Logo

MODELE DE PAIX ET MODELE DE DEVELOPPEMENT QUELQUES REFERENCES AFRICAINES OU MONDIALES

VISION ET GOUVERNANCE


Publié le 15/02/2016 à 14:43:06
MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique





0.1 – « Haïti/ Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique : Jocelerme Privert a appelé dimanche à poursuivre le "processus électoral" pour qu'Haïti élise enfin son chef d'Etat. Jocelerme Privert, investi président intérimaire d'Haïti après son élection par le parlement dans la nuit de samedi à dimanche, a appelé dimanche après-midi la classe politique à s'unir pour sortir de la crise qui paralyse le développement économique du pays. "Dialogue constructif". "La politique certes vise la prise du pouvoir et sa conservation, mais la morale nous commande à tous d'être mus essentiellement et uniquement par le souci d'une gestion saine, rigoureuse, impartiale et transparente des affaires de l'Etat", a déclaré Jocelerme Privert. C'est la première fois depuis 1946 qu'un chef de l'Etat haïtien est choisi par une élection indirecte. Il a pris officiellement dimanche la succession de Michel Martelly, qui a achevé son mandat le 7 février sans transmettre le pouvoir à un successeur, à cause du report sine die du second tour de la présidentielle lié à des contestations de l'opposition. A quand des élections ? »

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

0.2 – « HAITI/ Economie, perspectives socio-politiques :

POINTS FORTS : Solidarité internationale massive à la suite du séisme de 2010 et l’ouragan de 2012, Programmes de développement et de reconstruction définis avec les bailleurs de fonds, Appartenance à diverses organisations régionales (Association des États des Caraïbes, Organisation des États Américains, CARICOM, CARIFORUM), Soutien actif du Venezuela par le biais du programme PetroCaribe.

POINTS FAIBLES : Faible niveau de développement et extrême pauvreté (classé 168éme sur 187 en termes d’IDH), Forte vulnérabilité aux catastrophes naturelles (séismes, ouragans…), Déficit d’infrastructures, Instabilité politique et insécurité, Dépendance énergétique (pétrole), Dépendance aux transferts des migrants et aux dons internationaux, Gouvernance et environnement des affaires défaillants. »

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

0.3 – « Haïti/ Indicateurs économiques : Haïti figure parmi les pays les plus pauvres du monde, et son économie, essentiellement agricole, est très vulnérable aux aléas climatiques comme le séisme de 2010 ou l'ouragan Sandy de 2012. Pour autant, les équilibres macroéconomiques parviennent à se maintenir du fait d'une aide internationale massive et des transferts de fonds de la diaspora. Après une croissance de 3,8% du PIB en 2014, la croissance haïtienne devrait se stabiliser en 2015, tirée par la reprise mondiale et notamment américaine.

Le FMI a salué les efforts déployés par Haïti pour parvenir à la stabilité macroéconomique : la croissance est positive, l’inflation reste modérée et le niveau des réserves internationales est adéquat. Cependant, la croissance économique est insuffisante pour permettre un recul sensible de la pauvreté. Les déficits budgétaire et extérieur ont fortement augmenté, accentuant la vulnérabilité du pays, et les réformes structurelles ont peu avancé. La dette publique a poursuivi sa tendance haussière et approchera les 30% du PIB en 2015 ».

 

Afficher l'image d'origine

  

-----------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

  

1 - Haïti : Jocelerme Privert élu président provisoire

 

Jocelerme Privert, 62 ans, a été élu président provisoire d'Haïti par le parlement au deuxième tour du scrutin après une longue séance dans la nuit de samedi à dimanche retransmise en direct à la télévision. Celui qui était jusqu'à samedi le président du sénat va donc assurer la succession de Michel Martelly qui a fini son mandat le 7 février sans transmettre le pouvoir à un successeur, à cause du report sine die du second tour de la présidentielle en raison des contestations de l'opposition. Avec cette élection, Haïti signe la fin d'un vide institutionnel sans précédent. Dans un accord signé quelques heures avant la fin du mandat de M. Martelly, le parlement avait reçu pour mission d'élire, pour un mandat limité à 120 jours, un président provisoire. C'est la première fois depuis 1946 qu'un chef de l'Etat haïtien est choisi par une élection indirecte.

 

Le premier tour de scrutin n'a pas permis de départager Jocelerme Privert d'Edgard Leblanc Fils, un ancien président du sénat, mais le second vote, tenu après 3h du matin, lui a offert une large majorité sur son concurrent, avec les votes favorables de 64 députés sur 92 et de 13 des 22 sénateurs présents à la séance marathon. Dejean Belizaire, le troisième prétendant au poste de président provisoire, n'a reçu le vote que de deux députés. Après lecture de sa lettre de démission de son poste de sénateur, Jocelerme Privert a prêté serment sur la Constitution.

 

Jocelerme Privert a pour mission d'achever le processus électoral qui a été interrompu en raison des larges contestations de l'opposition qui dénonçait un "coup d'état électoral" fomenté par Michel Martelly.  Au premier tour du scrutin présidentiel le 25 octobre, le candidat du pouvoir, Jovenel Moïse, avait recueilli 32,76% des voix, contre 25,29% pour Jude Célestin, qui a qualifié ces scores de "farce ridicule". Si l'élection du chef d'état intérimaire sort Haïti de l'incertitude causée par le vide du pouvoir, la tenue, en moins de quatre mois, des scrutins reportés (le second tour de la présidentielles et des législatives partielles) s'annonce compliquée pour le pays de la Caraïbe.

 

Le conseil électoral provisoire (CEP), l'administration en charge de l'organisation des scrutins, doit être recomposé car six de ses neuf membres ont démissionné. Et former un CEP a toujours été l'occasion de tensions au sein de la classe politique haïtienne, l'opposition accusant toujours le pouvoir exécutif d'ingérence. L'argent est l'autre handicap: le processus électoral, encore inachevé, a déjà coûté 100 millions de dollars, majoritairement financés par la communauté internationale.

 

Publié le 14/02/2016/ Modifié le 14/02/2016/ Port-au-Prince (AFP)/ © 2016 AFP

 

 http://www.lepoint.fr/monde/haiti-jocelerme-privert-elu-president-provisoire-14-02-2016-2017796_24.php


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


--------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine

  

2 - Haïti : Jocelerme Privert, investi président intérimaire, prêche le consensus politique

 

Jocelerme Privert a appelé dimanche à poursuivre le "processus électoral" pour qu'Haïti élise enfin son chef d'Etat. Jocelerme Privert, investi président intérimaire d'Haïti après son élection par le parlement dans la nuit de samedi à dimanche, a appelé dimanche après-midi la classe politique à s'unir pour sortir de la crise qui paralyse le développement économique du pays. "Dialogue constructif". "La politique certes vise la prise du pouvoir et sa conservation, mais la morale nous commande à tous d'être mus essentiellement et uniquement par le souci d'une gestion saine, rigoureuse, impartiale et transparente des affaires de l'Etat", a déclaré Jocelerme Privert dans les jardins du palais présidentiel, qui n'a pas encore été reconstruit suite au tremblement de terre de 2010. "A une entente nationale, à un dialogue constructif nous sommes tous tenus et vous êtes tous conviés" a-t-il ajouté. 

 

Départ de Martelly le 7 février. Celui qui était jusqu'à samedi président du Sénat s'est vu confié la gestion du pouvoir exécutif après une séance marathon de plus de 10 heures au Parlement. C'est la première fois depuis 1946 qu'un chef de l'Etat haïtien est choisi par une élection indirecte. Il a pris officiellement dimanche la succession de Michel Martelly, qui a achevé son mandat le 7 février sans transmettre le pouvoir à un successeur, à cause du report sine die du second tour de la présidentielle lié à des contestations de l'opposition.

 

A quand des élections ? Jocelerme Privert a indiqué que son mandat, prévu pour une durée de 120 jours, sera axé sur "le rétablissement de la sécurité intérieure, le rétablissement de l'état de droit et la poursuite du processus électoral". Si l'élection du président intérimaire atténue la crise politique, l'incertitude persiste quant à la possible réalisation d'ici quatre mois des élections présidentielles et législatives partielles, reportées sine die en janvier suite aux contestations de l'opposition qui accusait Michel Martelly de fomenter un "coup d'état électoral".

 

15 février 2016/ Modifié le 15 février 2016/

 

http://www.europe1.fr/international/haiti-jocelerme-privert-investi-president-interimaire-preche-le-consensus-politique-2668671


Afficher l'image d'origine


--------------------------------------------

 

Afficher l'image d'origine

  

3 - Haïti, sans président, divisé sur un gouvernement de transition

 

Le président haïtien Michel Martelly a, comme il l'avait annoncé cette semaine, quitté ses fonctions dimanche. Il laisse un pays profondément divisé aux mains d'un gouvernement de transition qui va devoir répondre aux violences et gérer un nouveau processus électoral. La première journée des fêtes du carnaval a été annulée par crainte de débordements, alors qu'une ambiance morose régnait dans la capitale Port-au-Prince.

 

Les forces antiémeutes se sont heurtées à des manifestants au moment où Martelly quittait son poste de chef de l'État sans que son successeur ait été désigné après le report de l'élection présidentielle au terme d'un premier tour entaché par des fraudes présumées. Suivant un accord de dernière minute salué par les États-Unis et les pays de l'Organisation des États américains (OEA), le parlement haïtien doit désigner un président par intérim dans les prochains jours. Des élections sont fixées au 24 avril et le vainqueur prendra ses fonctions en mai.

 

Cette procédure n'est toutefois pas dépourvue d'embûches puisque, huit candidats présents au premier tour sont opposés à la désignation d'un chef de l'État intérimaire par les députés et réclament que le poste revienne à un juge de la Cour suprême. Les candidats contestataires, parmi lesquels figure Jude Célestin qui s'était qualifié pour le second tour, expliquent que les parlementaires ont été élus lors du même scrutin que celui du premier tour de la présidentielle et qu'ils ne sont pas légitimes à contrôler le gouvernement de transition.

 

« Ce prétendu accord vise à légitimer les élections de 2015 comme si elles avaient été régulières, sans tenir compte des manifestations populaires qui se sont traduites par de nombreuses victimes », a dit Samuel Madistin, porte-parole des opposants. Selon lui, l'accord ne fait qu'exprimer le point de vue de la communauté internationale et de l'élite dirigeante haïtienne.

 

Afficher l'image d'origine


_ D'autres manifestations

Manifestants et forces de l'ordre se sont à nouveau affrontés dimanche dans les rues de Port-au-Prince pendant les célébrations annuelles du Mardi gras. Le comité d'organisation a annoncé l'annulation de la première journée de festivités en raison des désordres. Martelly a officiellement quitté ses fonctions dans une cérémonie devant l'Assemblée nationale protégée par des Casques bleus et des unités des forces antiémeutes. Le président de l'assemblée Jocelerme Privert a appelé à une « trêve » pour permettre d'organiser les élections. Le gouvernement intérimaire devra trancher la délicate question des participants à ce scrutin dont beaucoup estiment qu'il a favorisé le candidat du parti au pouvoir Jovenel Moïse lors du premier tour.

 

Mise à jour le lundi 8 février 2016/

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2016/02/08/001-depart-michel-martelly-haiti-gouvernement-transition.shtml


 Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


------------------------------------------------

  

http://apn.gouv.ht/wp-content/uploads/2016/01/IMG_1634.jpg Afficher l'image d'origine

 

HAITI : Economie, perspectives socio-politiques

 

_ Population 10,5 millions

_ PIB par habitant 833 $US

 

Afficher l'image d'origine


_ Principaux Indicateurs économiques (1)

 

2012/13

2013/14

2014/15 (p)

2015/16 (p)

Croissance PIB (%)

4,2

2,7

2,5

3,4

Inflation (moyenne annuelle)

6,8

3,9

7,4

8,9

Solde budgétaire(2) / PIB (%)

-7,2

-6,3

-2,7

-2,0

Solde courant(2) / PIB (%)

-6,3

 -6,3

-4,3

-3,4

Dette publique(2) / PIB (%)

21,4

26,6

26,4

26,4

 

(1) Année fiscale du 1er octobre au 30 septembre

(2) Dons inclus

(e) Estimations (p) Prévisions

 

Afficher l'image d'origine


_ POINTS FORTS

. Solidarité internationale massive à la suite du séisme de 2010 et l’ouragan de 2012

. Programmes de développement et de reconstruction définis avec les bailleurs de fonds

. Appartenance à diverses organisations régionales (Association des États des Caraïbes, . Organisation des États Américains, CARICOM, CARIFORUM)

. Soutien actif du Venezuela par le biais du programmePetroCaribe

 

 Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ POINTS FAIBLES

. Faible niveau de développement et extrême pauvreté (classé 168éme sur 187 en termes d’IDH)

. Forte vulnérabilité aux catastrophes naturelles (séismes, ouragans…)

. Déficit d’infrastructures

. Instabilité politique et insécurité

. Dépendance énergétique (pétrole)

. Dépendance aux transferts des migrants et aux dons internationaux

. Gouvernance et environnement des affaires défaillants.

 

IMG_1665 Afficher l'image d'origine


_ Appréciation du risque

 

_ Une croissance modeste soutenue par l’aide internationale et vulnérable aux chocs climatiques

En 2015, la croissance haïtienne a été pénalisée par une importante sécheresse ainsi qu’une baisse des investissements publics en lien avec l’instabilité politique et sociale entourant les élections. Une légère reprise de la croissance est attendue en 2016 tirée par la croissance américaine favorisant ainsi les recettes d’exportations (83% des exportations destinées aux Etats-Unis) et la demande intérieure grâce à l’importance des transferts des migrants. D’autre part, de meilleures récoltes devront dynamiser le secteur agricole (20% du PIB) et le renforcement de l’aide internationale stimulera le secteur de la construction à travers le financement de projets d’investissements.

 

En effet, le pays bénéficiera d’un nouveau programme de Facilité de crédit élargie du FMI visant à réduire la vulnérabilité d'Haïti aux chocs extérieurs et soutenir la politique de reconstruction du pays en adressant le problème du déficit d’infrastructures (routes, éducation, santé). Toutefois, la croissance reste très vulnérable aux aléas climatiques et continuera de pâtir d’un climat des affaires très difficile renforcé par les tensions socio-politiques.

Après une forte hausse en 2015 due à une flambée des prix alimentaires et la dépréciation de la gourde, l’inflation devrait encore augmenter en 2016. La persistance d’un dollar fort face à la gourde continuera d’alimenter une inflation importée (biens importés représentent 70% du panier de biens). L’interdiction de 23 importations en provenance de République Dominicaine contribuera aux pénuries des produits alimentaires dont la dynamique des prix reste soumise aux conditions climatiques.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Des déficits courant et public dépendants des dons internationaux

Dans le cadre du programme du FMI, des progrès de consolidation budgétaire ont été réalisés menant à une baisse notable du déficit en 2015. Cependant, il se maintiendra en raison des difficultés du gouvernement à collecter les impôts nécessaires au financement de dépenses publiques incompressibles pour favoriser le développement économique et social du pays. Elles resteront de plus importantes en raison du déficit de la compagnie nationale d’électricité (EDH) et des subventions publiques à l’énergie. Le pays est donc grandement dépendant de la volonté des donneurs et bailleurs internationaux.

 

Le renouvellement du programme de Facilité élargie de crédit en 2015 par le FMI pour un montant de 69,7 millions de dollars devrait financer en partie la dette publique en 2016. La détérioration de la situation macroéconomique vénézuélienne va néamoins pénaliser les crédits concessionnels attribués par le programme PetroCaribe représentant 87% de la dette externe du pays.

Le déficit courant continuera de diminuer sous l’effet du dynamisme des exportations, grâce notamment aux activités du Parc industriel de Caracol et à la croissance américaine. Ainsi, l’industrie du textile devrait profiter de l’accès préférentiel au marché américain permis par l’accord HOPE II (exemption de droits de douane sur les produits textiles jusqu’en 2018). De plus, les prix modérés des matières premières et de l’énergie allègeront le poids des importations, néanmoins importantes en raison de la demande incompressible (pétrole, produits alimentaires).  L’excédent de la balance des transferts à travers les dons internationaux et les transferts de fonds des migrants permettra de compenser partiellement le déficit commercial.

 

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


_ Forte instabilité politique et de nombreux défis attendent le nouveau président

L’année 2015 a été marquée par de fortes violences suite aux accusations de fraude lors du premier tour des élections présidentielles d’octobre 2015 par le candidat du parti au pouvoir Jovenel Moise. Elles ont mené au report du second tour des élections présidentielles par le Conseil électoral provisoire (Cep), devant normalement être tenu le 27 décembre 2015. L’instabilité politique et les troubles sociaux que l’élection engendre devraient persister jusqu’à ce qu’un nouveau président soit investi. La très grande fragmentation de la scène politique haïtienne confirmée par les résultats des élections parlementaires et sénatoriales laisse à penser que le nouveau président ne bénéficiera pas d’une majorité parlementaire et sera contraint dans l’implémentation, pourtant cruciale, des réformes économiques et sociales.

 

Devant la lenteur de l’exécution des politiques de relogement et l’augmentation du coût de la vie, des mouvements de protestation très violents persistent et renforcent la précarité de la situation sécuritaire. En réponse à ce climat politico-économique instable, les Nations Unies ont décidé de prolonger le mandat de leur mission de stabilisation (Minustah) jusqu’en octobre 2016 pour faciliter le processus de transition politique et la reconstruction. En revanche, la Mission fait l’objet de nombreuses critiques de la part de la population locale qui souhaite son départ.

 

Dans un environnement des affaires déjà critique (182ème sur 189 dans l’étude Doing Business 2016 de la Banque Mondiale), un apaisement politique et social est souhaitable pour favoriser les flux d’aide internationaux. Sur le plan diplomatique, les relations avec la République Dominicaine, compliquées depuis la décision en 2013 de la justice dominicaine de refuser la nationalité dominicaine aux descendants de migrants « en transit » nés depuis 1929 (rendant de facto des dizaines de milliers de personnes apatrides), devraient perdurer. Haïti a même décidé d’interdire l’importation de 23 produits en provenance de République Dominicaine.

 

Dernière mise à jour : Janvier 2016

 

http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Haiti


http://apn.gouv.ht/wp-content/uploads/2016/01/IMG_1729.jpg newapn


-------------------------------------------------

  

Autorite Portuaire Nationale (APN) Afficher l'image d'origine

  

Haïti : Le contexte économique

 

_ Les indicateurs économiques

Haïti figure parmi les pays les plus pauvres du monde, et son économie, essentiellement agricole, est très vulnérable aux aléas climatiques comme le séisme de 2010 ou l'ouragan Sandy de 2012. Pour autant, les équilibres macroéconomiques parviennent à se maintenir du fait d'une aide internationale massive et des transferts de fonds de la diaspora. Après une croissance de 3,8% du PIB en 2014, la croissance haïtienne devrait se stabiliser en 2015, tirée par la reprise mondiale et notamment américaine.



_ Le FMI a salué les efforts déployés par Haïti pour parvenir à la stabilité macroéconomique : la croissance est positive, l’inflation reste modérée et le niveau des réserves internationales est adéquat. Cependant, la croissance économique est insuffisante pour permettre un recul sensible de la pauvreté. Les déficits budgétaire et extérieur ont fortement augmenté, accentuant la vulnérabilité du pays, et les réformes structurelles ont peu avancé. La dette publique a poursuivi sa tendance haussière et approchera les 30% du PIB en 2015. Devant la lenteur de l’exécution des politiques de relogement et l’augmentation du coût de la vie, des mouvements de protestation très violents se sont multipliés poussant le premier ministre Laurent Lamothe à la démission en décembre 2014.

 

Le mandat de la mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) a été prolongé d'un an, malgré les nombreuses critiques de la part de la population locale qui lui reproche notamment d'avoir déclenché une épidémie de choléra. En mai 2015, le FMI a approuvé un nouveau programme d'aide triennal au titre de la facilité élargie de crédit. Il vise à rééquilibrer les finances publiques via la suppression des subventions aux carburants, l’abaissement des dépenses d’investissement et la réduction des pertes du secteur de l’électricité. L'objectif est de ramener le déficit du secteur public non financier de 7,5% du PIB pendant l’exercice 2014 à 3,25% du PIB pendant l’exercice 2015.

 

Le programme vise également à préserver la stabilité des prix via une politique monétaire restrictive, et à renforcer la compétitivité du pays afin de promouvoir la croissance économique. L’année 2015 est une année politique charnière, compte tenu du calendrier prévoyant un quadruple scrutin présidentiel, parlementaire, sénatorial et municipal. Les infrastructures médiocres, le trafic de drogue, le crime organisé, les troubles sociaux et la déforestation à grande échelle constituent les principaux obstacles à la croissance. Haïti figure parmi les pays les plus pauvres du monde, sa démographie est galopante, plus de 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté, les deux tiers des Haïtiens sont au chômage et plus d'un Haïtien sur quatre est sous-alimenté.


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine


Indicateurs de croissance

2012

2013

2014

2015

2016 (e)

PIB (milliards USD)

7,89

8,45

8,71

8,80

8,92

PIB (croissance annuelle en %, prix constant)

2,9

4,2

2,8

2,5

3,2

PIB par habitant (USD)

775

819

833

830

831

Endettement de l'Etat (en % du PIB)

16,5

21,4

26,6

26,5

26,5

Taux d'inflation (%)

6,8

6,8

3,9

7,4

8,9

Balance des transactions courantes (milliards USD)

-0,45

-0,54

-0,55

-0,38

-0,31

Balance des transactions courantes (en % du PIB)

-5,7

-6,3

-6,3

-4,3

-3,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database - 2014.

Note : (e) Donnée estimée


Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

Indicateurs monétaires

2010

2011

2012

2013

2014

Gourde haïtienne (HTG) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR

52,76

56,41

53,90

57,72

60,07

Source : Banque Mondiale - 2014.

 

Afficher l'image d'origine  

 

_ Les principaux secteurs économiques

 

Répartition de l'activité économique par secteur

Agriculture

Industrie

Services

Valeur ajoutée (croissance annuelle en %)

-1,5

5,3

3,6

Source : Banque Mondiale - 2014.

 

Indicateurs socio-économiques

2010

Taux de chômage (%)

40,6

Source : CIA - The world factbook - 2014

 

http://www.champagne-ardenne-export.com/fr/marches/fiches-pays/haiti/economie-3


 Afficher l'image d'origine


-------------------------------------------------

  

Afficher l'image d'origine  

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine








Avis des internautes

Articles recommandés

» CHINE/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : rôle économique, commercial et politique mondial (une nouvelle superpuissance)

» DEMOCRATIE/ GOUVERNANCE : Elections et gouvernance électorale, cohésion d’Etat ou cohésion de peuples, autodétermination (Japon, Venezuela, Espagne, Italie, Kenya, Chine, Autriche…)

» MONDE/ POLITIQUE : élections et processus électoral (Allemagne, Angola, Kurdistan (Irak), France…)

» MONDE/ GOUVERNANCE/ ELECTION : Processus électoral, élections, controverses électorales

» IRAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Hassan Rohani, réélu président (IRAN, nation de plus de 80 millions d’habitants et grande puissance du Tiers Monde)

» MONDE/ COREE DU SUD/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Moon Jae-In, nouveau président élu, pour renouer le dialogue avec la Corée du Nord

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Emmanuel Macron, nouveau président élu, dévoile son leadership et ses grandes réformes

» MONDE/ SERBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Aleksandar Vucic, le nouveau président serbe élu au premier tour

» MONDE/ ALLEMAGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Frank-Walter Steinmeier, nouveau président élu d’Allemagne

» « AFRIQUE/ Etats africains et sous-développement : consolider les mêmes recettes qui ont échoué ?

» AFRIQUE/ SOMALIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Mohamed Abdullahi Farmajo élu président

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 28e SOMMET : nouveau leadership, nouvelles autorités

» AFRIQUE/ GHANA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : l’élection présidentielle remportée avec plus de 53 % des voix par Nana Akufo-Addo

» MONDE/ HAITI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Jovenel Moïse nouveau président élu d’Haïti

» AFRIQUE/ GAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président gambien élu Adama Barrow a appelé Yahya Jammeh à accepter sa défaite, l'armée déployée

» MONDE/ MOLDAVIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : En Moldavie, le candidat prorusse remporte l’élection présidentielle

» MONDE/ BULGARIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Roumen Radev nouveau président élu de la Bulgarie

» MONDE/ USA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Donald Trump, 45e président des USA, oriente son pays vers un leadership vertueux, solide et constructif

» MONDE/ NICARAGUA/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Daniel Ortega est élu président du Nicaragua

» MONDE/ LIBAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de vide politique

» AFRIQUE/ CAP-VERT/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le président Fonseca réélu dès le premier tour

» AFRIQUE/ GABON/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE ET CRISE POST-ELECTORALE : la Cour constitutionnelle valide la victoire du Président Ali Bongo

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le président Edgar Lungu réélu au premier tour

» MONDE/ PEROU/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pedro Pablo Kuczynski nouveau président du Pérou

» MONDE/ FRANCE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays piégé dans des conflits et des grèves multiples et violentes (l'image de la France désormais écornée)

» AUTRICHE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Van der Bellen élu président de l'Autriche, l'extrême droite s'incline

» COTE D’IVOIRE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE/ MARCHE FINANCIER LOCAL : bonne perspective économique sur fond de morosité de l’économie mondiale

» MONDE/ PHILIPPINES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Rodrigo Duterte, nouveau Président élu des Philippines

» MONDE/ COREE DU NORD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : nouvelles orientations politiques, économiques et stratégiques dans la stabilité (M. Kim Jong-Un, Président du Parti des travailleurs de Corée/ PTC)

» AFRIQUE / GUINEE EQUATORIALE / POLITIQUE / ECONOMIE : M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo réélu président de la Guinée Equatoriale, pour affronter les nouveaux défis socio-économiques

» MONDE/ BRESIL/ CRISE POLITIQUE / GOUVERNANCE : instabilité politique et économique (M. Michel Temer, Président intérimaire du Brésil, suite au départ forcé de Mme Dilma Roussef)

» AFRIQUE/ TCHAD/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. IDRISS DEBY ITNO réélu Président du Tchad pour un 5e mandat, avec 61,56% de voix (Céni)

» MONDE/ CUBA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Raul Castro réélu pour cinq ans à la tête du PC cubain

» AFRIQUE/ UNION DES COMORES/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Azali Assoumani, élu Président de l'Union des Comores selon les résultats de la CNI

» AFRIQUE/ DJIBOUTI/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Ismaïl Omar Guelleh largement réélu Président pour un quatrième mandat

» MONDE/ BIRMANIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE : M. Htin Kyaw investi en tant que nouveau président du Myanmar

» AFRIQUE/ CONGO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour avec 60,39% des voix

» AFRIQUE/ NIGER/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Le président sortant Issoufou Mahamadou réélu avec 92,49% des voix (CENI / résultats officiels de l’élection présidentielle/ scrutin contesté par l’opposition)

» AFRIQUE/ BENIN/ POLITIQUE/ ECONOMIE : M. Patrice Talon est élu Président du Bénin avec 65,39% des voix (Commission électorale)

» AFRIQUE/ CENTRAFRIQUE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : M. Faustin-Archange Touadéra élu président de la Centrafrique (Autorité nationale électorale-ANE)

» AFRIQUE/ OUGANDA/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ TECHNOLOGIES : Yoweri Museveni réélu président pour un cinquième mandat

» UNION EUROPEENNE/ GRANDE-BRETAGNE/ REFORMES : un accord qui donne un « statut spécial » au Royaume-Uni dans l’UE (UE : pas de réformes en profondeur)

» UNION AFRICAINE/ 26e SOMMET : M. Idriss Deby Itno, président tchadien et nouveau président de l'UA pour 2016

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : La Croatie a enfin un nouveau gouvernement, dirigé par M. Tihomir Oreskovic

» MONDE/ Portugal/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa élu président du Portugal dès le premier tour

» MONDE/ VIETNAM/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Réélection de Nguyen Phu Trong à la tête du Parti communiste vietnamien (PCV)

» MONDE/ TAIWAN/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dr Tsai Ing-wen élue première femme présidente de Taïwan

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ ASSEMBLEE FEDERALE/ MESSAGE ANNUEL : le Président Vladimir Poutine devant le Parlement (politique nationale et étrangère, Syrie, terrorisme, sécurité globale, gouvernance et leadership, etc.)

» MONDE/ MYANMAR (BIRMANIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire électorale de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) aux élections législatives en Birmanie et nouvelles perspectives sociopolitiques

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Roch Marc Kaboré, nouveau président élu dès le premier tour

» MONDE/ ARGENTINE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le libéral Mauricio Macri remporte l'élection présidentielle

» AFRIQUE/ TANZANIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : John Magufuli élu président de la Tanzanie (le nouveau président appelle à l’unité nationale)

» MONDE/ NEPAL/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Mme Bidhya Devi Bhandari élue présidente du Népal

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : victoire écrasante des conservateurs eurosceptiques à l’issue des législatives en Pologne

» MONDE/ GUATEMALA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Un acteur-président pour relever les défis du Guatemala

» AFRIQUE/ GUINEE / POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : la Céni confirme la victoire d'Alpha Condé

» MONDE/ CANADA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Législatives au Canada/ victoire nette des libéraux après une décennie conservatrice

» MONDE/ BELARUS (BIOLORUSSIE)/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Le président Alexandre Loukachenko réélu pour un cinquième mandat

» MONDE/ RUSSIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : le Président Vladimir Poutine explique les options et les interventions de la Russie

» AFRIQUE/ CONGO-BRAZZAVILLE/ REFORMES CONSTITUTIONNELLES/ GOUVERNANCE : un nouveau départ (Référendum constitutionnel au Congo Brazzaville : victoire du « oui » à plus de 92 %)

» MONDE/ GRECE (UE) / ELECTIONS/ CRISE ET GOUVERNANCE : Alexis Tsipras et Syriza vainqueurs des élections en Grèce pour sortir le pays de la crise économique

» MONDE/ CHINE/ DEFENSE ET SECURITE/ DEVELOPPEMENT : un monde de paix et de développement

» AFRIQUE/ BURUNDI/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Pierre Nkurunziza élu président pour un dernier mandat, doit œuvrer sincèrement à la réconciliation et garantir l’unité, la paix et le développement véritable du pays

» AFRIQUE/ CONGO/ PAIX ET STABILITE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Améliorer la gouvernance pour consolider la paix et le développement

» FRANCE/ COOPERATION ET BONNE GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ET DEMOCRATIE/ SECURITE : le Président Hollande en Afrique pour rappeler les attentes de la France

» AFRIQUE/ REPUBLIQUE FEDERALE D’ETHIOPIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : un pays stable à la pointe de l’émergence économique et sociale en Afrique

» AFRIQUE/ UNION AFRICAINE/ 25e SOMMET/ GOUVERNANCE/ POLITIQUE : quel agenda pour stabiliser et développer le continent ?

» MONDE/ POLOGNE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le conservateur Andrzej Duda remporte l’élection présidentielle polonaise de mai 2015

» MONDE/ GUYANA/ POLITIQUE/ GOUVERVANCE/ ECONOMIE : M. David Granger (à la tête d'une coalition de partis politiques) est élu président du Guyana

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ POLITIQUE/ ECONOMIE : le triomphe électoral des conservateurs britanniques peut ouvrir de nouvelles perspectives politiques en Europe

» MONDE/ COSTA RICA/ POLITIQUE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : le Costa Rica, un pays d’avenir

» AFRIQUE/ TOGO/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Faure Gnassingbé officiellement réélu président de la république du Togo

» AFRIQUE/ POLITIQUE/ ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2015 : M. Omar el-Béchir réélu Président avec 94,5 % des voix

» MONDE/ KAZAKHSTAN/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : M. Noursoultan Nazarbaïev remporte la présidentielle anticipée au Kazakhstan

» AFRIQUE/ PRESIDENCE DE L’UNION AFRICAINE/ NOUVEAU LEADERSHIP : l’Afrique, un continent exploité en mal de considération

» AFRIQUE/ NIGERIA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL : Muhammadu Buhari élu Président de la république fédérale du Nigeria

» AFRIQUE/ LESOTHO/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Pakallitha Mosisili, a été investi

» MONDE/ ISRAEL/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le Likoud et Netanyahu remportent les élections législatives

» AFRIQUE/ EGYPTE/ GOUVERNANCE/ TERRORISME : le leader du monde arabe s’engage pour le renouveau et la modernisation

» MONDE/ BRICS/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : le renouveau en marche pour un monde d’espoir

» AFRIQUE/ BONNE GOUVERNANCE/ PRIX MO IBRAHIM 2015 : Le président namibien, Hifikepunye Pohamba, reçoit le prix Mo Ibrahim 2015 pour le leadership d’excellence en Afrique

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE : Tabaré Vazquez, élu président, a prêté serment à la tête de l'Uruguay

» MONDE/ URUGUAY/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Président Jose Mujica d’Uruguay, leçons de vie, de présidence et de sacerdoce

» AFRIQUE/ ZAMBIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE/ GOUVERVANCE : Edgar Lungu, Président élu de la Zambie, a prêté serment

» MONDE/ UNION EUROPEENNE/ BCE/ GRECE : M. Alexis Tsipras, nouveau Premier ministre, engage la Grèce dans une nouvelle politique économique

» MONDE/ ARABIE SAOUDITE/ POLITIQUE/ ECONOMIE ET GOUVERNANCE : Les défis du nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane Ben Abdel Aziz

» MONDE/ CROATIE/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mme Kolinda Grabar Kitarovic, première Présidente élue de la Croatie

» MONDE/ SRI LANKA/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Maithripala Sirisena, nouveau Président élu du Sri Lanka

» AFRIQUE/ DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE/ GOUVERNANCE : réflexions prospectives pour 2015

» AFRIQUE/ TUNISIE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : M. Béji Caïd Essebsi, Chef du parti Nidaa Tounès (Appel de la Tunisie) est élu Président de Tunisie

» MONDE/ FEDERATION DE RUSSIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : conférence de presse annuelle du Président Poutine sur la situation politique et économique nationale et internationale

» MONDE/ ROUMANIE/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Klaus Iohannis, héraut de l'anti-corruption, élu président de Roumanie

» AFRIQUE/ BURKINA FASO/ POLITIQUE/ ECONOMIE : Michel Kafando, Président de la transition

» AFRIQUE/ MOZAMBIQUE/ POLITIQUE ET GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Filipe Nyusi, Président élu du Mozambique

» MONDE/ RUSSIE/ PAIX ET DEVELOPPEMENT : Le Président Poutine se prononce en faveur d’un monde pacifique et respectueux du droit international

» MONDE/ BRESIL/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Dilma Rousseff réélue, de nouveaux engagements pour un Brésil fort

» AFRIQUE/ BOTSWANA/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : le président en exercice Ian Khama officiellement réélu

» MONDE/ ROYAUME-UNI/ AUTO-DETERMINATION DE L’ECOSSE : victoire du « non » et rejet de la souveraineté par l’Ecosse

» MONDE/ TERRORISME ET TUERIES DE CIVILS NON ARMES/ PLUS JAMAIS CA : le sous-développement, l’extrême pauvreté et les maladies sont des exutoires intéressants qui doivent pouvoir mobiliser nos terroristes et rebelles

» BRESIL/ PRESIDENTIELLES 2014 / ECONOMIE ET GOUVERNANCE : l'économie domine le deuxième débat présidentiel

» TURQUIE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Recep Tayyip Erdogan premier président élu au suffrage universel direct de la Turquie

» COTE D’IVOIRE/ BURKINA FASO/ COOPERATION ET DEVELOPPEMENT : Communiqué conjoint du traité d'amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d'Ivoire, le 31 juillet 2014

» IRAK/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Fouad Massoum nouveau président irakien

» INDONESIE/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : Joko Widodo élu président

» UNION EUROPEENNE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE/ RELATIONS INTERNATIONALES : Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

» ESPAGNE/ABDICATION DU ROI/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE : l’Espagne a un nouveau Chef de l’Etat

» AFRIQUE/ MALAWI/ POLITIQUE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE : Mutharika a prêté serment comme président au Malawi

» EGYPTE/ GOUVERNANCE/ ECONOMIE ET PERSPECTIVES : Abdel Fattah al-Sissi élu Président promet la sécurité et la stabilité du pays

» AFRIQUE DU SUD/ GOUVERNANCE ET ECONOMIE/ 2e mandat de Jacob Zuma : quel renouveau socio-économique et quel leadership continental ?

» GUINEE BISSAU/ ECONOMIE/ GOUVERNANCE : José Mario Vaz élu président de Guinée-Bissau avec 61,90% des voix

» FRANCE/ ELECTIONS LOCALES/ GOUVERNANCE/ EMPLOIS : Nouveau gouvernement sur fond de rejet de la politique de François Hollande

» CHILI/ POLITIQUE ET ECONOMIE : Michelle Bachelet Présidente, face à la nouvelle génération, pour vaincre les inégalités

» AFRIQUE/ ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT : D’ici à 2040, l’Afrique aura plus de pays à revenu intermédiaire

» AFRIQUE/ VISION ET GOUVERNANCE : La renaissance africaine selon Thabo Mbeki

» YEMEN/ ECONOMIE ET DEVELOPPPEMENT LOCAL/ LIBERTE ET JUSTICE : le Yémen renonce à l’Etat unitaire et s’engage pour l’Etat fédéral

» FRANCE - UNION EUROPEENNE : Espoirs et scepticisme face aux nouveaux engagements du Président Hollande pour une France forte.

» ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT/ AFRIQUE : nouvelles approches, nouveaux espoirs, nouvelles incertitudes.

» COTE D’IVOIRE : La croissance retrouvée.

» site internet Paix et développement.com

» TUNISIE : économie fragilisée et perspectives économiques défavorables après 3 ans de révolution tunisienne


Haut de page