Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 03/12/2015 à 15:10:11
MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)



 

0.1 – « Président Vladimir Poutine/ Message annuel devant la Parlement : Les racines de la multiplication des groupes terroristes au Proche-Orient trouvent leur origine dans l’ingérence étrangère dans les conflits au sein de cette région, a souligné le président. «Nous savons qui a voulu évincer les régimes qui ne leur plaisaient pas, et qui a brutalement imposé ses propres règles. Ils ont déclenché des hostilités, détruit des structures étatiques, déchaîné des conflits entre les peuples – et puis s’en sont lavé les mains, en laissant la place à l’extrémisme et aux radicaux», a affirmé Vladimir Poutine. »

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


0.2 – Russie/ Lutte antiterroriste : Est-ce que quelqu’un combat ce trafic des terroristes ? «On ne voit pas que la coalition menée par les Etats-Unis bombarde les endroits où les terroristes stockent le pétrole, elle ne fait qu’augmenter son arsenal. […] En deux mois de bombardements aériens, la Russie a touché 32 usines, 11 raffineries, 23 stations de pompage de pétrole, 1 080 camions citernes de Daesh et s’apprête à poursuivre son opération contre le terrorisme». «Le revenu des terroristes a atteint jusqu’à trois millions de dollars par jour. Deux mois après le début de l’offensive russe en Syrie, leur revenu est retombé à 1,5 millions de dollars par jour», a conclu le représentant du ministère à la fin de la conférence de presse, appelant les forces de la coalition à entamer aussi la lutte contre la contrebande de pétrole. »


Afficher l'image d'origine


------------------------------------------

  

Vladimir Poutine

  

1 - Vladimir Poutine s’exprime devant le parlement russe (synthèse et grandes lignes)


Le président russe Vladimir Poutine a présenté jeudi son message annuel à l'Assemblée fédérale (parlement bicaméral russe). Dans ce discours-programme, le chef de l'Etat a exposé sa vision des options stratégiques du développement du pays, et évoqué la politique nationale et étrangère de la Russie. Il s'agit du 21e message présidentiel devant la Douma et le Conseil de la Fédération (chambres basse et haute du parlement russe). La première intervention de ce genre a été réalisée par le président Boris Eltsine le 24 février 1994. 511 journalistes russes et étrangers ont couvert le message annuel du président à l'Assemblée fédérale contre 495 en 2014 et 522 en 2013. Parmi les journalistes étrangers figuraient notamment des représentants de médias américains, européens, turcs, chinois et autres.

« Poutine débute son allocution en remerciant les militaires luttant contre le terrorisme international. Les veuves de deux soldats tués en Syrie sont présentes. Les attentats commis en Russie "ont emporté des milliers de vies. Ce malheur restera à jamais avec nous". "Nous avons quasiment expulsé les terroristes de Russie (...). Mais ce fléau continue à faire parler de lui". »


_ Résilience russe : "La force des Russes réside dans leur unité"

. "A de nombreuses reprises, nous avons dû faire des choix cruciaux concernant notre voie de développement ultérieure. Nous avons franchi un tel cap en 2014 avec le retour de la Crimée dans le sein de la Russie. La Russie s’est imposée comme un Etat fort, une société qui se fixe des objectifs consolidés".

. Les régions devront remettre à des organisations sans but lucratif 10% des sommes prévues pour les programmes sociaux.

. Poutine appelle à assurer l'accès de la population aux hautes technologies médicales.

. L'espérance de vie en Russie dépassera 71 ans en 2016 : "Cette année (l’espérance de vie), selon les données préliminaires, dépassera 71 ans", a indiqué le président. Selon lui, cet indicateur a augmenté de plus de 5 ans au cours de la décennie écoulée.

. Poutine appelle à lancer des consultations sur la création d'un partenariat économique entre l'OCS, l'Union économique eurasiatique et l'ASEAN.

. Malgré les difficultés actuelles, la Russie salue les investisseurs étrangers, et estime leur attitude a son égard.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ La Russie doit devenir un leader mondial de l'agriculture biologique.

"Non seulement nous pouvons nous nourrir nous-mêmes compte tenu de nos terres et de nos ressources hydrologiques, mais la Russie est en mesure de devenir un leader mondial de la production de produits sains, écologiquement propres, de qualité, qui ont depuis longtemps disparu chez certains producteurs occidentaux, d'autant plus que la demande pour une telle production connaît une croissance constante."


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


. La Russie doit devenir un leader mondial de l'agriculture biologique.

. La Russie est capable d'être le plus grand fournisseur de nourriture saine, a déclaré Vladimir Poutine s'exprimant jeudi devant le parlement russe.

. La Russie exporte plus de produits agricoles que d’armements.

. "Il y a encore 10 ans, nous importions la quasi-totalité de nos produits alimentaires, nous dépendions de l’étranger. Désormais la Russie est un exportateur. L’année dernière, les exportations de produits agricoles ont frôlé 20 milliards de dollars. C’est un quart de plus que les revenus des ventes d’armement et un tiers des revenus liés aux exportations de gaz. Je pense que nous devons nous fixer un objectif de niveau national : d’ici 2020, nous devons intégralement satisfaire le marché intérieur russe en denrées alimentaires", a indiqué le chef d’Etat.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_  Budget/Gestion des versements fiscaux : Je propose de former un mécanisme unifié, cohérent de gestion des versements fiscaux. J’attends du gouvernement des propositions concrètes.

. Les conditions fiscales pour les entreprises ne doivent pas changer durant les années à venir.

. Suite à l’exécution du budget 2016, son déficit ne doit pas dépasser trois pour cent. Même si les revenus sont inférieurs aux attentes.

. Il faut assurer un budget équilibré. Ce n’est pas un but en soi, mais une condition cruciale de la stabilité et de l’indépendance financière du pays.

 

_ La Russie doit être prête à ce que les prix bas du pétrole et les restrictions extérieures durent longtemps.

. Les défis économiques et sociaux ne pourront être résolus qu'en modifiant la structure de l'économie.

. Toute approche attentiste est inacceptable. Si on ne change rien, on ne peut pas être préparé à une longue période de pétrole bon marché et de sanctions.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ La situation dans l’économie russe est complexe, mais pas critique. Des tendances positives sont observées.

. Une baisse significative de la fuite des capitaux et un recul de l'inflation sont observés en Russie.

. Les défis économiques et sociaux ne pourront être relevés qu'en modifiant la structure de l'économie.

. "La situation dans le domaine économique est effectivement tendue, mais je le répète, pas critique, et nous observons dès aujourd'hui des tendances positives", a indiqué M. Poutine.


_ Elections législatives à venir : Poutine appelle à prendre en compte la lutte anticorrupion et à assurer une confiance inconditionnelle des citoyens envers leurs résultats.

 

_ Turquie/Avion abattu : "Nous n'oublierons jamais", les Turcs "vont regretter ce qu'ils ont fait"

. La Turquie ne perdra pas uniquement des tomates et des contrats pour ses compagnies du bâtiment, ils auront plus d'une occasion de regretter ce qu'ils ont fait.

. Poutine: les Turcs "vont regretter ce qu'ils ont fait" : La Russie n'oubliera jamais l'avion russe abattu par l'aviation turque, les Turcs "vont regretter ce qu'ils ont fait", a déclaré Vladimir Poutine s’exprimant ce jeudi devant le parlement russe.

. Poutine sur les relations avec la Turquie : nous n'aurons aucune réaction nerveuse ou hystérique.

. Sur le Su-24 abattu par la Turquie : "Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça. Tout problème ou désaccord pouvait être résolu par d'autres moyens".

. "La Russie était prête à coopérer avec la Turquie sur les questions de sécurité régionale les plus sensibles".

. Il est inacceptable d'entretenir des contacts avec des terroristes, de les utiliser dans ses objectifs et de faire un business sanglant avec eux.

. La haute direction turque porte une responsabilité directe dans la mort de nos militaires en Syrie.

. Nous savons qui en Turquie fait de l'argent avec du pétrole volé, qui recrute des mercenaires.

 

_ Distinction entre ce régime et le peuple turc : Le peuple turc est bon, travailleur, talentueux.

. Le peuple turc est bon, travailleur, talentueux. Nous avons en Turquie beaucoup d’amis anciens et fiables. Et je le souligne : ils doivent savoir que nous ne faisons aucun signe d’égalité entre eux et la partie de leur élite dirigeante qui endosse une responsabilité directe pour la mort de nos soldats en Syrie.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ TERRORISME : Il faut créer un puissant front antiterroriste contre le terrorisme international.

. "Aujourd’hui, nous sommes de nouveau tête à tête avec une idéologie barbare et destructrice et nous n’avons pas le droit de tolérer que ces obscurantistes atteignent leur objectif. Il faut rejeter tous les différents et les divergences, créer un seul poing puissant, un front antiterroriste uni qui agira sur la base du droit international et sous l’égide de l’Onu."

. L'armée et la flotte russes ont démontré leur efficacité au combat. Cette expérience inestimable sera utilisée à l''avenir.

. "Dans la lutte contre le terrorisme, la Russie a démontré sa responsabilité extrême et son leadership. Ces actions décisives sont soutenues par la société russe et par la position ferme de nos citoyens."

. La menace terroriste dans le monde se renforce

. Il est impossible de vaincre le terrorisme international grâce aux efforts d’un seul pays

. La Russie mène jusqu’à présent une lutte implacable contre les restes des groupes terroristes opérant dans le pays.

. Les actions contre le terrorisme sont soutenues par l'ensemble de la société russe.

  

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ La principale menace pour la Russie émane des terroristes opérant en Syrie

. Les terroristes doivent être éliminés dans des zones éloignées de la Russie, c'est légal.

. "Une menace particulière émane pour nous des combattants concentrés en Syrie. Il y a parmi eux bon nombre de ressortissants de Russie et de la CEI. Ils reçoivent de l’argent, des armes, accumulent des forces et s’ils se renforcent, ils vaincront là-bas, et ils se retrouveront forcément chez nous, pour semer la destruction et la haine, faire exploser, tuer, torturer les gens. Nous avons l’obligation de les rechercher et de les éliminer dans des contrées lointaines. Voilà pourquoi nous avons décidé de mener l’opération militaire sur la base de la demande du pouvoir syrien légal et légitime."

 

Sputnik/ 03.12.2015/ Mis à jour 03.12.2015


http://fr.sputniknews.com/russie/20151203/1020001053/poutine-message-parlement-politique-strategie.html


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


-------------------------------------------

 

Le président russe Vladimir Poutine

  

2 - Le président Poutine s’est adressé au Parlement russe pour son discours annuel

 

_ «Allah a décidé de priver le gouvernement turc de la raison»

Jeudi 3 décembre, le président s’est adressé au Parlement russe pour son discours annuel. Dans son message, le dirigeant a fait le bilan de la politique intérieure et extérieure de l’année 2015 et présenté sa vision pour 2016. Les tensions entre la Russie et la Turquie, notamment depuis l’incident avec l’avion russe abattu par Ankara, ont été le premier sujet évoqué par Vladimir Poutine dans son discours.

«Seul Allah sait pourquoi la Turquie l’a fait», a estimé le dirigeant. «Pour la punir, il a apparemment décidé de priver son gouvernement de la raison», a-t-il poursuivi. La colère de Moscou ne vise néanmoins pas le peuple turc, qui demeure un peuple ami pour la Russie, mais «une partie de ses fonctionnaires», a aussitôt précisé le président. Le Kremlin a déjà réagi en introduisant des sanctions économiques contre Ankara suite à la destruction de son avion. Il ne compte pas brandir ses armes, mais bien le «faire regretter à la Turquie», et pour ce faire, «il en faudra plus que quelques tomates», a ajouté Vladimir Poutine.

 

Le chef d’Etat russe a réitéré ses accusations contre les dirigeants de la Turquie, qui, de l’avis du Kremlin, profite du commerce du pétrole et autres marchandises qu’elle achète aux terroristes qui agissent en Syrie et en Irak. «C’est cet argent que les terroristes utilisent pour recruter des combattants, acheter des armes et organiser des actes terroristes partout dans le monde, y compris contre la Russie, la France» et d’autres pays du monde, a souligné Vladimir Poutine.

 

Il est impossible de vaincre le terrorisme avec les ressources d’un seul pays, pour le dirigeant, qui a noté encore une fois l’importance de la lutte commune contre ce mal, à laquelle doit prendre part «chaque pays civilisé». «Nous n’avons pas de droit de laisser prendre le dessus à ces obscurantistes d'un genre nouveau qui vont semer la terreur et terroriser nos citoyens», a martelé le président.

 

Afficher l'image d'origine


_ L’opération russe en Syrie

Parmi les terroristes qui grossissent les rangs des djihadistes en Syrie, on retrouve plusieurs ressortissants russes, raison pour laquelle il est particulièrement important de ne pas permettre l’accession au pouvoir des terroristes au Proche-Orient. «S’ils se renforcent et remportent la victoire là-bas, ils reviendront inévitablement ici, pour tuer et propager la haine et la terreur», a noté Vladimir Poutine, en saluant le «rôle de leader» dans la lutte antiterroriste adopté par la Russie en Syrie.

 

Les racines de la multiplication des groupes terroristes au Proche-Orient trouvent leur origine dans l’ingérence étrangère dans les conflits au sein de cette région, a souligné le président. «Nous savons qui a voulu évincer les régimes qui ne leur plaisaient pas, et qui a brutalement imposé ses propres règles. Ils ont déclenché des hostilités, détruit des structures étatiques, déchaîné des conflits entre les peuples – et puis s’en sont lavé les mains, en laissant la place à l’extrémisme et aux radicaux», a affirmé Vladimir Poutine.

 

Valves cardiaques Voitures sans conducteur


_ Le rétablissement économique

Dans le contexte des sanctions internationales et de la chute des prix du pétrole, la situation de l’économie russe reste compliquée, mais stable, et laisse même présager plusieurs tendances optimistes, selon le président. Alors que le budget pour 2016 prévoit des coupes dans plusieurs domaines, son déficit ne devrait pas dépasser les 3%, même si les recettes se révèleront être moins importantes que prévues, a indiqué le chef d’Etat. Le soutien au commerce et à l’industrie doit rester la priorité pour le gouvernement, a souligné Poutine, en proposant de continuer à financer les fonds de développement de production, ainsi que de limiter le fardeau de la bureaucratie qui pèse sur les entreprises. Malgré les difficultés financières, l’Etat continuera également à répondre aux besoins des catégories les plus vulnérables de ses citoyens.

 

En ce qui concerne l’impact des restrictions internationales imposées en 2014, la Russie a su en profiter, en «effectuant une percée importante dans le domaine de produits alimentaires», a estimé Vladimir Poutine. Vers 2020, l’agriculture russe devra couvrir 100% des besoins alimentaires du pays, a-t-il déclaré, en soulignant en même temps que les producteurs russes étaient capables d’être compétitifs sur le marché mondial des produits bio, un secteur partout en hausse.

 

3 déc. 2015/ 

 

https://francais.rt.com/international/11482-poutine-parlement-discours-turquie


UAZ Patriot Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

   

3 - La Russie doit devenir un leader mondial de l'agriculture biologique

 

La Russie est capable d'être le plus grand fournisseur de nourriture saine, a déclaré Vladimir Poutine s'exprimant jeudi devant le parlement russe. Il y a encore dix ans, la Russie importait presque la moitié des produits alimentaires et dépendait des importations. Aujourd'hui, la Russie compte parmi les exportateurs, selon lui. La conquête des marchés extérieurs et l'expansion de la production russe doivent constituer la stratégie naturelle du développement de l'économie russe, a ajouté le président.

 

"Non seulement nous pouvons nous nourrir nous-mêmes compte tenu de nos terres et de nos ressources hydrologiques, mais la Russie est en mesure de devenir un leader mondial de la production de produits sains, écologiquement propres, de qualité, qui ont depuis longtemps disparu chez certains producteurs occidentaux, d'autant plus que la demande pour une telle production connaît une croissance constante". L'année dernière, les exportations de produits agricoles se sont chiffrées à près de 20 milliards de dollars, soit un tiers de plus que les ventes d'armes, s'est félicité M. Poutine.

 

03.12.2015/ Mis à jour 11:12 03.12.2015/ URL courte 2914270

 

http://fr.sputniknews.com/russie/20151203/1020005397/russie-nourriture-exportation.html


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine 

    

4 - Poutine : les Turcs "vont regretter ce qu'ils ont fait"

 

La Russie n'oubliera jamais l'avion russe abattu par l'aviation turque, les Turcs "vont regretter ce qu'ils ont fait", a déclaré Vladimir Poutine s’exprimant ce jeudi devant le parlement russe. Néanmoins, le président russe a précisé que la Russie n'avait aucune réaction nerveuse ou hystérique sur les relations avec la Turquie. "Nous n'aurons aucune réaction nerveuse, hystérique, dangereuse pour nous-même et pour le monde entier. Une réaction destinée à obtenir un quelconque effet extérieur ou à obtenir des dividendes intérieurs immédiats. Cela n'aura pas lieu. Nos actions seront avant tout guidées par la responsabilité envers notre pays et envers notre peuple", a-t-il dit. Mais "la Turquie ne perdra pas uniquement des tomates et des contrats pour ses compagnies du bâtiment, ils auront plus d'une occasion de regretter ce qu'ils ont fait", a déclaré Vladimir Poutine.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine 


"Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça. Seul Allah le sait", a ajouté le président. "Il semble qu'Allah ait décidé de punir la clique au pouvoir en Turquie en la privant de la raison et du bon sens", a-t-il dit. Néanmoins, le président russe a indiqué que la Russie avait beaucoup d'amis en Turquie, et ils devaient savoir que "nous ne les plaçons pas sur un pied d'égalité avec l'élite dirigeante turque". Selon M. Poutine, la Russie était "prête à coopérer avec la Turquie sur les questions de sécurité régionale les plus sensibles".

 

03.12.2015/ Mis à jour 11:05 03.12.2015) URL courte

 

http://fr.sputniknews.com/international/20151203/1020003728/poutine-parlement-turquie.html


Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine


----------------------------------------------

 

 Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

  

5 - Défense russe : Recep Tayyip Erdogan et sa famille sont impliqués dans la vente du pétrole de l'EI

 

Lors du point presse dédié aux découvertes des forces anti-terroristes russes, le ministère de la Défense a présenté des images précises des trois itinéraires utilisés par les terroristes pour écouler le pétrole qu’ils vendent en toute illégalité. «Le terrorisme sans argent est un animal sans dents», a déclaré Alexey Antonov, vice-ministre russe de la Défense, à l’entame de la conférence de presse. Il a ensuite annoncé les éléments clés mis à jour par son ministère.

 

_ Combien rapporte le pétrole aux terroristes ?

«La vente de pétrole irakien et syrien rapporte chaque année deux milliards de dollars aux terroristes».

  

_ Qui achète le pétrole des terroristes ?

«La Turquie est le principal consommateur. Selon nos informations, l’élite politique turque, le président Recep Tayyip Erdogan et sa famille sont impliqués dans ce commerce criminel»

 

_ Où ce pétrole est-il transporté ?

«Grâce à 3 220 unités techniques, les terroristes peuvent produire chaque jour jusqu’à 200 000 barils de pétrole, qu’on transporte facilement vers la frontière par les trois itinéraires contrôlées par les combattants du Front Al-Nosra [...] Après la traversée de la frontière entre la Syrie et la Turquie, les camions citernes de Daesh vont dans les ports d’où le pétrole est acheminé directement dans les pays tiers ».


Afficher l'image d'origine


_ Est-ce que quelqu’un combat ce trafic des terroristes ?

«On ne voit pas que la coalition menée par les Etats-Unis bombarde les endroits où les terroristes stockent le pétrole, elle ne fait qu’augmenter son arsenal. […] En deux mois de bombardements aériens, la Russie a touché 32 usines, 11 raffineries, 23 stations de pompage de pétrole, 1 080 camions citernes de Daesh et s’apprête à poursuivre son opération contre le terrorisme».

«Le revenu des terroristes a atteint jusqu’à trois millions de dollars par jour. Deux mois après le début de l’offensive russe en Syrie, leur revenu est retombé à 1,5 millions de dollars par jour», a conclu le représentant du ministère à la fin de la conférence de presse, appelant les forces de la coalition à entamer aussi la lutte contre la contrebande de pétrole.

 

1 déc. 2015/

 

https://francais.rt.com/international/11395-larmee-russe-tiendra-point-presse


Afficher l'image d'origine


----------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

 

6 - Vladimir Poutine : « La Turquie regrettera d’avoir abattu un bombardier russe »/ (Paix et pacifisme) 

 

La guerre des mots entre responsables politiques des deux pays, qui dure depuis plusieurs jours, a repris de plus belle, jeudi 3 décembre. C’est le président russe en personne, Vladimir Poutine, qui n’a pris aucune pincette en déclarant lors de son adresse annuelle devant le monde politique russe : « La Turquie regrettera d’avoir abattu un bombardier SU-24 russe près de la frontière syrienne le 24 novembre », a-t-il lancé, avant de continuer« Nous n’oublierons jamais (...) ceux qui ont tiré dans le dos de nos pilotes. Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça. Seul Allah le sait. (...) Ils vont regretter ce qu’ils ont fait. Ceux qui croient que la réplique de la Russie se limitera à des sanctions commerciales se trompent. »

Une de ces sanctions commerciales a pris la forme de la « suspension» immédiate par Moscou des négociations sur le projet de gazoduc TurkStream, qui devait alimenter la Turquie et à terme le sud de l’Europe.

 

Afficher l'image d'origine


_ Des menaces de plus en plus personnelles

S’adressant clairement aux Occidentaux, le chef de l’Etat russe a ajouté dans son discours annuel sur l’état de la nation que les pays « ne doiv[ai]ent pas appliquer un système à deux poids deux mesures concernant le terrorisme » et utiliser des organisations terroristes à leurs propres fins, réaffirmant qu’Ankara aide les « terroristes ». Déjà alimentée par Vladimir Poutine depuis plusieurs jours, l’assertion russe sur l’implication de la Turquie dans la contrebande du pétrole avec l’organisation Etat islamique (EI) a pris la forme d’une mise en cause directe de son président Recep Tayyip Erdogan et de sa famille, mercredi.

 

Anatoli Antonov, le vice-ministre de la défense russe, avait alors déclaré devant un parterre mélangé d’attachés militaires et de correspondants étrangers : « Le principal consommateur de ce bien volé [le pétrole] à ses propriétaires légitimes, la Syrie et l’Irak, c’est la Turquie. Personne en Occident ne se pose la question sur le fait que le fils du président turc dirige l’une des plus grandes compagnies énergétiques, ni sur son gendre qui est ministre de l’énergie. C’est un business familial ! »

Depuis Doha, au Qatar, où il se trouvait, M. Erdogan n’a pas tardé à répliquer« Personne n’a le droit de propager des calomnies sur les achats de pétrole par la Turquie à Daech [acronyme arabe de l’EI]. Si ces accusations perdurent, nous prendrons nous-mêmes des mesures. » Il a ajouté, jeudi, avoir, lui aussi, des « preuves » de l’implication de la Russie dans ce trafic pétrolier via l’homme d’affaires syrien George Haswani, « titulaire d’un passeport russe ».

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Vers une rencontre diplomatique

Entre deux déclarations fracassantes, les ministres des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, et turc, Mevlüt Cavusoglu, doivent se rencontrer jeudi à Belgrade, en marge d’une réunion ministérielle de l’OSCE, pour la première fois depuis la crise déclenchée par la destruction d’un avion militaire russe par l’armée turque. Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, est lui aussi à Belgrade pour participer à cette réunion au cours de laquelle l’Allemagne prendra la présidence tournante. M. Kerry devait s’adresser aux ministres et s’entretenir avec son homologue russe, là encore pour tenter de calmer le jeu.

 

Le Monde.fr avec AFP et Reuters/ 03.12.2015/ Mis à jour le 03.12.2015 

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/12/03/vladimir-poutine-la-turquie-regrettera-d-avoir-abattu-un-bombardier-russe_4823257_3214.html


Afficher l'image d'origine

 

-----------------------------------------------

 

 Afficher l'image d'origine

 

7 - Première rencontre à Belgrade des ministres turc et russe des Affaires étrangères depuis l'incident aérien

 

Les ministres des Affaires étrangères russe et turc se sont rencontrés jeudi à Belgrade pour la première fois depuis le début de la crise causée par la destruction d'un bombardier russe par l'aviation turque à la frontière syrienne, a-t-on appris de source diplomatique turque. "La rencontre entre les deux ministres (Sergueï Lavrov et Mevlüt Cavusoglu) a débuté à l'heure prévue" (14H15 GMT), a précisé cette source sous couvert de l'anonymat à l'AFP. Une source diplomatique à Belgrade a confirmé le début de cet entretien. Cet entretien se déroule en marge d'une réunion de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans la capitale serbe.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


La Turquie et la Russie traversent une grave crise déclenchée par la destruction d'un avion militaire russe par l'armée turque à la frontière syrienne le 24 novembre. Ankara affirme que le bombardier russe a violé son espace aérien, ce que Moscou dément. Le président russe Vladimir Poutine a promis jeudi aux dirigeants turcs de leur faire "regretter" cette décision et assuré qu'il n'oublierait "jamais" l'incident. Il accuse également la famille de son homologue Recep Tayyip Erdogan, d'être impliqué dans la contrebande de pétrole du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

M. Erdogan a dénoncé en retour ces accusations "immorales" et mis en cause la complicité de Moscou dans le trafic de brut opéré par les jihadistes.  Furieux, M. Poutine avait refusé de rencontrer M. Erdogan lors de la conférence de l'ONU sur le climat lundi à Paris. M. Lavrov avait également annulé une visite qu'il avait prévue en Turquie le lendemain de l'incident aérien.

 

Publié le 03/12/2015 / France-Monde / Belgrade (AFP)© 2015 AFP

 

http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/premiere-rencontre-a-belgrade-des-ministres-turc-et-russe-ia0b0n3197967


Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

 

8 - Syrie : Poutine ordonne de détruire «toute cible menaçant les unités russes»

 

Le président Vladimir Poutine a ordonné vendredi à l'armée russe de répondre avec une «extrême fermeté» à toute force qui la menacerait en Syrie, trois semaines après la destruction par l'aviation turque d'un bombardier russe près de la frontière syrienne. J'ordonne d'agir avec une extrême fermeté», a déclaré Valdimir Poutine lors d'une réunion avec les responsables du ministère de la Défense. «Toute cible menaçant les unités russes ou nos infrastructures au sol sera détruite immédiatement,» a-t-il ajouté. «Il est important de coopérer avec tout gouvernement qui est réellement intéressé par l'élimination des terroristes», a-t-il toutefois poursuivi, citant comme exemple l'accord pour éviter les incidents dans le ciel syrien conclu avec la coalition internationale menée par les États-Unis.


Afficher l'image d'origine  


_ Déploiement de systèmes de DCA
La Russie avait déjà pris des mesures supplémentaires pour protéger ses avions en Syrie après le crash le 24 novembre d'un Su-24, abattu par l'aviation turque près de la frontière syrienne, une action qui a provoqué une grave crise dans les relations entre Moscou et Ankara. 
Les bombardiers russes effectuent ainsi désormais leurs missions en Syrie sous la protection de chasseurs. Des systèmes de DCA S-400 ont été déployés sur la base aérienne de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie. Le croiseur lance-missiles Moskva, navire-amiral de la flotte de la mer Noire, mouille également depuis l'incident au large de Lattaquié.

 

11 Déc. 2015/ MAJ : 11 Déc. 2015, 13h24

 

http://www.leparisien.fr/international/syrie-poutine-ordonne-de-detruire-toute-cible-menacant-les-unites-russes-11-12-2015-5361647.php


Afficher l'image d'origine


-----------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

     

9 - RUSSIE/Crimée : La Crimée ne dépend plus de l’électricité de l’Ukraine

 

Après environ deux semaines sans électricité suite à la destruction de lignes à haute tension, la Crimée a commencé à recevoir mercredi soir de l'électricité à l'aide d'un pont énergétique reliant la péninsule avec la Russie continentale. Vladimir Poutine a effectué mercredi soir une visite en Crimée afin de lancer la première phase du pont énergétique, a déclaré un vice-premier ministre de Crimée. "C'est un jour historique pour la Crimée, qui gagne son indépendance énergétique vis-à-vis de l'Ukraine", a indiqué le vice-premier ministre, cité par l'AFP. Selon le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak, de nouvelles lignes électriques reliant la Russie et la Crimée seront mises en service le 20 décembre.


Le problème du blocus énergétique de la Crimée a provoqué une vive réaction dans les réseaux sociaux. Le hashtag #svetnash (la lumière est à nous, allusion au slogan "La Crimée est à nous" populaire suite à la réunification avec la Russie, ndlr) gagne en popularité sur Twitter parmi les usagers russes après le lancement de la première phase du pont énergétique, relié à Krasnodar. ​Suite à l'explosion de lignes à haute tension organisée par les radicaux ukrainiens le 22 novembre, l'approvisionnement en électricité depuis l'Ukraine a été coupé, la quasi-totalité de la péninsule de Crimée se trouvait sans lumière. Les principaux ouvrages d'infrastructure et sociaux ont été connectés à des groupes électrogènes d'urgence. La production d'électricité propre a permis d'approvisionner en partie certaines zones de la Crimée, plus particulièrement la ville de Simféropol. Selon le président russe Vladimir Poutine, le blocus énergétique de la Crimée n'aurait jamais été possible sans l'approbation tacite de Kiev.

 

03.12.2015/ Mis à jour 03.12.2015


http://fr.sputniknews.com/russie/20151203/1020011849/crimee-electricite-lancement.html


Afficher l'image d'origine


------------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine mapper-lithography    

 

10 - Poutine : 90% des investissements en Russie proviennent d’Asie

 

Avec les sanctions occidentales prises à l’égard de la Russie il est assez logique que la Russie bascule ses centres d’intérêts économiques vers l’Asie à notre détriment. C’est fort dommage car il pourrait en être totalement autrement. Il est possible que les attentats de Paris marquent un grand tournant dans les relations franco-russes et que cela influe sur la géopolitique mondiale. Environ 90% des investissements attirés en Russie durant cette année proviennent d’Asie, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans un entretien en Turquie. « Bien entendu, dans la conjoncture actuelle, la coopération avec nos partenaires asiatiques pour attirer des ressources financières devient particulièrement d’actualité. Environ 90% des investissements en Russie durant cette année proviennent du marché asiatique », a déclaré Vladimir Poutine.

 

Le président russe a rappelé que pour le moment plusieurs entreprises russes avaient ouvert des crédits avec succès en Chine. Dans le même temps, la Chine étudie la possibilité d’instaurer des emprunts d’Etat. Des mécanismes d’investissements internationaux sont déjà formés, il s’agit de la Banque de développement des BRICS et la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII) avec des actifs de 100 milliards de dollars chacun. « Pour attirer des investissements étrangers dans un secteur réel de l’économie russe, des fonds conjoints d’investissements sont constitués avec la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, les pays du golfe Persique », a fait remarquer le président russe. D’après lui, la Russie perfectionne la fiscalité des revenus de financement des projets en Russie afin de renforcer la coopération avec les pays asiatiques et propose également des initiatives perspicaces.

 

 « Nos programmes de développement de la Sibérie et de l’Extrême Orient russe, présentés notamment lors du Forum économique oriental à Vladivostok en septembre 2015, offrent de nombreuses opportunités de coopération. Entre autres, la création de territoires de développement précoce et du port libre Vladivostok avec des régimes fiscaux et administratifs privilégiés, la modernisation du Transsibérien et de la Magistrale Baïkal-Amour, le lancement de la route maritime du nord et la construction du gazoduc Force de Sibérie », a souligné Vladimir Poutine.

 

Charles Sannat/ 17 novembre 2015

 

Source ici http://insolentiae.com/2015/11/17/poutine-90-des-investissements-en-russie-proviennent-dasie/


Afficher l'image d'origine


------------------------------------------------


Afficher l'image d'origine  

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 




Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page