Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 10/12/2016 à 21:42:27
AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo




0.1 – « Présidentielle au Ghana : Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de 53 % des voix face au président sortant John Mahama. Ce dernier, qui briguait un second mandat, a reconnu sa défaite. Nana Akufo-Addo a reçu 53,8 % des votes contre 44,4 % pour le sortant John Mahama, selon la commission électorale. Agé de 72 ans, le président élu a été ministre des Affaires étrangères et de la Justice dans les précédents gouvernements dirigés par le Nouveau parti patriotique (NPP), entre 2001 et 2009. À deux reprises, en décembre 2008 puis en décembre 2012, il avait été battu de justesse à l'élection présidentielle. »

 

NanaAfficher l'image d'origine      


0.2 – « Perspectives économiques au Ghana/

. Après s’être ralentie, de 4.0 % en 2014 à 3.7 % en 2015, la croissance économique du Ghana devrait repartir à la hausse pour atteindre 5.8 % en 2016 et 8.7 % en 2017, grâce au renforcement de la stabilité macro-économique et aux mesures prises pour résoudre la crise énergétique qui paralyse le pays.

. Les politiques de rigueur monétaire et budgétaire mises en place en 2015 devraient être maintenues en 2016, conformément aux réformes d’assainissement engagées par le Ghana en prévision des élections nationales de la fin 2016.

. Le pays continue d’être confronté à une urbanisation rapide qui a créé un certain nombre de contraintes pour le développement durable, en particulier dans le domaine des infrastructures d’assainissement et de transport. »

 

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


----------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

 

1 - Ghana : Nana Akufo-Addo remporte la présidentielle

 

Les Ghanéens ont fait leur choix. C'est le chef de file de l'opposition qui occupera le fauteuil de la présidence. Nana Akufo-Addo a bel et bien remporté l'élection présidentielle face à John Dramani Mahama. Dès l'annonce des résultats par la Commission électorale vendredi soir, le président sortant John Dramani Mahama a appelé son successeur pour le féliciter. « J'ai le devoir et l'honneur de déclarer Nana Akufo-Addo président élu du Ghana ». C’est en ces termes que la présidente de la commission électorale a annoncé les résultats. Nana Akufo-Addo obtient dès ce 1er tour 53,3% des voix, contre 44,4% pour son adversaire, le président sortant John Dramani Mahama qui a reconnu sa défaite et téléphoné à son adversaire pour le féliciter.


Supporters of Ghana's president-elect Nana Akufo-Addo celebrate on a street in Accra, Ghana, December 9, 2016. (Photo by Reuters)


A l'annonce de ce coup de téléphone, des scènes de liesse ont aussitôt éclaté devant la résidence de Nana Akufo-Addo. Cette annonce a surtout eu comme effet de faire tomber la pression. Car pour le Nouveau Parti Patriotique (NPP), sa victoire était devenue une évidence ; Nana Akufo-Addo avait déjà fait un discours triomphant jeudi soir s'affirmant vainqueur de la présidentielle. Plus les résultats se faisaient attendre, plus la pression montait et certains commençaient donc à douter de l’indépendance de la commission électorale. A présent, le doute est donc levé.

 

Le nouveau président s'est très rapidement exprimé depuis chez lui en adressant un message fort à la population du Ghana : « Mes chers concitoyens, vous ne m’avez pas élu pour servir un seul parti mais pour servir le peuple entier. Le président du Ghana est président pour chaque Ghanéen, sans discrimination, malice ou malveillance, pour chaque groupe ethnique, pour chaque affiliation politique ou religieuse. Que vous m’ayez soutenu ou non, que vous ayez ou non fait campagne à mes côtés, que vous ayez ou non voté pour moi, je peux vous promettre une chose : je ferai de mon mieux pour servir vos intérêts et remettre notre pays sur la voie du progrès et de la prospérité. »

 

Nana Akufo-Addo ancien député, ancien ministre de la Justice et des Affaires étrangères sous le président John Kufuor, l’emporte a 72 ans. Il se présentait pour la 3e fois à la magistrature suprême. A chaque fois, il avait été battu de très peu mais avait accepté sa défaite. Le président sortant John Dramani Mahama lui rend donc la politesse. En 15 ans, c'est la troisième alternance que vit le Ghana.

 

Par RFI / Publié le 10-12-2016/ Modifié le 10-12-2016/

 

http://www.rfi.fr/afrique/20161210-ghana-nana-akufo-addo-remporte-presidentielle


Afficher l'image d'origine  


-----------------------------

  

Ghana President elect Nana Akufo-Addo, of the New Patriotic Party, smiles on being declared the winner of the presidential election in Accra, Ghana, Friday, Dec. 9, 2016.  Ghana's longtime opposition leader Nana Akufo-Addo won the presidency late Friday on his third run for the office, a race that was largely seen as a referendum on how the incumbent party had managed the economy in this long stable democracy. Photo: Sunday Alamba, AP / Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.  

 

2 - Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

 

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de 53 % des voix face au président sortant John Mahama. Ce dernier, qui briguait un second mandat, a reconnu sa défaite. Le président ghanéen sortant John Mahama a reconnu sa défaite à la présidentielle, vendredi 9 décembre, auprès du chef de l'opposition Nana Akufo-Addo. Le chef de l’État sortant, qui était en lice pour un second mandat, a appelé le chef de l'opposition, Nana Akufo-Addo, pour le féliciter de sa victoire, a annoncé le porte-parole du Nouveau congrès démocratique (NDC), tandis que l’opposition fêtait déjà sa victoire dans les rues d’Accra sous les détonations des feux d’artifice. Nana Akufo-Addo a reçu 53,8 % des votes contre 44,4 % pour le sortant John Mahama, selon la commission électorale.


Afficher l'image d'origine


Agé de 72 ans, le président élu a été ministre des Affaires étrangères et de la Justice dans les précédents gouvernements dirigés par le Nouveau parti patriotique (NPP), entre 2001 et 2009. À deux reprises, en décembre 2008 puis en décembre 2012, il avait été battu de justesse à l'élection présidentielle. C'est la troisième fois depuis l'élection de 2000 que les électeurs ghanéens optent pour l'alternance. "Je pense que les Ghanéens peuvent être extraordinairement fiers", a déclaré l'un des observateurs du scrutin, Johnnie Carson, de l'Institut national démocratique. "Le Ghana s'est distingué pendant ses 25 dernières années comme étant un pays d'intégrité et de transparence", a-t-il ajouté.

 

Avec AFP et AP/ Première publication : 09/12/2016/ Texte par FRANCE 24 / Dernière modification : 10/12/2016/ Vidéo par FRANCE 24

 

http://www.france24.com/fr/20161209-ghana-opposition-presidentielle-john-mahama-reconnait-defaite-akufo-addo

 

Supporters of Ghana President elect Nana Akufo-Addo, of the New Patriotic Party, celebrates after he was declared the winner of the presidential election in Accra, Ghana, Friday, Dec. 9, 2016. Ghana's longtime opposition leader Nana Akufo-Addo won the presidency late Friday on his third run for the office, a race that was largely seen as a referendum on how the incumbent party had managed the economy in this long stable democracy. Photo: Sunday Alamba, AP / Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.


-----------------------------

 

Afficher l'image d'origine

 

3 - Ghana : économie, perspectives sociopolitiques  

 

_ Population 26,2 millions

_ PIB par habitant 1473 $US

 

 

_ Principaux Indicateurs économiques

 

2013

2014

 2015

2016 (p)

Croissance PIB (%)

7,3

3,9

3,5

4,0

Inflation (moyenne annuelle)

11,7

15,5

17,2

15,7

Solde budgétaire / PIB (%)

-10,1

-10,3

 -6,7

-5,3

Solde courant / PIB (%)

-11,7

-9,6

 -7,6

-6,9

Dette publique / PIB (%)

56,2

69,0

70,1

69,1

 

(e) Estimations  (p) Prévisions

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ POINTS FORTS

. Importantes ressources minières (or), agricoles (cacao) et désormais pétrolières

. Démocratie installée, stabilité politique et sociale

. Environnement des affaires attractif favorable aux IDE

. Soutien des bailleurs de fonds multilatéraux (FMI, Banque mondiale, UE…) et bilatéraux (Etats-Unis, R-U, Chine).

 

 

__ POINTS FAIBLES

. Rapide augmentation de l’endettement public

. Lacunes en matière d’infrastructures (énergie, transport)

. Dépendance aux cours des matières premières (or, pétrole, cacao)

.. Fragilité des banques publiques qui affecte l’ensemble du secteur bancaire

 

Afficher l'image d'origine  


_ Appréciation du risque

_ Une croissance qui reste peu élevée dans un contexte de réduction des déficits

La croissance ghanéenne ne devrait repartir que modérément en 2016. La progression de la production de pétrole demeure plus lente que prévue en raison des problèmes techniques récurrents rencontrés dans l’exploitation du champ de Jubilee. La montée en puissance de l’usine de production de gaz d’Atuabo devrait améliorer la production d’électricité alors que les fréquentes coupures de courant nuisent à l’activité industrielle. Le secteur agricole devrait bénéficier de meilleures récoltes de cacao après une production réduite en 2015 par les conséquences d’une épidémie touchant les cacaotiers. Les services (financiers, télécommunications) devraient rester porteurs. La demande des ménages et les investissements subiront les effets de la réduction des dépenses publiques dans le contexte d’austérité budgétaire. Le niveau élevé des taux d’intérêt (26 % depuis novembre 2015) continuera à peser sur l’accès au crédit.

L’inflation devrait rester élevée sous l’effet conjugué de la hausse des prix de l’eau (59 %) et de l’électricité (67 %) annoncée en décembre 2015 et de la dépréciation du cedi. La relative modération de la demande intérieure devrait cependant contribuer à atténuer la hausse des prix.


Afficher l'image d'origine


_ La situation des finances publiques et du solde courant ne devrait s’améliorer que lentement.

Le déficit budgétaire devrait continuer à se réduire en 2016 mais l’objectif de -4,8 % du PIB prévu dans le budget paraît difficile à atteindre pendant une année électorale, dans un contexte de faiblesse  des cours des matières premières. Les recettes fiscales devraient rester contraintes par les prix bas et la lente augmentation de la production de pétrole, ainsi qu’une croissance modérée de l’activité qui pourrait limiter les recettes hors pétrole. La mise en œuvre des mesures de maîtrise des dépenses publiques annoncées conformément à l’accord conclu avec le FMI, notamment la baisse de la part des salaires dans les dépenses (de l’ordre de 35 % depuis plusieurs années), pourrait être ralentie par la perspective des élections nationales de fin 2016. Le paiement d’arriéré dus au Nigeria au titre de la fourniture de gaz pèsera également sur le budget et la situation financière dégradée de certaines entreprises publiques (compagnie d’électricité) est également une source d’inquiétude.

 

L’endettement public devient préoccupant, accru par les effets de la dépréciation du cedi (plus de 60 % de la dette est libellée en devises) et l’Eurobond émis en octobre 2015 (1 milliards d’USD) un taux élevé (10,75 %) qui alourdira la charge de remboursement. Le Ghana étudie l’émission d’un nouvel Eurobond d’un milliard de dollars pour combler son budget. Les besoin d’importations en biens d’équipements d’infrastructures (notamment pétrolières) continueront à peser sur le solde courant. Le déficit courant se réduirait légèrement en raison de la progression des recettes d’exportation du cacao. Les recettes provenant de l’or et du pétrole  ne devraient en revanche pas augmenter fortement en raison de l’absence de perspective de rebond des prix (perspective également valable pour le cacao).

 

Après s’être déprécié de 46 % face au dollar entre fin 2013 et août 2015, le cedi s’est depuis stabilisé grâce, notamment, à l’intervention de la Banque centrale. Compte tenu de la persistance de déficits courant et budgétaire et le maintien du cours du pétrole à un faible niveau, la dépréciation du taux de change devrait se poursuivre en 2016/2017 mais à un niveau très modéré. Le secteur bancaire est de plus en plus fragilisé suite au ralentissement économique : la rentabilité a baissé, la croissance du crédit a ralenti, les indicateurs de liquidité se sont détériorés et le taux de créances douteuses a fortement augmenté.

 

ghana-electoral-commission


_ L’échéance électorale de fin 2016 pourrait être source de tensions alors que la gouvernance tend à se détériorer

Régulièrement cité comme un exemple dans la région en termes de démocratie, le Ghana organise ses prochaines élections présidentielle et législative le 7 novembre 2016. Le leader de l’opposition Nana Akufo-Addo est arrivé en tête lors des derniers sondages, devant l’actuel Président Mahama. Les tensions sociales, alimentées par l’inflation, les inégalités et la faible redistribution de la manne pétrolière devraient se poursuivre à l’approche des élections et des résultats très serrés pourraient donner lieu à des contestations. L’apaisement des tensions frontalières avec la Côte-d’Ivoire et les bonnes relations entretenues avec les partenaires commerciaux ne font pas oublier une augmentation du risque terroriste régional suite aux attaques perpétrées dans les pays limitrophes depuis le début d’année.

Le classement du Ghana selon les indicateurs de la Banque mondiale est meilleur que celui de la plupart des pays de la région bien que la faiblesse des infrastructures et les lourdeurs administratives entravent le développement du secteur privé. Après d’importants progrès réalisés entre 2005 et 2010, les performances en termes de lutte contre la corruption et d’efficacité du gouvernement tendent à se détériorer.

 

Dernière mise à jour : Juillet 2016

 

http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Ghana


Afficher l'image d'origine


-----------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

  

4 - Le Ghana revoit à la baisse ses prévisions de croissance en 2016

 

Le gouvernement ghanéen a ramené à +4,1 % sa prévision du taux de croissance du PIB du pays cette année, contre un taux de +5,4 % annoncé auparavant. Un taux de croissance encore plus bas (+3,2 %) avait été évoqué début juillet. À l’instar d’autres producteurs africains de pétrole, l’économie ghanéenne accuse le coup dans un contexte marqué par des prix du brut, très en-dessous de leur niveau d’il y a à peine deux ans. Le gouvernement ghanéen a réduit ses prévisions de croissance économique à +4,1 % en 2016, contre +5,4 % annoncés au début de l’année, en raison de prix à l’exportation inférieurs aux attentes et d’une production de pétrole irrégulière, a indiqué à Reuters Seth Terkper, le ministre des Finances, le lundi 19 juillet.

Le Ghana, où des élections législatives et présidentielle sont prévues en novembre prochain, pâtit non seulement des faibles cours du brut, mais également de l’interruption de la production du champ Jubilee, le plus important site pétrolier du pays, entre mars et mai. Ce qui a représenté des millions de dollars de recettes en moins. La production de Jubille, qui a redémarré depuis, reste encore inférieure aux capacités du site.

 

Afficher l'image d'origine


_ Révisions successives des chiffres de la croissance

Début juillet, le gouvernement ghanéen avait annoncé une réduction encore plus marquée de ses prévisions de croissance à +3,2 % en 2016, soit la plus mauvaise performance économique du pays depuis 1983, avait rapporté l’agence Bloomberg. Une prévision depuis « rectifiée » par les autorités ghanéennes, selon qui le mauvais chiffre communiqué était dû à des « erreurs » dans les calculs de l’administration. Le nouveau taux « corrigé » prend en compte « la publication des chiffres révisés du PIB de l’année 2015, la révision des prévisions de la production d’or pour 2016-18 et l’arrêt du (navire de production) FPSO Kwame Nkrumah », a expliqué Seth Terkper, cité par Reuters. Le taux de croissance du PIB du Ghana en 2015 a, en effet, été révisé à la hausse à +3,9 %, contre +3,5 % annoncés auparavant pas les autorités d’Accra.

 

Selon les chiffres provisoires du ministère des Finances, l’économie ghanéenne a crû de +4,9 % au premier trimestre 2016, contre +4,5 % au premier trimestre 2015. Les données prévisionnelles pour les deux prochaines années tablent sur une croissance de +7,8 % en 2017 et de +6,7 % en 2018. Des chiffres encore inférieurs aux performances du début de la décennie (+14,4 % en 2011, +9,3 % en 2012), dans la foulée du démarrage de la production pétrolière au large des côtes ghanéennes.

 

Afficher l'image d'origine


_ Années difficiles

Le pays, qui a traversé des années difficiles en 2014 et 2015, s’est engagé dans un programme de réforme budgétaire et fiscale, dans le cadre d’un plan d’aide du FMI. Accra s’est notamment engagé à réduire son déficit public, attendu à 5 % du PIB en 2016, 3 % en 2018 et 2 % en 2019. Il est important de noter, toutefois, qu’en dépit des difficultés rencontrées par le Ghana (également grand producteur d’or et de cacao), l’économie du pays a connu, en moyenne, une progression spectaculaire depuis une dizaine d’année. En dollars courants, le PIB du Ghana est passé de 10,7 milliards de dollars en 2005 à 47,8 milliards de dollars en 2013, avant de retomber à 37,86 milliards de dollars en 2015, selon les chiffres de la Banque mondiale.

 

19 juillet 2016/ Mis à jour le 19 juillet 2016/ Par Joël Té-Léssia

 

http://www.jeuneafrique.com/342839/economie/ghana-revoit-a-baisse-previsions-de-croissance-2016/


Afficher l'image d'origine


------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

 

5 - Perspectives économiques au Ghana

 

. Après s’être ralentie, de 4.0 % en 2014 à 3.7 % en 2015, la croissance économique du Ghana devrait repartir à la hausse pour atteindre 5.8 % en 2016 et 8.7 % en 2017, grâce au renforcement de la stabilité macro-économique et aux mesures prises pour résoudre la crise énergétique qui paralyse le pays.

. Les politiques de rigueur monétaire et budgétaire mises en place en 2015 devraient être maintenues en 2016, conformément aux réformes d’assainissement engagées par le Ghana en prévision des élections nationales de la fin 2016.

. Le pays continue d’être confronté à une urbanisation rapide qui a créé un certain nombre de contraintes pour le développement durable, en particulier dans le domaine des infrastructures d’assainissement et de transport.

 

En 2015, la croissance de l’économie ghanéenne est ressortie à 3.7 %(estimation), en recul par rapport aux 4 % de 2014. Ce ralentissement est imputable à divers problèmes économiques, pour l’essentiel déjà présents en 2014 : trois ans de crise énergétique, accroissement du déficit budgétaire et de la dette publique, important déficit du secteur extérieur et baisse imprévisible des cours mondiaux pour les exportations de pétrole et d’or du pays. Le secteur des services a été le principal moteur de la croissance. Le secteur industriel a, lui aussi, affiché un taux de croissance positif, à 9.1 %. À moyen terme, on prévoit une reprise de l’activité, avec un taux de croissance de 5.8 % en 2016 et de 8.7 % en 2017. La reprise de la croissance économique prévue pour 2016/17 dépend de la poursuite des mesures d’assainissement budgétaire, de la résolution rapide de la crise énergétique, de l’entrée en production de deux nouveaux puits de pétrole et de l’amélioration des productions de cacao et d’or.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


En 2015, le Ghana a maintenu sa politique de rigueur monétaire et budgétaire. Le programme d’assainissement des finances publiques avait pour objectif de faire face aux pressions de la demande principalement exacerbées par la masse salariale et le service de la dette publique, qui absorbent l’essentiel des recettes non affectées. La politique monétaire de 2015 a été encore durcie par des mesures visant à contenir la hausse de l’inflation et la dépréciation de la monnaie nationale.

 

Pour remédier à ces problèmes, le Ghana a conclu en avril 2015 un accord triennal avec le Fonds monétaire international (FMI) reposant sur une Facilité élargie de crédit (FEC), passant avec succès deux revues conduites au titre du programme. Grâce à l’assainissement des finances publiques, les conclusions des revues devraient également être satisfaisantes en 2016. Les élections nationales auront lieu fin 2016. Il est essentiel que le scrutin se déroule de façon paisible et transparente pour garantir la continuité de l’action publique et conforter la réputation de modèle démocratique du pays, en particulier après les élections présidentielles de 2012, dont le résultat avait été vivement contesté par l’opposition qui avait déposé un recours devant la justice.

 

En 2010, plus de la moitié des Ghanéens vivaient dans des zones urbaines (agglomérations d’au moins 5 000 habitants), contre 30 % à l’indépendance, en 1957. Le taux d’urbanisation devrait passer à 72 % en 2035. Si les disparités entre zones rurales et urbaines sont encore importantes, certains signes indiquent que les villes sont confrontées à d’énormes problèmes liés à l’occupation des sols, aux infrastructures et aux prestations de services (plus particulièrement dans les domaines du logement, de l’assainissement et des transports), ainsi qu’à l’absence d’emplois rémunérateurs et productifs, surtout pour les jeunes. Le principal défi a été de garantir un aménagement, une coordination et une planification de l’espace ordonnés et durables et de faire en sorte que les autorités métropolitaines et municipales puissent s’assurer des ressources suffisantes pour financer les infrastructures et les services.

 

Source: Perspectives économiques en Afrique (PEA) 2016

 

http://www.afdb.org/fr/countries/west-africa/ghana/ghana-economic-outlook/


Afficher l'image d'origine  


---------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

 

6 - Ghana : L’échangeur ultra moderne Kwame Nkrumah inauguré à Accra

 

D’un cout global de 74,88 millions d’euros, l’échangeur ultramoderne Kwame Nkrumah a été inauguré lundi 14 novembre 2016 à Accra par le président John Mahama. L’infrastructure de haut standing devrait faciliter la circulation journalière pour 84 000 véhicules aux heures de pointe et 200 000 véhicules qui font quotidiennement la navette en ces lieux. A la cérémonie d’ouverture,  le chef de l’Etat, Mahama a indiqué que « l’échangeur Kwame Nkrumah est le plus long et le plus élevé en Afrique de l’Ouest ». Il précise toutefois que celui de Lagos au Nigeria est le plus long. « Le défaut de circulation à Circle a entraîné une perte estimée à environ 100 millions de dollars par an pour notre économie nationale. Le temps est un bien précieux, une fois qu’il s’est écoulé, il ne peut être rattrapé.

 

Afficher l'image d'origine


La bonne gestion du temps, par conséquent, a un impact direct sur notre économie et doit être calculée pour apporter une contribution à notre PIB », voilà autant d’arguments avancés par le président pour justifier la nécessité de construire l’ouvrage. Cet échangeur va donc alléger le flux de la circulation sur certaines routes d’Accra comme Ring Road et le carrefour allant vers la zone industrielle nord en réduisant la durée de trajet de deux heures à seulement cinq minutes environ. « Ce raccourci va non seulement générer des gains sur le retard et le temps de voyage mais aussi va stimuler l’activité commerciale et économique dans le pays », précise le président. Démarrés en octobre 2013, les travaux de construction de l’échangeur été conjointement financés par le gouvernement ghanéen et son homologue brésilien. Son inauguration intervient à la veille de la présidentielle du 07 décembre 2016, un scrutin pour lequel John Mahama est candidat à sa propre succession.

 

Rédigé par / Blaise AKAME

 

http://www.africatopsuccess.com/2016/11/15/ghana-lechangeur-ultra-moderne-kwame-nkrumah-inaugure-a-accra/


copy


---------------------------------

  

Afficher l'image d'origine  

 

7 - Ghana : un pays stable pénalisé par la crise pétrolière

 

Le Ghana est souvent présenté comme un exemple de démocratie en Afrique de l'Ouest. Le vainqueur de la présidentielle du 7 décembre 2016 devra s'atteler à une lourde tâche: redresser une économie sur laquelle a rejailli l'effondrement, à partir de 2014, des cours de matières premières, pénalisant ses exportations d'or, de pétrole et de cacao. Deuxième producteur d’or et de cacao du continent, le Ghana n’a affiché que 3,3% de taux de croissance en 2016. Outre l’effondrement du cours de ces matières premières, dont il dépend, sur les marchés internationaux, le pays pâtit aussi de la chute du prix du pétrole depuis deux ans. 

Dès juillet, le gouvernement ghanéen avait réduit ses prévisions à +4,1% en 2016, contre +5,4% annoncées début 2016, selon Jeune Afrique qui évoquait même un taux encore plus bas à 3,2%. Durant plusieurs années, l'ancienne colonie britannique a connu l'une des croissances les plus fortes du continent africain. Mais depuis 2014, ce pays anglophone d'Afrique de l'Ouest fait face à une crise budgétaire qui a fait exploser l'accroissement de la dette et flamber le taux d'inflation



Afficher l'image d'origine


. 25% des Ghanéens sous le seuil de pauvreté
La monnaie locale, le cedi, s'est dépréciée de moitié en deux ans, même si elle a montré des signes de stabilisation en 2016. Cette indépendance monétaire rend le cedi fragile contrairement au Franc CFA arrimé à l'euro. En 2015, le Ghana avait dû recourir à l'aide du Fonds monétaire international (FMI) pour stabiliser son économie. L'institution financière internationale lui accordera un prêt de 918 millions de dollars (855 millions d'euros), conditionné à des réformes. Selon la Banque mondiale, 25% des 27,4 millions de Ghanéens vivent encore en dessous du seuil de pauvreté.
Le Revenu national brut (RNB) par habitant s'élevait en 2015 à 1.480 dollars. Cette conjoncture difficile avait conduit le gouvernement à augmenter, en juin 2014, le prix de l’eau et de l’électricité, respectivement de 6,1% et 12,09%. 

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


. Bataille entre les deux rivaux historiques 
Alors qu'au total sept candidats à la présidence du Ghana étaient en lice, le 7 décembre, la bataille électorale s'est jouée entre les deux rivaux historiques: le président sortant John Mahama, 58 ans, du Congrès national démocratique (NDC) et le leader du Nouveau parti patriotique (NPP), Nana Akufo-Addo, 72 ans. Lors des dernières élections de 2012, les deux mêmes candidats s'étaient affrontés. Le président Mahama avait à l'époque remporté le scrutin de peu, avec 50,7% des voix, contre 47,7% pour M.Akufo-Addo qui avait contesté en vain les résultats devant la Cour constitutionnelle. Ces élections présidentielle et législatives sont les sixièmes du genre depuis l'introduction du pluralisme en 1992. A deux reprises depuis 2000, des présidents sortants ont été éliminés sans violence dans le pays.

 

Par Dominique Cettour-Rose@GeopolisFTV / Publié le 08/12/2016/ Mis à jour le 08/12/2016/  

 

http://geopolis.francetvinfo.fr/ghana-un-pays-stable-penalise-par-la-crise-petroliere-127935


Afficher l'image d'origine

 

--------------------------------

 

Afficher l'image d'origine




Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page