Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 18/05/2015 à 16:13:40
MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana




0.1 – « Hier soir, le candidat de la coalition contre le pouvoir en place a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle de lundi. Il met fin à 23 ans de présidence du Parti Progressiste Populaire, de son prédécesseur Donald Ramotar. Après vingt-trois ans à la tête du pays, le Parti progressiste populaire (PPP) s'apprête à céder la présidence du Guyana. David Granger a battu le président sortant Donald Ramotar. Selon des résultats partiels, il a obtenu 207 000 voix contre 201 500 pour l'ancien président. Il devrait avoir une majorité de trois à quatre sièges à l'Assemblée nationale, qui compte 65 députés. Donald Ramotar a demandé que les bulletins soient recomptés. L'ambassade des États-Unis a estimé que le scrutin s'était déroulé normalement. »




0.2 – « GUYANA : POINTS FORTS : Croissance dynamique ; Investissement public significatif dans les infrastructures et les télécommunications ; Perspectives minières, hydroélectriques et agricoles attractives pour les investisseurs ; Stratégie de développement à faible intensité de carbone financée par la Norvège ; Importance des IDE et des remises des expatriés ; Soutien des bailleurs de fonds internationaux.

GUYANA : POINTS FAIBLES : Spécialisation excessive dans l’exploitation d’or, de bauxite, de sucre, de riz et de bois ; Déficience des transports, de l’éducation et de la santé ; Sensibilité aux aléas climatiques ; Extension de l’économie informelle ; Faiblesse des comptes publics et extérieurs ; Dépendance aux bailleurs internationaux ; Criminalité liée au trafic de drogue sur fonds de pauvreté et de corruption élevées ».

 

 


------------------------------------------

 

  

1 - GUYANA/ Elections 2015 :  : David Granger succède à Donald Ramotar

 

Hier soir, le candidat de la coalition contre le pouvoir en place a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle de lundi. Il met fin à 23 ans de présidence du Parti Progressiste Populaire, de son prédécesseur Donald Ramotar.

Après vingt-trois ans à la tête du pays, le Parti progressiste populaire (PPP) s'apprête à céder la présidence du Guyana. David Granger a battu le président sortant Donald Ramotar. Selon des résultats partiels, il a obtenu 207 000 voix contre 201 500 pour l'ancien président. Il devrait avoir une majorité de trois à quatre sièges à l'Assemblée nationale, qui compte 65 députés. Donald Ramotar a demandé que les bulletins soient recomptés. L'ambassade des États-Unis a estimé que le scrutin s'était déroulé normalement.

 

David Granger, 69 ans, est le leader de cinq partis d'opposition. En 2011, cet ancien militaire s'était déjà présenté contre Donald Ramotar. Sans succès. Au Guyana, où le PPP représente surtout les intérêts de la majorité hindoue, David Granger promettait d'établir « un gouvernement d'unité nationale, dans lequel l'ensemble de la population aura le sentiment de compter ».


 


La campagne électorale a été très tendue. Ces dernières années, l'Assemblée nationale, où les opposants comptaient un siège de plus que le parti du président, a bloqué de nombreux projets de Donald Ramotar. Les députés ont fini par retirer leur confiance au président. En représailles, celui-ci a suspendu l'Assemblée nationale en novembre et l'a dissoute en février. David Granger a multiplié les accusations de corruption à l'encontre du président sortant. Il a fait campagne en promettant plus de sécurité et une plus forte lutte contre les trafics de drogue.

De son côté, Donald Ramotar estimait que la croissance économique de ces dernières années plaidait pour sa politique. Le Guyana reste le troisième pays le plus pauvre du continent, derrière Haïti et le Nicaragua.

  

Pierre-Yves CARLIER Vendredi 15 mai 2015 /  

 

http://www.franceguyane.fr/actualite/politique/david-granger-succede-a-donald-ramotar-242336.php



---------------------------------------------------

  

 

 

2 - Guyana : Indicateurs économique et socio-politiques  

 

Population 0,796 millions

PIB 3,142 milliards $US

 

 

Indicateurs économiques :

2012

2013

2014(e)

2015(p)

Croissance PIB (%)

4,8

5,2

3,3

3,8

Inflation (moyenne annuelle)

2,4

2,2

2,6

4,3

Solde budgétaire / PIB (%) 1

-4,7

-4,4

-3,6

-3,2

Solde courant / PIB (%)

-11,6

-12,9

-14,6

-15,9

Dette publique / PIB (%)

62,6

56,9

57,8

58,9

(p) : prévision

(1) : hors dons

 


 

POINTS FORTS

Croissance dynamique

Investissement public significatif dans les infrastructures et les télécommunications

Perspectives minières, hydroélectriques et agricoles attractives pour les investisseurs

Stratégie de développement à faible intensité de carbone financée par la Norvège

Importance des IDE et des remises des expatriés

Soutien des bailleurs de fonds internationaux

 

 

 

POINTS FAIBLES

Spécialisation excessive dans l’exploitation d’or, de bauxite, de sucre, de riz et de bois

Déficience des transports, de l’éducation et de la santé

Sensibilité aux aléas climatiques

Extension de l’économie informelle

Faiblesse des comptes publics et extérieurs

Dépendance aux bailleurs internationaux

Criminalité liée au trafic de drogue sur fonds de pauvreté et de corruption élevées

 

 

 

Appréciation du risque

Une croissance liée aux matières premières

Plus faible qu’en 2013, la croissance du Guyana en 2014 est essentiellement alimentée par le secteur agricole et l’industrie extractive. La baisse de 2014 s’explique en partie par un recul, sur la première partie de l’année, de 17% de la production d’or, l’un des principaux moteurs de la croissance guyanienne de la dernière décennie, ainsi qu’une baisse de 25% des recettes d’exportations.

 

Ce déclin résulte d’un épuisement des mines et d’une réduction des activités des compagnies du secteur. L’exploitation de nouvelles mines d’or pourrait toutefois débuter en 2015, financées par des capitaux étrangers. Aussi, la Chine, le Canada et l’Argentine aident actuellement le gouvernement à cartographier les ressources géologiques du pays. La contribution de l’or dans la croissance a toutefois été compensée en 2014 par une forte augmentation de la production de riz. Le secteur du sucre a aussi crû fortement en début d’année. Le secteur agricole reste en revanche exposé aux risques climatiques comme les inondations.

 

La croissance est aussi contrainte par le manque de main d’œuvre qualifiée, notamment dans les domaines des sciences, des technologies et l’ingénierie. Cela engendre des pressions salariales et impacte la compétitivité du pays. Enfin, la politique économique du gouvernement se conçoit à travers l’application à long-terme de la Low Carbon Development Strategy (LCDS) qui prévoit de réduire les émissions et la déforestation, en échange d’assistance au développement.

Ainsi, dans le cadre d’un partenariat, la Norvège devrait aider financièrement le Guyana pour sa politique de protection de la forêt vierge. En 2014, l’inflation est restée relativement stable mais l’application d’un décret de 2013 sur les salaires minimum devrait entraîner son accélération en 2015.


 https://rosalienebacchus.files.wordpress.com/2012/05/bookers-georgetown-guyana-1960s.jpg


Des balances en déficit dans un contexte d’impasse politique

Le Guyana exporte principalement ses matières premières (or, riz, bauxite, sucre). Malgré de bonnes récoltes de sucre, le compte courant enregistre un déficit creusé en 2014, dû à un prix des matières premières en baisse. Cette tendance devrait se poursuivre en 2015, d’autant plus que des incertitudes pèsent sur la quantité des exportations agricoles. Enfin, malgré la volonté du gouvernement de favoriser les partenariats public-privé, les IDE ne sont pas très élevés, plombés par l’attractivité du pays et la faiblesse du marché local.


La mise en œuvre des dépenses et des investissements publics est freinée par la cohabitation en place. Les projets liés à la LCDS ou à la rénovation des infrastructures publiques (routes, irrigation, installations sanitaires, etc.) sont ainsi pénalisés.

Le secteur bancaire est touché par le blanchiment d’argent. Le pays est visé par les instances internationales qui l’enjoignent à adopter une loi contre ce délit. Cela fait toutefois deux ans que l’opposition s’y refuse, dans le cadre du blocage institutionnel résultant de la situation de cohabitation.



La cohabitation complique la gestion politique du pays

Le paysage politique est marqué, depuis les dernières élections législatives de 2011, par une cohabitation entre le gouvernement du président Donald Ramotar et son mouvement du People’s Progresive Party/Civic, et l’Assemblée dominée par une coalition menée par les partis A Partnership for National Unity et Alliance For Change. Cette situation complique la gestion du pays, déjà rendue difficile du fait de la segmentation ethnique (indiens/africains) de la vie politique du pays, alors que les prochaines élections sont prévues pour décembre 2016. Menacé par des motions de censure, le gouvernement fait face à des blocages répétés de l’opposition qui exige des concessions en échange de son soutien pour adopter les lois. En témoignent les délais dans l’adoption d’une législation visant à lutter contre la criminalité financière.


Dans cet environnement ultra-polarisé, le gouvernement ne parvient pas à réduire la pauvreté d’une population où l’espérance de vie moyenne est de 66,5 ans, et qui détient le record du plus fort taux de suicide au monde.


La situation géopolitique est marquée par le voisinage du Brésil et du Venezuela avec qui les relations se développent par le biais des échanges commerciaux, de l’appartenance commune aux organisations régionales et la construction de liaisons transfrontalières. Un litige frontalier oppose le pays au Suriname. Enfin, le Guyana est en passe de devenir un point de transbordement essentiel dans le narcotrafic, ce qui présente une menace importante pour l’environnement sécuritaire du pays.

 

http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Guyana


 


----------------------------------------------------

 

 The new Guyana Power and Light substation at Sophia

 

3 - Guyana : présentation, données politiques et socio-économiques

 

Données générales

Nom officiel : République Coopérative de Guyana
Nature du régime : République parlementaire
Chef de l’Etat : M. Donald Ramotar (3 décembre 2011)


 

 

Données géographiques
Superficie : 214 969 km²
Capitale : Georgetown (140 000 habitants)
Villes principales : Linden, New Amsterdam
Langue officielle : anglais
Langues courantes : anglais, créole
Monnaie : Dollar guyanien
Fête nationale : 23 février (indépendance : 26 mai 1966).

 


Données démographiques

Population : 0,796M hab. (population urbaine : 28%)
Composition ethnique : hindoustanis ou indo-guyaniens : 43,5%, noirs ou afro-guyaniens : 30,2%, métis : 16,9%, amérindiens : 9,1 %. Autres : 0,5%
Croissance démographique : 0,20%
Espérance de vie (PNUD) : 66 ans
Taux d’alphabétisation (CEPAL 2013) : 91,8%
Religions : 57 % de chrétiens (anglicans, adventistes et catholiques), 33 % d’hindous, 9 % de musulmans
Indice de développement humain (PNUD 2012) : 0,638 (118ème rang)

 


Données économiques

PIB (2014) : 3 Mds US$
PIB par habitant (2014) : 3945 US$

Taux de croissance (FMI) : 4,8% en 2013, 3,3% en 2014
Taux d’inflation (2014) : 2,6%
Solde budgétaire (2014) : - 3,6 %
Balance commerciale (2013) : - déficit de12,3% du PIB

Principaux clients : Etats-Unis 29% ; UE 23,7 % ; Venezuela 13,9% ; Canada 8,2% ; Trinité-et-Tobago 5,4%.
Principaux fournisseurs : Etats-Unis : 26% ; Trinité-et-Tobago : 14,9% ; Curaçao 10,5% ; Chine 10,4% ; UE 8,6%

 


Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

agriculture, bois et pêche : 30,1%

mines : 6,7%

industrie : 10,4%

services : 44,9%

Exportations françaises (2014) : 4,5 M€
Importations françaises (2013) : 9,5 M€

Consulat de France : section consulaire de l’Ambassade de France à Paramaribo, Suriname. La France dispose également d’un consul honoraire à Georgetown
Communauté française au Guyana : 33 immatriculés

 

 


Politique intérieure

Le Guyana est une république unitaire. Le Président de la République est le chef du parti ayant obtenu le plus de voix à l’Assemblée nationale. Chaque parti désigne donc un candidat et celui du parti ayant le plus de sièges au Parlement devient président de la République.

Le Parlement est unicaméral (Assemblée nationale de 65 sièges dont 40 élus à la proportionnelle et 25 élus dans les 10 circonscriptions correspondant aux 10 régions du pays). Sa composition actuelle est la suivante : People’s Progressive Party/Civic (PPP/C, de base ethnique indo-guyanienne) : 32 sièges ; A Partnership for National Unity (APNU), coalition regroupée autour du People’s National Congress (de base ethnique afro-guyanienne) : 26 sièges ; Alliance for Change (AFC) : 7 sièges.

 

De l’indépendance à 1992, c’est un gouvernement d’inspiration marxiste autoritaire qui a dirigé le pays, le laissant dans une situation économique catastrophique avec une population quasiment réduite de moitié en raison d’une émigration massive, principalement vers les Etats-Unis et le Canada. En 1992, Cheddi Jagan (PPP) est élu Président de la République après les premières élections internationalement reconnues comme libres et équitables.

Le PPP a conservé le pouvoir depuis lors. En mars 2001 M. Jagdeo est élu à la présidence de la République. Il est réélu en 2006. Aux élections du 28 novembre 2011, Donald Ramotar est élu à la Présidence mais son parti, la coalition People’s Progressive Party/Civic, avec 32 sièges sur 65 à l’Assemblée nationale, n’a pas de majorité.

 

Faute d’accord avec l’opposition, le gouvernement n’est pas parvenu à faire adopter une loi sur la transparence financière, et le pays risque de passer en liste grise du GAFI. Face à ce blocage, qui menace l’accès du pays aux financements internationaux, le Président Ramotar décide le 10 novembre 2014 de suspendre les travaux du Parlement pour une durée de six mois, comme la constitution l’y autorise, pour trouver une issue à la crise parlementaire. Confronté à l’échec des négociations entre les partis, il annonce en janvier 2015 la tenue d’élections législatives anticipées le 11 mai 2015.

Le Président Ramotar a exclu que les élections locales, qui n’ont pas eu lieu depuis vingt ans, puissent se tenir en même temps que les élections générales.

 

 


Situation économique

Le Guyana est l’un des pays les plus pauvres de la région (environ 30% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté). A ce titre, il a pu bénéficier de l’initiative PPTE et d’effacements de dettes conséquents. La dette publique est passée de plus de 600% dans les années 90 à 58% du PIB en 2014. L’économie informelle, représente de 20% (Banque centrale) à 50% (experts) du PIB, en y incluant les activités illégales.

 

Les transferts des émigrés (près de 500.000 Guyaniens dont 85% de main d’œuvre qualifiée, signe de la fuite des cerveaux) représentent 14% du PIB. Le pays connait un taux élevé de chômage (supérieur à 20% et à plus de 30% pour les jeunes). La base productive de l’économie reste peu diversifiée, reposant largement sur le secteur minier et l’agriculture ; les exportations d’or, de bauxite, de sucre, de riz et de bois représentent 72% du total.

 

Néanmoins, au cours des 10 dernières années, les produits non traditionnels ont largement pris le pas sur le traditionnel binôme sucre et bauxite et les hydrocarbures pourraient devenir une source majeure de croissance à long terme (début d’exploration de possibles gisements pétroliers offshores). Cette évolution a été possible grâce aux investissements étrangers (11% du PIB en 2012, 8% en 2013). A ce titre, sauf pour le sucre où il existe une entreprise d’Etat, GuySuCo, et le secteur du riz, contrôlé par le secteur privé guyanien, les autres secteurs sont dominés par des multinationales (canadiennes, russes et chinoises).

 

Le secteur public est hypertrophié et obsolète (120 entreprises de toutes tailles). De grandes insuffisances caractérisent les entreprises publiques (mauvaise gestion, manque de personnel qualifié) et le processus de restructuration apparaît sclérosé, ce qui pèse sur le bon fonctionnement de l’économie et grève les finances publiques. Le pays connait cependant ces dernières années une dynamique de croissance (3,3% en 2014) tirée principalement par le secteur minier. L’inflation est contenue (2,6% en 2014). La stratégie de Développement à Faible intensité de Carbone (LCDS) adoptée en 2009 devrait être poursuivie avec le grand projet de barrage hydroélectrique d’Amaila Falls. Le gouvernement a engagé d’importants efforts pour accroître l’attractivité du pays par la construction de routes, de ponts et l’extension de l’aéroport de Georgetown.

 

Prime Minister, Samuel Hinds, Chief Executive Officer of the Guyana Energy Agency, Dr. Mahender Sharma at the World Future Energy Summit in Abu Dhabi  alt


Politique extérieure

Le Guyana est notamment membre des Nations Unies, de l’OMC (depuis 1995), des ACP, de l’AEC, de la CARICOM – dont il abrite le siège -, de l’OEA, de l’OTCA, de la CELAC et l’un des deux seuls membres du continent américain, avec le Suriname, de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Il est membre du Commonwealth. Les relations avec le Brésil sont bonnes et des projets d’intérêt régional ont été développés ; ainsi du pont sur le fleuve Takutu, financé partiellement et construit par le génie militaire brésilien, inauguré le 15 septembre 2009.

 

Les relations avec le Suriname, bien qu’affectées par des désaccords sur la délimitation de la frontière, ont connu une nette amélioration depuis l’arrivée au pouvoir dans ce pays du Président Bouterse en août 2010. Les visites bilatérales de part et d’autre se sont multipliées. Les relations avec le voisin vénézuélien sont plus contrastées du fait d’un différend frontalier qui conduit le Venezuela à revendiquer près des deux tiers du territoire du Guyana. Le Guyana bénéficie cependant de l’initiative PetroCaribe, sans toutefois participer à l’ALBA. Les relations avec les Etats-Unis et le Canada sont marquées par l’existence de fortes communautés guyaniennes dans ces deux pays, évaluées respectivement à plus de 160 000 et 300 000 personnes.

 

L’Union européenne est de loin le principal donateur : au titre du 10ème FED, 51 M € sont attribués au Guyana. Au titre du protocole « sucre », 85 M € ont été alloués au Guyana pour la période 2007-2010. Une nouvelle enveloppe de 23 M € vient d’être approuvée. La Chine est également présente au Guyana et contribue au financement des infrastructures énergétiques et routières. Le Bosai Mineral Group y a réalisé un investissement de l’ordre du milliard de US$ avec l’ouverture d’une usine de bauxite. Le Guyana s’équipe d’avions de surveillance maritime Y12, fournis par l’entreprise chinoise CATIC.

 

Mise à jour : 25.03.15

 


Informations complémentaires

Instantanés diplomatiques

Images France/Guyana

Documents de référence

 

Traités bilatéraux

 

Déclarations de politique étrangère

 

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/guyana/presentation-du-guyana/

 

 


-------------------------------------------------


  EXPGUYcovfold2014 2 copy

  

 









Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page