Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 13/03/2014 à 09:40:27
CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités



 

_ « La présidente élue du Chili, Michelle Bachelet, a annoncé vendredi 25 janvier à Santiago la composition de son nouveau cabinet qui comprendra un nombre record de femmes et de politiciens indépendants mais aussi une ministre communiste, pour la première fois depuis 40 ans, depuis le temps de l'ancien président socialiste Salvador Allende (1970-1973), renversé par le coup d'état du général Augusto Pinochet (1973 - 1990). La présidente socialiste succédera le 11 mars prochain au président de droite Sebastian Pinera, après avoir remporté, avec plus de 62% des suffrages, le second tour de la présidentielle, le 15 décembre dernier. Elle a présenté son futur gouvernement comme « une équipe sélectionnée sur des critères de leadership, de professionnalisme et d'engagement ».* »


  


_ « Le Chili a généralement suivi une politique sensée au plan économique - parfois de manière innovante. Par exemple, les recettes tirées du cuivre, qui représentent 13% du budget, doivent être dépensées sur la base d'un prix de planification à long terme qui est vérifié de manière indépendante, et tous les excédents de revenus doivent être accumulés dans un fonds destiné à être utilisé lorsque les prix du cuivre plongent. En outre, la banque centrale du Chili a maintenu une faible inflation - qui se situe aujourd'hui aux alentours de 2% - et le budget du pays est pratiquement équilibré. Le système de retraite du pays met l'accent sur l'épargne privée et la responsabilité individuelle. Un accord de libre-échange bilatéral a permis une forte augmentation des échanges commerciaux avec les États-Unis. Et le Chili a participé activement aux négociations dans le cadre de l'accord commercial du Partenariat transpacifique (TPP). »

 

 

 

----------------------------


 


 1 - Chili: Michelle Bachelet entame un second mandat, contre «l’inégalité»

 

La socialiste Michelle Bachelet a été investie mardi pour un second mandat à la tête du Chili, s’engageant à rendre son pays, l’un des plus riches d’Amérique du Sud, «différent et beaucoup plus juste». «Le Chili a un seul grand adversaire qui s’appelle l’inégalité», a lancé Mme Bachelet depuis le balcon du Palais présidentiel de la Moneda dans son premier discours à la nation.

 

«Commençons maintenant, le temps est court, mais nous allons l’utiliser au maximum» a promis la première femme élue à la tête d’un pays sud-américain. Mme Bachelet fait face à de nombreux défis pour son retour à la Moneda, qu’elle avait quitté en 2010 avec un taux de popularité record. Mais elle a affirmé croire possible «un Chili différend et beaucoup plus juste». Dans la matinée, la nouvelle présidente a prêté serment lors d’une courte cérémonie d’investiture tenue au Congrès à Valparaiso, à quelque 120 km de la capitale chilienne avant de regagner la capitale.

 

De nombreux chefs d’État latino-américains et du vice-président des États-Unis Joe Biden ont assisté à l’investiture, mais le président vénézuélien Nicolas Maduro a annulé son voyage à la dernière minute. Symbole fort dans un pays encore marqué par la dictature, c’est la sénatrice socialiste Isabel Allende, fille de l’ex-président Salvador Allende renversé par le coup d’Etat du 11 septembre 1973, et première femme à présider le Sénat chilien, qui a remis l’écharpe présidentielle bleu, blanc et rouge à Michelle Bachelet, 62 ans, dont le propre père a été torturé et tué aux premiers jours de la dictature Pinochet.

«C’est un grand honneur de relever le défi d’être la première femme présidente du Sénat dans l’histoire du Chili et de remettre l’écharpe présidentielle», a déclaré la sénatrice, visiblement très émue, affirmant que cette «image historique» ferait «le tour du monde».  Mme Bachelet succède au conservateur Sebastian Piñera, qui quitte le pouvoir avec un bilan contrasté, mais ne cache pas son ambition de succéder à Michelle Bachelet dans quatre ans.

Avant de quitter le palais présidentiel, M. Pinera a assuré «partir la tête haute», affirmant que son gouvernement remettait à Michelle Bachelet «un Chili qui est devenu un pays meilleur que celui que nous avions il y a quatre ans». Elue le 15 décembre dernier avec plus de 62% des suffrages, 20 points devant sa rivale de droite Evelyn Matthei, la nouvelle présidente a promis de mener «enfin» à bien «de profondes transformations» pour réduire les importantes inégalités sociales qui divisent le Chili».

 

 Santiago


- Des objectifs ambitieux -

Rompant avec le style figé de la classe politique traditionnelle, cette médecin de formation, ancien ministre et ex-directrice de l’ONU-Femmes, mère de trois enfants et grand-mère, s’est notamment fortement engagée en faveur de l’amélioration des droits des femmes dans un pays ultra-conservateur, où l’avortement, même thérapeutique, est interdit et où le divorce n’a été légalisé qu’en 2004.

 Pour ce nouveau mandat, la socialiste s’est fixé des objectifs ambitieux, promettant dans les 100 premiers jours de son gouvernement 50 mesures choc, dont une vaste réforme de l’enseignement et de la fiscalité avec une augmentation importante de l’impôt sur les sociétés pour financer une refonte du système éducatif. Mme Bachelet a également promis l’adoption d’une nouvelle constitution «née de la démocratie» pour remplacer celle qui porte la signature du dictateur Augusto Pinochet (1973-1990).  Désireuse de se mettre au travail car «nous avons un programme à remplir», la nouvelle présidente a convoqué son premier conseil des ministres mercredi à 7H45.




Son cabinet comprend 23 ministres dont neuf femmes.

Elle hérite d’un pays un peu essoufflé par le ralentissement de l’économie mondiale, un recul des investissements et la baisse des prix du cuivre, dont il est le premier producteur au monde. L’économie chilienne reste toutefois globalement solide, avec une croissance entre 3,75% et 4,75% prévue pour 2014. Mais c’est dans le domaine de l’éducation, alors que des dizaines de milliers d’étudiants n’ont pas accès à un enseignement gratuit et de qualité, que les attentes sont les plus fortes.  «Je suis fille de l’éducation publique» a revendiqué Mme Bachelet dans son discours. Les nouveaux leaders de l’influent mouvement étudiant, fort du soutien des centaines de milliers de jeunes descendus dans la rue lors des manifestations massives de 2011, ont cependant déjà exprimé leur méfiance vis-à-vis de Michelle Bachelet et avaient appelé à ne pas voter lors des élections.

Avant même d’entrer en fonctions, la vice-ministre de l’Education, Claudia Peirano, a démissionné et le ministre de l’Education désigné Nicolas Eyzaguirre est déjà fortement critiqué.

 AFP 12 mars 2014

 http://www.liberation.fr/monde/2014/03/12/chili-michelle-bachelet-entame-un-second-mandat-contre-l-inegalite_986382

 

 


----------------------------




2 - Chili : nombre record de femmes dans le nouveau gouvernement


La présidente élue du Chili, Michelle Bachelet, a annoncé vendredi 25 janvier à Santiago la composition de son nouveau cabinet qui comprendra un nombre record de femmes et de politiciens indépendants mais aussi une ministre communiste, pour la première fois depuis 40 ans, depuis le temps de l'ancien président socialiste Salvador Allende (1970-1973), renversé par le coup d'état du général Augusto Pinochet (1973 - 1990).

 La présidente socialiste succédera le 11 mars prochain au président de droite Sebastian Pinera, après avoir remporté, avec plus de 62% des suffrages, le second tour de la présidentielle, le 15 décembre dernier. Elle a présenté son futur gouvernement comme « une équipe sélectionnée sur des critères de leadership, de professionnalisme et d'engagement ».*


  


9 FEMMES POUR 23 MINISTÈRES

La nouvelle équipe de 23 ministres, dont neuf femmes, représente les principaux courants de la coalition de centre-gauche qui a soutenu Mme Bachelet lors de la campagne électorale, comprenant des socialistes, des démocrates-chrétiens, des radicaux et des communistes. La nouvelle ministre du Service national de la Femme (Sernam, organisme chargé des droits de la femme), l'anthropologue Claudia Pascual est une ancienne conseillère municipale communiste de Santiago. Michelle Bachelet, ancienne ministre de la santé en 2000 et deux ans plus tard première femme ministre de la défense d'Amérique Latine, a regretté ne pas être parvenue à la parité dans son nouveau cabinet. « Un des grands défis que nous devons affronter comme pays est d'incorporer un plus grand nombre de femmes à des postes de hautes responsabilités  », a-t-elle affirmé.

 

Les inégalités entre hommes et femmes est un sujet qui lui tient à cœur, après avoir été pendant trois ans à New York, à la tête de l'ONU Femmes, une entité des Nations-Unies chargée de promouvoir l'égalité des genres. Un de ses principaux hommes de confiance, l'économiste Alberto Arenas, 48 ans, dirigera le ministère des finances. Il est considéré comme un important stratège de Mme Bachelet qui inquiète les hommes d'affaires chiliens. Issu de la classe moyenne et n'appartement pas à l'élite traditionnelle chilienne, il a milité dans les Jeunesses Communistes avant de s'affilier au parti socialiste.

Le futur ministre des affaires étrangères, Heraldo Muñoz, 65 ans, a été représentant permanent du Chili auprès des Nations Unies et membre du gouvernement de l'ex président socialiste Ricardo Lagos (2000-2006). Il a également été ambassadeur du Chili au Brésil. Il devra affronter une résurgence des disputes frontalières avec les pays voisins. Le 27 janvier, la Cour Internationale de La Haye (CIJ) rendra son verdict sur la demande maritime du Pérou du président Ollanta Humala qui concerne près de 38.000 km2 dans l'Océan Pacifique.

 

Le ministère de la défense sera conduit par Jorge Burgos, un avocat démocrate-chrétien. Le ministre de l'Intérieur, Rodrigo Peñailillo, 39 ans, un des conseillers les plus proches de Mme Bachelet, a été le plus jeune gouverneur du pays pour la province d'Arauco où vivent des communautés indiennes Mapuches, qui réclament la restitution de terres ancestrales. Nicolás Eyzaguirre, économiste de 60 ans, sera à la tête du particulièrement sensible ministère de l'éducation. Ancien ministre de Ricardo Lagos et ex-directeur des programmes du FMI pour l'Amérique Latine, il devra mettra en œuvre l'ambitieuse réforme de l'éducation promise par Mme Bachelet pour répondre aux exigences des étudiants qui réclament, depuis 2011, une éducation gratuite et de qualité.

 

 


« UNE MENACE POUR PERSONNE »

« Mon programme de gouvernement ne constitue une menace pour personne, ni pour le secteur privé ou pour quiconque dans le pays », avait assuré devant la presse étrangère Michelle Bachelet, au lendemain de son élection. « Bien au contraire », avait-t-elle ajouté, la vraie menace serait de ne pas faire ce que nous avons à faire : vaincre les inégalités et s'assurer que notre pays progresse de façon plus harmonieuse ».

Elle a promis, dans les 100 premiers jours de gouvernement, de mettre en marche une série de réformes comprenant notamment une hausse de la pression fiscale sur le secteur privé. Elle entend récolter 8,2 millions de dollars, soit 3% du PIB, en augmentant notamment de 20 à 25% les impôts aux entreprises. Ces mesures ont été fortement critiquées pendant sa campagne par la droite, qui accuse Mme Bachelet de vouloir étouffer le secteur privé. Ces nouvelles recettes doivent permettre de financer une refondation du système éducatif - avec la gratuité des études universitaires d'ici à 6 ans et la fin du subventionnement des écoles privées - ainsi que l'amélioration des systèmes de santé et des services publics.

Plus de 20 ans après le retour de la démocratie, Mme Bachelet propose de faire sauter les « verrous anti-démocratiques » de la Constitution de 1980, héritée du général Pinochet. La courte majorité obtenue par la coalition de centre-gauche lors des législatives de novembre, est pour l'instant insuffisante pour atteindre les 3/5 èmes des voix nécessaires à tout amendement constitutionnel. Le nouveau mandat de 4 ans de Michelle Bachelet, qui fut entre 2006 et 2010, la première femme élue présidente de l'histoire du Chili, sera sa deuxième chance pour faire de son pays « un pays plus juste et égalitaire ».

 

Le Monde/ 25.01.2014/ Christine Legrand

 

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/01/25/chili-michelle-bachelet-devoile-son-nouveau-gouvernement_4354265_3222.html

 



--------------------------




3 - Le Chili prospère, à côté d'une Argentine au plus mal: les raisons d'une divergence

 

Les économistes comparent souvent des économies similaires afin d'isoler l'impact d'une différence particulière. Cette approche fournit une analyse convaincante du rôle de certains facteurs spécifiques dans le succès ou les difficultés d'une économie.

 

Corée du Nord contre Sud, Allemagne de l'Ouest et de l'Est

Par exemple, en dépit de leurs racines historiques et culturelles communes, la Corée du Nord et la Corée du Sud sont des sociétés très différentes. La première connaît un niveau de vie beaucoup plus faible, en raison de son gouvernement communiste et de son économie planifiée, qui contraste fortement avec le gouvernement démocratique et de l'économie capitaliste mixte de la Corée du Sud. L'expérience de l'Allemagne de l'après Seconde Guerre mondiale constitue un autre exemple éloquent. Lorsque le mur de Berlin est tombé, à peine deux générations après la fin de la guerre, le niveau de vie en Allemagne de l'Est, communiste, ne représentait qu'un cinquième de celui atteint en Allemagne de l'Ouest, capitaliste.




Argentine, Chili, de nombreuses similitudes

La même approche peut être utilisée pour comprendre pourquoi le Chili prospère, tandis que son voisin l'Argentine bat de l'aile. Commençons par les similitudes. Les deux pays sont orientés selon un axe nord-sud et sont caractérisés par un relief varié, de longues côtes et l'abondance de leurs agriculture, élevage et vignobles. Tous deux ont obtenu l'indépendance de l'Espagne il y a deux siècles. Tous deux ont une population composée en grande partie de personnes d'ascendance européenne. Tous deux ont des antécédents de régime militaire. Et enfin, tous deux ont récemment connu des troubles politiques, y compris de grandes - et parfois violentes - manifestations publiques.

En outre, aussi bien le Chili que l'Argentine sont des démocraties, qui ont été dirigées par la droite comme par la gauche. Au Chili, un président peut se représenter plusieurs fois, mais pas consécutivement. Ainsi, le président Sebastián Piñera - un centriste à la tête d'une coalition de centre-droit - ne peut pas être candidat à sa réélection l'an prochain, mais pourrait se présenter en 2018.




Une certaine instabilité de l'exécutif

Bien que la coalition au pouvoir au Chili - en particulier le ministre des Finances Felipe Larraín - ait beaucoup fait pour renforcer la performance macroéconomique du pays, elle a également eu du mal à trouver un candidat présidentiel solide ; un scandale a fait suite à une bataille interne intense pour la succession, qui a contraint la coalition de centre-droit de se contenter de son troisième choix de candidat. Le chef de l'alliance de centre-gauche, Michelle Bachelet du Parti socialiste (qui était le prédécesseur de Piñera), a remporté le premier tour haut la main et sera probablement élu le mois prochain.

Pendant ce temps, en dépit d'avoir élargi le pouvoir lié à sa position, la constitution interdit à la présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner - qui avait succédé à son défunt de mari, Néstor Kirchner, en 2007 - de briguer un troisième mandat consécutif. Son incapacité à remporter la majorité parlementaire des deux tiers nécessaire pour amender la constitution, ainsi que le succès des candidats de l'opposition lors des dernières élections de mi-mandat, suggère que l'Argentine pourrait bien être en route pour un revirement à droite en 2015.




Des politiques économiques divergentes

A présent, les différences. La politique économique des deux pays diverge de façon importante. Le Chili a généralement suivi une politique sensée au plan économique - parfois de manière innovante. Par exemple, les recettes tirées du cuivre, qui représentent 13% du budget, doivent être dépensées sur la base d'un prix de planification à long terme qui est vérifié de manière indépendante, et tous les excédents de revenus doivent être accumulés dans un fonds destiné à être utilisé lorsque les prix du cuivre plongent.

En outre, la banque centrale du Chili a maintenu une faible inflation - qui se situe aujourd'hui aux alentours de 2% - et le budget du pays est pratiquement équilibré. Le système de retraite du pays met l'accent sur l'épargne privée et la responsabilité individuelle. Un accord de libre-échange bilatéral a permis une forte augmentation des échanges commerciaux avec les États-Unis. Et le Chili a participé activement aux négociations dans le cadre de l'accord commercial du Partenariat transpacifique (TPP).

Il n'y a pas de doute que les propositions de Bachelet de rehausser l'impôt sur les sociétés, d'augmenter les dépenses de protection sociale, de renforcer le contrôle du gouvernement sur les retraites et de réexaminer la participation du Chili au TPP menacent de renverser une grande partie de ces progrès. Mais si, une fois au pouvoir, elle revient aux politiques plus centristes de son mandat précédent, le Chili peut maintenir son élan économique.




L'Argentine s'est "auto-infligée" des crises

L'Argentine, au contraire, s'est auto-infligé des crises économiques en série. Avec une population qui est deux fois celle du Chili, les réserves d'énergie nouvellement découvertes et une capitale dynamique, l'Argentine possède une vaste potentiel économique. En effet, il y a un siècle, il était l'un des pays les plus riches du monde, avec un niveau de vie comparable à celui des États-Unis. Aujourd'hui, cependant, le revenu par habitant de l'Argentine représente seulement 40% du niveau des Etats-Unis et est nettement inférieur à celui du Chili.

L'écart entre le taux de change officiel et le taux du marché noir - qui porte le nom de "Dólar Blue" - s'élève à présent à 60%. Sans surprise, presque tous les détaillants à Buenos Aires proposent un prix en dollar et un prix en peso. Cela peut s'expliquer en partie par une forte inflation, que les analystes indépendants évaluent à environ 25% - plus du double de l'estimation officielle de 10%.


Le statisticien responsable de l'indice des prix... remplacé

Depuis que Kirchner a remplacé le chef statisticien en charge de l'inflation à l'Institut national de la statistique en 2007, les chiffres de l'inflation officiels de l'Argentine ont été manifestement plus faibles que les autres estimations. (Les chiffres de l'inflation du Chili ont été critiqués également, quoique dans une bien moindre mesure, et l'Institut statistique national du Chili est beaucoup plus indépendant par rapport au gouvernement que celui de l'Argentine).


Nationalisation et intimidation

Le gouvernement de Fernández intimide et nationalise les entreprises. Il fait pression sur la banque centrale afin qu'elle utilise ses réserves internationales pour rembourser la dette. Et l'accord commercial majeur de l'Argentine, le Mercosur, est loin de son potentiel. Au cours des cinq prochaines années, le Fonds monétaire international s'attend à ce que l'Argentine connaisse une croissance plus faible, une inflation plus élevée et plus de chômage qu'au Chili.

Heureusement, les électeurs se détournent de plus en plus du gouvernement de Fernández. En août, les candidats de l'opposition comme Sergio Massa et Mauricio Macri ont remporté un soutien électoral important grâce à leurs campagnes favorables aux entreprises et prônant la lutte contre l'inflation, ce qui en fait de probables candidats à la présidentielle en 2015. Même si Fernández ne cause pas trop de dégâts dans l'intervalle, son successeur devra restaurer la crédibilité de l'Argentine à l'intérieur comme en-dehors des frontières du pays, afin d'éviter la fuite des capitaux.




Une politique de désinflation, c'est possible

Un président argentin peut-il prôner la désinflation et conserver le soutien des électeurs au cours d'une période de ralentissement de la croissance, voire une récession ? C'est ce qui s'est passé aux Etats-Unis. Le président Ronald Reagan a soutenu la désinflation entreprise par le président de la Réserve fédérale américaine Paul Volcker, malgré une profonde récession, une hausse temporaire du taux de chômage et la perte des élections de mi-mandat. L'économie a rebondi rapidement et Reagan a été réélu. La stabilité des prix a permis un quart de siècle de forte croissance et de faible taux de chômage, interrompu par deux brèves récessions limitées - soit la meilleure performance macroéconomique dans l'histoire américaine. Il y a lieu d'espérer que l'Argentine apprendra de l'expérience de son voisin occidental - et qu'une administration Bachelet au Chili regardera de l'autre côté des Andes, reconnaîtra où ses propositions risquent d'emmener le pays et changera de cap avant qu'il ne soit trop tard.

 

Traduit de l'anglais par Timothée Demont

 Michael J. Boskin, professeur d'économie à l'Université de Stanford et Senior Fellow de la Hoover Institution, a été président du Comité des conseillers économiques de George H. W. Bush de 1989 à 1993.

 Project Syndicate 1995-2013

 http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20131125trib000797603/le-chili-prospere-a-cote-d-une-argentine-au-plus-mal-les-raisons-d-une-divergence.html


 


------------------------------


 

 

 

 





Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page