le pays en bref

La République du Congo dispose de nombreux atouts pour construire une économie forte, offrir un niveau de vie élevé à sa population et tirer la croissance économique de la sous-région.

Le pays détient d’importantes réserves de pétrole, de vastes forêts naturelles (près de 22 millions d’hectares) et de nombreuses terres arables (10.000.000 d’hectares). Il possède également un réseau hydrographique très développé, un climat favorable à l’agriculture, une biodiversité reconnue d'importance mondiale pour la régulation des gaz à effet de serre, des ressources minières et une position géographique stratégique en Afrique centrale. Sa façade maritime de 170 km sur l’Océan Atlantique, avec un port en eau profonde à Pointe-Noire dont pourrait bénéficier l’ensemble de la sous-région, vient compléter cette longue liste d’atouts.

 

 

_ Contexte politique

La République du Congo est relativement stable depuis l'adoption d'une nouvelle Constitution en 2002. Le pays poursuit ses efforts en faveur de la paix et de l’établissement d’institutions démocratiques. Le Président sortant, Denis Sassou-Nguesso a été réélu pour 7 ans en juillet 2009.

 

Un éventuel troisième mandat du président Sassou-Nguesso en 2016, occupe actuellement le débat public. Les articles 55 et 58 de la constitution adoptée en 2002 fixent la limite d’âge du président de la république à 70ans et le nombre de mandats à deux. La majorité présidentielle souhaiterait toutefois avoir plus de temps pour terminer les réformes entreprises et propose de réviser la constitution pour permettre une troisième candidature du chef de l'État. Dans les parties du Centre et ceux de l’opposition, certains y sont favorables et d’autres farouchement opposés. Il en est de même dans les partis ralliés à la majorité présidentielle.

Le chef de l'État envisage de trancher le débat par voie de referendum et appelle à un dialogue national sur la constitution.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Situation économique

La performance économique du Congo au cours des trois dernières années a été nettement inférieure au taux de croissance nécessaire pour atteindre les objectifs de développement fixés à l’horizon 2025. La croissance économique a été de 3,5% de 2011 à 2013, contrairement aux 8,5% prévus par son Plan national de développement (PND). Cette faible croissance s’explique par la mauvaise performance du secteur pétrolier, qui a chuté de 8,2% sur la même période. On constate cependant une reprise de l’activité économique en 2014, avec un taux de croissance de  6,4% tiré par la production pétrolière (3,1%) et les investissements publics dans les infrastructures (9,2%).

 

Les secteurs non extractifs devraient continuer de tirer parti de ces investissements avec une croissance attendue à 7,4% en 2015. L'inflation annuelle a nettement baissé entre 2013 et 2014, passant de 2,9%  à 0,9% et se maintenant désormais en dessous du plafond de 3% fixé par la CEMAC.

 

Le gouvernement a décidé de ralentir le rythme des dépenses publiques en 2015 afin d’ajuster sa politique budgétaire à la chute du cours du pétrole. Entre 2011 et 2014, les recettes de l’État ont augmenté en moyenne de 7,4%. La hausse constante des dépenses publiques a permis de compenser la baisse substantielle des recettes pétrolières due à un ralentissement de la production pétrolière. En outre, les réserves du Congo à la BEAC ont continué d’augmenter de 2% en 2014 et couvrent jusqu’à 5 mois d'importations.

 

À moyen terme, les perspectives économiques du Congo demeurent positives avec 5,5% de croissance annuelle moyenne sur 2015-2017. Elle serait tirée par les secteurs non-extractifs dans un contexte de faible inflation et de mise en exploitation des gisements de Moho Nord et de Lianzi. Représentant 23,7% du PIB sur la période 2011-2014, les dépenses publiques ont baissé en 2014 et devraient connaître une progression plus lente pour atteindre 4,5% par an entre 2015 et 2017. L'économie demeure vulnérable aux chocs exogènes tels que la volatilité des prix du pétrole, la chute de la production pétrolière et des retards dans la  production minière.  Des risques internes persistent également, mais ont toutefois été pris en compte dans la stratégie économique du gouvernement.

 

Dernière mise à jour: 26 juin 2015

 

http://www.banquemondiale.org/fr/country/congo/overview


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

  

9 - Le Congo dévoile son potentiel aux investisseurs

 

Le Président de la République Dénis Sassou Nguesso en ouvrant jeudi dernier au Palais des Congrès de Brazzaville le Forum Investir au Congo Brazzaville a, dans son adresse, situé les participants sur les opportunités qu’offre notre pays. On peut citer parmi ces atouts, les infrastructures qui se modernisent chaque jouir dans le pays, une façade maritime et un réseau de transport qui relie 120 millions de consommateurs de la zone Afrique centrale. En tous cas, le Congo a capitalisé ce forum pour présenter son potentiel dans les domaines de l’agriculture avec des millions d’hectares de terres disponibles pour cela, la pêche maritime et continentale, l’industrie, le tourisme et autres.

 

Le Président de la République a ainsi déclaré dans son discours : « Le Congo fait de l’amélioration de l’environnement des affaires l’une des priorités de sa politique de développement. Le pays est en paix et en sécurité. L’investissement est fortement encouragé à travers de nombreux textes législatifs ».

 

Les 800 participants au Forum Investir au Congo Brazzaville ont pu être informé de ce que le Congo a déjà donné le ton dans le domaine de l’industrialisation qui se propose de mettre en place des zones économiques spéciales des industries agroalimentaires et touristiques, de services et de matériaux de construction. Le gouvernement a d’ailleurs financé pour 280 milliards de francs Cfa une première zone industrielle une abrite une vingtaine d’industries dont la plupart sont spécialisées dans les matériaux de construction. Le Président de la République est d’ailleurs revenu sur ces arguments.


Afficher l'image d'origine

 

Attirer les investisseurs au Congo : toute une stratégie gouvernementale

Le Forum Investir au Congo Brazzaville n’est que l’une des composantes de la stratégie nationale dans le domaine de l’investissement. En effet, un organe a été mise en place en 2011 pour la promotion des investissements. Il s’agit de l’API, l’Agence pour la Promotion des Investissements qui s’appui sur le Plan National de Développement (PND) 2012-2016. Celui-ci privilégie l’approche par grappes industrielle ou de services. Ces grappes comprennent notamment les infrastructures, la logistique de transport, l’eau , l’électricité, les réseaux de télécommunication et numériques, l’agriculture et la chaine agroalimentaire, la forêt, la filière du bois le pétrole et les hydrocarbures, les mines, les bâtiments, les services financiers, le tourisme et l’hôtellerie, les bâtiments et matériaux de construction. Dans chaque grappe cité, le Congo a enregistré d’importantes avancées ces dernières années. Nous pouvons ainsi illustrer ces avancées.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


Infrastructures

_ Construction et modernisation des aéroports internationaux de Brazzaville, Pointe noire et Ollombo

_ Mise en place du Guichet Unique des Opération Transfrontalières.

_ Modernisation du port en eau profonde de Pointe noire

_ Construction du port minéralier à Pointe noire

 

 

Logistique de transport

_ Construction en cours de la route lourde Brazzaville-Pointe noire (la capitale économique)

_ Construction achevé de la route Brazzaville – Gabon par Lékéti (avec port sur la rivière Alima dit port de Lékéti)

_ Réhabilitation de la route Brazzaville- ouesso


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

Electricité

_ Construction achevée du barrage d’Imboulou (120 Mégawatts)

_ Construction en cours du barrage de Liouesso (19 Mégawatts) au nord du pays pour alimenter les départements de la Sangha et de la Likouala, réputés grands départements agricoles ( cacao, café , bananés, etc) et de l’industrie du bois.

_ Construction achevée de la Centrale Electrique du Congo à Pointe noire (350 Mégawatts).

_ Projet de construire le barrage de Sounda sur la fleuve Kouilou (1200 Mégawatts)

 

 

Agriculture

_ Des millions d’hectares de terres arables disponibles

_ Production de cacao, café, pommes de terre , palmiers à huile, etc.

 

 

Chaine agroalimentaire

Le jeune société Eco Oil Energie basée à Mokéko (Département de la Sangha au nord du Congo) est le pionnier de la réindustrialisassions agroalimentaire au Congo. Cette société qui a d’ ailleurs exposé ses produits pendant le Forum produit de l’huile de palme, de la margarine, et compte se lancer en plus de cela dans la production des biocarburants.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


Du déroulement des travaux du Forum Investir au Congo Brazzaville

Les assises de Brazzaville ont véritablement répondu aux attentes des 800 participants. En effet, trois séances plénières ont été organisées, en plus de cinq ateliers thématiques animés par près de soixante dix intervenants. Ces ateliers thématiques ont porté sur : La Forêt et l’Industrie du bois, le Tourisme et l’hôtellerie, l’Agriculture et l’Agro-industrie, les Mines, les Hydrocarbures, l’innovation et les nouvelles technologies.

 

La Turquie déjà intéressée !

Il n’ont pas attendus longtemps pour aller dire aux Ministre sde l’Aménagement du Territoire et des Grands Travaux Jean Jacques Bouya leur intérêt pour les opportunités d’investissement qu’offre le Congo. En effet, en marge du Forum de Brazzaville, la délégation des investisseurs turcs a échangé vendredi avec le Ministre congolais. Les Turques sont intéressés notamment par la construction bâtiments et la production des matériaux de construction. Bon vent à eux !

 

Publié dans Actualité / Publié le 21 novembre 2015 / Par Jean Eudes Ganga Mickemby

 

http://linfopluscongo.over-blog.com/2015/11/le-congo-devoile-son-potentiel-aux-investisseurs.html


Afficher l'image d'origine  


-------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine  

Afficher l'image d'origine  

 




Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page