Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 03/09/2014 à 01:56:36
BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel





1 – « Les débats présidentiels au Brésil se suivent mais ne se ressemblent pas, pas totalement du moins. La candidate surprise au scrutin d'octobre, Marina Silva, a de nouveau tenu tête à Dilma Rousseff, lundi 2 septembre. La présidente sortante et candidate à sa propre succession s'est pourtant montrée plus pugnace et mordante que lors du premier duel télévisé entre les sept candidats. Devancée au second tour dans les sondages, elle a essayé de se poser au-dessus de la mêlée tout en passant à l'offensive contre sa principale adversaire, toujours aussi à l'aise et calme durant les deux heures de débats. Portée par un sondage Datafolha, rendu public samedi et qui la donne pour la deuxième fois en quinze jours victorieuse face à la présidente sortante (50 % contre 40 %), Marina Silva, ex-ministre de l'environnement du gouvernement de Luiz Inacio Lula da Silva, ancienne candidate écologiste et évangélique assumée, a même su rester étonnamment calme malgré plusieurs charges des candidats. »


 

 

2 – « Le deuxième trimestre 2014 s’est achevé sur un recul du PIB du géant sud-américain, après trois premiers mois également dans le rouge. Ce coup de frein tombe mal pour la présidente Dilma Rousseff, qui briguera le 5 octobre un second mandat. Premier débat présidentiel télévisé le 26 août avec, de droite à gauche, la présidente sortante Dilma Rousseff (parti des travailleurs), le social-démocrate Aecio Neves et l’écologiste Marina Silva. Selon les données officielles publiées vendredi 29 août, le Brésil est officiellement entré en récession, avec deux trimestres consécutifs dans le rouge. La septième économie mondiale a vu son produit intérieur brut (PIB) reculer de 0,6 % au deuxième trimestre, après une baisse de 0,2 % au cours des trois premiers mois. »

 

 

 

----------------------------------------



1 - Brésil : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

 

Les débats présidentiels au Brésil se suivent mais ne se ressemblent pas, pas totalement du moins. La candidate surprise au scrutin d'octobre, Marina Silva, a de nouveau tenu tête à Dilma Rousseff, lundi 2 septembre. La présidente sortante et candidate à sa propre succession s'est pourtant montrée plus pugnace et mordante que lors du premier duel télévisé entre les sept candidats. Devancée au second tour dans les sondages, elle a essayé de se poser au-dessus de la mêlée tout en passant à l'offensive contre sa principale adversaire, toujours aussi à l'aise et calme durant les deux heures de débats.

 

Portée par un sondage Datafolha, rendu public samedi et qui la donne pour la deuxième fois en quinze jours victorieuse face à la présidente sortante (50 % contre 40 %), Marina Silva, ex-ministre de l'environnement du gouvernement de Luiz Inacio Lula da Silva, ancienne candidate écologiste et évangélique assumée, a même su rester étonnamment calme malgré plusieurs charges des candidats. A peine si une question d'un journaliste sur l'origine de ses émoluments empochés durant ses trois dernières années (1,6 millions de reais, soit environ 542 000 euros) pour ses prestations à des conférences et séminaires l'a fait hésiter quelques instants. Inébranlable, la candidate du Parti socialiste brésilien (PSB) a maintenu son refus de donner le nom des mécènes et entreprises qui ont payés pour ses « activités effectuées à titre privé », selon ses termes.

 

 


« NOUS NE SOMMES PAS EN RÉCESSION »

A de nombreuses reprises, le débat s'est porté sur les questions économiques. Dilma Rousseff a dû s'expliquer plusieurs fois sur les raisons de la chute du PIB au second trimestre 2014 (-0,6 %). Malgré deux reculs consécutifs du PIB (le premier trimestre a été révisé à la baisse à -0,2 %), la présidente a affirmé que le Brésil n'était pas en récession : « Nous ne sommes pas en récession. Parce que le marché de la consommation augmente en raison de l'augmentation de l'emploi et des salaires. » Et d'ajouter : « Le décrochage de l'activité économique actuelle est momentanée. La sécheresse [qui touche une partie du pays] et le prolongement de la crise économique représente un impact important. Aujourd'hui, l'économie internationale ne s'est pas encore remise de la crise. Prenez les Etats-Unis, l'Allemagne et le Japon : ils ont aussi de mauvais résultats. Les Etats-Unis ont connu une croissance négative au premier trimestre, l'Allemagne et le Japon au second. »

 

Troisième dans les sondages, le candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB), Aécio Neves, plus effacé que lors du premier débat, a également utilisé les arguments économiques pour essayer de faire pression sur la candidate du PT. A plusieurs occasions, alors même que les questions ne portaient pas sur le sujet, l'ancien gouverneur du Minas Gerais a multiplié les critiques contre le gouvernement actuel. « Nous avons entendu la présidente dire dans le dernier duel qu'on ne devait pas se soucier de l'inflation. Depuis lors, nous avons appris que le Brésil est en récession. »

 

 

METTRE FIN AU « GASPILLAGE DES DÉPENSES PUBLIQUES »

Sérieusement menacée par la candidate du PSB, Mme Rousseff a ensuite saisi toutes les occasions pour l'accuser de ne pas expliquer comment elle comptait financer les « 140 milliards de reais de dépenses » (46 milliards d'euros) prévues par son programme de gouvernement, publié vendredi. « La candidate Silva a parlé mais n'a pas répondu à la question de savoir d'où elle tirera l'argent » pour financer son plan, notamment l'affectation à l'éducation de l'équivalent de 10 % du PIB brésilien. « Qui veut gouverner doit expliquer comment il va s'y prendre. Il ne suffit pas de s'engager de promettre », a lancé Mme Rousseff avant de préciser : « Nous avons sorti 36 millions de personnes de la pauvreté et fait entrer 42 millions d'individus dans la classe moyenne. »

 

Marina Silva a affirmé qu'elle financerait son projet en mettant fin au « gaspillage des dépenses publiques ». Toujours sur le même ton aigu et monocorde, elle a poursuivi : « Depuis le dernier débat, la présidente ne parvient pas à faire une chose essentielle pour qui prétend à un second mandat et qui est de reconnaître ses erreurs. Mme Rousseff a été élue en assurant qu'elle allait contrôler l'inflation, maintenir la croissance du pays et baisser les taux d'intérêts. Aujourd'hui, nous avons une inflation haute, une faible croissance et des taux élevés. »

Interrogée par le candidat du Parti vert (PV), Jorge Eduardo, sur la réglementation des drogues et la décriminalisation de l'avortement – programme que défend ce médecin – l'ex-candidate écologiste a répondu qu'il s'agissait de questions « philosophiques, morales et délicates » qui nécessitent des débats avant la mise en place d'« un plébiscite » qu'elle préconise.

 

Placée sous le feu des projecteurs quelques minutes plus tard par la candidate du Parti socialisme et liberté (PSOL), Luciano Genro, au sujet de sa vision « droitière » de l'économie, Marina Silva a répondu : « Je reconnais que la stabilité économique est une conquête et que malheureusement la candidate Dilma [Rousseff] n'a pas su maintenir. » Avant de conclure sur son projet de « troisième voie », qui repose sur les « conquêtes économiques de [l'ancien président] Fernando Henrique Cardoso et des conquêtes sociales de Luiz Inacio Lula da Silva », son successeur.

 

Le Monde.fr | 02.09.2014/ Mis à jour le 02.09.2014 / Par Nicolas Bourcier (Rio de Janeiro, correspondant régional)

 

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/09/02/bresil-marina-silva-tient-tete-a-dilma-rousseff-lors-du-deuxieme-debat-presidentiel_4480155_3222.html

 

 


-------------------------------------------------


 

  

2 - Présidentielle au Brésil : Marina Silva tient tête à Dilma Rousseff

 

Un récent sondage donne la candidate socialiste victorieuse face à la présidente Dilma Rousseff, au second tour de l'élection présidentielle d'octobre. Surprise de la campagne à l’élection présidentielle brésilienne d’octobre, Marina Silva a tenu tête mardi à une présidente Dilma Rousseff sur la défensive, lors du premier débat télévisé de la campagne entre les sept candidats. Portée par deux sondages consécutifs qui la donnent contre toute attente victorieuse en cas de second tour face à la présidente-candidate de gauche, cette femme noire de 56 ans, écologiste, fervente chrétienne évangélique hostile à l’avortement, est apparue très à l’aise durant les trois heures de ce débat. Se posant au-dessus de la mêlée, elle a promis une «nouvelle politique» conciliant stabilité économique et justice sociale, renvoyant dos à dos les deux formations qui dirigent le Brésil depuis 20 ans, le Parti des travailleurs de Dilma Rousseff (PT, gauche) et le Parti social démocrate brésilien (PSDB, centre-droit) du candidat Aecio Neves.

 

 

   

Silva donnée favorite

Ce premier débat télévisé de la campagne, organisé à 40 jours du premier tour du 5 octobre, est intervenu quelques heures après la publication d’un second sondage en quelques jours donnant Marina Silva victorieuse face à Dilma Rousseff au second tour, mais cette fois avec une forte avance de neuf points (45% contre 36% des intentions de vote). Ces chiffres ont fait l’effet d’une bombe dans les état-majors politiques et les médias brésiliens.

Ancienne sénatrice et ministre de l’Environnement de l’ex-président Lula (2003-2010), elle a été investie candidate il y a quelques jour par le Parti socialiste brésilien (PSB, centre-gauche), après la mort dans un accident d’avion le 13 août de son candidat Eduardo Campos. Elle s’était alliée à lui pour briguer la vice-présidence faute d’avoir pu présenter sa propre candidature.

 

Sa forte progression dans les sondages n’est toutefois qu’une demi-surprise. Passée à l’opposition, Marina Silva avait créé la sensation de l’élection de 2010 remportée par Dilma Rousseff, terminant troisième avec 20% des voix à la tête d’un tout petit parti écologiste. Seule personnalité politique avec Lula à avoir conservé sa popularité intacte lors de la fronde sociale historique des Brésiliens en juin 2013, elle n’a pas hésité à attaquer Dilma Rousseff, qualifié de «gestionnaire» dénuée de vision stratégique, et Aecio Neves, qu’elle a relégué au troisième rang dans les sondages.

 



Rousseff défend son bilan 

Lors du débat télévisé, elle a accusé Dilma Rousseff de minimiser l’ampleur des carences du Brésil en matière de santé, d’éducation, de transports publics - thèmes au coeur des revendications des manifestatants de juin 2013 - et d’avoir commis des «erreurs évidentes» au plan économique qui ont contribué à la hausse de l’inflation et à un fort ralentissement de la croissance, après le boom économique des années Lula.

Soutenu par les milieux d’affaires, Aecio Neves a également attaqué le bilan économique de Dilma Rousseff, alors que les marchés tablent sur une croissance d’à peine 0,7% en 2014. Dilma Rousseff a cependant défendu avec force, et chiffres à l’appui, son bilan économico-social. Elle a notamment souligné que le chômage n’avait jamais été aussi bas au Brésil (environ 5%), et que l’exploitation progressive des énormes réserves de pétrole en eaux profondes du Brésil offrait de nouvelles perspectives de développement au géant émergent d’Amérique latine.

Dilma Rousseff a également assuré que son premier mandat avait «posé les bases d’un nouveau cycle de croissance économique».

 

AFP

 

http://www.liberation.fr/monde/2014/08/27/presidentielle-au-bresil-marina-silva-tient-tete-a-dilma-rousseff_1087862

  

 


--------------------------------------------

 

 

 

3 - Le Brésil officiellement en récession, à cinq semaines de la présidentielle

 

Le deuxième trimestre 2014 s’est achevé sur un recul du PIB du géant sud-américain, après trois premiers mois également dans le rouge. Ce coup de frein tombe mal pour la présidente Dilma Rousseff, qui briguera le 5 octobre un second mandat. Premier débat présidentiel télévisé le 26 août avec, de droite à gauche, la présidente sortante Dilma Rousseff (parti des travailleurs), le social-démocrate Aecio Neves et l’écologiste Marina Silva. Selon les données officielles publiées vendredi 29 août, le Brésil est officiellement entré en récession, avec deux trimestres consécutifs dans le rouge. La septième économie mondiale a vu son produit intérieur brut (PIB) reculer de 0,6 % au deuxième trimestre, après une baisse de 0,2 % au cours des trois premiers mois.

 

 

PREMIER SEMESTRE 2014 DANS LE ROUGE

Les statistiques publiées en fin de semaine ont confirmé ce que l’humeur maussade des Brésiliens laissait présager : l’économie du géant sud-américain patine depuis le début de l’année. L’Institut brésilien de géographie et des statistiques (IBGE), équivalent national de l’Insee, a non seulement dévoilé le recul enregistré au second trimestre, mais il a également revu à la baisse la performance du premier trimestre, de + 0,2 % à – 0,2 %. Avec deux trimestres consécutifs de recul, le Brésil est donc officiellement en récession. L’IBGE attribue notamment ce phénomène à la crise de la production industrielle – en recul de 1,5 % entre avril et juin – ainsi qu’à la grande quantité de jours fériés décrétés pendant la Coupe du monde de football. Les taux d’intérêt élevés ainsi que l’incertitude quant au résultat de l’élection présidentielle du 5 octobre pèsent également lourdement sur les investissements (– 5,3 %).

 

 

TRÈS MAUVAISE AFFAIRE POUR LA PRÉSIDENTE

Pour Brasilia, cette annonce n’est sans doute pas une surprise. Mais elle reste une très mauvaise nouvelle. D’abord car elle impose des ajustements dans la politique économique. Le ministre de l’Économie Guido Mantega a reconnu que le gouvernement allait revoir à la baisse sa prévision de croissance actuelle de 1,8 % pour 2014. Ensuite car elle intervient alors que le pays est appelé aux urnes le 5 octobre, à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle. Les adversaires de la chef de l’État Dilma Rousseff, qui brigue un second mandat, n’ont pas tardé à exploiter ces mauvais résultats. « C’est très préoccupant, a déclaré sa principale rivale, l’écologiste Marina Silva. Le Brésil doit récupérer sa crédibilité. C’est la seule manière de retrouver le chemin de la croissance ».

Le social-démocrate Aecio Neves, troisième dans les sondages, a jugé « triste qu’à la fin de son mandat, le gouvernement lègue ce cadre extrêmement pervers pour les Brésiliens de récession économique et d’inflation hors de contrôle ». L’inflation a atteint 6,5 % sur 12 moins en juillet.


 

UNE PANNE PASSAGÈRE ?

Depuis plusieurs années, le dynamisme brésilien s’essouffle  : après avoir progressé de 7,5 % en 2010, le PIB n’a plus gagné que 2,7 % en 2011, 1 % en 2012 et 2,5 % en 2013. Le premier semestre de l’année signifie-t-il un coup d’arrêt sévère ou un « trou d’air » ?

Aux yeux du gouvernement, le pays va repartir. « Je crois que c’est un résultat momentané » et que « nous assisterons à un grand rattrapage au trimestre prochain », s’est défendue Dilma Rousseff. Les analystes anticipent également un deuxième semestre positif, estimant que certains événements, comme la sécheresse ou les difficultés du voisin argentin, expliquent en partie ce mauvais début d’année. Toutefois, le marché ne table plus que sur une croissance d’à peine 0,7 % pour l’année, ce qui reste très médiocre pour le pays. D’autant que ce coup de mou s’accompagne d’une forte hausse des prix.

Ce qui fragilise Dilma Rousseff, critiquée pour avoir laissé dangereusement filer l’inflation en soutenant en vain la croissance et pour son interventionnisme sur certains secteurs, en particulier l’énergie. Des attaques qui expliquent ses difficultés dans les sondages, qui la donnent battue au second tour face à Marina Silva, propulsée candidate après la mort le 13 août dans un accident d’avion d’Eduardo Campos, dont elle était le numéro 2.

 

30/8/14 - 11 H 58 - Mis à jour le 30/8/14 - 17 H 53

 

http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Le-Bresil-officiellement-en-recession-a-cinq-semaines-de-la-presidentielle-2014-08-30-1198789

 



---------------------------------------------


the world cup will be a huge boost for brazils favelas World Cup boosts Brazil economy, but what comes next?




 




Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page