Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 27/05/2015 à 10:27:56
MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015




0.1 – « La Pologne a depuis dimanche un nouveau président ! Il s’agit du conservateur Andrzej Duda (opposition) qui a sorti le président sortant Bronislaw Komorowski. Son élection est un sévère avertissement pour les libéraux centristes au pouvoir avant les législatives d'automne. Andrzej  Duda, dont la victoire a immédiatement été reconnue par Bronislaw Komorowski, prendra ses fonctions le 6 août et entamera une période de cohabitation délicate avec le gouvernement de ses adversaires libéraux d’Ewa Kopacz. Vers un retour au pouvoir du parti populiste Droit et Justice : Elu avec 51,55% des suffrages selon les résultats officiels, Andrzej Duda a été propulsé à la tête de l'Etat par le parti populiste Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, qui fut chef du gouvernement entre 2006 et 2007 sous la présidence de son frère jumeau, Lech, décédé dans un accident d'avion en Russie en 2010. Le PiS présente un programme très proche de l'Eglise catholique sur les questions de société, nationaliste et eurosceptique en politique étrangère et a multiplié les promesses au plan social (abaissement de l'âge de la retraite, réduction des impôts pour les plus modestes). »


 

 

0.2 – « La conjoncture économique : Membre de l'Union européenne depuis 2004, la Pologne fut le seul pays de l'UE à maintenir une croissance positive durant la crise économique mondiale débutée en 2008. La croissance polonaise a néanmoins connu un net ralentissement (1,5% en 2013) à cause de la conjoncture européenne. Cependant, la croissance est repartie pour atteindre 3,2% en 2014. Elle a été alimentée par le dynamisme des zones économiques spéciales et les investissements étrangers. Selon les prévisions, la croissance devrait conserver ce rythme en 2015.

L'économie polonaise présente de nombreux atouts : des fonds structurels européens efficacement utilisés, un système bancaire résilient, une forte demande intérieure et une politique fiscale adaptée. Le gouvernement cherche un équilibre entre les réformes des finances publiques et la promotion de la croissance économique. Ainsi, le budget 2014 a limité les dépenses tout en stimulant la croissance économique. Le déficit public demeure important, mais il devrait baisser en 2015, notamment grâce à la réforme des retraites. Le pays doit en outre faire face au vieillissement de la population, mener des réformes structurelles et surveiller sa dette publique. L'année 2014 a été marquée par la situation géopolitique tendue en Ukraine. »

 


----------------------------------------

 

 

1 - Nouveau président polonais : quelle politique envers la Russie et l'Ukraine?

 

Le conservateur Andrzej Duda a remporté dimanche le second tour de la présidentielle polonaise avec 52% des votes contre 47% de votes obtenus par le président sortant Bronisław Komorowski. La politique étrangère de la Pologne peut changer suite à la victoire d'Andrzej Duda, candidat du parti conservateur Droit et Justice (PiS), à la présidentielle polonaise du 24 mai dernier, indique le magazine Politico. Le magazine remarque que M.Duda s'est prononcé, lors de la campagne électorale, pour une certaine déviation par rapport à la politique de Bruxelles et qu'il a adopté "un ton plus conciliant" à l'égard de Moscou que M.Komorowski.

 

Dans le même temps, l'historien polonais Adam Wielomski considère qu'il n'y a aucune différence entre les approches du nouveau président et de son prédécesseur à l'égard de l'Europe de l'Est. Ils "exécutent la politique définie par Washington, la seule différence entre eux étant la manière de dire des choses (…). Ce n'est pas la peine d'attendre un changement radical de la politique. Cela sera toujours la politique de soutien de Kiev et de propagande acharnée antirusse", a indiqué M.Wielomski. MM. Komorowski et Duda partagent la même opinion sur la question ukrainienne, Andrzej Duda ayant une position même plus radicale vis-à-vis de la Russie. Selon M.Wielomski, celui-ci a juste su se repérer mieux lors de la campagne présidentielle et éviter certaines déclarations susceptibles d'évoquer la réaction négative des électeurs défavorables à l'engagement de la Pologne dans le conflit ukrainien.

 

Le politologue Bartłomiej Biskup est à son tour persuadé que l'arrivée au pouvoir de M.Duda amènera même à la radicalisation de la politique envers l'Ukraine. "La politique de M.Komorowski avait un caractère plus pondéré, le président (sortant) ne faisait pas d'actions brusques", explique-t-il. Andrzej Duda, quant à lui, a déclaré en janvier dernier qu'il envisageait d'envoyer des militaires polonais dans l'est de l'Ukraine pour aider les forces armées ukrainiennes.

Le conservateur Andrzej Duda, ancien vice-ministre polonais de la Justice, a remporté dimanche le second tour de la présidentielle polonaise avec 52% des votes contre 47% de votes obtenus par le président sortant Bronisław Komorowski.

 

25.05.2015/ Mis à jour 19:56 25.05.2015


http://fr.sputniknews.com/international/20150525/1016253559.html



------------------------------------------------------

 

 

2 - Pologne : L'élection d’Andrzej Duda à la présidence, un sévère avertissement à la majorité centriste

 

La Pologne a depuis dimanche un nouveau président ! Il s’agit du conservateur Andrzej Duda (opposition) qui a sorti le président sortant Bronislaw Komorowski. Son élection est un sévère avertissement pour les libéraux centristes au pouvoir avant les législatives d'automne. Andrzej  Duda, dont la victoire a immédiatement été reconnue par Bronislaw Komorowski, prendra ses fonctions le 6 août et entamera une période de cohabitation délicate avec le gouvernement de ses adversaires libéraux d’Ewa Kopacz.



Vers un retour au pouvoir du parti populiste Droit et Justice

Elu avec 51,55% des suffrages selon les résultats officiels, Andrzej Duda a été propulsé à la tête de l'Etat par le parti populiste Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, qui fut chef du gouvernement entre 2006 et 2007 sous la présidence de son frère jumeau, Lech, décédé dans un accident d'avion en Russie en 2010. Le PiS présente un programme très proche de l'Eglise catholique sur les questions de société, nationaliste et eurosceptique en politique étrangère et a multiplié les promesses au plan social (abaissement de l'âge de la retraite, réduction des impôts pour les plus modestes).

Il espère profiter de la dynamique créée par la victoire d’Andrzej Duda pour remporter les législatives attendues fin septembre ou début octobre, et mettre ainsi fin à la cohabitation avec les libéraux. Son chef, Jaroslaw Kaczynski, mènera la campagne du parti et briguera le poste de Premier ministre, ont annoncé lundi matin plusieurs responsables de la formation.


 People vote at Presidential elections 2015 in Poland


« Les Polonais veulent des changements »

Selon le journal Polska The Times, «les électeurs ont dit +ça suffit+ à la Plateforme civique» (PO), le parti au pouvoir depuis presque huit ans et proche du président sortant Bronislaw Komorowski, rival malheureux de Andrzej Duda. «Les Polonais veulent des changements. Ils ont brandi un carton jaune à la PO et risquent de lui brandir un carton rouge aux élections législatives», estime Polska The Times qui qualifie ce parti de «formation de chats gras, confortablement installés sur un canapé».

 

Publié le 25.05.2015/ Mis à jour le 25.05.2015

 

http://www.20minutes.fr/monde/1615475-20150525-pologne-election-andrzej-duda-presidence-severe-avertissement-majorite-centriste


 


------------------------------------------------------

  


3 - Pologne : Institutions et vie institutionnelle  

 

_ Chef de l’Etat (élu le 4 juillet 2010) : M. Bronislaw Komorowski (avant les élections de mai 2015) 

_ Gouvernement, nommé le 22 septembre 2014

_ Président du conseil des ministres, Mme Ewa Kopacz (PO)

_ Les ministres (une quinzaine de ministes).

 


_ Institutions

La première Constitution post-communiste date du 2 avril 1997, a été confirmée par référendum et est entrée en vigueur le 14 octobre 1997. Elle remplace la Constitution (1952) ainsi que la "Petite constitution" (1992), dont les dispositions transitoires traçaient les grandes lignes du nouveau régime.

Le président de la République polonaise est le chef de l’Etat. Si l’essentiel du pouvoir exécutif est entre les mains du Premier ministre, le Président dispose de pouvoirs non négligeables. Il est élu au suffrage universel direct pour cinq ans. Il nomme le chef du gouvernement. Sur avis du président de la Diète et du président du Sénat, il peut dans des cas précis (échec dans la formation d’un gouvernement, absence prolongée d’accord sur la loi budgétaire), prononcer la dissolution de la Diète. Il dispose d’un droit de véto législatif qui ne peut être outrepassé par la chambre basse (la Diète) qu’à une majorité des trois cinquièmes.

 

Le premier ministre préside le Conseil des ministres. Il est responsable devant la Diète, dont il émane.

 



_ Parlement

Le parlement est bicaméral. Députés et sénateurs sont élus simultanément pour 4 ans, au scrutin proportionnel à un seul tour pour les députés, et au scrutin majoritaire à un tour pour les sénateurs. Les dernières élections législatives se sont déroulées le 9 octobre 2011 (les élections précédentes avaient eu lieu le 21 octobre 2007).

La Diète (Sejm) est présidée depuis le 24 septembre 2014 par M. Radoslaw Sikorski (ministre des Affaires étrangères de 2007 à 2014) en remplacement de Mme Ewa Kopacz (PO). La Diète comprend 460 députés.

Le Sénat est présidé par M. Bogdan Borusewicz (PO). Il comprend 100 sénateurs. Parmi les quatre sénateurs indépendants, on compte l’ancien Premier ministre Wlodzimierz Cimoszewicz.

 

La Pologne est divisée en 2 478 communes, 379 powiats (districts) et 16 régions ou voïvodies (49 entre 1975 et 1999). Les Polonais ont renouvelé leurs conseils municipaux et régionaux (47 000 conseillers municipaux, régionaux et de district, 2 500 maires) les 21 novembre et 5 décembre 2010.



_ Prochaines échéances électorales

- régionales, de district et municipales : automne 2014 ;

- présidentielle : printemps 2015 ;

- législatives : automne 2015.

 

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/pologne/presentation-de-la-pologne/article/composition-du-gouvernement-1042


Résultat de recherche d'images pour


-----------------------------------------------------

 

   

4 - Pologne : Le contexte économique

  

_ Le contexte économique

La conjoncture économique

Membre de l'Union européenne depuis 2004, la Pologne fut le seul pays de l'UE à maintenir une croissance positive durant la crise économique mondiale débutée en 2008. La croissance polonaise a néanmoins connu un net ralentissement (1,5% en 2013) à cause de la conjoncture européenne. Cependant, la croissance est repartie pour atteindre 3,2% en 2014. Elle a été alimentée par le dynamisme des zones économiques spéciales et les investissements étrangers. Selon les prévisions, la croissance devrait conserver ce rythme en 2015.

L'économie polonaise présente de nombreux atouts : des fonds structurels européens efficacement utilisés, un système bancaire résilient, une forte demande intérieure et une politique fiscale adaptée. Le gouvernement cherche un équilibre entre les réformes des finances publiques et la promotion de la croissance économique. Ainsi, le budget 2014 a limité les dépenses tout en stimulant la croissance économique. Le déficit public demeure important, mais il devrait baisser en 2015, notamment grâce à la réforme des retraites. Le pays doit en outre faire face au vieillissement de la population, mener des réformes structurelles et surveiller sa dette publique. L'année 2014 a été marquée par la situation géopolitique tendue en Ukraine.

 

La Pologne a milité pour que des sanctions économiques soient décrétées à l'encontre de la Russie. Les exportations agricoles ont pâti de l'embargo décidé par la Russie à l'été 2014. En outre, la Pologne, qui dépend étroitement de la situation économique européenne, a plaidé pour que le plan de d'investissement décidé par l'UE fin 2014 soit ambitieux. A l'avenir, le gouvernement polonais entend attirer des investissements dans le secteur des nouvelles technologies et augmenter les dépenses de recherche et développement. Depuis décembre 2014, Donald Tusk, jusque là Premier ministre, assure la présidence du Conseil européen. Enfin, l'année 2015 s'annonce décisive politiquement puisque des élections présidentielles et législatives se tiendront.


Le taux de chômage, qui avait augmenté depuis la crise économique mondiale et la crise de la zone euro, est en baisse continue depuis 2013. Il est descendu à 8,5% en 2014. Par ailleurs, les disparités est-ouest sont importantes.

 


Indicateurs de croissance

2011

2012

2013

2014

2015 (e)

PIB (milliards USD)

515,52

490,69

517,71e

552,23e

593,76

PIB (croissance annuelle en %, prix constant)

4,5

2,0

1,6e

3,2e

3,3

PIB par habitant (USD)

13.380

12.732

13e

14.330e

15.407

Solde des finances publiques (en % du PIB)

-5,4

-3,8

-3,3e

-2,6e

-2,3

Endettement de l'Etat (en % du PIB)

56,2

55,6

57,1e

49,4e

49,0

Taux d'inflation (%)

4,3

3,7

0,9e

0,1e

0,8

Taux de chômage (% de la population active)

9,6

10,1

10,3

9,5

9,5

Balance des transactions courantes (milliards USD)

-25,77

-18,26

-7,11e

-8,51e

-12,55

Balance des transactions courantes (en % du PIB)

-5,0

-3,7

-1,4e

-1,5e

-2,1

 

Source : FMI - World Economic Outlook Database - dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée

 

 photos


Les principaux secteurs économiques

En Pologne, l'agriculture emploie moins de 13% de la population active et contribue à 3,3% du PIB. Le pays est généralement autosuffisant sur le plan alimentaire. Les principales productions sont le seigle, les pommes de terre, les betteraves, le blé et les produits laitiers. Le pays pratique également l'élevage des porcs et des moutons. La Pologne est relativement riche en ressources naturelles et les principaux minerais produits sont le charbon, le soufre, le cuivre, le plomb et le zinc.

L'industrie manufacturière contribue à près du tiers du PIB, tandis que le secteur tertiaire représente environ 65% du PIB. Les secteurs industriels traditionnels que sont la sidérurgie et la construction navale sont en déclin. Les principaux secteurs industriels du pays sont la fabrication des machines, les télécommunications, l'environnement, le transport, la construction, la préparation industrielle des aliments et les technologies de l'information. L'industrie automobile a bien résisté aux effets de la crise économique car ce secteur était positionné sur le bon créneau au bon moment - à savoir les petits véhicules économiques, précisément ceux que la Pologne produisait.

Le secteur des services, en pleine expansion, comprend les services financiers, la logistique, l'hôtellerie, les services aux collectivités, l'informatique.

 


Répartition de l'activité économique par secteur

Agriculture

Industrie

Services

Emploi par secteur (en % de l'emploi total)

12,6

30,4

57,0

Valeur ajoutée (en % du PIB)

3,3

33,2

63,5

Valeur ajoutée (croissance annuelle en %)

4,7

4,1

0,3

 

Source : Banque Mondiale - dernières données disponibles.

 

https://www.tradesolutions.bnpparibas.com/fr/explorer/pologne/apprehender-le-contexte-economique



-------------------------------------------------------

 

 

5 - Illusion polonaise et affaiblissement de notre relation avec la Russie

 

Communiqué d’Aymeric Chauprade, Député français au Parlement européen, membre de la commission des affaires étrangères

 

La sélection du système sol-air Patriot au détriment du système français SAMP/T est riche d’enseignements. Premièrement, elle démontre que Varsovie fera toujours le choix des Etats-Unis pour ses systèmes de défense stratégiques : avions d’armes F-16 et désormais défense sol-air de moyenne portée. La campagne de désinformation américaine contre Moscou a joué son rôle commercial en Pologne. Deuxièmement, elle illustre une fois encore la naïveté diplomatique de Paris qui croyait qu’en gelant le contrat des Mistral russes, il gagnerait ce contrat-clé.

 

La France aura donc perdu sur les deux tableaux, malgré la victoire de l’hélicoptériste franco-allemand sur un sujet au demeurant bien peu stratégique. Cet alignement américain de Varsovie doit servir de leçon pour l’avenir, notamment pour le programme futur de deux sous-marins. Plutôt que de rembourser les avances du contrat Mistral à Moscou, Paris devrait enfin livrer les deux BPC russes, car, outre le respect de la parole donnée, il semble désormais vain d’espérer que l’annulation du contrat des BPC vaille à la France en guise de compensation le contrat des deux sous-marins en Pologne.

 

Communiqués / 24 avril 2015 / Étiquettes : Défense, Russie /

 

http://www.frontnational.com/2015/04/illusion-polonaise-et-affaiblissement-de-notre-relation-avec-la-russie/


 


--------------------------------------------------------

    


6 - Crise ukrainienne : la Pologne se prépare au pire des scénarios

 

Fidèle allié de Kiev, la Pologne joue un rôle de premier plan dans le déroulement de la crise ukrainienne. Malgré le cessez-le-feu du 15 février, Varsovie reste sceptique et se prépare à une nouvelle escalade du conflit. Analyse.

Soutien aux manifestants de la place Maïdan en décembre 2013, accueil des troupes de l'OTAN sur son territoire, appel à des sanctions vis-à-vis de la Russie, la Pologne prend part activement à la défense de son allié ukrainien. Cependant, la posture politique de cet État d'Europe centrale, qui partage une frontière terrestre de 529 km avec l'Ukraine, est peu traitée par les médias.

 

Les deux pays partagent des liens politiques, mais également historiques et culturels étroits depuis le XIVème siècle, date à laquelle les territoires occidentaux de l'Ukraine actuelle furent intégrés au sein du royaume de Pologne-Lituanie. Cette entité politique disparaîtra à la fin du XVIIIème siècle avec la partition du pays entre la Russie, l'Autriche-Hongrie et la Prusse. Il faudra attendre la fin de la Première Guerre mondiale pour que les deux pays retrouvent leur indépendance. Le territoire polonais couvrira alors à cette date 200 km de l'actuelle Ukraine. Les frontières entre les deux États seront à nouveau modifiées par Staline à la fin de la Seconde Guerre mondiale avec l'approbation des puissances occidentales. L'Ukraine, alors annexée au sein de l'URSS pendant la Guerre froide, héritera ainsi de ce découpage territorial à la chute de l'Union soviétique.

Ce bouleversement des cartes n'a pas affecté les relations cordiales entre les deux États durant ces dernières décennies. La crise qui embrase l'Ukraine a même provoqué un rapprochement significatif de ces deux États qui ont combattu contre la Russie à de nombreuses reprises afin de sauvegarder leurs indépendances.

 


Cessez-le-feu : Varsovie reste sceptique

Le 15 février dernier, à l'issue de négociations entre le tandem franco-allemand et le président russe Vladimir Poutine, accompagné de son homologue ukrainien Petro Porochenko, un cessez-le-feu est décrété en Ukraine. Cependant, d'après un rapport des Nations unies, près de 800 violations à cet accord ont été enregistrées.

Dans un contexte de reprise des hostilités, Varsovie se retrouve au premier plan dans ce conflit régional, et se prépare à une nouvelle escalade de la crise. Le 2 février dernier, Ewa Kopacz, Premier ministre du gouvernement polonais, affirmait que «la priorité est la sécurité de la Pologne et des Polonais ». Ses déclarations ont fait écho à celles de son prédecesseur, Donald Tusk, désormais président du Conseil européen. Ce dernier a ainsi déclaré qu'une consultation des partenaires européens serait en cours afin de lancer des sanctions contre la Russie, et donc de forcer cette dernière à abandonner sa politique de soutien aux séparatistes pro-russes.

 

Inquiété par une possible escalade du conflit, Varsovie se prépare à un renforcement de son dispositif de défense militaire par une série de mesures annoncées par le ministre de la Défense, Tomasz Siemoniak. Un programme de formation militaire pour tout citoyen polonais volontaire a été lancé, et l'entraînement des réservistes a également été intensifié selon les déclarations du ministre. Au total, Varsovie prévoit une hausse des dépenses militaires à hauteur de 42 milliards d'euros sur les dix prochaines années.


Map indicating locations of Poland and Russia

 

Varsovie/Moscou : un dialogue toujours tendu

La menace pour la stabilité de la Pologne est prise au sérieux par le gouvernement, qui n'a pas oublié la déclaration de Vladimir Poutine en 2014 : « les troupes russes pourraient être à Varsovie en deux jours si je le voulais ». Si cette affirmation ne semble être qu'une énième provocation du président russe contre un pays membre de l'Union européenne, elle aura eu pour conséquence de crisper davantage le dialogue avec les autorités polonaises. En effet, les conséquences de l'histoire mouvementée entre les deux États résonnent encore, tel un écho dans leurs relations diplomatiques. La Russie est toujours perçue comme un ennemi historique de Varsovie depuis la partition de la Pologne en 1795. Ce long et douloureux héritage a abouti à la création d'une forte méfiance à l'égard de Moscou.
   

Aujourd'hui, l'implication du Kremlin dans la crise ukrainienne est considérée comme un retour de l'expansionnisme russe, qui menacerait à terme la sécurité du pays. C'est dans ce contexte que la Pologne a annoncé le renforcement de son plan d'aide au gouvernement ukrainien avec l'envoi d'instructeurs supplémentaires auprès de l'armée gouvernementale. La lutte contre les séparatistes pro-russes, ajoutée au maintien de la pression contre Moscou, est perçue par Varsovie comme le meilleur rempart pour la stabilité de la Pologne.

 

Cette stratégie d'aide au gouvernement ukrainien puise également ses racines dans l'histoire polonaise. Selon l'historien polono-britannique Norman Davies, dans son ouvrage Heart of Europe : The past in Poland's present, la politique de soutien aux adversaires du Kremlin est devenue une caractéristique de la stratégie de défense polonaise. De la guerre russo-japonaise en 1904 au conflit de Tchétchénie qui a marqué les deux dernières décennies, la Pologne a toujours pris le parti des opposants de Moscou afin d'assurer son indépendance et sa sécurité.

 

Résultat de recherche d'images pour "poland, economic sanctions, russia, 2014, 2015" Résultat de recherche d'images pour "poland, economic sanctions, russia, 2014, 2015"


La Pologne vulnérable face aux représailles russes

Toutefois, derrière cette politique teintée de russophobie se cache une volonté de stabiliser l'Ukraine. Les autorités polonaises souhaitent ainsi apaiser la région en forçant le Kremlin à stopper son soutien aux forces séparatistes. Ewa Kopacz et son gouvernement tentent ainsi d'éviter une escalade incontrôlée de la crise qui aurait de graves répercussions sur la stabilité de la Pologne.

 

La dépendance de Varsovie aux importations russes, notamment dans le secteur énergétique, rend la diplomatie polonaise vulnérable à une riposte russe. Si l'on observe les chiffres du commerce extérieur polonais, on peut apercevoir que les importations de pétrole et de gaz naturel représentent 90% de l'approvisionnement du pays. Par ailleurs, la Russie est le sixième pays importateur de produits polonais pour un montant annuel de 7,7 milliards d'euros. Durant l'été 2014, en représailles aux sanctions occidentales à l'issue de l'annexion de la Crimée, Vladimir Poutine fermait le marché russe aux produits agricoles européens en évoquant des raisons sanitaires. Cette décision a ainsi touché les producteurs de pommes polonais, et causé une perte de 400 millions d'euros pour la Pologne.

 

Il convient enfin de rappeler que contrairement aux idées reçues, l'Ukraine ne représente qu'un partenaire économique mineur pour la Pologne comparé au poids du commerce extérieur avec la Russie.

 


La sécurité de la Pologne et des Polonais menacée ?

Varsovie s'inquiète d'un nouvel embrasement du pays en raison de la présence d'une importante minorité polonaise dans la région. Selon les chiffres de l'Atlas de l'Ukraine du chercheur François de Jabrun, la minorité polonaise représente 0,3% de la population totale soit 144 000 individus.

Les flux migratoires sont également au centre des préoccupations polonaises. Le pays partage une frontière terrestre de 529 km avec l'Ukraine, ce qui représente une destination de premier choix pour les réfugiés politiques. Selon une enquête du quotidien polonais Rzesczpospolita auprès de l'Office des étrangers, 28 000 requêtes de permis de séjour et 2300 demandes de statut de réfugié ont été déposées en 2014. Il s'agit d'un afflux de migrants important pour un pays qui n'est plus habitué à un tel enjeu depuis la Seconde Guerre mondiale. De ce fait, tout nouvel embrasement du conflit représenterait un flux supplémentaire d'individus qui pourrait représenter un facteur de déstabilisation de l'économie polonaise, actuellement en plein essor. Cet argument est toutefois controversé. Des experts tels que Stanisław Kluza, ancien ministre et président de la Commission de surveillance financière polonaise, affirment qu'un nouvel afflux de réfugiés ukrainiens serait une opportunité pour la Pologne de pallier le vieillissement de sa population et le recul de la natalité.

 

Antoine Renaux, correspondant à Varsovie, Pologne/ 26 Mars 2015

 

http://www.lejournalinternational.fr/Crise-ukrainienne-la-Pologne-se-prepare-au-pire-des-scenarios_a2489.html


 


----------------------------------------------------

 

 File:National Bank of Poland logo at Warsaw.jpg


7 - Euro et Pologne

 

L'obligation d'introduire l’euro en Pologne découle du traité d'Athènes adopté par référendum en 2003. Actuellement, la monnaie de la Pologne est le złoty. Selon le traité d'Athènes, les nouveaux membres de l'Union européenne « doivent rejoindre l'union économique et monétaire à partir de la date d'adhésion », ce qui signifie que la Pologne est obligée d'adopter l'euro. Il est actuellement prévu que la Pologne sera capable de rejoindre la zone euro en 2016, voire un peu plus tard1.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Euro_et_Pologne



----------------------------------------------------

 

 

 






Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page