Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 23/05/2014 à 02:03:10
AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?



1 – « Le président sud-africain Jacob Zuma a été réélu, ce mercredi 21 mai, à la tête de l’Etat. Il s’agit d’une simple formalité puisqu’il a été élu par les membres du Parlement où son parti, le Congrès national africain (ANC) est majoritaire. L’ANC qui a remporté haut la main les élections du 7 mai avec un peu plus de 62% des voix. La reconduction de Jacob Zuma à la présidence pour un second mandat n’est donc pas une surprise. »


  


2 – « L’emploi et les relations entre employeurs et salariés restent des défis majeurs pour le pays. Le chômage demeure élevé, à 24.1 % de la population active totale, et frappe 64.8 % des 15-24 ans. Pour y remédier, les pouvoirs publics ont adopté des mesures fiscales d’incitation à la création de nouveaux emplois pour les jeunes âgés de 18 à 29 ans. Toutefois, le marché du travail reste très difficile. Les conflits sociaux ont continué de brider la production de l’Afrique du Sud en 2013, en particulier dans l’agriculture et l’industrie manufacturière. De plus, le potentiel de production est limité par la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée. Des voix s’élèvent pour réclamer davantage d’investissements ainsi qu’une réforme du système éducatif du pays, dont les performances sont médiocres. »

  

 


-----------------------------

 

 

 

1 - Afrique du Sud: Jacob Zuma réélu président

 

Le président sud-africain Jacob Zuma a été réélu, ce mercredi 21 mai, à la tête de l’Etat. Il s’agit d’une simple formalité puisqu’il a été élu par les membres du Parlement où son parti, le Congrès national africain (ANC) est majoritaire. L’ANC qui a remporté haut la main les élections du 7 mai avec un peu plus de 62% des voix. La reconduction de Jacob Zuma à la présidence pour un second mandat n’est donc pas une surprise.

 

C’est dans une ambiance détendue que le président Jacob Zuma a été réélu ce mercredi après-midi. Le président de l’Assemblée est même allé jusqu'à faire quelques blagues. « Monsieur Zuma, est-ce bien votre signature en bas de ce document ? », s’est-il amusé avant de demander sur le même ton : « Y a-t-il d’autres candidats ? ». Et au milieu des rires, il ajoute : « On dirait que Monsieur Malema fait signe qu’il est libre. Il n’y a pas d’autres candidats ? Je déclare donc Jacob Zuma élu président de la République d’Afrique du Sud ». Une déclaration suivie d’applaudissements.


L’Alliance démocratique (principal parti d’opposition) a tenté de s’opposer à cette candidature, soulevant qu’elle était irrationnelle au vu de la conduite du président lors de son précédent mandat. L’argument a été rejeté et le président Jacob Zuma a quitté l’Assemblée sous les chants des 249 membres de son parti, le Congrès national africain.


Source : Rfi.fr

 

http://www.pressafrik.com/Afrique-du-Sud-Jacob-Zuma-reelu-president_a122563.html

 

 


--------------------------------

 

 

  

2 - Afrique du Sud: Jacob Zuma reconduit à la présidence pour un second mandat

 

Dans la foulée de la victoire de l'ANC aux élections du 7 mai, le président Jacob Zuma a été reconduit mercredi par les députés à la tête de l'Afrique du Sud, mais l'incertitude demeure quant à sa future orientation politique. Critiqué, l'ANC a reculé aux législatives, mais le parti qui pour de nombreux Sud-Africains a vaincu le régime ségrégationniste de l'apartheid a tout de même recueilli 62,15% des voix. Avec une majorité de 249 sièges sur 400 à l'Assemblée nationale, la reconduction de son leader pour diriger le pays n'était qu'une formalité. Jacob Zuma sera officiellement investi pour son second mandat samedi lors d'une cérémonie à Pretoria.

 

Sa réélection à la tête de l'Etat a été d'autant plus vite expédiée, sans réel vote, que les partis de l'opposition n'avaient présenté personne contre lui. Ils contestent pourtant la personnalité de celui qui dirige le pays depuis 2009, qu'un diplomate étranger comparait récemment à un "cafard capable de résister à une catastrophe nucléaire". Jacob Zuma est en effet critiqué pour la corruption et les gaspillages de son gouvernement, et plus récemment pour avoir fait rénover sa résidence privée aux frais du contribuable pour 17 millions d'euros. Mais il tient l'appareil du parti dominant, et a survécu à tous les scandales.

 

Seul fait majeur de la journée de mercredi, le parti du jeune leader populiste Julius Malema a fait une entrée en scène fracassante. Après avoir dansé sur les marches du Parlement et entonné des chants révolutionnaires, les 25 élus des "Combattants pour la liberté économique" ont prêté serment, entièrement vêtus de rouge et en bottes d'ouvriers --contrairement à leurs nouveaux collègues en tenues traditionnelles africaines, tailleurs ou costumes-cravates. L'air goguenard, ils ont donné un avant-goût de la verve anti-capitaliste et du style provocateur que l'ancien leader de la jeunesse exclu de l'ANC promet de déployer à l'Assemblée.


 

 

Cyril Ramaphosa vice-président

Avec plus d'un million de voix, "Juju" a su rebondir et capter la soif de changement des plus déshérités. Il a notamment remporté plus de 20% des suffrages à Rustenburg (nord), le bassin minier paralysé par une grève sans précédent depuis janvier. Dans un pays dont la population active augmente bien plus vite que le nombre d'emplois, la question pour Jacob Zuma est maintenant de savoir s'il va agir avec plus de fermeté pour déplacer plus le centre de gravité économique vers la majorité, autrement dit vers les Sud-Africains noirs qui vivent toujours dans la pauvreté vingt ans après la fin de l'apartheid. Car ce débat économique de fond a été étouffé par la réconciliation des années Mandela et le virage libéral pris par l'ANC depuis qu'il est arrivé aux affaires en 1990.




Le discours d'investiture du président, samedi, dira si le statu quo, mélange de flou, d'incantations et d'immobilisme, va perdurer. Ou s'il va engager une politique moins molle. Conscient de l'impatience alimentée par le chômage, les mauvais services publics, les bas salaires et l'inflation, Jacob Zuma a déjà donné des gages avant les élections. "Cela inclut des changements à la loi sur les ressources pétrolières et minières, des évolutions sur la réforme de la propriété foncière (majoritaire blanche) et une loi digne de la Corée du Nord sur l'investissement" étranger pour remplacer les traités bilatéraux, observe Attard Montalto, de la banque japonaise Nomura.

 

Mais dans le même temps, le Plan de développement national (NDP), document d'inspiration libérale contesté par les syndicats et la gauche du parti, continue d'être présenté comme la pierre angulaire du programme de l'ANC adopté au dernier congrès de décembre 2012. Difficile de spéculer sur la ligne que pourrait suivre M. Zuma, souligne la note de M. Montalto qui décrit un pays "à l'heure des choix" et incite les investisseurs "à tenir bon, à surveiller attentivement les débats internes à l'ANC (...) et les sables mouvants de son alliance tripartite" avec le Parti communiste et la confédération syndicale Cosatu.

 

Les milieux d'affaires se féliciteront sans doute si M. Zuma confirme le numéro deux de l'ANC, syndicaliste reconverti dans les affaires Cyril Ramaphosa, comme vice-président. Les nominations aux portefeuilles ministériels économiques clés apporteront peut-être aussi de la clarté. Mais rien n'est moins sûr, M. Zuma n'ayant pas intérêt à s'aliéner les investisseurs ni ses alliés en affichant trop de radicalité, dans un sens ou dans un autre.

 

Par Lawrence BARTLETT© 2014 AFP / 21/05/2014  

 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2014/05/21/Afrique-du-Sud-Jacob-Zuma-reconduit-a-la-presidence-pour-un-2nd-mandat-1916644

 

 


-------------------------------

 

 

 

3 - AFRIQUE DU SUD : L'alternance n'est pas pour demain

 

Le pays vote ce 7 mai. Et l'ANC, au pouvoir depuis 1994, gagnera le scrutin. A en croire cette journaliste politique sud-africaine, le parti de Mandela dominera la vie politique pendant encore au moins une décennie. Nul ne peut contester que l'Afrique du Sud a connu ces vingt dernières années des changements remarquables. Malgré toutes ces transformations, il y a encore des inquiétudes et des griefs, et l'ANC [Congrès national africain] sert souvent de paratonnerre aux mécontents. Si on ne peut lui en vouloir d'avoir récolté des majorités éclatantes lors des quatre dernières élections, ses détracteurs s'inquiètent de voir sa suprématie électorale se traduire par une arrogance croissante. Pour d'autres, le parti ne répond pas à la confiance que lui ont accordée les électeurs et n'a pas réglé les maux du passé, en particulier les inégalités et la pauvreté.

Bien que l'économie ait crû et la richesse augmenté, les inégalités se sont aggravées, et l'Afrique du Sud jouit de la distinction douteuse d'avoir raflé au Brésil le titre de société la plus inégalitaire du monde. Le chômage demeure élevé, à 24 %. D'après ses détracteurs, l'ANC s'est trop investi dans la réconciliation et n'est pas parvenu à rendre l'économie plus équitable.

 

 


Le parti de la libération

Verrons-nous donc l'ANC dominer notre existence pendant les prochaines décennies ?

Pour Saki Macozoma, un homme d'affaires qui a fait partie de son comité exécutif national, les formations d'opposition sont incapables de représenter véritablement les intérêts des électeurs et l'ANC conservera donc sa majorité. “La politique de l'ANC parle à la majorité des Sud-Africains et représente ses intérêts. Personne ne peut trouver d'autres moyens de formuler ces intérêts. Dans la plupart des cas, les autres partis reprennent les politiques de l'ANC.”

 Cependant, ce succès risque de causer sa perte à long terme. “Ce qui finira par desserrer l'emprise de l'ANC sur l'électorat, c'est un changement dans la structure de la société. Au fur et à mesure que l'ANC réussira à redistribuer la richesse et à sortir les gens de la pauvreté, les intérêts de son électorat changeront et ne pourront plus être représentés par une structure politique monolithique."

S'il gère correctement les affaires, “l'ANC pourra repousser cette échéance pendant longtemps, mais, s'il se divise, si ses chefs sacrifient l'unité et la cohésion sur l'autel des intérêts personnels et de la corruption, la rupture viendra plus vite.”

 

 


Une opposition faible

L'Alliance démocratique (DA) a beau faire valoir dans sa campagne que l'ANC était “meilleur” sous les présidences de Nelson Mandela et de Thabo Mbeki, c'est un ancien allié de celui-ci qui risque de lui poser le plus de problèmes. Numsa, le plus grand syndicat, ne fait pas campagne pour l'ANC cette fois-ci et songe à constituer un parti de travailleurs pour les futures élections. Cette perspective constitue une menace pour l'Alliance démocratique [DA], qui s'inquiète de ne pas séduire l'électorat noir. L'association de la capacité organisationnelle d'un syndicat et d'un message en faveur d'une Afrique du Sud plus équitable pourrait se révéler très efficace.

 

La réforme du système électoral sera probablement à l'ordre du jour dans un avenir proche, car les parlementaires de l'ANC sont de plus en plus considérés comme des politicards indifférents aux intérêts des électeurs. Au niveau municipal, les électeurs élisent des représentants de quartier, mais le nombre des manifestations hostiles aux conseils a augmenté de façon spectaculaire depuis les élections municipales de 2011. Un débat s'impose donc.

 

Pour Macozoma, le système des partis “crée entre l'électeur et l'élu une distance qui ôte toute importance et toute conséquence au principe de responsabilité. A long terme, cela ne sert pas l'intérêt des partis non plus, car  l'élu est incité à rechercher les faveurs de la direction du parti au lieu de servir les électeurs et le pays. Cette tendance produit des politiques toxiques dont les premières victimes sont la vérité et l'intégrité de l'élu. Ces logiques ont détruit nombre de grands partis dont le pedigree et les idéaux étaient excellents. Le parti finit par se réduire à un culte de la personnalité, la personne qui a pris le pouvoir devient le parti.”

Il n'y a pas de système parfait, ajoute Macozoma, mais le rapport de la commission électorale présidée par Frederik Van Zyl Slabbert [mort en 2010] pourrait constituer un point de départ. Il faut toutefois des dirigeants exceptionnels qui servent les intérêts du pays pour obtenir que les choses changent, explique-t-il.

 

 


Système politique verouillé

L'image déplorable de Zuma a poussé plus d'un à soulever la question de la qualité des dirigeants. Tout le monde pense que, s'il quitte la direction de l'ANC, le parti retrouvera sa crédibilité ; mais rien ne garantit que les échecs du gouvernement seront réparés rapidement. La corruption fait rage à tous les niveaux de la fonction publique, et le problème persistera tant que le système ne sera pas rendu plus professionnel. Il serait en outre malvenu de faire porter la responsabilité de tous les problèmes à l'ANC ou à Zuma. La médiatrice Thuli Madonsela est un parfait exemple de fonctionnaire qui ne cède pas aux pressions des responsables politiques.

 

Pour Alan Hirsch, qui a été conseiller du président Mbeki et dirige actuellement la Graduate School of Development Policy & Practice de l'université du Cap, il faut renforcer le système de gestion. Son établissement vise à développer les compétences dans la fonction publique : le manque de responsables compétents est, selon lui, le premier obstacle à la bonne gouvernance. “Ce n'est pas une question de race, il faut simplement laisser aux experts suffisamment d'espace pour agir.” Hirsch convient que les temps sont difficiles pour l'Afrique du Sud, mais avertit qu'il n'existe pas de baguette magique permettant au pays de régler ses problèmes, qu'ils aient trait à la race, à l'incompétence des responsables ou au manque de confiance.

 

Au milieu de toutes les plaintes, il est facile d'oublier que les Sud-Africains sont encore capables de cette pensée visionnaire qui leur a permis d'avancer depuis 1994. La meilleure preuve de cette capacité, c'est le Plan de développement national. Bien que conçu par le gouvernement, il a reçu un large soutien. Il vise à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités d'ici à 2030, et fixe une série d'objectifs précis en matière de chômage, de cohésion sociale, d'infrastructures, de santé, d'éducation et d'environnement.

 

Le plus grand adversaire de ce plan est Numsa, le syndicat des mineurs, qui le juge pas assez audacieux en matière de redistribution des richesses. En 1994, les Sud-Africains avaient avidement saisi l'occasion de créer une société nouvelle et meilleure. L'essentiel de ce qui a permis à l'Afrique du Sud de s'inscrire dans l'ordre démocratique et en fait encore un pays dynamique et fascinant va probablement persister.

 

Financial Mail / Sharon Chetty / 7 mai 2014

 

http://www.courrierinternational.com/article/2014/05/07/l-alternance-n-est-pas-pour-demain?page=all


 


-----------------------------

 

  

 

4 - Perspectives économiques en Afrique du Sud

 

Les conflits sociaux et la persistance d’une conjoncture morose en Europe et aux États-Unis ont freiné la croissance, mais la situation devrait s’améliorer en 2014 grâce à la reprise de l’économie mondiale et à la hausse des exportations, dopées par la faiblesse du rand. Avec près de 25 % de la population active (65 % des 15-24 ans) au chômage, l’emploi reste l’un des principaux enjeux sociaux de l’Afrique du Sud. Le Plan national de développement adopté en 2012 prévoit des mesures essentielles pour une accélération des réformes structurelles et éducatives. L’Afrique du Sud est un maillon important de la chaîne de valeur minière mondiale, un centre régional d’assemblage dans la chaîne de valeur automobile mondiale et un acteur majeur des chaînes de valeur régionales pour les services financiers et le commerce de détail. Le pays devrait s’appuyer sur ces liens pour favoriser la croissance au plan intérieur.

 

Les conflits sociaux qui ont secoué l’Afrique du Sud en 2012 ont perdu de leur violence en 2013 mais se sont propagés, avec de lourdes conséquences sur la production automobile et agricole. La lenteur de la croissance économique internationale a entravé le développement du pays. La faiblesse des investissements et une volonté persistante de réduire l’endettement des ménages ont également pesé sur la croissance, qui s’est élevée à 1.9 % en 2013 contre 2.5 % en 2012. Néanmoins, l’amélioration de l’économie mondiale et l’aboutissement d’importants projets portés par l’État (notamment l’achèvement de la centrale électrique de Medupi) permettent d’envisager une croissance de 2.7 % en 2014.

 

L’emploi et les relations entre employeurs et salariés restent des défis majeurs pour le pays. Le chômage demeure élevé, à 24.1 % de la population active totale, et frappe 64.8 % des 15-24 ans. Pour y remédier, les pouvoirs publics ont adopté des mesures fiscales d’incitation à la création de nouveaux emplois pour les jeunes âgés de 18 à 29 ans. Toutefois, le marché du travail reste très difficile. Les conflits sociaux ont continué de brider la production de l’Afrique du Sud en 2013, en particulier dans l’agriculture et l’industrie manufacturière. De plus, le potentiel de production est limité par la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée. Des voix s’élèvent pour réclamer davantage d’investissements ainsi qu’une réforme du système éducatif du pays, dont les performances sont médiocres.


  


Dans l’ensemble, l’objectif de la Banque centrale sud-africaine (South African Reserve Bank – SARB) de maintenir l’inflation entre 3 % et 6 % a été respecté en 2013. Le rand sud-africain (ZAR) est resté sous pression en 2013, perdant 20 % de sa valeur sur l’année. La dette intérieure de l’État a augmenté à 42.5 % du produit intérieur brut (PIB) sur l’exercice 2012/13, alors qu’elle était de 36.2 % deux ans plus tôt.

 

Dans le secteur automobile, l’Afrique du Sud a également connu un certain succès comme fournisseur mondial de composants (sièges et pots catalytiques) en tablant sur les compétences disponibles à l’échelle locale et sur les produits intermédiaires. Entré en vigueur en janvier 2013, le plan de développement de la production automobile (Automotive Production Development Plan – APDP) vise à encourager les investissements dans ce secteur, à privilégier l’utilisation de composants fabriqués localement et à stimuler la production pour atteindre 1.2 million de véhicules par an d’ici à 2020.

 

Dans le secteur minier, l’Afrique du Sud est un centre mondial important qui bénéficie d’une forte intégration verticale en amont. Sa capacité à approvisionner à la fois les entreprises sud-africaines et étrangères lui permet de s’imposer au plan international. Les secteurs sud-africains du commerce de détail et des services financiers sont les plus sophistiqués sur tout le continent et jouissent d’un fort rayonnement régional.

 

Source: Perspectives économiques en Afrique (PEA) 2014

 

http://www.afdb.org/fr/countries/southern-africa/south-africa/south-africa-economic-outlook/

 

 


----------------------------

 

  

 

5 - Afrique du Sud : les indicateurs économiques

  

Les indicateurs économiques

 

Indicateurs de croissance

2010

2011

2012

2013

2014 (e)

PIB (milliards USD)

363,20

402,25

384,32e

353,91e

371,21

PIB (croissance annuelle en %, prix constant)

3,1

3,5

2,5e

2,0e

2,9

PIB par habitant (USD)

7.244,72

7.971,62e

7.525,39e

6.847,40e

7.096,44

Solde des finances publiques (en % du PIB)

-3,6

-4,1

-4,3e

-4,3e

-4,2

Taux d'inflation (%)

4,3

5,0

5,7e

5,9e

5,5

Balance des transactions courantes (milliards USD)

-10,24

-13,62e

-24,07e

-21,48e

-22,74

Balance des transactions courantes (en % du PIB)

-2,8

-3,4e

-6,3e

-6,1e

-6,1

Source : FMI - World Economic Outlook Database

Note : (e) Donnée estimée

 

 

 

Répartition de l'activité économique par secteur

Agriculture

Industrie

Services

Valeur ajoutée (croissance annuelle en %)

2,3

0,8

3,0

Valeur ajoutée (en % du PIB)

2,6

28,4

69,0

Emploi par secteur (en % de l'emploi total)

4,6

24,3

62,7

Source : Banque Mondiale - dernières données disponibles.

  

Indicateurs monétaires

2008

2009

2010

2011

2012

Rand sud africain (ZAR) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR

12,09

11,78

9,69

10,10

10,55

Source : Banque Mondiale - dernières données disponibles.

 

 

 

Les chiffres du commerce international

 

Indicateurs du commerce extérieur

2009

2010

2011

2012

2013

Importations de biens (millions USD)

73.172

94.226

121.606

127.159

126.370

Exportations de biens (millions USD)

61.677

80.892

98.047

87.256

96.076

Importations de services (millions USD)

14.390

18.023

19.228

17.195

16.325

Exportations de services (millions USD)

11.656

13.617

14.427

14.711

13.636

Importations de biens et services (croissance annuelle en %)

-17,4

9,6

9,7

6,3

-

Exportations des biens et services (croissance annuelle en %)

-19,5

4,5

5,9

0,1

-

Importations de biens et services (en % du PIB)

28,2

27,6

29,9

31,3

-

Exportations des biens et services (en % du PIB)

27,3

27,4

29,3

28,3

-

Balance commerciale (hors services) (millions USD)

567

3.876

2.455

-9.144

-

Balance des transactions courantes (millions USD)

-11.327

-

-

-

-

Commerce extérieur (en % du PIB)

55,5

54,9

59,2

59,6

-

Source : OMC - Organisation Mondiale du Commerce ; Banque Mondiale

 

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)

2013

Chine

12,7%

Etats-Unis

7,2%

Japon

5,8%

Botswana

4,8%

Namibie

4,5%

Voir plus de pays

65,0%

 

Principaux fournisseurs
(% des importations)

2013

Chine

15,5%

Allemagne

10,3%

Arabie saoudite

7,8%

Etats-Unis

6,3%

Inde

5,2%

Voir plus de pays

54,9%

Source : Comtrade

 



 Principaux produits échangés

de produits exportés en 2013
(% des exportations)

2013

Minerais de fer et leurs concentrés, y.c. les...

8,9%

Platine, y.c. -palladium, rhodium, iridium, osmium...

8,8%

Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...

6,9%

Houilles; briquettes, boulets et combustibles...

6,2%

Ferro-alliages

3,9%

Voir plus de produits

65,3%

 

de produits importés en 2013
(% des importations)

2013

Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux

14,2%

Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...

6,2%

Voitures de tourisme et autres véhicules...

5,3%

Machines automatiques de traitement de...

2,3%

Appareils d'émission pour la radiotéléphonie, la...

2,3%

Voir plus de produits

69,6%

 

Source : Comtrade

 

http://www.lemoci.com/011-47160-Indicateurs-economiques-Afrique-du-Sud.html

 

 


--------------------------------


 

 

 

 

 





Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page