Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 27/01/2015 à 13:43:43
AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment




1 – « La commission électorale a annoncé hier que le candidat du pouvoir, le ministre de la Défense Edgard Lungu a remporté l’élection présidentielle en Zambie avec un peu plus de 48,33 % de voix. Le candidat du Front patriotique a devancé son rival Hakainde Hichilema candidat du Parti de l'unité pour le développement national (UNPD) qui lui, a obtenu 46,67% des voix lors du scrutin de mardi. »


 

2 – « La Zambie a affiché un taux de croissance de l'ordre de 6% en 2013. C'est le premier producteur africain de cuivre, dont le pays tire plus de deux tiers de ses recettes d'exportation. Le sous-sol est également riche en cobalt, plomb, or et argent. La croissance a été soutenue par l'ouverture de mines de cuivre et par l'amélioration des techniques d'extraction. La baisse du cours mondial du cuivre a peu impacté la croissance zambienne. Le secteur agricole a subi une baisse de la production de maïs. Les experts tablent sur une légère hausse de la croissance en 2014. En 2013, l'inflation a atteint un niveau élevé, tendance qui devrait perdurer en 2014. L’augmentation des dépenses publiques et l’allégement des taxes ont permis de stimuler le secteur agricole émergent, qui bénéficie du potentiel qu’offre l’abondance de sources d’eau et des terres arables inexploitées. Le pouvoir cherche à ce que la croissance dans le secteur minier bénéficie aux autres secteurs économiques. Les investissements directs étrangers ont fortement augmenté en 2013, de même que les relations commerciales avec la Chine. »

   

 


-------------------------------------------------

  

 

1 - Zambie : Edgard Lungu élu à 48,33 %

 

La commission électorale a annoncé hier que le candidat du pouvoir, le ministre de la Défense Edgard Lungu a remporté l’élection présidentielle en Zambie avec un peu plus de 48,33 % de voix. Le candidat du Front patriotique a devancé son rival Hakainde Hichilema candidat du Parti de l'unité pour le développement national (UNPD) qui lui, a obtenu 46,67% des voix lors du scrutin de mardi.

 

Edgar Lungu prête serment ce dimanche. Il dirigera la Zambie jusqu'en septembre 2016, fin du mandat de cinq ans que n'a pas achevé Michael Sata, le chef de l'Etat décédé en octobre dernier. Il deviendra ainsi le sixième président de la Zambie (ancienne Rhodésie) depuis son indépendance du Royaume Uni en 1964. Son rival, Hakainde Hichilema avait dénoncé dans la journée du samedi un "simulacre" d'élection, alors que le scrutin avait été entaché de retards. L’opposant briguait la présidence pour la quatrième fois. Les deux avaient promis d'améliorer le système de l'éducation et de créer des emplois.

 

25 janvier 2015

 

http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2015/01/150124_zambiaelex

 

 


--------------------------------------------------

 

  

2 - Zambie : Le Président élu Edgar Lungu a prêté serment

 

Le nouveau Président zambien Edgar Lungu a prêté serment le dimanche 25 janvier 2015 au stade de Lusaka devant des milliers de ses compatriotes. Edgar Lungu a été élu Président de la république à la suite de la présidentielle qui s’est déroulée le 20 janvier 2015 dans le pays.

En prêtant serment Edgar Lungu a promis que « Nous devons poursuivre dans la lignée du président Sata et je promets au peuple de Zambie qu’il aura une nouvelle constitution ». La victoire d’Edgar Lungu a été annoncée le 24 janvier 2015 par la Commission Electorale de la Zambie. Edgar Lungu est le candidat du parti Front Patriotique (PF) au pouvoir en Zambie. Sans trop perdre de temps, Edgar Lungu a prêté serment hier dimanche au stade de Lusaka devant des milliers de ses compatriotes.

 

Pour les résultats, le Président élu a obtenu 807. 925 voix soit 48,33% des voix contre 780.168 ce qui représente 46,67% pour son adversaire Hakainde Hichilema, du Parti Uni pour le Développement National (UPND). Jusqu’à son élection Edgar Lungu était le ministre de la Défense du pays. Le nouveau Président zambien va diriger le pays jusqu’en septembre 2016, date de la fin du mandat de cinq ans du défunt Président Michael Sata.

 

Lundi 26 janvier 2015/ CA

 

http://togoportail.net/Zambie-Le-President-elu-Edgar

 


-------------------------------------------

   


3 - Zambie : élu Président, Edgar Lungu a prêté serment

 

Le ministre zambien de la Défense Edgar Lungu, par ailleurs candidat du pouvoir, a remporté l’élection présidentielle. Edgar Lungu, ministre zambien de la Défense par ailleurs candidat du pouvoir, a remporté l’élection présidentielle. C’est ce qu’a annoncé, ce samedi 24 janvier 2015, la commission électorale. Le nouveau président dirigera ce pays d’Afrique Australe jusqu’en septembre 2016, fin du mandat de cinq ans que n’a pas achevé le chef de l’Etat décédé en octobre, Michael Sata. Le candidat du Front patriotique (PF), Edgar Lungu, est, lors du scrutin du mardi 20 janvier 2015, arrivé premier avec 48,33% des voix, devançant son rival Hakainde Hichilema, candidat du Parti de l’unité pour le développement national (UNPD). Ce dernier a obtenu 46,67% des voix.

 

Selon l’AFP, l’annonce de la victoire proclamée par la présidente de la commission électorale, Ireen Mambilima, a été accueillie par des vivats et des danses. Le site précise que dans les rues de la capitale, Lusaka, les partisans du Front Patriotique ont bruyamment célébré la victoire de leur candidat et la police a du faire usage de gaz lacrymogènes pour empêcher les supporteurs d’envahir le centre de conférence où étaient annoncé les résultats officiels.

De son côté, le candidat de l’opposition, Hakainde Hichilema, a dénoncé plus tôt, ce samedi un « simulacre » d’élection, accusant son rival de lui avoir volé sa victoire. le tout nouveau Président doit prêter serment, ce dimanche 25 janvier 2015, et deviendra ainsi le sixième président de la Zambie depuis son indépendance du Royaume Uni en 1964.

 

Dimanche 25 janvier 2015 / par Abubakr Diallo

 

http://www.afrik.com/zambie-vainqueur-de-la-presidentielle-edgar-lungu-prete-serment

 

 


---------------------------------------------

  

 

4 - La Zambie nomme sa première vice-présidente

 

Le président nouvellement élu de la Zambie Edgar Lungu a nommé Inonge Wina au poste de première vice-présidente du pays. La nouvelle vice-présidente zambienne est considérée comme une personne unificateur au sein du parti au pouvoir qui est restée avec M. Lungu lors que le parti était divisé en factions après la mort du président Michael Sata octobre dernier. "Elle est un facteur d'unification. Elle est une mère et elle apportera un souffle de vie au gouvernement", a déclaré M. Lungu.

 

M. Lungu, qui a nommé seulement huit ministres de son cabinet de 22 membres, a reconduit les ministres de l'administration précédente dirigée par M. Sata. Alexander Chikwanda a conservé son poste de ministre des Finances tandis qu'Harry Kalaba a été maintenu comme ministre des Affaires étrangères. D'autres qui ont conservé leurs postes sont les ministres de la Santé Joseph Kasonde, du Tourisme et des arts Jean Kapata alors que Ngosa Simbyakula a été transféré du ministère des affaires intérieures au ministère de la Justice et a été remplacé par Davies Mwila, le nouveau ministre des affaires intérieures.

 

Le leader zambien a également nommé certains membres du personnel dans son bureau, qui comprend Amos Chanda, assistant spécial pour la presse et les relations publiques, Kaizer Zulu assistant spécial pour les affaires politiques et Emmanuel Chilubanama secrétaire permanent au State House. Le leader zambien a depuis appelé ses collègues à se rendre au travail.

 

( Source: Xinhua )/ 27.01.2015

  

http://french.peopledaily.com.cn/n/2015/0127/c96852-8841466.html

 


-------------------------------------------

  

 

5 – Zambie : Guy Scott, nouveau vice-président

 

_ Zambia’s new leader Lungu drops white vice president Guy Scott

 

Lusaka/  Zambia’s newly-elected President Edgar Lungu dropped vice president Guy Scott - who was briefly Africa’s only white leader- from his administration when he announced his cabinet on Monday. As interim president since the death in office of Michael Sata in October, Scott had been the first white leader on the continent since the end of apartheid 20 years ago. He was replaced as vice president by Inonge Wina, a former gender minister and chairwoman of the ruling Patriotic Front.

Scott had sacked Lungu from his position as party general secretary during a power struggle after Sata’s death, but later reinstated him after rioting by supporters. Scott, who is of Scottish descent, was prevented by the constitution from standing for the presidency himself as his parents were not born in Zambia.(…)

 

AFP

 

http://africanspotlight.com/2015/01/26/zambias-new-leader-lungu-drops-white-vice-president-guy-scott/

 

           

-----------------------------------------

 

Downtown Lusaka  

 

6 - Zambie : Le contexte économique

 

Les indicateurs économiques

La Zambie a affiché un taux de croissance de l'ordre de 6% en 2013. C'est le premier producteur africain de cuivre, dont le pays tire plus de deux tiers de ses recettes d'exportation. Le sous-sol est également riche en cobalt, plomb, or et argent. La croissance a été soutenue par l'ouverture de mines de cuivre et par l'amélioration des techniques d'extraction. La baisse du cours mondial du cuivre a peu impacté la croissance zambienne. Le secteur agricole a subi une baisse de la production de maïs. Les experts tablent sur une légère hausse de la croissance en 2014. En 2013, l'inflation a atteint un niveau élevé, tendance qui devrait perdurer en 2014.


L’augmentation des dépenses publiques et l’allégement des taxes ont permis de stimuler le secteur agricole émergent, qui bénéficie du potentiel qu’offre l’abondance de sources d’eau et des terres arables inexploitées. Le pouvoir cherche à ce que la croissance dans le secteur minier bénéficie aux autres secteurs économiques. Les investissements directs étrangers ont fortement augmenté en 2013, de même que les relations commerciales avec la Chine. Cette dernière devrait financer une nouvelle centrale hydroélectrique qui pourrait mettre fin aux coupures de courant et permettre au secteur minier de continuer son développement (actuellement, il consomme la moitié de la production électrique nationale). Enfin, un programme d'amélioration des infrastructures routières a été lancé en 2013, pour un coût de 4 milliards d'euros. Cette année, la suppression des subventions sur le maïs et l'essence a suscité le mécontentement populaire.

Le niveau de vie tend à s’améliorer, grâce à la croissance élevée couplée à une politique sociale sérieuse. De plus, la Zambie bénéficie de l'appui du FMI dans un programme national de réduction de pauvreté. Néanmoins, le pays continue à souffrir de l’épidémie de SIDA (13,5% des adultes sont séropositifs) et doit relever le défi de la pauvreté qui touche près des deux tiers de la population.


 

Indicateurs de croissance

2011

2012

2013

2014

2015 (e)

PIB (milliards USD)

23,73

24,94

26,83

25,61e

28,86

PIB (croissance annuelle en %, prix constant)

6,4

6,8

6,7

6,5

7,2

PIB par habitant (USD)

1.741

1.772e

1e

1.705e

1.860

Endettement de l'Etat (en % du PIB)

20,6

25,5

28,7

32,4

31,4

Taux d'inflation (%)

8,7

6,6

7,0

8,0

7,8

Balance des transactions courantes (milliards USD)

0,71

0,78

0,19

0,49

0,67

Balance des transactions courantes (en % du PIB)

3,0

3,1

0,7

1,9e

2,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database - dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée



 

Indicateurs monétaires

2009

2010

2011

2012

2013

Kwacha de Zambie (ZMK) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR

7,02

6,35

6,76

6,62

-

Source : Banque Mondiale - dernières données disponibles.

 


Les principaux secteurs économiques


Répartition de l'activité économique par secteur

Agriculture

Industrie

Services

Emploi par secteur (en % de l'emploi total)

72,2

7,1

20,6

Valeur ajoutée (en % du PIB)

9,6

33,9

56,5

Valeur ajoutée (croissance annuelle en %)

-7,4

7,6

8,9

Source : Banque Mondiale - dernières données disponibles.

 

Indicateurs socio-économiques

2006

Taux de chômage (%)

14,0

Source : CIA - The world factbook - dernières données disponibles

 

Plus d'informations sur la page "Market Analyses about Zambia" de Globaltrade.net, the Directory for International Trade Service Providers.

 

 


La population active en chiffres

2011

2012

2013

Population active

5.720.000

5.839.000

6.275.000

Source : CIA - The world factbook

 

2009

2010

2011

Taux d'activité total

-

69,20%

79,40%

Taux d'activité des hommes

79,20%

85,70%

85,60%

Taux d'activité des femmes

59,50%

73,30%

73,20%

Source : ONU - Organisation des Nations Unies

 

 http://www.expert-comptable-international.info/fr/pays/zambia/economie-3


 


------------------------------------------

 

 

7 - Zambie : Perspectives socio-économiques

 

Population 15,021 millions

PIB 25,611 milliards $US

 

Principaux Indicateurs économiques

 

2012

2013

2014

 2015

Croissance PIB (%)

6,8

6,7

6,4

 6,0

Inflation (moyenne annuelle)

6,6

7,0

8,0

 7,8

Solde budgétaire* / PIB (%)

-4,6

-8,5

 -8,4

 -8,2

Solde courant / PIB (%)

 -0,6

-2,0

-3,4

-3,5

Dette publique / PIB (%)

 25,5

 28,7

32,4

31,4

 

(p) Prévisions

* hors dons



 

POINTS FORTS

_ Richesses minières (cuivre : 2ème  pays d’Afrique, cobalt, uranium, or, diamants)

_ Potentiel hydroélectrique majeur

_ Atouts touristiques

_ Système démocratique

 

 

POINTS FAIBLES

_ Dépendance au cuivre

_ Enclavement et dépendance aux voies de communication des pays voisins

_ Production d’électricité limitée et réseaux de transport défaillants

_ Chômage élevé des jeunes dans les centres urbains

_ Fortes inégalités, carences sanitaires, éducatives et administratives

_ Appréciation du risque

 


Le ralentissement de la croissance se poursuit

La croissance tend à ralentir depuis plusieurs années. L’activité minière, sur laquelle repose en grande partie l’économie zambienne, reste freinée par une évolution défavorable du marché du cuivre et l’intervention des Autorités dans le secteur. Plusieurs compagnies étrangères ont ainsi reporté leur décision d’investissement en raison du ralentissement de la demande mondiale, mais aussi de l’annonce de l’augmentation de la fiscalité sur le secteur minier en 2015. Les incertitudes sur la situation politique suite au décès du président Sata en octobre 2014 accentuent le manque de visibilité pour les investisseurs.

 

La construction profitera toujours du développement des infrastructures et des logements ainsi que de la réalisation de grands projets (centrale hydroélectrique Kafue Gorge Lower). Le secteur des services (télécommunications, commerce, services financiers), contribuant pour près de la moitié du PIB, demeurera dynamique. En revanche, la consommation des ménages pourrait être affectée par la hausse des prix et celle des taux d’intérêt (de 12% à 12,5% fin novembre 2014) qui pèsera sur le crédit. Les tensions inflationnistes sont alimentées par le renchérissement des importations lié à la dépréciation du kwacha, ainsi que par l’augmentation des tarifs de l’électricité et de l’essence. Le taux d’inflation devrait ainsi demeurer supérieur à la cible de 7% de la banque centrale.

 

Déséquilibre marqué des finances publiques et dégradation du solde courant

Le déficit budgétaire restera élevé en 2015. Le gouvernement a augmenté le prix minimum garanti aux producteurs de maïs pour leur assurer des revenus suffisants ainsi que les subventions destinées à encourager la production. Le gel des salaires publics annoncé pour 2015 pourrait être remis en cause par les élections présidentielles anticipées et par le risque de mécontentement de la population. Parallèlement, les dépenses d’investissement pour les infrastructures de transport (route et ferroviaire), la santé et l’éducation resteront prioritaires.

 

La hausse des taxes sur le secteur minier prévue pour janvier 2015 risque d’être remise en cause, au moins partiellement, par la forte opposition des compagnies étrangères. Des mesures de consolidation fiscale sont attendues dans le cadre d’un accord en cours de négociation avec le FMI. Mais leur mise en œuvre sera retardée par le report, en raison de la situation politique, des discussions avec l’institution internationale. Même en comptabilisant les dons (1,5% du PIB), le déficit restera largement supérieur à l’objectif de moyen terme de 3% du PIB du gouvernement. L’endettement de l’Etat est désormais supérieur à 30% du PIB, soit près du double du niveau de 2005.

 

Le déficit courant ne se résorbera pas en 2015. L’évolution du cours du cuivre (80% des exportations) et le ralentissement de la croissance en Chine ne permettront pas d’accroître les exportations. Les importations de biens d’équipement (développement minier et pétrolier) resteront élevées. Les achats de services et le rapatriement de dividendes des compagnies étrangères pèseront sur le solde courant. Après une dépréciation de plus de 10% en 2014, les pressions à la baisse sur le kwacha devraient se poursuivre dans un contexte d’incertitudes politique et économique alors que le niveau des réserves (inférieur à 4 mois d’importations) limite les capacités d’intervention de la banque centrale. 

 

 


Incertitudes politiques après le décès du président

Suite au décès fin octobre 2014 du président Michael Sata qui dirigeait le pays depuis d’octobre 2011, la situation politique s’est détériorée. Des dissensions sont apparues au sein du parti présidentiel, le Front Patriotique (PF) au sujet de la succession de M. Sata. Le vice-président, Guy Scott, occupe le poste de président par intérim. Il a toutefois été démis de ses fonctions de président du PF et ne pourra pas se présenter à la présidence, ses parents n’étant pas nés en Zambie.

 

La popularité des partis d’opposition, notamment du Mouvement pour la démocratie multipartite (MMD), s’est en outre renforcée depuis 2011, compte tenu de la déception d’une partie de la population face à la persistance de la pauvreté et du chômage. Une montée des tensions sociales n’est pas exclue à l’approche du scrutin prévu fin janvier 2015 et dont l’issue demeure incertaine. La gestion de la situation politique suite au décès du président témoigne cependant de la capacité du pays à assurer une transition conforme aux principes démocratiques inscrits dans sa Constitution. Les mesures visant à prévenir et à condamner les pratiques de corruption tardent à produire leurs effets. Des lacunes persistent par ailleurs, notamment en matière de qualité de la réglementation et de droits de propriété.

 

http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Zambie

 

  


-----------------------------------------

 

 

8 - Ressources minières : la fin d’une malédiction?

 

_ L’Afrique veut transformer son industrie minière

 

Si l’on en croit le Conseil mondial du diamant, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale sont des terreaux fertiles pour les diamants du sang, popularisés au cinéma par le film Blood Diamond. Il est courant d’entendre en effet que les ressources minérales sont une malédiction plutôt qu’une bénédiction. Et le conflit en République Centrafricaine semble l’illustrer (voir page 11), tout comme ceux de République démocratique du Congo (RDC), du Darfour ou du Soudan du Sud.

 

Des pays riches en ressources naturelles comme la RDC, la Zambie, le Mozambique, la Mauritanie ou la Guinée, vivent un paradoxe troublant de pauvreté dans l’abondance. La Guinée est dotée de « certaines des réserves de minéraux les plus convoités de la planète », écrit le Financial Times, dont 40 milliards de tonnes de bauxite, la plus grande réserve du monde, plus de 20 milliards de tonnes de minerai de fer, des diamants, de l’or et des quantités indéterminées d’uranium. Mais 55 % des 11 millions d’habitants de la Guinée vivent avec moins de 1,25 dollar par jour, indique la Banque africaine de développement (BAD), et le pays se classe 178ème sur 187 pays selon l’Indice de développement humain 2013 du PNUD qui mesure le niveau de vie des pays.

 

 


Une vision de l’exploitation minière

Selon la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), le continent abrite 54 % des réserves mondiales de platine, 78 % de diamants, 40 % de chrome et 28 % de manganèse. « Dix-neuf des 46 pays d’Afrique subsaharienne possèdent d’importantes réserves d’hydrocarbures, de pétrole, de gaz, de charbon ou de minéraux et 13 pays explorent actuellement de nouvelles réserves », relève le PNUD. Pourtant, la Banque mondiale estime que l’Afrique est le continent le plus pauvre du monde.

 

Carlos Lopes, le Secrétaire exécutif de la CEA, estime que « les ressources naturelles de l’Afrique sont une bénédiction et non une malédiction ». Les ressources naturelles devraient être une bénédiction, estime aussi la BAD. En 2009, l’Union africaine (UA) a adopté le projet Afrique Extraction minière (AMV), un cadre pour la mise en valeur des ressources minérales. L’AMV recommande de mieux négocier les contrats miniers, de prêter plus d’attention à l’environnement, de veiller à la valorisation des ressources naturelles et au développement des compétences des Africains. Son objectif est d’aider le continent a tirer davantage profit de leurs ressources pour stimuler la croissance.

Les revenus de l’exploitation minière devraient être investis dans les routes, les chemins de fer, les ports, l’énergie, l’eau et les télécommunications et il devrait y avoir davantage d’industries locales de transformation, une économie du savoir et un secteur des services dynamique. L’AMV prévoit des institutions fortes pour endiguer les flux financiers illicites.

 

 


Renégociation

En 2011, les dirigeants africains ont approuvé le plan d’action de l’AMV. En décembre dernier, les ministres des ressources naturelles, la société civile et d’autres experts du continent ont lancé à Maputo, au Mozambique, le Centre africain pour le développement des ressources minérales (AMDC) pour mettre en œuvre les projets de l’AMV. À Maputo la franchise était de rigueur. Antonio Pedro, Directeur du bureau de la CEA pour l’Afrique de l’Est, a sermonné les ministres : « Le continent est impatient, les attentes sont grandes et les retombées ne sont pas réparties de manière équitable. » Le mot d’ordre était « réforme ». Fatima Denton, de la Division des initiatives spéciales de la CEA, a souligné que les négociations contractuelles devaient « refléter la véritable valeur de nos ressources », insinuant que tel n’est pas encore le cas. Un comité d’experts qui a par exemple analysé 61 transactions minières en RDC en 2009. Il a relevé qu’elles étaient toutes douteuses et recommandé l’annulation de 22 de ces transactions et la renégociation de 39.

 

La renégociation peut s’avérer difficile, car les entreprises veulent s’assurer un généreux retour sur investissements. M. Lopes estime que les « bénéfices nets moyens des 40 plus grandes sociétés minières [dans le monde] ont augmenté de 156 % en 2010 tandis que les revenus des États ont augmenté de 60 %. L’Australie et le Canada étant pour l’essentiel à l’origine de cette progression. »

 

 


La Zambie en exemple

La Zambie, septième producteur mondial de cuivre, s’efforçait sans réelle conviction depuis des années de modifier ses contrats miniers. Face à la menace de poursuites judiciaires qu’engageraient des investisseurs étrangers en cas de violation des accords, l’ancien président, Rupiah Banda, s’est prononcé contre une révision des contrats existants, à la grande déception des Zambiens. Puis, en 2009, il a supprimé un impôt de 25 % sur les bénéfices exceptionnels instauré en 2008.

Michael Sata, l’actuel président, a adopté une démarche différente. Depuis 2011, son gouvernement applique un impôt de 30 % sur les sociétés minières. Ce qui a doublé les recettes minières du pays entre 2010 et 2011, les portant à 1,36 milliard de dollars. La forte demande de cuivre de la Chine et une légère hausse des prix ont également été responsables de la hausse des recettes.

 

Au Mali, les réformes ont été lentes. Le gouvernement a introduit un code minier en 2012 portant principalement sur les questions environnementales. En Guinée, le code minier de 2011 est plus robuste que celui du Mali et oblige les sociétés minières à signer un code de conduite contre les pratiques de corruption et à assurer la formation des employés locaux. Il établit un seuil de participation du gouvernement de 35 % du capital des projets miniers. « Le code comporte des modifications par rapport à l’ancien en faveur de la Guinée », déclare le ministre des Mines de Guinée, Lamine Fofana.

 

Certains experts déconseillent de modifier les accords existants. La Chambre nationale des mines du Ghana exerce une forte pression sur le gouvernement pour qu’il renonce à son projet d’augmentation de l’impôt sur les sociétés pour le faire passer de 25 % à 35 % ainsi qu’à l’impôt de 10 % sur les bénéfices exceptionnels. Cependant, la chambre est à couteaux tirés avec la National Coalition on Mining, un groupe de la société civile qui soutient les hausses d’impôt. L’African Agenda, une publication ghanéenne, écrit : « Les sociétés minières [au Ghana] sont désormais les seules parties prenantes... qui militent pour le maintien du statu quo afin de continuer à récolter des bénéfices supérieurs à la normale. » Cette publication a exhorté le Président, John Mahama, à se positionner contre la baisse des impôts. « Soyez ferme... nous serons à vos côtés sur toute la ligne », a recommandé un éditorial.

Tout comme en Zambie, les recettes minières ont fortement augmenté au Ghana, passant de 210 millions de dollars en 2010 à 500 millions en 2011, selon l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), une coalition de gouvernements et de groupes de la société civile qui s’efforce d’améliorer la transparence dans la gestion des ressources naturelles.


 

Une main secourable

Mais les exemples du Ghana et de la Zambie ne sont pas forcément simples à copier pour d’autres pays. Néanmoins, le continent reçoit de l’aide du Canada, de l’Australie et du Chili, des pays qui ont réussi à bien gérer leurs ressources minérales. Le Canada a récemment créé l’Institut canadien international pour les industries extractives et le développement à l’Université de la Colombie-Britannique afin d’aider les pays en développement. Il prévoit d’offrir des bourses d’étude et de perfectionnement aux employés du gouvernement, aux universitaires et aux étudiants des cycles supérieurs.
Le gouvernement australien soutient également les entreprises présentes en Afrique. La Chine apporte son concours à la construction de chemins de fer, d’hôpitaux, de routes et de ports dans les pays riches en minéraux tels que l’Angola, la Zambie, la Sierra Leone et le Mali.

 

L’AMV exige la « transparence dans la collecte et l’utilisation des recettes minières. » « Bien que les prix des produits de base aient chuté récemment suite à un ralentissement de l’économie chinoise, selon le Financial Times cette baisse pourrait être compensée par la demande soutenue de l’Inde et du Brésil. En outre, l’Union européenne est prête à développer ce qu’elle appelle « une diplomatie des matières premières » afin de garantir les approvisionnements futurs par le biais d’un accord avec l’UA. L’US National Research Council, un centre de réflexion, a recommandé au gouvernement des Etats-Unis de « bien connaître les minéraux non combustibles qui sont importants pour l’économie et les fonctions de la nation. »

 

L’an dernier, la Norvège a versé 4,9 millions de dollars à la BAD pour aider la Facilité de soutien juridique de la banque à négocier de meilleurs contrats pétroliers, gaziers et miniers au nom des gouvernements africains. Heikki Eidsvoll, le ministre norvégien du Développement international déclare que son pays veut « contribuer à transformer la malédiction que constituent les ressources de l’Afrique en une bénédiction ». La Banque mondiale, le FMI, l’ITIE et la société civile africaine suivent la même tendance que l’AMV.

 

Vingt-deux pays d’Afrique (sur 32 dans le monde) ont adopté les normes ITIE, qui exigent que toutes les informations relatives à l’exploitation minière soient mises à la disposition du public. Les analystes estiment qu’il y a désormais plus de transparence dans le secteur. Au Gabon, les organisations de la société civile, dotées des informations nécessaires, débattent à présent avec force de la gestion des recettes, ce qui n’était pas le cas avant. Au Nigéria, on note une amélioration de la « capacité de surveillance et de gestion des organismes étatiques compétents », selon une déclaration de l’ITIE, qui ajoute que les autorités camerounaises et les ONG comprennent désormais la fiscalité, la comptabilité et l’audit. Nkosazana Dlamini-Zuma, Présidente de la Commission de l’UA, a déclaré que l’avenir de l’Afrique « dépendra de la façon dont nous utiliserons nos ressources naturelles. » « Ce message devrait inciter les dirigeants africains et les sociétés minières à transformer les ressources minérales de l’Afrique en une bénédiction.  

 

Par Kingsley Ighobor/ Afrique Renouveau/ Avril 2014

 

http://www.un.org/africarenewal/fr/magazine/avril-2014/ressources-mini%C3%A8res-la-fin-d%E2%80%99une-mal%C3%A9diction

 

 


-----------------------------------------

 

 

9 - Afrique/ Zambie : La Zambie approuve un projet de cuivre de 832 millions de dollars

 

L’agence environnementale zambienne, dont l’accord est indispensable au démarrage de tout grand projet d’infrastructure, a donné son feu vert à la société minière NFC Africa Mining Corp, une filiale de China Nonferrous Mining Corp (NFC), pour exploiter le gisement de cuivre de South East Ore Body (SEOB), situé à 400 kilomètres au nord de Lusaka. Ce projet à 832 millions de dollars devrait ajouter 60 000 tonnes à la production annuelle du pays, selon un porte-parole de NFC Africa cité par Reuters.

 

Des réserves de 76 millions de tonnes

Bien que les plans incluent également une usine de traitement du cuivre, ce dernier sera définitivement transformé dans la fonderie chinoise de Chambishi ou bien dans d’autres fonderies situées dans la ceinture de cuivre. SEOB recèlerait des réserves de cuivre estimées à environ 76 millions de tonnes de cuivre d’une teneur moyenne de 2,18%. La construction devrait commencer cette année et la production commencer dès 2016. En tout, 6 000 emplois pourraient être créés.

 

Reuters / Jeune Afrique/ Vendredi 21 septembre 2012

 

http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/12716-la-zambie-approuve-un-projet-de-cuivre-de-832-millions-de-dollars.html


 


----------------------------------------

 

 

 






Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page