Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 27/01/2016 à 18:09:54
MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic




0.1 – « Croatie/ Le nouveau gouvernement croate investi par le Parlement : Le Parlement croate a investi vendredi (22 janvier 2016) le gouvernement conservateur du Premier ministre indépendant Tihomir Oreskovic, un expert financier qui a annoncé des "décisions difficiles" pour redresser l'économie fragile de cette ex-république yougoslave, confrontée aussi à la crise migratoire. Sur 151 élus de l'Assemblée, 83 ont voté en faveur de ce gouvernement qui sera dirigé par un novice en politique, à la double nationalité croate et canadienne. »


Carte de CroatieMontage - Economy of Croatia.jpg


0.2 – « Croatie/ Des réformes économiques : L’économie croate, qui n’avait pas enregistré de croissance depuis 2008, a connu une hausse de 1,7 % de son PIB en 2015, selon la Banque nationale (HNB) qui prévoit une croissance de 1,8 % cette année. Plus optimiste, M. Oreskovic table sur une hausse annuelle de 3 % du PIB durant son mandat de quatre ans et annonce des investissements dans les secteurs de l’énergie, du tourisme et des infrastructures. Il veut réduire d’ici 2020 la dette publique à moins de 80 % du PIB, alors qu’elle frôle actuellement les 90 %, et de ramener vers 2017 le déficit budgétaire en dessous de 3 % du PIB, contre 5 % actuellement. Il a promis aussi de réduire le taux de chômage en dessous de 14 %, contre 18 % actuellement. Le nouveau gouvernement croate devra parallèlement gérer la crise migratoire dans un pays qui a été traversé depuis septembre par plus de 600 000 réfugiés en route vers l’Europe occidentale. »


Afficher l'image d'origine


0.3 – « Croatie/ économie, perspectives politiques et sociales/ POINTS FORTS : Convergence sociale avancée : PIB par tête (en PPA) = 63% de la moyenne européenne, Hydroélectricité couvrant 75% des besoins électriques, Attractivité touristique et longue façade maritime, Potentiel pétrolier et gazier, Ancrage de la kuna à l’euro, Qualité des infrastructures ; POINTS FAIBLES : Faible développement industriel / manque de compétitivité, Importante économie informelle, Dette extérieure privée élevée, Peu de marges de manœuvre budgétaires et monétaires, Faible absorption des fonds européens (52% au titre du programme 2008-2013), Taux de chômage élevé, Dépendance pétrolière extérieure (80% du pétrole importé vient de Russie) »

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


--------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine  

 

1 - La Croatie "importe" son premier ministre du Canada

 

Après deux mois de crise politique la Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par le Canadien d'origine croate Tihomir Oreskovic. Il inclura également des ministres niant l'antifascisme et prônant l'établissement d'une liste des "traîtres à la nation". En Croatie et en Europe, on craint que l'UE souffre d'une nouvelle épine dans le pied après le virage à droite de la Hongrie et de la Pologne.

 

Tihomir Oreskovic a annoncé la composition de son gouvernement en fin de semaine dernière avant son approbation par le parlement croate, sauvant la Croatie d'élections anticipées. Le vote de début novembre n'avait effectivement pas permis de mettre en évidence un vainqueur clair: deux principales forces — la coalition de droite Union démocratique croate et le bloc de centre-gauche dirigé par le parti social-démocrate — avaient reçu pratiquement le même nombre de mandats, insuffisant pour former un gouvernement. La position de la coalition MOST (Pont des listes indépendantes) a donc été déterminante, qui a finalement formé une alliance avec la droite à condition que le premier ministre soit hors parti.


Afficher l'image d'origine


A la surprise générale, l'Union démocratique croate a proposé le Canadien d'origine croate Tihomir Oreskovic, directeur financier Europe du géant pharmaceutique Teva. Né à Zagreb il y a cinquante ans, il a passé pratiquement toute sa vie au Canada, il parle croate avec un fort accent anglais et ses manières rappellent un autre premier ministre des Balkans "invité" (également du milieu pharmaceutique): l'Américain Milan Panic d'origine serbe qui fut à la tête du gouvernement de la "nouvelle" Yougoslavie au début des années 1990.

 

La composition de l'exécutif annoncée par Oreskovic était également inattendue. Le poste de vice-premier ministre sera occupé par le chef de l'Union démocratique croate Tomislav Karamarko, après quoi on a commencé à dire en Croatie que c'était lui qui contrôlerait effectivement le gouvernement. Les candidatures de plusieurs ministres ont fait encore plus de bruit: le ministère de la Culture sera dirigé par l'historien Zlatko Hasanbegovic, qui considère l'antifascisme comme "peu important" et dit respecter le leader du pseudo-Etat croate profasciste qu'Ante Pavelic avait créé pendant la Seconde Guerre mondiale. A la tête du ministère des Vétérans se trouvera Mijo Crnoja, qui appelle à établir des listes de "traîtres à la nation".

 

La composition du nouveau gouvernement croate a déjà soulevé des questions en Croatie et en Europe. Mais les experts des Balkans appellent à ne pas tirer de conclusions hâtives. "Les craintes selon lesquelles la Croatie pourrait devenir une nouvelle épine dans le pied de l'Europe sont prématurées. La Hongrie et la Pologne, compte tenu de leur potentiel économique et leur situation stratégique, sont des acteurs importants de l'UE, ce qui n'est pas le cas de la Croatie. De plus le choix d'Oreskovic montre qu'il est soutenu par les milieux financiers occidentaux", affirme le politologue croate Sinisa Malus.

 

26.01.2016/

 

http://fr.sputniknews.com/presse/20160126/1021233388/croatie-canadagouvernement.html#ixzz3yMYE332E



-----------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

  

2 - Le nouveau gouvernement croate investi par le Parlement 

 

Le Parlement croate a investi vendredi (22 janvier 2016) le gouvernement conservateur du Premier ministre indépendant Tihomir Oreskovic, un expert financier qui a annoncé des "décisions difficiles" pour redresser l'économie fragile de cette ex-république yougoslave, confrontée aussi à la crise migratoire. Sur 151 élus de l'Assemblée, 83 ont voté en faveur de ce gouvernement qui sera dirigé par un novice en politique, à la double nationalité croate et canadienne.

 

22 Janv. 2016/ MAJ : 22 Janv. 2016/

 

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/le-nouveau-gouvernement-croate-investi-par-le-parlement-22-01-2016-5476821.php


Afficher l'image d'origine  


--------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine   

  

3 - Un nouveau gouvernement pour la Croatie

 

Le Parlement croate a investi, vendredi 22 janvier, le gouvernement conservateur du premier ministre indépendant Tihomir Oreskovic, un expert financier qui a annoncé des « décisions difficiles » pour redresser l’économie fragile de cette ex-république yougoslave. Sur 151 élus de l’Assemblée, 83 ont voté en faveur de ce gouvernement qui sera donc dirigé par ce novice en politique, peu connu de ses compatriotes, à la double nationalité croate et canadienne. M. Oreskovic, 49 ans, après voir grandi et fait ses études au Canada, a fait sa carrière au sein du géant pharmaceutique Teva, dont il a été au cours des dix derniers mois le directeur financier en charge du marché mondial des médicaments génériques.

 

Afficher l'image d'origine


_ Des réformes économiques

L’économie croate, qui n’avait pas enregistré de croissance depuis 2008, a connu une hausse de 1,7 % de son PIB en 2015, selon la Banque nationale (HNB) qui prévoit une croissance de 1,8 % cette année. Plus optimiste, M. Oreskovic table sur une hausse annuelle de 3 % du PIB durant son mandat de quatre ans et annonce des investissements dans les secteurs de l’énergie, du tourisme et des infrastructures. Il veut réduire d’ici 2020 la dette publique à moins de 80 % du PIB, alors qu’elle frôle actuellement les 90 %, et de ramener vers 2017 le déficit budgétaire en dessous de 3 % du PIB, contre 5 % actuellement. Il a promis aussi de réduire le taux de chômage en dessous de 14 %, contre 18 % actuellement. Le nouveau gouvernement croate devra parallèlement gérer la crise migratoire dans un pays qui a été traversé depuis septembre par plus de 600 000 réfugiés en route vers l’Europe occidentale.

 

L’entrée en piste du nouveau gouvernement a cependant démarré sur une fausse note avec la nomination contestée au poste de ministre de la culture de Zlatko Hasanbegovic (HDZ). Cet historien est accusé par ses détracteurs d’avoir tenu dans le passé des propos révisionnistes. Les élus de gauche ont dénoncé sa nomination à la tribune du Parlement, tandis que devant l’Assemblée une centaine de manifestants ont bruyamment condamné ce choix du premier ministre.

 

Le Monde.fr avec AFP/ 23.01.2016 / Mis à jour le 23.01.2016

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/01/23/un-nouveau-gouvernement-pour-la-croatie_4852263_3214.html


Afficher l'image d'origine


--------------------------------------------

 

 

  

4 - Croatie : économie, perspectives politiques et économies

 

_ Population : 4,2 millions

_ PIB par habitant : 13473 $US

 

 

_ Principaux Indicateurs économiques

 

2013

2014

2015 (p)

 2016(p)

Croissance PIB (%)

-0,9

-0,4

1,1

1,4

Inflation (moyenne annuelle)

2,3

-0,2

0,0

1,0

Solde budgétaire / PIB (%)

-5,4

-5,6

-5,0

-4,7

Solde courant / PIB (%)

0,1

0,6

4,5

2,3

Dette publique / PIB (%)

80,8

85,1

89,2

91,8

(p) Prévisions



Afficher l'image d'origine  

 

_ POINTS FORTS

. Convergence sociale avancée : PIB par tête (en PPA) = 63% de la moyenne européenne

. Hydroélectricité couvrant 75% des besoins électriques

. Attractivité touristique et longue façade maritime

. Potentiel pétrolier et gazier

. Ancrage de la kuna à l’euro

. Qualité des infrastructures

 

 


_ POINTS FAIBLES

. Faible développement industriel / manque de compétitivité

. Importante économie informelle

. Dette extérieure privée élevée

. Peu de marges de manœuvre budgétaires et monétaires

. Faible absorption des fonds européens (52% au titre du programme 2008-2013)

. Taux de chômage élevé

. Dépendance pétrolière extérieure (80% du pétrole importé vient de Russie)

 

Afficher l'image d'origine


_ Appréciation du risque

 

_ Une timide reprise grâce à la renaissance de la demande intérieure

Après six années consécutives de récession, la Croatie a bénéficié d’une faible croissance en 2015. Cette reprise devrait se confirmer et gagner légèrement en vigueur en 2016. Cette évolution reflète celle de la demande intérieure qui a rebondi. Après un allègement de leur impôt sur le revenu et des augmentations salariales (les premières depuis 2008) dans le vaste secteur public en 2015, les ménages devraient profiter cette année de la fin du recul du marché de l’emploi pour augmenter leurs achats.

 

L’investissement devrait aussi connaître une légère progression. Elle sera surtout le fait du secteur public grâce à une meilleure absorption des fonds structurels européens. Un terminal gazier sur l’île de Krk, une voie de chemin de fer reliant Zagreb à Rijeka et un système d’irrigation pour la région agricole de Slavonie figurent en tête de liste. Les entreprises privées, comme d’ailleurs les ménages, resteront prudents dans leurs dépenses compte tenu de leur endettement (respectivement 73 et 40% du PIB) et d’un chômage encore élevé (17%, et 40% chez les jeunes).

 

Le tourisme (20% du PIB avec restauration, hôtellerie, transports) et les exportations de produits pétroliers raffinés, d’électricité, de bois, de médicaments, de lingerie, de transformateurs électriques et de turbines devraient encore enregistrer de bonnes performances grâce à une bonne tenue de la demande européenne. Malgré une accélération des importations, la contribution des échanges extérieurs devrait rester légèrement positive.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Des comptes publics fragiles malgré une amélioration pilotée par Bruxelles

Le pays est soumis à la procédure européenne pour déficit excessif. Sous la direction bruxelloise, les comptes publics, qui s’étaient continuellement détériorés avec la contraction de l’activité depuis la crise, s’améliorent lentement. Cependant, si le solde primaire structurel (hors intérêts de la dette représentant 3% du PIB et hors effets conjoncturels) est presque revenu à l’équilibre, suite à l’ajustement centré sur les dépenses opéré depuis 2009, le solde global affiche encore un déficit très élevé qui ne permet pas de stopper l’alourdissement de la dette publique.

 

Néanmoins, celle-ci, libellée pour les trois-quarts en euros, est en grande partie détenue par des investisseurs institutionnels domestiques. Les progrès sont rendus ardus par l’importance de l’économie informelle (28%) et de nombreuses entreprises publiques (un tiers des actifs et un cinquième des emplois de toutes les entreprises) quelquefois peu ou pas rentables et subventionnées à hauteur de 2% du PIB.

 

Afficher l'image d'origine


_ Le tourisme, indispensable à l’excédent courant et à l’allègement de la dette extérieure

La balance courante est légèrement excédentaire depuis 2013. L’excédent recouvre un large (14% du PIB) déficit des échanges de biens largement compensé par l’excédent touristique. Toutefois, il est fragile, car largement dû à l’atonie de la demande interne. L’industrie manufacturière locale est relativement peu développée en raison d’une productivité pas en rapport avec le niveau relativement élevé des salaires, ce qui rejaillit sur la compétitivité.

 

Les investissements étrangers (4% du PIB prévus en 2015), émanant essentiellement de l’Union européenne, auparavant concentrés dans le secteur bancaire, affluent dans la construction, l’immobilier, l’énergie et la chimie, ce qui répond aux besoins de développement du tourisme et de ressources en énergie. La dette extérieure représente 100% du PIB, mais devrait s’alléger. Surtout libellée en euro, elle représente un risque de change pour le secteur public (37% de l’encours), ainsi que pour les entreprises non financières (47%) et les banques (16%). Toutefois, le risque est minoré par le fait que son service annuel est intégralement couvert par les réserves de change et l’ancrage de la monnaie locale, la kuna, à l’euro est fermement défendu. 

 

Afficher l'image d'origine  


_ Des banques à capitaux étrangers exposées au risque de change

90% des actifs bancaires appartiennent à des filiales de groupes étrangers, essentiellement autrichiens et italiens. Le secteur est relativement concentré avec quatre établissements disposant d’une part de marché de 67%. Les créances douteuses représentent 17% de leur portefeuille, mais elles sont provisionnées à moitié et la capitalisation élevée (22%) couvre la partie non provisionnée. Le fait que trois quarts de l’encours de crédit au secteur privé, soit 60% du PIB, sont libellés en devises, les expose indirectement à un risque de change.

D’ailleurs, conformément à un vote du parlement de septembre 2015, les banques vont devoir convertir à leurs frais les crédits immobiliers en francs suisses (10% des crédits en devises) en euros au taux de conversion d’avant l’abandon par la Banque nationale suisse du cours plafond en janvier 2015. Le coût pour les banques est estimé à trois années de bénéfices.  


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

_ Un copieux programme de réformes pour un gouvernement laborieusement formé

Lors des élections de novembre 2015, les deux principaux partis, les socio-démocrates du SDP de Zoran Milanovic, au centre-gauche, au pouvoir jusqu’alors, et l’Union démocratique (HDZ) de Tomislav Karamarko, nationaliste de centre-droit, ont remporté, avec leurs alliés respectifs, respectivement, 56 et 59 sièges sur 151 au Parlement. Aucun d’entre eux n’ayant obtenu la majorité absolue, MOST (« le Pont »), nouveau parti créé en 2012 par Bozo Petrov composé d’indépendants et disposant de 15 sièges, devenait faiseur de roi.

 

Fin décembre, Tihomir Oreskovic, un non-politicien, fut désigné comme premier ministre par la coalition de centre-droit avec le soutien de MOST. Avec un programme axé sur la réforme de l’administration, de la justice et du système de santé, et son approche non-partisane, autant de conditions mises par MOST à son soutien, il devrait avoir obtenu un vote de confiance du Parlement en janvier 2016.

 

http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Croatie



-----------------------------------------


Afficher l'image d'origine  

   

5 - Croatie/  Données Générales (Conjoncture économique, principaux secteurs d'activité, commerce extérieur, etc.)

 

_ Conjoncture économique

Devenue le 28ème Etat membre de l'UE le 1er juillet 2013, la Croatie a connu en 2014 sa sixième année consécutive de récession, le PIB se contractant de 0,8%. L'économie croate, déjà très tournée vers l'Europe, reste fortement dépendante de la conjoncture régionale. Depuis 2008, le PIB du pays a chuté de 12%. Le pays devrait renouer avec une croissance positive en 2015 grâce au dynamisme du secteur touristique et à une reprise attendue de la consommation des ménages. 
La crise a mis en évidence les limites du modèle croate, basé sur la consommation des ménages, et les indicateurs de reprise durable sont faibles. Du fait du chômage élevé et de la stagnation des salaires, la consommation s’est contractée en 2014, et l'inflation fut atone du fait de la faible demande interne. La récession a conduit à une dégradation significative des finances publiques alors même que du fait de son entrée dans l'UE, la Croatie doit se plier aux règles de Bruxelles.

 

En janvier 2014, la Commission européenne a initié une procédure de déficit excessif, le déficit budgétaire étant proche de 5%. La dette publique approche actuellement 70% du PIB et on assiste à une montée inquiétante des prêts non performants. L’Etat a entrepris de privatiser les secteurs subventionnés de l’énergie et des transports, ce qui a affecté la production de certaines industries comme le secteur de la construction navale. Le budget 2015, placé sous le signe de l'austérité, vise à ramener le déficit à 3,8% du PIB et prévoit entre autres une réduction des dépenses de santé et des mesures fiscales pour stimuler la consommation. Sous fond de tensions interethniques et de colère contre les mesures d'austérité, la coalition au pouvoir est impopulaire, mais devrait se maintenir jusqu'aux prochaines élections de décembre 2015. La Croatie fait toujours face à un taux de chômage élevé (supérieur à 15%). Peuplée de 4,3 millions d’habitants, disposant d'un revenu moyen qui atteint 65% de la moyenne de l’Union européenne et forte d’une influente diaspora, la Croatie reste toutefois l’économie la plus avancée de la région des Balkans après la Slovénie.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

_ Principaux secteurs d'activité

Le secteur agricole ne représente que 4% du PIB de la Croatie et emploie près de 14% de la population active. Le pays produit du blé, du maïs, des betteraves à sucre, des fruits, du vin et de l'huile d'olive.  Le secteur secondaire représente aujourd'hui 27% du PIB et emploie 27% de la population. L'industrie se concentre dans des activités très concurrentielles : textile, bois, sidérurgie, aluminium et agro-alimentaire. Plus d'un tiers du territoire national étant couvert de forêt, l'industrie du bois est un des secteurs fondamentaux dans l'économie. Les ressources minières sont, quant à elles, limitées.

Le secteur des services représente près de 70% du PIB et emploie près de 60% de la population. Le secteur du tourisme, en particulier, est en plein essor. En effet, la Croatie reçoit presque 10 millions de visiteurs chaque année et cette croissance devrait se confirmer au cours des prochaines années avec le développement d'infrastructures modernes pour l'accueil des touristes étrangers.

 

Afficher l'image d'origine  


_ Commerce extérieur

La Croatie, qui a rejoint l'OMC en 2000, est devenue le 28ème Etat membre de l'Union Européenne le 1er juillet 2013. Son économie dépend considérablement du commerce extérieur. La contribution de celui-ci au PIB est de 85% (moyenne 2011-2013). Les exportations se tassent sous l’effet du ralentissement observé dans l’eurozone. Cette situation illustre une forte dépendance vis-à-vis de la situation économique du continent. L'UE continue de capter plus de 60% des exportations du pays et représente plus de 60% des importation croates. Les principaux fournisseurs de la Croatie auront été, en 2014, l'Allemagne, l'Italie, la Slovénie, l'Autriche, la Hongrie, la Russie et les Pays-Bas. Les carburants, les équipements, les véhicules et les machines sont parmi les principaux postes d'importation. 



La Croatie exporte principalement des carburants, des navires, des bateaux, des équipements, des machines mécaniques et électriques, du bois et des articles en bois. En 2014, ces principaux clients auront été l'Italie, la Bosnie-Herzégovine, la Slovénie, l'Allemagne, mais aussi l'Autriche et la Serbie. La balance commerciale croate est très régulièrement déficitaire et avec la crise de 2008-2009, puis celle de l'eurozone, le déficit s'est creusé du fait de la baisse des exportations. En 2014, le déficit commercial s'est élevé à 6,7 milliards EUR, en très léger mieux par rapport à 2013.

 

Source : http://www.lemoci.com/fiche-pays/croatie/


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


------------------------------------------

   


Afficher l'image d'origine








Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page