Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 26/01/2015 à 18:46:24
MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique




1 – « Alexis Tsipras, 40 ans, dirigeant de la gauche radicale Syriza arrivée en tête des législatives, a été désigné lundi Premier ministre de Grèce après avoir prêté serment auprès du président de la République Carolos Papoulias, selon des images diffusées par la télévision publique Nerit. "Je servirai toujours la Grèce et l'intérêt du peuple grec", a déclaré Alexis Tsipras en costume bleu, sans cravate comme à son habitude, lors d'une prestation civile de serment, une première en Grèce, pays chrétien orthodoxe, où cette cérémonie revêt d'ordinaire un caractère religieux. "Une route abrupte nous attend", avait déclaré M. Tsipras un peu plus tôt lors d'un bref échange avec le chef de l'Etat. »


 

 

2 – « D'ici septembre 2016, la Banque centrale européenne (BCE) envisage de dépenser jusqu'à 60 milliards d'euros par mois pour stimuler la croissance et lutter contre la déflation, écrit lundi le quotidien Novye Izvestia.Le volume total de ce programme d'assouplissement quantitatif s'élèvera à 1 100 milliards d'euros. Le chef de la BCE Mario Draghi a annoncé jeudi dernier le lancement du programme européen d'assouplissement quantitatif. Ce n'était pas une surprise: le président français François Hollande en avait déjà parlé comme un fait accompli. Selon les experts, le plus surprenant est que Mario Draghi a fait traîner en longueur le lancement du programme bien que ce denier ait déjà été évoqué sérieusement il y a un an. Malgré tout, le volume déclaré de 1 100 milliards d'euros a fait sensation: tout le monde avait parlé d'une somme deux fois moins importante. »

 

 

----------------------------------------

 

  

1 - Grèce : Alexis Tsipras, chef de la gauche Syriza, nouveau Premier ministre

 

Alexis Tsipras, 40 ans, dirigeant de la gauche radicale Syriza arrivée en tête des législatives, a été désigné lundi Premier ministre de Grèce après avoir prêté serment auprès du président de la République Carolos Papoulias, selon des images diffusées par la télévision publique Nerit. "Je servirai toujours la Grèce et l'intérêt du peuple grec", a déclaré Alexis Tsipras en costume bleu, sans cravate comme à son habitude, lors d'une prestation civile de serment, une première en Grèce, pays chrétien orthodoxe, où cette cérémonie revêt d'ordinaire un caractère religieux. "Une route abrupte nous attend", avait déclaré M. Tsipras un peu plus tôt lors d'un bref échange avec le chef de l'Etat.

 

Alexis Tsipras, président de Syriza depuis 2008 et vice-président de la Gauche européenne depuis 2010, est le plus jeune Premier ministre depuis 150 ans en Grèce. Syriza, qui a obtenu 149 sièges sur les 300 du Parlement, avec 36,34% des suffrages, est le premier parti au pouvoir en Europe qui conteste ouvertement les politiques de rigueur prônées notamment par l'Allemagne. Syriza défend également une réduction de la dette grecque, qui suscite des résistances parmi les créanciers du pays, UE et FMI.

 

Avant de prêter serment, Alexis Tsipras a indiqué au chef de l'Etat qu'il s'était mis d'accord avec le parti souverainiste Grecs Indépendants (Anel), fort de 13 députés, pour former un gouvernement. Juste après sa prestation de serment, Alexis Tsipras est allé se recueillir au mur des fusillés de Kesariani, commune proche d'Athènes, où 200 communistes ont été exécutés en 1944 par les nazis.

 

Par AFP/ 26/01/2015

 

https://fr.news.yahoo.com/grecs-portent-syriza-au-pouvoir-esp%C3%A9rant-finir-laust%C3%A9rit%C3%A9-051845635.html


 


-------------------------------------------------

 

 

  

2 - La dette, priorité du nouveau gouvernement grec

 

Annulée pour partie ? Restructurée ? Rééchelonnée ? Après la victoire, aux élections législatives dimanche 25 janvier, du parti de gauche Syriza, qu’adviendra-t-il de la dette de l’Etat grec ?

C’est l’un des « gros » sujets qui sera au menu des semaines à venir pour le nouveau gouvernement grec. Et pour ses créanciers, la « troïka », c’est-à-dire le Fonds monétaireinternational (FMI), la Commission européenne et la Banque centrale européenne (BCE).

Sitôt connu le résultat qui le donnait vainqueur, Alexis Tsipras, le dirigeant de Syriza, a déclaré vouloir « collaborer et négocier » avec les créanciers du pays une « nouvelle solution viable, durable qui bénéficie à tous ». Il a précisé être prêt à soumettre « un plan national et un plan sur la dette ».

 

_ Quelle est l’ampleur de la dette grecque et qui la détient ?

Malgré sa restructuration en 2012, la dette de l’Etat grec dépasse désormais les 175 % du produit intérieur brut (PIB) et représente un handicap trop lourd pour la croissance.

Les 321,7 milliards d’euros de dette grecque sont détenus à 70,5 % par les créanciers publics internationaux. Le FMI a ainsi prêté 32 milliards d’euros, les autres pays de la zone euro 53 milliards par des prêts bilatéraux, tandis que le Fonds européen de stabilité financière (FESF) a accordé 141,8 milliards.

 

_ Une réduction de la dette grecque est-elle possible ?

Dès lundi 26 janvier, la BCE a donné le ton. Dans un entretien publié par le journal allemand Handelsblatt, Benoît Coeuré, membre du directoire de l’institution monétaire, a indiqué que cette dernière ne participera à aucune réduction de la dette grecque. « Il n’appartient pas à la BCE de décider si la Grèce a besoin d’un allégement de la dette. Mais il est absolument clair que nous ne pouvons pas être d’accord avec l’allégement d’une dette qui comprend des obligations grecques détenues par la BCE », a-t-il indiqué, précisant que cette impossibilité tient à des raisons légales.

Le commissaire européen à l’économie numérique, Günther Oettinger a pour sa part déclaré, au micro de la radio Deutschlandfunk, que le futur gouvernement grec devrait respecterles accords conclus entre Athènes et ses partenaires de la zone euro. Lundi, le gouvernement allemand a réaffirmé exclure un troisième allègement de la dette publique grecque. « La troïka elle-même sait qu’Athènes peinera à s’en sortir si on ne l’allège pas d’une façon ou d’une autre », explique toutefois Jésus Castillo, analyste économique chez Natixis.

 

Cet allégement pourrait prendre deux formes. La première, et plus probable, serait de ne pas toucher au montant total de la dette, mais d’allonger la maturité des prêts et réduire les taux d’intérêt, ce qui allégera les remboursements annuels. « Le fardeau serait plus supportable, mais cela pourrait ne pas suffire », juge Eric Dor, économiste à l’Ieseg.

La seconde option serait d’effacer littéralement une partie de la dette. Plusieurs modalités seraient possibles, mais toutes seraient politiquement explosives. « Si nous réduisions la dette, cela enverrait un mauvais signal au Portugal ou à l'Irlande, à Chypre ou à l'Espagne », a prévenu Günther Oettinger. « Dans la foulée, le Portugal et l’Irlande, dont les dettes dépassent 120 % du PIB, pourraient légitimement réclamer aussi un effacement, souffle un député européen. Impossible. »

 

Et si les négociations échouaient ?

Le scénario est peu probable, mais pas nul. La Grèce pourrait alors choisir de faire défaut sur sa dette (ne pas la rembourser). « La zone euro pourrait perdre 256,4 milliards d’euros au maximum », calcule M. Dor. Les pertes du FESF seraient en effet épongées par les États membres.

 

Le Monde.fr | 


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/26/la-dette-priorite-du-nouveau-gouvernement-grec_4563198_3234.html#9PKpsxAHprObZZfM.99


 

 

-------------------------------------------

 

 

3 - Victoire de Syriza : onde de choc politique et économique en Europe?

 

C’est un tournant pour la Grèce et peut-être pour l’Europe. Les Grecs ont donné dimanche une large victoire au parti de la gauche radicale Syriza d'Alexis Tsipras. Ce dernier devrait former un nouveau gouvernement d'ici mercredi. Une victoire qui suscite l'espoir au sein de la gauche radicale européenne mais aussi l'inquiétude des créanciers d'Athènes.

 

C'est la première fois dans l'histoire de la Grèce moderne qu'une majorité d'extrême gauche se dessine. Un vote qui traduit le rejet de la politique d'austérité imposée à la Grèce depuis quatre ans par ses créanciers et suscite l'espoir au sein de la gauche radicale européenne, tout particulièrement en Espagne ou émerge un nouveau parti anti-libéral. Créé il y a à peine un an en dénonçant l'austérité et la corruption des élites, Podemos est au coude à coude avec les conservateurs dans les sondages. Le parti frère de Syriza est aux anges et se sent pousser des ailes à l’image de son leader charismatique Pablo Iglesias, qui s'est réjoui que les Grecs aient désormais "un véritable président et non plus un délégué d'Angela Merkel (la chancelière allemande)". En France, le leader du parti de gauche Jean-Luc Mélenchon a évoqué "une lame de fond", "une page nouvelle pour l'Europe".

 

Avec Alexis Tsipras, c'est aussi le cauchemar de l'Allemagne qui se précise avec la perspective d'un gouvernement grec opposé aux réformes et peut-être même prêt à quitter la zone euro pour changer le cours de la politique économique du pays. Selon Julian Rappold, de l'Institut allemand de politique étrangère, la victoire de Tsipras "mine la politique actuelle organisée sur des principes allemands" . "Le chemin présenté par Merkel comme sans alternative pourrait être remis en question", poursuit l’analyste.

 

La question de la dette grecque au centre des préoccupations de l'UE

Hasard du calendrier, une réunion de l’Eurogroupe se tient ce ce lundi après-midi à Bruxelles et la victoire se Syriza y sera évidemment le sujet central car les Européens semblent déjà tous résignés à devoir rouvrir des négociations avec la Grèce au sujet de sa dette.
 
Le président de la banque centrale allemande a affirmé dès hier soir que Syriza allait devoir mener des réformes et mettait le parti en garde contre la tentation de faire des "promesses illusoires" aux Grecs, rappelant qu’il y a déjà eu deux réductions de dette. Selon Jens Weidmann, une nouvelle réduction ne serait qu’un "répit temporaire" tant que les finances du pays ne sont pas durablement solides.  
 
Mais même si à Bruxelles on affirme que les réformes engagées en Grèce en contrepartie des plans de sauvetage commencent à porter leurs fruits, on réalise pourtant qu’il sera difficile d’éviter une renégociation avec Athènes, ne serait-ce que pour éviter d’entrer dans une logique de confrontation.


 


 

De la difficulté à éviter le rapport de force

Mais la tâche s'annonce difficile. "La dette grecque est à un niveau insoutenable, plus de 175% de la richesse du pays", souligne Yves Bertoncini,Directeur du think-tank "Notre Europe – Institut Jacques Delors. "Donc techniquement parlant, le fait qu’il faille à minima décaler les échéances de remboursement parait évident. Politiquement parlant, c’est plus délicat. Un rééchelonnement serait acceptable dans la plupart des pays. S’il s’agissait en revanche d’abandonner une partie des prêts, ce serait plus délicat", poursuit-il.
 
La BCE a d'ores et déjà prévenu qu'une restructuration des titres de dette grecque en sa possession serait impossible. "Il est absolument clair que nous ne pouvons approuver aucune réduction de la dette qui toucherait les titres grecs détenus par la BCE. Cela est impossible pour des raisons juridiques", a averti Benoît Coeuré, membre du directoirede la BCE, dans une interview au quotidien économique allemand Handelsblatt.

 

De son côté Alexis Tsipras s’est dit " prêt à coopérer et à négocier pour la première fois avec ses partenaires une solution juste, viable et qui bénéficie à tous". Le nouvel homme fort de la Grèce qui est bien décidé à tourner la page de l'austérité. 

 

Par Cécile Mimaut / lundi 26 janvier 2015

 
http://www.franceinfo.fr/actu/europe/article/victoire-de-syriza-onde-de-choc-politique-et-economique-en-europe-636057



-------------------------------------------

  

 

4 - La BCE lance son programme d'assouplissement quantitatif

 

D'ici septembre 2016, la Banque centrale européenne (BCE) envisage de dépenser jusqu'à 60 milliards d'euros par mois pour stimuler la croissance et lutter contre la déflation, écrit lundi le quotidien Novye Izvestia.

Le volume total de ce programme d'assouplissement quantitatif s'élèvera à 1 100 milliards d'euros.

 

Le chef de la BCE Mario Draghi a annoncé jeudi dernier le lancement du programme européen d'assouplissement quantitatif. Ce n'était pas une surprise: le président français François Hollande en avait déjà parlé comme un fait accompli. Selon les experts, le plus surprenant est que Mario Draghi a fait traîner en longueur le lancement du programme bien que ce denier ait déjà été évoqué sérieusement il y a un an. Malgré tout, le volume déclaré de 1 100 milliards d'euros a fait sensation: tout le monde avait parlé d'une somme deux fois moins importante.

 

L'annonce du lancement du programme d'assouplissement quantitatif dans la zone euro a immédiatement fait chuter le cours de la monnaie unique de 1,162 dollars à 1,149 pendant quelques minutes pour atteindre ensuite 1,117 dollars. L'euro a également perdu de sa valeur par rapport au rouble pendant les deux derniers jours de travail de la bourse de Moscou, passant de 75 roubles à moins de 72 roubles. Une telle réaction boursière est tout à fait compréhensible: si la BCE fait marcher sa blanche à billets, il y aura désormais plus d'euros et leur valeur diminuera.  


La direction de la BCE suit évidemment l'exemple de la Réserve fédérale des États-Unis, qui est arrivée à surmonter les répercussions de la crise de 2008 à l'aide de trois (!) programmes d'assouplissement quantitatif.

D'après des sources de l'agence Bloomberg, des achats d'obligations européennes devraient commencer en mars. Ces acquisitions de dettes des pays de la zone euro suivront les parts relatives de leurs économies: 18% pour l'Allemagne, 14% pour la France, 12% pour l'Espagne, 9% pour l'Italie et moins de 5% pour les autres pays membres. Ces achats seront limités à 20-25% de la dette de chaque pays, et les titres grecs ne participeront pas au programme.


 


Tous les experts ne sont pourtant pas certains que l'assouplissement quantitatif européen puisse accélérer la croissance. D'après Lawrence Summers, professeur à Harvard et ancien ministre américain des Finances, le programme européen sera moins efficace que l'américain car les taux d'intérêt dans la zone euro sont déjà très bas, alors que son système bancaire n'a pas la souplesse nécessaire pour augmenter les crédits. "Les guerres monétaires se poursuivent, et l'affaiblissement de la devise nationale reste toujours le moyen le plus facile de soutenir la croissance", estime Gary Cohn, président de Goldman Sachs.   

 

"Ces 60 milliards d'euros mensuels devrait suffire pour réduire les risques de déflation dans la zone euro, mais le lancement du programme d'assouplissement quantitatif contribuera à affaiblir la monnaie européenne", souligne Igor Nikolaïev, directeur de l'Institut d'analyse stratégique. La décision de la BCE pourrait être une bonne nouvelle pour l'économie russe, qui fait face à une crise importante. Le succès de ce programme pourrait soutenir les prix mondiaux de l'énergie (une hausse éventuelle du PIB européen pourrait augmenter la demande) ce qui serait bénéfique pour les exportations russes de pétrole et de gaz.

 

Néanmoins, tout échec de l'assouplissement quantitatif européen portera un coup sévère contre la Russie, qui dépend énormément des exportations vers l'UE. Valeri Mironov, expert du Haut Collège d'économie, estime que "les conséquences de l'assouplissement quantitatif européen seront minimales compte tenu de la compétitivité des entreprises russes et de la dévaluation du rouble".

 

MOSCOU, 26 janvier 2015 - RIA Novosti

 

http://fr.ria.ru/presse_russe/20150126/203497114.html


 


-------------------------------------------------------

 

 

5 - Face à un risque de déflation, la BCE rachète 1.100 mds EUR de dettes

 

La Banque centrale européenne (BCE) va racheter des titres de dette publique et privée pour un montant de plus de 1.100 milliards d'euros afin d'injecter ces fonds dans l'économie européenne menacée par une déflation, ont annoncé jeudi les médias internationaux.

 

Cette mesure appelée "assouplissement quantitatif" sera réalisée de mars 2015 à septembre 2016 au rythme de 60 milliards d'euros par mois.

Selon l'Expansion-l'Express, "la BCE doit racheter 20% de ces titres, les banques centrales nationales rachetant les 80% restants pour partager les risques".

La politique d'assouplissement quantitatif (quantitative easing - QE) a fait ses preuves aux Etats-Unis où elle a été appliquée pour sortir le pays de la récession consécutive à la crise des "subprimes".

 

MOSCOU, 22 janvier 2015 - RIA Novosti

 

http://fr.ria.ru/business/20150122/203477981.html

 

 


-------------------------------------------------

 

  

6 - Marine Le Pen : le peuple grec a administré une « gifle monstrueuse » à l'UE

 

La présidente du Front national Marine Le Pen a communiqué lundi que les radicaux grecs avaient administré une « gifle monstrueuse » à l'Union européenne au cours des élections législatives en Grèce.

La coalition de la gauche radicale Syriza remporte les élections législatives anticipées en Grèce ayant totalisé, selon les données préliminaires, plus de 36 % des voix, soit 149 sièges de député sur 300. Syriza se prononce pour l'abandon du programme de rigueur en échange des crédits et pour l'annulation de la dette grecque se référant à une récession de six ans dans laquelle le pays a été plongé suite à la crise financière et à la politique du gouvernement et des créanciers.

 

Par La Voix de la Russie/ 26/01/2015


http://french.ruvr.ru/news/2015_01_26/Marine-Le-Pen-le-peuple-grec-a-administre-une-gifle-monstrueuse-a-lUE-6870/


Börse Reaktionen auf Griechenland Wahl 26.01.2015 Tokio


--------------------------------------------------

 

 

7 - Grèce/législatives : Poutine félicite Syriza pour sa victoire

 

Le président russe Vladimir Poutine a félicité le leader de la coalition de gauche grecque Syriza Alexis Tsipras pour sa victoire aux élections législatives anticipées du 25 janvier, rapporte le service de presse du Kremlin.

 

"Dans son télégramme, le chef d'Etat russe s'est déclaré persuadé que la Russie et la Grèce continueraient à élargir leur coopération constructive tous azimuts ainsi qu'à collaborer dans la résolution de problèmes d'actualité de l'ordre européen et mondial", a fait savoir le Kremlin.

La coalition de la gauche radicale et anti-austérité Syriza a remporté les législatives anticipées en Grèce avec 36,32% des voix, ce qui lui permet d'obtenir 149 sièges parlementaires sur 300. La Nouvelle démocratie du premier ministre en fonction Antonis Samaras a pour sa part recueilli 27,86% des votes.

 

Par La Voix de la Russie / 26/01/2015

 

http://french.ruvr.ru/news/2015_01_26/Grece-legislatives-Poutine-felicite-Syriza-pour-sa-victoire-7483/



---------------------------------------------

 

 

 

 

 

 




Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page